Vous êtes ici

Pascale MissoudPascale Missoud, Le vendredi 30 juin 2023
Hôtels

Les plus beaux hôtels proches de la Tour Eiffel

Toisant la Seine de sa haute silhouette, pavanant entre les quartiers les plus chics de Paris, la Tour Eiffel promet la verdure du Champ-de-Mars, la découverte du Musée du quai Branly ou du Palais de Tokyo. Autour d’elle virevoltent quelques somptueuses adresses où l’élégance se dispute au charme. Voici parmi les plus beaux hôtels proches de la Tour Eiffel. 
  • Le Plaza Tour Eiffel et sa vue sur la Dame de fer © Plaza Tour Eiffel
    Le Plaza Tour Eiffel et sa vue sur la Dame de fer © Plaza Tour Eiffel
  • Le Narcisse Blanc © Guillaume de Laubier
    Le Narcisse Blanc © Guillaume de Laubier
  • © La Réserve Paris
    © La Réserve Paris

1. Le Plaza Tour Eiffel | Chic avec coquetterie

HÔTEL PARTENAIRE
Le pitch ?
 La Dame de fer est à 20 minutes à pied de cet hôtel 4 étoiles de Paris 16, propriété de Julie et Alexandra Marang. Un hôtel dans une rue tranquille, qui a été joliment rénové par l’agence Artefak et Cathy Crinon. Derrière cette façade en pierre de taille, ils ont insufflé une légèreté dans la décoration tout en lui conférant une belle élégance, en accord avec les moulures et les volumes d’origine. Un parquet tout en miel, une réception de marbre, un coin salon chaleureux et ce bar dont Mies van der Rohe signe les sièges en cuir et en métal. 

  • Junior Suite avec Balcon © Plaza Tour Eiffel
    Junior Suite avec Balcon © Plaza Tour Eiffel

 

Les chambres ? La majorité des 41 chambres s’avère petites mais cosy. Et même avec 16 m2, pour les plus modestes, les teintes de blanc, de jaunes et de bleus, le bois clair et la sobriété du mobilier donnent une impression d’espace accru. La salle de bain virginale à souhait et glissant même une baignoire dans sa surface réduite, ajoute au confort. On prendra soin de s’éloigner de l’ascenseur pour plus de tranquillité et, en amoureux, d’opter pour l’une des deux suites logées au 6e et dernier étage : leur balcon avec vue sur la Tour Eiffel vaut toutes les déclarations romantiques.

La gastronomie ? Chouette, le petit déjeuner buffet où s’invitent des produits bios, est servi jusqu’à 11 h. La salle est agréable et ses vitres laissent entrer le soleil. Alors pas de restau ? La place manque mais l’établissement ne vous laissera pas mourir de faim : une gamme de plats cuisinés en bocaux de la Maison Meunier 1874 ou des plats asiatiques du restaurant Bozen permettent, à ceux qui ne veulent pas sortir, de manger un poulet basquaise ou un poke bowl au thon rouge en room-service. Quant au bar, il permet un dernier drink jusqu’à 23 h. 

  • © Plaza Tour Eiffel
  • © Plaza Tour Eiffel

 

Côté bien-être ? Une salle de fitness revêtue de bois sombre pour l’élégance, bien équipée en appareils de musculation et de cardio. On s’active en regardant la télé à moins de solliciter un coach personnel. Le plus : l’espace est accessible 24h/24 et 7 jours sur 7. Et le spa alors ? L’hôtel en a contourné l’absence en s’associant à la Villa Thalgo & Spa à quelques pas de là : un très beau bassin, un grand hammam marin, une belle sélection de soins : 6 minutes de marche pour vous relaxer.

Plaza Tour Eiffel
41 clés à partir de 182 € la nuit
32 rue Greuze, 75116 Paris

Site Web du Plaza Tour Eiffel

2. Shangri-La | Le trésor caché 

En empruntant au prince Roland Bonaparte, petit-neveu de Napoléon Bonaparte, son ancien hôtel particulier érigé en 1896, le groupe Shangri-La Hotels & Resorts a visé juste avec la remarquable restauration du bâtiment opéré par l’architecte Richard Martinet et le superbe décor signé Pierre-Yves Rochon. Posé sur la colline de Chaillot, entre les jardins du Trocadéro et le Palais de Tokyo, il élève sa belle façade en pierre de taille face au musée Guimet. Quelques marches sous une marquise et l’on pénètre dans un monde feutré, imposant par son opulence, apaisant par sa sobriété. Si marbres et dorures, lustres et moulures sont de mise, la décoration du palace parisien pose ses touches asiatiques sur une atmosphère bien française. Avec ses bleus pâles et son doré, son camel ou ses jaunes clairs, les 101 chambres – dont l’extraordinaire Suites Impériale inscrite aux Monuments Historiques – jouent la carte de la douceur et de la modernité confirmée par l’écran de télévision dissimulé dans le miroir de la salle de bains.

  • Terrasse d ela Bauhinia © Maëlle Saliou
    Terrasse de la Bauhinia © Maëlle Saliou

 

Presque toutes les chambres admirent la Dame de fer. Deux tables proches de la Tour Eiffel, dont on retient le macaron Michelin du Shang Palace, seul restaurant chinois étoilé de la capitale, et la coupole de verre de La Bauhinia prolongée de superbes jardins, pour déguster une cuisine aux accents marins. Installé dans les anciennes écuries, le Chi Spa impose sa piscine de 17 m de long sous un ciel en trompe-l’œil et ses soins 100 % bio siglés Alaena. Tout le monde l’a affirmé, il ne tient qu’à vous de le vérifier : le Shangri-La promet la plus belle vue hôtelière de Paris sur la Tour Eiffel.

Shangri-La Hôtel Paris
101 clés à partir de 1435 € la nuit
10, avenue d’Iéna, Paris 16e 

Découvrir les hôtels parisiens du Club Yonder

  • Piscine © Shangri-La
    Piscine © Shangri-La

 

3. La Réserve | Le palace avec vue 

L’ancienne demeure du Duc de Morny, acquise par Michel Reybier, propriétaire du groupe La Réserve, est devenue ce palace, le plus intime de la capitale avec ses 49 clés, l’un des plus délicats aussi. Les chambres de cet hôtel proche des Champs-Élysées, qui avouent pour les plus petites 40 m2, sont conçues comme des appartements haussmanniens, conviant volontiers le soleil par les grandes fenêtres. Motifs gaufrés, cuir de Cordoue, portes laquées noir et or : si l’on reconnaît la patte de Jacques Garcia, le décorateur a posé sur ses excentricités une élégante retenue. Ce qui permet au regard de s’attarder sur le point de Hongrie des parquets, les tentures de soie aux murs, les meubles antiques et le marbre de Carrare des salles de bains. Un valet par chambre et un confort ancré dans le XXIe siècle, du miroir intégrant la télévision au bar qui n’a de mini que le nom confirme, s’il en était besoin, le luxe des attentions.

  • Junior Suite © La Réserve
    Junior Suite © La Réserve

 

On salue naturellement la cuisine doublement étoilée de Jérôme Banctel au Gabriel, mais il serait dommage de ne pas s’attabler à la terrasse de la brasserie La Pagode de Cos pour goûter des parfums d’ailleurs. Prolongeant le bar, l’imposante bibliothèque ouvre sur une cour arborée et réunit plus de 3 000 ouvrages, dont certaines rares premières éditions. Il est plaisant de s’y attarder le temps d’un thé ou pour un déjeuner discret. Certains rejoindront ce fumoir caché ou se prélasseront au spa. Ce dernier offre, là encore, une piscine bien généreuse avec ses 16 mètres de long et s’adjoint un hammam et trois cabines pour des soins de la marque NescensSwiss, spécialiste de l’anti-âge.

La Réserve
101 clés à partir de 1435 € la nuit
42, avenue Gabriel, Paris 8e 

Découvrir les hôtels parisiens du Club Yonder

  • La Pagode de Cos © G. Gardette
    La Pagode de Cos © G. Gardette

4. Le Cinq Codet | Sophiticated lady

Pas banal de choisir un ancien central télécom des années 1930 pour le convertir en hôtel 5 étoiles à Paris. Glissé entre les Invalides et École Militaire, derrière sa façade tout en courbes et baies vitrées, se dessinent d’étonnants intérieurs, imaginés par l’architecte Jean-Philippe Nuel. Le style, inspiré de l’Art déco, s’inscrit dans une atmosphère des plus contemporaines qui passe par la collection de plus de 400 œuvres d’art disséminées à tous les étages, le design du chaleureux lobby avec ses desks en marbre veiné de noir et blanc, ses abat-jours XXL.

  • © Cinq Codet
    © Cinq Codet

 

Partout de belles hauteurs sous plafond réchauffées par la chaleur du bois, des touches de couleurs. Les 67 chambres et suites se partagent 29 typologies, déposant des teintes de prune, de gris ou de brique entre le parquet de chêne clair et les larges ouvertures. Les baignoires s’invitent parfois dans la chambre et la domotique s’impose comme une évidence. Le petit spa - cabine de soins, tisanerie et salle de fitness - trouve sa sérénité au 3e étage autour d’une terrasse avec jacuzzi, abandonnant le rez-de-chaussée au lounge bar et au restaurant La Chiquette qui s’étirent jusque dans le patio intérieur. La cuisine rappelle les nombreux voyages du chef David Maroleau, l’atmosphère se complet dans une sophistication feutrée, loin du tumulte parisien mais la Tour Eiffel n’est qu’à un quart d’heure à pied.

Le Cinq Codet
67 clés à partir de 387 € la nuit
5, rue Louis Codet, Paris 7e 

En savoir plus sur le Cinq Codet

  • Suite Dôme © Cinq Codet
    Suite Dôme © Cinq Codet

 

5. Le Narcisse Blanc | Chic et romantique

Ni une fleur, ni un personnage mythologique : ce narcisse-là fait référence à Cléo de Merode, artiste surnommée le Joli petit Narcisse et muse, entre autres, de Toulouse-Lautrec et Nadar. Les décorateurs Thibaut Fron et Thierry Martin ont imaginé ce 5 étoiles à quelques pas du pont Alexandre III comme une adresse romantique et douillette, s’arrêtant sur des couleurs tendres et claires, se concentrant sur des lignes épurées. Au rez-de-chaussée, la pierre et le marbre font assaut d’élégance.

  • © Guillaume de Laubier
    © Guillaume de Laubier

 

Des blancs et des bruns, des beiges et du doré, et une recherche dans la sobriété : les 37 chambres, dont certaines avec une charmante terrasse, adoptent un classicisme tout en harmonie. Cléo baptise le restaurant où l’on goûte, sous une verrière, une cuisine aux classiques légèrement décalés. Le temps d’un tea-time parisien on se délecte de délicieuses pâtisseries à déguster, aux beaux jours, dans la cour. De l’Art déco jusqu’au sous-sol, écrin pour la piscine avec nage à contre-courant, le sauna, le jacuzzi et la petite salle de fitness. Une unique cabine, mais des soins signés Clarins pour ce spa d’hôtel parisien. 

Le Narcisse Blanc
67 clés à partir de 595 € la nuit
5, rue Louis Codet, Paris 7e 

Plus d'infos sur le Narcisse Blanc

  • © Guillaume de Laubier
    © Guillaume de Laubier

7. La Maison Villeroy | Pied-à-terre proche de la Tour Eiffel

Dans un immeuble cossu du Triangle d'Or, la Maison Villeroy pose ses 11 suites, chambres et appartements ultra-luxueux dans un cadre élégant, merveilleusement restauré par une équipe d'artisans d'art. Escalier d'apparat doré à la feuille d'or, boiseries et fresques restaurées dans le restaurant et le bar, luminaires design en albâtre spectaculaire, réalisé par l’Atelier Alain Ellouz, tout est ici fait pour se sentir comme chez soi, mais dans un cadre grandiose.

  • © Pierre Gunther
    © Pierre Gunther

 

Avant de monter dans les chambres, réparties sur 3 étages, toutes meublées avec un esprit résidentiel dans des teintes de bleu et gris, mêlant les détails anciens à des pièces contemporaines — œufs Christofle range-couverts, cheminées en marbre taillées d'un seul bloc à la forme organique, œuvres de Pierre Bonnefille composées de poudres minérales, calcaires, de lave... — on fait une pause au bar Jean Goujon et au restaurant le Trente-Trois. Récompensée d'une étoile Michelin, la carte signée Sébastien Sanjou est précise et sans fioriture, mettant en avant le produit rigoureusement sélectionné. Le petit plus ? Le spa privatisable tout en marbre avec jacuzzi, sauna, hammam, douche expérientielle et terrasse privée, où se prélasser même après son check-out grâce à de belles cabines de courtoisie.

Maison Villeroy
11 clés à partir de 1 200 € la nuit
33 Rue Jean Goujon, 75008 Paris

Découvrir les hôtels parisiens du Club Yonder

Nous recommandons aussi