Vous êtes ici

La rédaction Yonder, Le mercredi 10 juin 2020
En partenariat avec Logo Saint-Gervais Mont-Blanc
Sponsorisé

À Saint-Gervais Mont-Blanc, nature et bien-être au pied du Mont-Blanc

Saint-Gervais Mont-Blanc aurait pu rester ce paisible village des Alpes qui semble grimper à l’assaut du mythique sommet. C’était sans compter ses atouts : entre thermalisme et alpinisme, randonnées ou VTT, la commune de Haute-Savoie s’épanouit dans une somptueuse nature. Respirez, et admirez !
  • Quelle meilleure activité que la randonnée pour admirer les montagnes entourant Saint-Gervais Mont-Blanc © Boris Molinier
    Quelle meilleure activité que la randonnée pour admirer les montagnes entourant Saint-Gervais Mont-Blanc © Boris Molinier
  • Saint-Gervais Mont-Blanc est une destination qui ravira les sportifs comme les familles © Boris Molinier
    Saint-Gervais Mont-Blanc est une destination qui ravira les sportifs comme les familles © Boris Molinier
  • Coucher de soleil depuis la piscine de Saint-Gervais © Boris Molinier
    Coucher de soleil depuis la piscine de Saint-Gervais © Boris Molinier
  • Avec les remontées mécaniques, facile de se balader en altitude du côté du Mont d’Arbois © Boris Molinier
    Avec les remontées mécaniques, facile de se balader en altitude du côté du Mont d’Arbois © Boris Molinier

Cet été la France se réinvente, exhibe ses plus beaux atours. Et quoi de mieux que la montagne pour se libérer des contraintes en plein air ! Saint-Gervais Mont-Blanc, qui égrène quatre hameaux, étagés entre 580 m et 1,400 m d’altitude, vante ses charmes et ses particularités au cœur d’un univers d’alpages fleuris et de sommets enneigés, de cascades gazouillantes et de gorges échancrées.

Ainsi, dans la vallée de l’Arve, au Fayet, se cachent des thermes qui ont, dès le XIXe siècle, imprimé une solide popularité à la destination. Puis, quelques 300 mètres plus haut, vient le bourg de Saint-Gervais, le cœur de la commune, toute en coquetterie mais sans ostentation. La chaîne du Mont-Blanc ? C’est d’ici qu’on la contemple depuis le plateau du Bettex, balcon privilégié sur le plus haut sommet des Alpes et front de neige prisé en hiver. Saint-Nicolas-de-Véroce, enfin, clôt le bal de la séduction avec son étonnante église baroque soigneusement rénovée et ses chemins de traverse, propices aux randonnées, promesse de grand air !

  • Même en été, la haute montagne et les glaciers, ici le glacier de Bionnassay, restent couvert de neige © Boris Molinier
    Même en été, la haute montagne et les glaciers, ici le glacier de Bionnassay, restent couvert de neige © Boris Molinier

 

 

Saint-Gervais, « voie Royale » et grands espaces

Rendons à César… C’est bien au départ de Saint-Gervais qu’en 1784, la première ascension vers le Mont-Blanc fut tentée par un médecin certes chamoniard, mais accompagné d’un guide Saint-Gervolain ! De solides chasseurs de chamois atteignent le dôme du Goûter puis parviennent au sommet tant convoité en 1853. Il faudra quelques années encore avant qu’elle ne devienne la fameuse voie Royale d’ascension.

Mais ce sont les vertus curatives de ses sources d’eau chaude découvertes en 1806 qui, au milieu du XIXe siècle, ont imprimé une jolie réputation à Saint-Gervais. Réputation qui n’a cessé de croître jusqu’à la très belle rénovation de ce fleuron du thermalisme en 2018.Puis vint le ski, en 1936 avec le premier téléphérique, qui permet de dévaler les alpages du Bettex et jusqu’au Mont-Joly à 2,525 mètres d’altitude. Le pari n’était pas gagné pour une station à cette altitude. Et pourtant. Dès lors, Saint-Gervais poursuit son essor sans esbroufe, comme pour mieux asseoir sa notoriété en toute tranquillité dans un décor grandiose.

  • Une randonnée vers le refuge du Miage, gîte d’étape sur la route du tour du Mont Blanc © OT Saint-Gervais - Boris Molinier
    Une randonnée vers le refuge du Miage, gîte d’étape sur la route du tour du Mont-Blanc © OT Saint-Gervais - Boris Molinier
Saint-Gervais s’enorgueillit d’un étonnant patrimoine, véritable musée en pleine nature

 

Une commune qui assume sa simplicité

Qu’on se le dise, Saint-Gervais Mont-Blanc, ne s’affiche pas comme une station huppée. Certes, centre thermal oblige, elle a su se doter d’un casino. Mais, ne cherchez pas les palaces cossus ou les restaurants tapageurs, les boutiques de haute-couture ou les clubs privés. Ce qui ne l’empêche pas, depuis une dizaine d’années, d’éparpiller de belles adresses, des hôtels de charme ou établissements au luxe discret, des chalets privés aux allures de mazots et jusqu’à une table étoilée, Le Sérac. Elle flirte même avec l’air du temps en installant à l’arrivée du télésiège de Mont-Joux La Folie Douce et son ambiance après-ski électrique !

  • Le village de Saint-Gervais © OT Saint-Gervais - Boris Molinier
    Le village de Saint-Gervais © OT Saint-Gervais - Boris Molinier

 

 

Un patrimoine éclectique, du Moyen Âge au street art !

La commune s’enorgueillit également d’un étonnant patrimoine, véritable musée en pleine nature. Dans le bourg de Saint-Gervais, la Maison forte de Hautetour raconte, derrière ses tours médiévales, l’épopée des guides locaux à travers un parcours interactif. Surtout, elle constitue le point de départ d’une boucle pédestre d’une heure pour débusquer les châtelets alentours. L’église éponyme du XVIIe siècle a profité de sa restauration pour se doter, en 2016, de vitraux contemporains réalisés par un père dominicain coréen connu dans le monde entier, le Père Kim. Plus inattendu, le village a abandonné les murs de son vaste parking souterrain au talent d’une douzaine d’artistes d’art urbain contemporain du monde entier et dissimulé dans un des piliers de son pont de contournement un espace brut dédié à l’art contemporain !

  • Saint-Nicolas-de-Véroce est un joyaux de l’art baroque alpin, caractérisé par un extérieur sobre et un intérieur éclatant de couleurs © Pascal Deloche
    Saint-Nicolas-de-Véroce est un joyaux de l’art baroque alpin, caractérisé par un extérieur sobre et un intérieur éclatant de couleurs © Pascal Deloche

 


Mais son trésor, la commune le réserve à Saint-Nicolas-de-Véroce : son église est l’un des plus beaux exemples d’architecture baroque des Alpes. Quant à l’ancien presbytère, il abrite les trésors d’art sacré rapportés par les colporteurs, ces villageois partis s’enrichir en Italie ou en Autriche, en Suisse ou en Allemagne avant de rentrer dans leur village. Enfin, le Sentier du baroque mènera les amateurs du genre à découvrir un charmant chapelet de chapelles

  • Saint-Gervais Mont-Blanc - Parking souterrain et street-art © Jean Yves Raffort
  • Le centre-ville de Saint-Gervais Mont-Blanc © OTSaint-Gervais - Pascal Deloche

 

 

La chaîne du Mont-Blanc ? Un panorama unique en Europe

Sa plus grande richesse ? Saint-Gervais Mont-Blanc la revendique avant tout à travers ses époustouflants panoramas. Et c’est peut dire que la commune est gâtée par les sommets : l’aiguille et le dôme du Goûter d’un côté, l’aiguille de Bionnassay de l’autre, et, chapeautant cette ronde de colosses enneigés, le Mont-Blanc et ses 4,807 mètres d’altitude. La commune s’est donnée les moyens de les dévoiler à pied, en VTT, encordés à un guide ou en empruntant le fameux Tramway du Mont-Blanc.

Ce train à crémaillère, le plus haut de France, hisse depuis plus de 100 ans ses motrices en livrée rouge, bleu ou verte depuis la gare du Fayet jusqu’au glacier de Bionnassay, à 2,372 m d’altitude.Tout autour ? Plus de 225 km d’itinéraires balisés pour un choix conséquent de balades, que ce soit avec des enfants, pour des randonnées courtes et faciles comme pour des sportifs aguerris sur des terrains plus techniques. Pas de doute, du Nid d’Aigle au Mont Joly, entre campanules et marmottes, bouquetins et gentianes, en famille comme entre amis, cet été, Saint-Gervais se révèle une destination de choix, avec ses très nombreuses activités de montagne estivales, au cœur d’un des plus majestueux sites classés de France : le massif du Mont-Blanc.

  • Le Tramway du Mont-Blanc offre des vues unique sur les Aiguilles de Chamonix et les Dômes de Miage © OT Saint-Gervais Bernard Tartinville
    Le Tramway du Mont-Blanc offre des vues unique sur les Aiguilles de Chamonix et les Dômes de Miage © OT Saint-Gervais Bernard Tartinville

 


Pour ceux qui souhaitent admirer le massif du Mont-Blanc avec un plus de recul, les remontées mécaniques vous transportent du centre bourg jusqu’au sommet du Mont d’Arbois où le panorama éblouissant se déguste avec les yeux avant de pique-niquer dans les alpages ou de profiter de l’un des nombreux établissements ouvert l’été. Petite boucle en famille ou ascension du Mont-Joly, chacun trouvera son compte dans cet univers alpin.


En savoir plus sur Saint-Gervais Mont-Blanc :

Cet article sponsorisé a été réalisé par les équipes éditoriales de YONDER en partenariat avec l'Office de tourisme Saint-Gervais Mont-Blanc.

Plus d'infos

Découvrez Saint-Gervais et préparez votre séjour sur www.saintgervais.com !

En savoir plus sur :