Vous êtes ici

Pierre Gunther, Le mardi 26 avril 2022
Restaurants

Étsi – l’ouzeri : la taverne grecque feel good de Mikaela Liaroutsos

Dans le quartier de Jules Joffrin (Paris XVIIIe), la cheffe franco-grecque Mikaela Liaroutsos fait vivre la cuisine grecque populaire dans une nouvelle adresse, sans prétention mais avec une réussite certaine. Bienvenue chez étsi – l’ouzeri.
  • Etsi - l'ouzeri, viande grillée « Merida » © Arthuro Peduzzi
    Etsi - l'ouzeri, viande grillée « Merida » © Arthuro Peduzzi
  • Etsi - l'ouzeri © Arthuro Peduzzi
    Etsi - l'ouzeri © Arthuro Peduzzi
  • Etsi - l'ouzeri © Arthuro Peduzzi
    Etsi - l'ouzeri © Arthuro Peduzzi
  • La cheffe Mikaela Liaroutsos à Etsi - l'ouzeri © Arthuro Peduzzi
    La cheffe Mikaela Liaroutsos à Etsi - l'ouzeri © Arthuro Peduzzi
Le jeune franco-grecque livre à l'ouzeri une partition plus brute et populaire tirant sur la street food.

Note : 8/10 | Le contexte : dîner au bar le mecredi 20 mars 2022, deux convives.

Le pitch | Étsi – l'ouzeri, une taverne grecque moderne et vivante

Loin des clichés de la taverne grecque — feuilles de vignes filandreuses, sirtaki et plafond vouté —, la cheffe Mikaela Liaroutsos ouvre sa deuxième adresse, « l'ouzeri », cinq ans après étsi – bistrot, le premier restaurant qui l’a fait connaître. Le jeune franco-grecque, qui servait une cuisine méditerranéenne raffinée dans son bistrot, livre à l'ouzeri (« taverne » en grec) une partition plus brute et populaire tirant sur la street food. Des Cyclades au Péloponnèse en passant par les Sporades, on s’attable dans une ambiance bon enfant pour une cuisine spontanée et respirant la bonne humeur. 

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Etsi - l'ouzeri | Spanakopita © Arthuro Peduzzi
  • Etsi - l'ouzeri | Calamar frits © PG|YONDER.fr

 

Clin d’œil au souvlaki national, les grillades de porc mariné cuit à la broche sont servies sur un pain pita grillé avec tomates, oignons crus, persil, et une bonne louche de tzatziki.

Dans l'assiette ?

Quelques mezze pour se mettre en jambe, à commencer par des calamar frits mais pas gras, saupoudrés de paprika, nous transportant au bord de la mer Égée. Arrivent quelques minutes après un mezze du jour, des gigantes, sorte de gros haricots de Soisson détenant une AOP, fondants et recouverts d’huile d’olive, d’herbes et de feta, que l’on alterne avec des tranches de saucisse au porc et sésame, arrosée de jus de citron et salée, là aussi sur le tableau du jour. 

Les classiques sont bien présents à la carte : tzatziki bien frais, spanakópita croustillants, keftedes au porc, tarama, mais on se veut plus aventurier et l’on choisit parmi la section « Merida ». Clin d’œil au souvlaki national, les grillades de porc mariné cuit à la broche, volaille ou végétarienne (pleurotes croustillantes) sont servies sur un pain pita grillé avec tomates, oignons crus, persil, et une bonne louche de tzatziki. Une assiette pleine de saveurs, riche et rafraîchissante à la fois.

Côté accompagnement, la salade romaine/cébette/aneth concurrence une horta, un mélange de blettes, poireaux et céleri mijotés dans la tomate, que l’on a du mal à finir après s’être laissé tenter par un saganáki (fromage grillé au miel et au sésame).

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

  • Etsi - l'ouzeri — gigantes © YONDER.fr/PG
  • Etsi - l'ouzeri — Merida porc © YONDER.fr/PG

 

Derrière la devanture bleu nuit du restaurant d’angle, une taverne moderne avec comptoir d’une demi-douzaine de places.

Dans la salle ? 

Derrière la devanture bleu nuit du restaurant d’angle, une taverne moderne avec comptoir d’une demi-douzaine de places, et une quizaines de tables serrées les unes contre les autres pour faire monter l’ambiance et la chaleur méditerranéenne. 

Le service ? 

Décontracté et convivial, ce qu’on attend dans une taverne grecque, tout en collant à l’exigence du Parisien.

Les plats à goûter ?

Les mezze du jour, qui sortent des sentiers battus, la section « Merida » de viande grillée sur pain pita, et la salade horta. 

Bon à savoir ?

Côté boisson, on se laisse tenter par un ouzo anisé en apéritif, une bière grecque ou un Negroni Étsi, avant de poursuivre avec une AOP ou une IGP hellène de Céphalonie ou Santorin en blanc, Zakynthos ou Naoussa en rouge. 

Les prix ?

  • Mezze et grillades : 6-14€
  • Accompagnements et desserts : 5-8 €
  • Vins au verre/bouteilles : 6-9 € / 26-65€
  • saganáki (fromage grillé au miel et au sésame) © Arthuro Peduzzi
    Saganáki (fromage grillé au miel et au sésame) © Arthuro Peduzzi

Notre avis en un clin d’œil ?

Avec étsi – l’ouzeri, on redécouvre une cuisine grecque populaire de partage, et l’on n’hésite pas à venir en groupe pour pouvoir commander toutes les assiettes, goûter à plusieurs vins et faire vivre l’âme chaleureuse des tavernes grecques.

Note de la rédaction : 8/10*

* La note reflète l'intégralité de l'expérience (assiette, cadre, atmosphère, service, rapport qualité-prix...) et est relative au positionnement de l'établissement (un excellent bistrot peut se voir attribuer la note de 10/10). Les tables recueillant des notes égales ou inférieures à 5/10 ne font pas l'objet de chroniques.

  • Dessert © YONDER.fr/PG
    Dessert © PG|YONDER.fr

    Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

    Pratique

    étsi – l’ouzeri

    41 Rue du Ruisseau, 75018 Paris

    Ouvert du mardi au samedi, de 12h à 14h et de 19h30 à 22h30.

    Site Web