Vous êtes ici

Alain Maurice, Le lundi 16 janvier 2023
Hôtels du mois

KAI Yufuin : éloge nippon de la ruralité

À deux pas de Yufuin, ville thermale de la préfecture d'Ōita, KAI Yufuin est une auberge dessinée par l'architecte vedette Kengo Kuma. Elle s'inscrit dans la tradition des fermes japonaises : le bâtiment doit s’effacer dans le jardin.
  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
    Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
    Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
    Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
    Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
    Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
    Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR

Le pitch | Hoshino Resorts KAI Yufuin, beauté naturelle et traditionnelle

Connu pour le stade olympique de Tokyo, le siège social de LVMH au Japon ou encore quelques résidences privées au design très épuré [dont une pour Kim Kardashian], Kengo Kuma a imaginé un petit village rural dans la préfecture d'Ōita, réputée pour ses sources chaudes, ses traditions rizicoles (Ōita signifie « grande rizière ») et ses bambous géants. Ouvert en août dernier, ce ryokan d’Hoshino Resorts (aussi Kai Poroto, Kai Beppu, Hoshinoya Guguan, etc.), traduit selon l’architecte « la pensée qui existe depuis longtemps au Japon où le bâtiment doit s'effacer dans le jardin ». KAI Yufuin est érigé autour de rizières en terrasses qui ont retrouvé leur fonction d'origine. Leurs contours déterminent l'orientation de discrets bâtiments revêtus de gris anthracite pour se fondre dans l’environnement, et les va-et-vient. Où que l’on se trouve, c’est une célébration de paysages : forêt profonde, contrefort de montagnes, vallée brumeuse et imposant mont Yufu, surnommé Fuji d'Ōita en raison de sa ressemblance avec la Montagne sacrée.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR

 

L’entrée du bâtiment principal est parée de bambous géants, l'accueil de tons noirs et gris

Comment est l’hôtel ?

Des bâtiments de faible hauteur, à l’architecture mi-contemporaine mi-traditionnelle, reflètent le caractère du ryokan : Japon d’hier, épure et confort contemporains. Kengo Kuma s’est revendiqué du mouvement Mingei, un art populaire né au milieu des années 1920, en réaction à la modernisation du pays. « Simple, naturel, sincère et sûr ». L’entrée du bâtiment principal est parée de bambous géants, l'accueil de tons noirs et gris. Mélange de gravier et de chaux, le sol évoque la terre battue des fermes ; la forme sphérique de la réception, le four traditionnel ; les luminaires du salon-bibliothèque, le vol des papillons. Les chaises zaisu (sans pied) de la terrasse qui surplombe les rizières sont recouvertes de tatamis de shichitoi, une herbe cultivée uniquement sur la péninsule ; les murs de la salle à manger de paille de riz. Des lampes en papier froissé, dessinées par Kengo Kuma, diffusent une lumière calme et chaleureuse, le langage simple des campagnes. Un bain intérieur est enrobé de panneaux de grains de bois sombres et de galets noirs pour que la vue sur le mont Yufu ne soit pas altérée.

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR

 

Et les chambres ?

41 disséminées sur une pente douce, entre rizière et forêt de chênes. Ces chambres de 42 mètres carrés peuvent accueillir jusqu'à trois personnes. Les sols sont en cèdre, finis avec une technique qui permet au motif du bois de rester visible ; les têtes de lit et les canapés en bambou, expression de la culture locale et d’un artisanat traditionnel. Des portes vitrées du sol au plafond s'ouvrent sur une petite terrasse. Vue paisible et bruits de la campagne. Une lampe en spirale clignote doucement, ponctuant l'ombre des bambous tressés. Elle fait référence à une vieille tradition : avant l'arrivée de l'électricité, on avait l'habitude, pour s’éclairer, d’enfermer les lucioles dans des paniers de paille.

  • Signature room 2 - Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
    Signature room 2 - Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
KAI Yufuin est une ferme auberge imaginée par un des plus importants architectes japonais actuel

La chambre à booker ?

Une des quatre villas indépendantes (53 m²), au bord de la rizière ou face à une forêt de chênes. Fabriquées avec des lattes de cèdre noir typiques de l'ouest du Japon, leurs toits sont en croupe et leurs avant-toits élancés. Dès que l’on entre, une large baie vitrée et une grande terrasse offrent une connexion unique avec le lieu. Dans un parfum apaisant de cèdre et de shichitoi, cadencés par le chant des insectes, on a l'impression que les paysages de Yufuin sont juste pour nous. Les deux villas face à la forêt disposent de leur propre bain de source chaude, à l’extérieur.

Ce qui fait la différence ?

KAI Yufuin est une ferme auberge imaginée par un des plus importants architectes japonais actuel. Tout l’art de vivre nippon, sophistication minimaliste et part belle au bien-être.

  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR

 

Bon à savoir ? 

41 chambres dont 20 avec bain extérieur… et une pour son animal de compagnie. Quatre villas avec vue sur la rizière ou la forêt complètent l’offre. 
 

Y aller ?

Finnair dessert le Japon (Tokyo-Haneda) depuis Paris-CDG via Helsinki à raison de 2 vols par jour. L’aller-retour est affiché à partir de 903 € TTC en Classe Économique et 3359 € en Classe Affaires. La compagnie nationale finlandaise, reconnue comme la meilleure compagnie aérienne d'Europe du Nord, vient de lancer un nouveau siège Affaires autour du concept « Nordique Moderne ». 

Plus d'infos sur www.finnair.fr

  • Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR
    Hoshino Resorts Kai Yufuin © DR

Ce qu’il faut retenir

Kai Yufuin célèbre, dans une version contemporaine, les traditions rurales, les savoir-faire ancestraux, la beauté d’une nature préservée et le sens de l’accueil.

5 choses que l’on a aimées à KAI Yufuin

  • Cloisons et portes coulissantes, tatamis et boiseries, tables basses et chaises sans pied… on a l'impression d'être entré dans un autre monde, celui de Hiroshige, le maître de l’estampe ; 
     
  • Des chambres ou de la « rice terrace », on est au premier rang pour admirer le rythme des saisons ; et le mont Yufu, roi en ses terres ; 
     
  • Les 2 onsens : l'un à extérieur, dans la nature ; l'autre dans la pénombre, pour la méditation ;
     
  • Le soin et l’attention apportés aux repas kaiseki, servis avec des ingrédients locaux et de saison : Shabu-shabu (fondue) à la viande de bœuf, de sanglier et autres gibiers ; champignons shiitake en monaka ; salade avec vinaigrette aux agrumes Kabosu… Au petit-déjeuner, on peut choisir entre un copieux festin japonais ou occidental ; 
     
  • Le soir, quand les lanternes s'allument, le lieu est magique. Les kamis, dieux tutélaires, peuplent les arbres, les pierres, jusqu’aux mouvements de l’air. 

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Pratique

KAI Yufuin

À partir de 250 € par nuit et par personne dans une chambre pour 2 personnes, petit-déjeuner et dîner compris.

398 Yufuincho Kawakami, Yufu, Oita 879-5102

Site web