Vous êtes ici

Pierre GuntherPierre Gunther, Le lundi 28 août 2023
Transport

On a testé la Classe Club d’Air Transat vers le Canada

Cap sur Montréal au départ de Paris CDG à bord de la classe Club d'Air Transat, la compagnie québécoise. Une alternative pratique et économique à la Business Class classique.
  • Classe Club © Air Transat
    Classe Club © Air Transat

Air Transat est une compagnie québécoise basée à Montréal, qui dessert une soixantaine de destinations internationales dans plus de 25 pays en Amérique et en Europe. Élue Meilleure compagnie aérienne loisir en Amérique du Nord en 2022 (selon Skytrax), les avions de la compagnie proposent deux types de classe, la Classe Économie et la Classe Club. La Classe Club est la classe affaires d’Air Transat, la plus confortable de la compagnie aérienne. C’est bien évidemment la plus onéreuse aussi. Air Transat est la seule compagnie aérienne à proposer des vols directs vers le Canada au départ de 8 villes françaises : Paris, Bâle-Mulhouse, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Nantes. Elle propose aussi des vols directs au départ de Paris vers les villes de Québec et Toronto

Les conditions du test

  • Vol : TS 111 de Paris-CDG à Montréal Pierre-Elliott-Trudeau ;
  • Date : le 22 mars 2023 ;
  • Siège : 2D, classe Club ;
  • Appareil : Airbus A330-200
  • © Air Transat
    © Air Transat

 

1. À l’aéroport

Depuis Paris CDG, l'embarquement se fait au Terminal 3 de l'aéroport, pas le plus fourni en services mais l’un des plus agréables car à taille humaine. Toutes les procédures se déroulent donc rapidement. Un comptoir est réservé à la Classe Club d'Air Transat, où les clients peuvent déposer leurs bagages en priorité : 2 pièces de 23 kg plus le bagage à main, de quoi embarquer doudounes et bonnets de laine en hiver ! Encore une fois, la rapidité est au rendez-vous avec seulement 12 sièges en Classe Club. 

Après le passage des contrôles de sécurité, direction la salle d’embarquement. Pas de salon pour les passagers de la classe Club dans ce terminal. De l’autre côté de l’Atlantique en revanche, la livraison des bagages à l’arrivée est prioritaire, et lors du départ depuis Montréal (et les autres aéroports canadiens), un passage prioritaire aux contrôles de sécurité est prévu.

  • Classe Club © Air Transat
    Classe Club © Air Transat

2. À bord 

Située à l’avant de l’avion, la Classe Club ne compte que 12 sièges et deux membres d’équipages s’occupent uniquement des passagers des rangées 1 à 3, séparées du reste de la cabine. Après un embarquement prioritaire, l’hôte et l’hôtesse de bord nous accueillent avec un verre de vin pétillant ou de jus de fruit et nous distribuent une trousse de courtoisie, des écouteurs et une couverture. 

Les sièges en cuir, en configuration 2-2-2, sont beaucoup plus spacieux qu’en Classe Économique, très confortables, et possèdent un appuie-tête inclinable en 6 positions ainsi qu’un repose-pied. Pas de « full flat » chez Air Transat, le Graal pour un vrai sommeil réparateur, mais une configuration qui rappelle la Premium Economy chez Air France par exemple. Chaque siège possède un écran tactile de 12 pouces qui propose environ 70 films, largement assez pour occuper ses 7h30 de vol en moyenne entre le Vieux Continent et Montréal. Pour les travailleurs, le siège est équipé d’une prise électrique pour recharger son ordinateur, et d’une prise USB pour son téléphone.

  • Classe Club © Air Transat
    Classe Club © Air Transat

 

Des serviettes chaudes sont distribuées avant le repas et la collation. On peut le réserver à l’avance, et c’est ce que l’on conseille pour bénéficier d’un choix plus vaste. Les plats chauds sont imaginés par le chef québécois Daniel Vézina et servis sur une nappe blanche dans des assiettes en porcelaine : ravioli aux champignons, coq au vin et osso bucco ce jour-là au déjeuner. Le repas comprend également une entrée (une salade grecque hyper fraîche), un dessert (crumble) et un morceau de focaccia. Plus tard, un goûter est servi ainsi qu’une collation salée deux heures avant l’atterrissage (une assiette de jambon et olives avec focaccia). Les vins et cafés ou thé sont de circonstance. La qualité de ce service est particulièrement remarquable pour un déjeuner à 35 000 pieds d’altitude. 

  • Classe Club © Air Transat
    Classe Club © Air Transat

3. Pour conclure : la Classe Club d’Air Transat, parfait pour arriver frais et dispo au Canada

Bel espace pour les jambes, repas de très bonne qualité et service personnalisé, la classe Club d’Air Transat se démarque surtout par l’attention des membres d’équipages qui n’ont à s’occuper que de 12 sièges. On vit la chaleur et la proximité québécoise bien avant de poser le pied à Montréal. Un bel avant-goût avant d’explorer Montréal et ses meilleurs restaurants.

Pratique

Paris > Montréal à partir de 395 € TTC a/r en classe éco et 1 115 € TTC a/r en classe Club

Informations et réservations sur airtransat.com

Nous recommandons aussi