Vous êtes ici

La rédaction Yonder, Le vendredi 19 juin 2020
En partenariat avec Logo Saint-Gervais Mont-Blanc
Sponsorisé

Que faire à Saint-Gervais Mont-Blanc ? Le Top 5 des activités de l’été

Que voir et que faire à Saint-Gervais Mont-Blanc ? Face au Mont-Blanc, la destination attire autant des familles en quête de balades oxygénées que des amateurs de grands espaces. Nature ou culture, découverte du patrimoine, sport ou thermalisme, découvrez le meilleur des activités de l’été.
  • Les motrices du Tramway du Mont Blanc partent à l'assaut des pentes les plus escarpées © OT Saint-Gervais Studio buonaventura
    Les motrices du Tramway du Mont Blanc partent à l'assaut des pentes les plus escarpées © OT Saint-Gervais Studio buonaventura
  • Saint-Gervais Mont-Blanc : des événements tout au long de l'été © Boris Molinier
    Saint-Gervais Mont-Blanc : des événements tout au long de l'été © Boris Molinier
  • Pique-nique en famille au bord du torrent du vallon de Miage © Boris Molinier
    Pique-nique en famille au bord du torrent du vallon de Miage © Boris Molinier

Au-delà des incontournables de l’été à la montagne que sont la marche, la randonnée ou le VTT, Saint-Gervais Mont-Blanc se distingue par la diversité de ses activités d'été. Des paysages grandioses du massif du Mont-Blanc à une programmation culturelle particulièrement fournie, du mythique Tramway du Mont-Blanc à la découverte de certains plus beaux refuges des Alpes, tour d’horizon des activités incontournables pour ne rien rater de Saint-Gervais Mont-Blanc cet été.

 

1. Un tramway nommé Mont-Blanc

La commune s’enorgueillit d’un moyen de transport unique. Affectueusement surnommé « TMB », le Tramway du Mont-Blanc, plus haut train de France, constitue une véritable prouesse technique à l’époque de sa construction. Après six ans de travaux, la voie ouvre en 1913. Aux machines à vapeur succéderont les motrices électriques en 1956.Bleu profond, rouge bordeaux et vert sapin, elles sont toujours au nombre de trois, et ont conservé leurs prénoms Anne, Jeanne et Marie, clin d’œil aux trois filles du premier directeur de la ligne. Malgré leurs 100 ans, elles affichent des coquetteries de jeune fille et relient toujours avec la même audace la gare du Fayet, à 580 mètres d’altitude à celle du fameux Nid d’Aigle, perchée à 2,372 mètres et première étape de l'ascension du Mont-Blanc.

  • © OT Saint-Gervais Studio buonaventura
    © OT Saint-Gervais Studio buonaventura

 


Avec ses 12,4 km de voies et ses pentes jusqu’à 25%, le voyage est une aventure en soi : une heure de contemplation, fenêtres ouvertes et nez au vent, au gré des forêts de sapins puis des alpages, plongeant le regard dans l’échancrure de la vallée avant de se hisser vers les cimes saupoudrées de neige. Saint-Gervais-les-Bains, Motivon, Les Sellières… les stations chantent leur nom. Un pique-nique avec vue sur l’Aiguille du Goûter et du Midi vous tente ? Alors arrêtez-vous au col de Voza à 1,600 m d’altitude avant de reprendre le tram. Une courbe languissante, le glacier qui tire la langue et le tunnel annonciateur du terminus. À destination, la valse de pics et de crêtes est vertigineuse. Le panorama aussi spectaculaire qu’annoncé et vous touchez presque du doigt les glaciers et leurs séracs.

Le conseil en plus ? Redescendre vers la station Bellevue : trois heures de balade familiale avec quelques points de vue écrasants de beauté. À moins de décider de profiter encore de l’altitude et de cet infini sentiment de liberté en passant une nuit en refuge, et savourer ainsi des couchers de soleils exceptionnels.

  • Le Tramway du Mont-Blanc © OT Saint-Gervais Studio buonaventura
  • Refuge du Nid d'Aigle © OT Saint-Gervais Studio buonaventura

 

On admire depuis le refuge du Nid d'Aigle un paysage époustouflant, face aux Aravis et au glacier de Bionnassay.

 

2. Des refuges de montagne pour tous

Antoine et ses équipes, gardiens des refuges, veillent sur les randonneurs des plus beaux sites de Saint-Gervais Mont-Blanc. Et, bonne nouvelle, ils n’accueillent pas exclusivement des grimpeurs chevronnés !

Le refuge du Nid d’Aigle, à quelques centaines de mètres du terminus du TMB est estampillé Refuges en famille. Idéal pour faire découvrir la haute montagne aux enfants dès 2 ans. Construit en arc de cercle, comme pour mieux se fondre dans la montagne, on admire depuis sa terrasse un paysage époustouflant, face aux Aravis et au glacier de Bionnassay. Le soir, on y croise des alpinistes redescendus du Mont-Blanc. Le lendemain, dans le silence de l’aube, il n’est pas rare d’apercevoir des bouquetins.

  • Le hameau de Miage et son fameux refuge © Boris Molinier
    Le hameau de Miage et son fameux refuge © Boris Molinier

 


En revanche, dormir au refuge du Plan Glacier se mérite. Si la randonnée de 1,200 m de dénivelé qui y mène s’avère l’une des ascensions les plus belles des environs, entre alpages et faune sauvage, elle est aussi des plus exigeantes. Nombreux sont ceux qui y logent une nuit avant d’affronter l’arête Mettrier ou les dômes du Miage. Au refuge de Miage, plus bas dans un vallon bucolique et accessible en 2h30 heures de marche aller-retour depuis La Gruvaz, vous aurez le choix entre dortoirs, chambres et même en chalets ! Alors pourquoi ne pas l’envisager le temps d’un week-end en famille ou entre amis ? Posé à 1,560 m d’altitude, il est bien connu de ceux qui font le tour du Mont-Blanc, mais reste propice aux balades plus tranquilles.

Pour les alpinistes avertis ? Seuls ceux qui veulent s’attaquer au Mont-Blanc se retrouvent au refuge de La Tête Rousse, lové près du glacier éponyme ou au Refuge du Goûter, à 3,817 m d’altitude, le plus haut repaire gardé de l’Hexagone. À voir aujourd’hui sa spectaculaire silhouette elliptique recouverte d’inox, difficile d’imaginer qu’il n‘y avait ici qu’une modeste cahute en 1854, sur la mythique Voie Royale d’ascension !

  • Refuge de Tête Rousse © Julien Pelloux Guides Mont-Blanc
  • Bouquetins devant le glacier Bionnassay © OT Saint-Gervais Studio buonaventura

 

On peut faire appel à un guide ou un accompagnateur que l’on soit randonneur occasionnel ou alpiniste émérite.

 

3. Sur les pas de la Compagnie des Guides de Saint-Gervais

Des anecdotes sur ces sommets convoités et sur l’histoire de la région, les membres de la Compagnie des guides Saint-Gervais Les Contamines vous en confieront beaucoup ! Fondée il y a plus de 150 ans, cette communauté de femmes et d’hommes passionnés assure toujours randonnées, escalades, trails et alpinisme pour tous. Car oui, on peut faire appel à un guide ou un accompagnateur que l’on soit randonneur occasionnel ou alpiniste émérite.

Que l’on veuille parcourir la via ferrata du Parc thermal de Saint-Gervais — pas forcément évidente ! —, s’initier aux arêtes rocheuses des Aiguilles d’Entrèves ou affronter son premier « 4,000 ». Réputée pour ses compétences, la Compagnie des guides a plus d’une corde à ses mousquetons, et exploite aussi un parc aventure et une base de saut à l’élastique.

  • Vue sur le glacier de Miage depuis la randonnée du tour du col du Tricot © Boris Molinier
    Vue sur le glacier de Miage depuis la randonnée du tour du col du Tricot © Boris Molinier
Une véritable oasis de fraîcheur sert d’écrin aux thermes de Saint-Gervais Les-Bains

 

4. À Saint-Gervais, les thermes coulent de source

Que diriez-vous d’un moment de volupté et de détente après avoir profité de l’altitude ? Lovée dans un parc de dix hectares au Fayet, exultant la nature et traversé par le torrent du Bon-Nant, une véritable oasis de fraîcheur sert d’écrin aux thermes de Saint-Gervais Les-Bains. Et quels thermes, reconnus comme l’une des neuf eaux thermales véritablement actives sur la peau pour ses propriétés réparatrices et apaisantes !

L’histoire débute au XIXe siècle, lorsque maître Gontard, notaire royal, fait analyser l’eau d’une source chaude, en découvre les multiples vertus et acquiert les terrains. Quatre baignoires et deux tourelles transforment le site en établissement de bains, et le paisible village en lieu de villégiature prisé. Plus de deux cents ans ont passé. En 2016, le groupe L’Oréal fait siens les thermes, rénove superbement le bâtiment : l’eau thermale du Mont-Blanc, captée à 600 mètres d’altitude, serpente désormais au gré d’un parcours initiatique extérieur et intérieur, de bains de vapeurs en grottes immersives. C’est sans compter les cures médicales, reconnues en dermatologie comme en ORL. Vous n’avez plus qu’à prendre rendez-vous pour cet itinéraire expérientiel !

  • Les thermes de Saint-Gervais dans leur écrin de montagne © OT Saint-Gervais Jerôme Galland
    Les thermes de Saint-Gervais dans leur écrin de montagne © OT Saint-Gervais Jerôme Galland

 

5. Tout l’été, Saint-Gervais Mont-Blanc crée l’événement

Ambitieuse, Saint-Gervais Mont-Blanc l’est aussi dans son agenda estival, impressionnante succession de spectacles et manifestations qui sortent du lot. À commencer par une spectaculaire démonstration de highline au-dessus des gorges du Bonnant par Nathan Paulin, expert mondial de la discipline et une initiation à la slackline proposée par la Compagnie des Guides trois fois dans l’été.

Vous appréciez la musique ? À la mi-juillet et la mi-août, concerts, fanfares et déambulations viendront enchanter terrasses et rues de la commune pour deux week-ends endiablés du festival Alpi Hours. Et parce que tradition et transmission sont autant de valeurs portées par Saint-Gervais Mont-Blanc, en août vous pourrez participer à la Fête des Guides ou assister à d’étonnantes rencontres musicales dans les alpages, face au Mont-Blanc, comme dans l’émouvante église baroque de Saint-Nicolas de Véroce à l’occasion des Rencontres Musique & Patrimoine du Mont-Blanc.


En savoir plus sur Saint-Gervais Mont-Blanc :

  • Saint-Gervais Mont-Blanc : des événements tout au long de l'été © Boris Molinier
  • Saint-Gervais Mont-Blanc : des événements tout au long de l'été © Boris Molinier

 

 

Plus d’infos sur les événements phares de l’été :

« Au fil de l’Air » – Les samedis 20 juin, 11 juillet et dimanche 9 août
Démonstration de Highline par Nathan Paulin dès 18h.
Initiation slackline et tyrolienne proposées par la Compagnie des Guides de Saint-Gervais / Les Contamines de 16h à 19h.
Centre de Saint-Gervais / Accès Libre.

Festival « Alpi Hours » – Les 16,17 et 18 juillet puis les 14 et 15 août
Retrouvez à l’occasion du festival « Alpi Hours », musique et arts de rue de Saint-Gervais Mont-Blanc, des concerts, des fanfares, des déambulations, des spectacles et bien d’autres.
Horaires et Lieux variables / Accès Libre.

Fête des Guides – Samedi 1er et dimanche 2 août
Participez à la traditionnelle Fête des Guides de Saint-Gervais/Les Contamines.
La Compagnie des Guides, fondée en 1864, accompagne depuis plus de 150 ans tous vos rêves de moyenne et haute montagne.
Centre de Saint-Gervais / Accès Libre.

Rencontres Musique & Patrimoine du Mont-Blanc – Du lundi 3 au vendredi 7 août
Un festival de montagne dans un village isolé, loin de l’agitation des villes : Saint-Nicolas de Véroce.
Du classique, du jazz, de l'éclectisme et surtout de grands artistes de la scène internationale à écouter dans des lieux insolites : une église baroque, un refuge d'alpage ou même en pleine nature.
Horaires et lieux variables. Plus d’infos sur 
www.musique-patrimoine-mtblanc.com.
 

Encore plus d’événements ? Rendez-vous sur l’agenda complet de Saint-Gervais Mont-Blanc !

     

    Cet article sponsorisé a été réalisé par les équipes éditoriales de YONDER en partenariat avec l'Office de tourisme Saint-Gervais Mont-Blanc.

    Pratique

    Découvrez Saint-Gervais et préparez votre séjour sur www.saintgervais.com !

    En savoir plus sur :