Vous êtes ici

Pierre GautrandPierre Gautrand, Le vendredi 02 juin 2023
Hôtels

Les plus beaux Palaces de Paris : élégance capitale

Au-delà des 5 étoiles, les plus beaux palaces de Paris déploient une histoire riche, un service fabuleux et un luxe opulent. Revue des plus beaux palaces de la capitale française.
  • Un hôtel digne d'un palace, le Ritz Paris (Suite Windsor) © Vincent Leroux Ritz Paris
    Un hôtel digne d'un palace, le Ritz Paris (Suite Windsor) © Vincent Leroux Ritz Paris
  • Le bar 19.20 © Prince de Galles, a luxury collection Hotel Paris
    Le bar 19.20 © Prince de Galles, a luxury collection Hotel Paris
  • Le Cheval Blanc Paris chamboule notre article, pas un palace à Paris, mais un hôtel qui le vaut amplement © Alexandre Tabaste
    Le Cheval Blanc Paris chamboule notre article, pas un palace à Paris, mais un hôtel qui le vaut amplement © Alexandre Tabaste
  • © Bulgari Paris
    © Bulgari Paris

1. Le Ritz, Paris Ier : notre palace préféré, qui n’en est pas un !

L’histoire ? Situé sur la Place Vendôme, la plus chic au monde, Le Ritz est bien le palace de Paris le plus emblématique, bien qu’il n’appartienne pas officiellement à la distinction commerciale « palace ». Ce label officiel regroupe en effet 12 hôtels de luxe parisiens qui en ont fait la demande à l’organisme Atout France et obtenu l’accord de la commission pour se prévaloir du titre le plus prestigieux de l’hôtellerie. Le Ritz, dont le succès ne faiblit pas parmi les élites, ne fait plus la demande d’étiquetage « palace ». Pourtant, de par la définition même du terme « palace » (un « hôtel de grand luxe pourvu de services d’une extrême qualité, à la localisation rêvée »), il en est un à tous points de vue et, aux yeux de la rédaction de YONDER, il est même le plus abouti des palaces de Paris !

  • Suite Grand Jardin © Vincent Leroux Ritz Paris
    Suite Grand Jardin © Vincent Leroux Ritz Paris

 

Fondé en 1898 par l’homme d’affaires César Ritz, l’hôtel de luxe a affirmé depuis sa domination sur le monde de l’hôtellerie. A l’époque, il forçait l’admiration car il était l’un des premiers hôtels de Paris à avoir des salles de bain privées, des ascenseurs et un service téléphonique. Empli d’une élégance française classique et rehaussé par sa rénovation récente en 2016, le Ritz n’a jamais cessé de faire trembler les plus beaux palaces de France et du monde. L’adresse la plus glamour de Paris, de son inauguration jusqu’à aujourd’hui, a toujours attiré des figures majeures de l’histoire. Marcel Proust s'inspira de sa clientèle aisée pour sa Recherche, Audrey Hepburn en arpentait les couloirs tout autant que Coco Chanel… C’est clairement le palace à Paris que l’on préfère !

  • © Vincent Leroux Ritz Paris
  • Suite Impériale © Vincent Leroux Ritz Paris

 

Comment est l’hôtel ? Le projet de rénovation a été confié à l’architecte Thierry Despont, connu pour le Plaza Hotel à New York, les hôtels Four Seasons à Budapest et Mexico City, ou encore les hôtels Ritz-Carlton à Istanbul, Bangkok et aux Îles Caïmans. Doté de 142 chambres et suites, le design intérieur au style d'apparat - inspiré du château de Versailles et du style aristocratique français - rayonne à travers des lustres en cristal, des tableaux de maîtres, des fauteuils en velours, chandeliers, dorures, tapisseries, rideaux en soie rouge et quelques discrets motifs Art déco et baroques. Les tables du Ritz Paris - qui vont de la brasserie parisienne chic au salon de thé - offrent une ambiance unique et adaptée aux différentes humeurs de la journée. Le Bar Vendôme avec ses banquettes de velours rouge propose une belle carte brasserie sous sa verrière d'époque, le Bar Hemingway sert des cocktails de légendes à siroter dans une ambiance (très) confidentielle, A Taste of the Ritz Paris régale avec son brunch dominical tandis que le Ritz Bar s'apprécie pour son atmosphère apaisante. Sans oublier le Salon Proust pour une expérience tea time d'exception, accompagnée des pâtisseries du chef François Perret. Côté bien-être, on retrouve le même luxe et niveau d'excellence au Ritz Club & Spa, un des plus beaux spas de Paris, paisible et épuré avec son thème floral, avec piscine intérieure, salle de fitness et un salon de coiffure mené par David Mallett.

  • © Ritz Paris
    © Ritz Paris

 

Ce qui fait la différence ? Le Bar Hemingway aux influences Art-Déco. Le lieu, empli de la classe parisienne mais aussi d’une essence singulièrement incomparable, conte une histoire mythique, celle de l’affection infaillible que portait l’écrivain pour cette adresse culte.

Ritz Paris
142 clés à partir de 2 096 € la nuit
15 place Vendôme 75001 Paris

Site Web

 

2. Prince de Galles, a luxury collection Hotel Paris

HÔTEL PARTENAIRE
L’histoire ? Au cœur du prestigieux Triangle d’or, à quelques pas des Champs-Élysées et de l’Avenue Montaigne, le Prince de Galles figure comme une adresse iconique de Paris. Ce cinq étoiles, ouvert en 1929 est une ode à l’art de vivre à la française. Construit pour accueillir le frère du roi George VI, l’hôtel se dévoile sous une sophistication qui attire le monde entier et les élites depuis bientôt 100 ans. Sir Winston Churchill, Elvis Presley, le roi de Yougoslavie, Marlène Dietrich ou encore Lili Damita y ont par exemple séjourné. 

  • © Prince de Galles, a luxury collection Hotel Paris
    © Prince de Galles, a luxury collection Hotel Paris

 

L’hôtel ? Dès le hall de ce lieu d’exception, on découvre un design raffiné avec des objets d’art et des beaux livres de la maison Assouline, qui reflète à merveille le mouvement Art déco. L’hôtel de la marque The Luxury Collection, qui fait partie du portefeuille mondial de 30 marques hôtelières extraordinaires de Marriott Bonvoy, présente 159 clés, dont 43 suites spacieuses, avec des salles de bain en marbre à la mosaïque Art déco. Beaucoup offrent un balcon avec une vue imprenable sur la capitale, notamment sur la Tour Eiffel. Le comble du luxe ? La suite Lalique, un duplex de 180 m2, au 8ème et 9ème étages, décorée par le designer Patrick Hellmann, en collaboration avec la maison de cristal Lalique, et sa terrasse donnant sur l’avenue George V et la Dame de fer. Le Patio, dans la cour intérieure, est une oasis de tranquillité idéale pour déguster un cocktail entouré de palmiers et mosaïques dorées. Cette année, la terrasse célèbre Tanabata Matsuri, le festival des étoiles japonais.

  • 1920 © Prince de Galles, a luxury collection Hotel Paris
    1920 © Prince de Galles, a luxury collection Hotel Paris

 

L’occasion de découvrir la carte élaborée par le chef Ryan Cho, le chef Akira Back du Prince de Galles et le chef Ken Takahashi du Prince Gallery Tokyo Kioicho, autour de tacos de thon, de rock shrimp, de plateau de sushi, de croquettes de poisson Satsumaage et de Udon Kuwayaki. Diverses expériences uniques en leur genre sont proposées tout au long de l’été, comme une dégustation de thé et une initiation au saké. Dernier-né de la proposition culinaire du Prince de Galles, le restaurant et bar 19.20 by Norbert Tarayre. Inspirée du Paris des années 1920 avec des murs ornés de peintures travaillées, la table présente une carte typiquement française : « une expérience luxe alliée à une cuisine de bistrot parisienne et traditionnelle », comme l’avait indiqué le chef à Yonder quelques mois avant l’ouverture du restaurant. Ici, pas de spa à proprement parler, mais une suite bien-être avec hammam et douche privés. Un véritable joyau au summum du luxe parisien.

Ce qui fait la différence ? Le chef étoilé Américain-Coréen Akira Back a ouvert son restaurant éponyme au sein du palace et propose dans une ambiance résolument contemporaine tout en nuances de noirs des mets japonais rehaussés par de saveurs coréennes et internationales. On a adoré le « Scallop Kiwi » et le « Jeju Domi ».

Prince de Galles, a Luxury Collection Hotel, Paris
33 Av. George V, 75008 Paris
Plus d'infos sur le site marriott.com

  • Suite Lalique © Prince de Galles, a luxury collection Hotel Paris
    Suite Lalique © Prince de Galles, a luxury collection Hotel Paris
Ce véritable palace, même s’il n’en a pas non plus la certification officielle, fait preuve d’un prestige sans précédent.

3. Cheval Blanc, Paris Ier

L’histoire ? La maison LVMH s’est emparée de l’ancienne Samaritaine et y a implanté une adresse hôtelière de luxe, évidemment, quatrième maison de sa collection de Saint-Tropez, Courchevel et des Maldives. Pensé par l’architecte Peter Marino, ce véritable palace, même s’il n’en a pas non plus la certification officielle, fait preuve d’un prestige sans précédent.

  • Langosteria au Cheval Blanc © YONDER.fr
    Langosteria au Cheval Blanc © YONDER.fr

 

Comment est l’hôtel ? On doit l’intérieur et les 72 chambres et suites au designer Ed Tuttle (Park Hyatt de Place Vendôme, Aman Tokyo, Amanpuri en Thaïlande…), à l’atmosphère apaisante comme la Seine qui coule au pied de la façade : teintes sourdes de beige et de blanc, tissus doux et délicats, matériaux naturels, terrasses spacieuses… Un vrai cocon en plein Paris. On passe un agréable moment à la brasserie chic Le Tout-Paris, ou l’on savoure une cuisine italienne élégante à la Langosteria, avec sa terrasse végétalisée à la vue imprenable sur Montmartre. Enfin, la table d’Arnaud Donckele, Plénitude, récompensée par le Guide Michelin de 3 étoiles en seulement un an, une performance quasi-inégalée qui hisse cet hôtel au niveau, sinon au-delà, des palaces parisiens.

  • © Tabaste
    © Tabaste

 

Ce qui fait la différence ? L’espace bien-être avec un Spa Dior, un salon de coiffure Rossano Ferretti, un hammam et un sauna, et des cours de yoga dispensés en vis-à-vis de la piscine hypnotique et sa fresque de Michel Mayer.

Cheval Blanc Paris
À partir de 1 908 € la nuit.
8 quai du Louvre, 75001 Paris France

4. Lutetia, Paris VIe

L'histoire ? Au cœur du quartier de Saint-Germain-des-Prés dans le 6e arrondissement de la capitale, le Lutetia s’impose comme le seul hôtel classé « palace » de la Rive Gauche. Construit en 1910, en plein Âge d’Or de la Belle Epoque, ce séjour a été fondé par Madame Boucicaut, l’épouse d’Aristide Boucicaut, fondateur du Bon Marché. À l’époque, le but était d’offrir un lieu où dormir pour les touristes étrangers qui venaient faire du shopping dans ce premier Grand Magasin. Une destination en soi donc, au nom placardé en grandes lettres dorées sur la devanture. De Victor Hugo à Antoine de Saint-Exupéry ou Joséphine Baker, de nombreux artistes en firent leur point de rencontre. Un véritable monument dont le glamour a été conservé et rehaussé en 2018 par le designer d’intérieur Jean-Michel Wilmotte.

  • Suite Josephine Baker © Lutetia
    Suite Josephine Baker © Lutetia

 

Comment est l'hôtel ? La maison Sonia Rykiel et India Mahdavi ont également apporté leur pierre à l’édifice. 72 chambres et suites au parquet en chevrons, murs lambrissés habillés d’une collection d'œuvres d’artistes ayant fait le voyage jusqu’au Lutetia. Les tapis moelleux confortent les couleurs douces et épurées des lits king-size, parfois ornés audacieusement d’un cuir noir raffiné. Les lignes géométriques donnent une allure de paquebot à ce tableau. Pour se restaurer, on passe à la brasserie Lutetia, prendre un verre au bar Aristide en fin de soirée ou au Saint-Germain pour contempler la verrière tranchée de fines lignes d’acier obscur, où les couleurs pop ressortent d’autant plus, rose, turquoise, bleu azur…

Ce qui fait la différence ? Le bar Joséphine et ses murs couverts de fresques Art-Déco aux couleurs nuancées, le tout rehaussé par la dorure des luminaires qui feraient frémir les galeries les plus en vue de Paris. Côté bien-être, on se prélasse au Spa Akasha, sa piscine et son sauna, et on profite de sa fameuse carte de soins revitalisants.

Lutetia
À partir de 1 485 € la nuit
45 Boulevard Raspail, 75006 Paris France

5. Shangri-La, Paris XVIe

L’histoire ? Autrefois résidence privée du Prince Roland Bonaparte, cet hôtel historique du 16e arrondissement avec vue sur la Tour Eiffel a été rénové par l’architecte Richard Martinet et laisse désormais place depuis 2006 au palace 5 étoiles Shangri-La, collection hôtelière asiatique reconnue pour ses maisons ultra haut de gamme.

  • La Bauhinia © Maëlle Saliou
    La Bauhinia © Maëlle Saliou

 

Comment est l’hôtel ? L’agence de design Jouin Manku s’est chargée du lobby et du cultissime restaurant La Bauhinia, aux accents asiatiques. Dans les 101 chambres, c’est Pierre-Yves Rochon qui a laissé sa trace. On se détend également sous les colonnes corinthiennes du Spa Chi qui croise les racines asiatiques de Shangri-La au passé de l’époque Empire, avec massages, soins détox et séances de sophrologie inclus, autour d’une piscine avec terrasse verdoyante.

  • La piscine du Shangri La © Shangri La
    La piscine du Shangri La © Shangri La

 

Ce qui fait la différence ? L’offre gastronomique qui comprend 2 bars (Les Lounges et le Bar Botaniste) et 2 restaurants que l'on plébiscite (le Shang-Palace, étoilé, et La Bauhinia). C'est également l'un des rares hôtels avec vue sur la Seine à Paris.

Shangri-La
À partir de 2 408 € la nuit.
10, Avenue D'Léna, 75116 Paris France

6. Four Seasons Georges V, Paris VIIIe

L’histoire ? On lit encore de subtiles influences Art Déco sur la façade de cet hôtel à la renommée internationale construit en 1928. C’est en 1999 que Four Seasons, la collection hôtelière de luxe canadienne, rénove et modernise le lieu qui a connu l’occupation allemande puis la Libération et conserve aujourd’hui son essence parisienne.

  • © Four Seasons
    © Four Seasons

 

Comment est l’hôtel ? Les 244 suites et chambres du palace ont été réinventées en 2014 par Pierre-Yves Rochon, encore lui. Lustres distingués, rideaux à franges aux couleurs intemporelles, assises en cuir couleur crème, poignées en laiton doré… Pas de doute, on retrouve complètement le style classique et chic du célèbre designer. Au déjeuner, L’Orangerie apporte la fraîcheur d’une cuisine saisonnière et naturelle. Pour dîner, rendez-vous à La Galerie pour des recettes traditionnelles revisitées. On est aussi tenté de souper en Italie avec Le George et ses mets aux notes méditerranéennes. Le Cinq du chef Christian Le Squer emporte la mise avec ses trois étoiles Michelin.

  • © Four Seasons
    © Four Seasons

 

Ce qui fait la différence ? Les murs en pierre épousent le sol marbré et créent une ambiance relaxante au spa. La lumière naturelle entre par le plafond vitré et illumine la mosaïque élaborée de la piscine intérieure chauffée. Les chaises longues s’apparentent à de délicats sofas blancs et invitent au repos. Hammam, jacuzzi et soins signatures, gamme Olivier Claires, traitements DR Burgener Switzerland… À tester absolument.

Four Seasons Georges V
À partir de 2 360 € la nuit.
31, Avenue George V, 75008 Paris France

En 1908, le projet du Plaza Athénée est confié à l’architecte Charles Girault, auteur du Petit Palais et du Pont Alexandre III

7. Plaza Athénée, Paris VIIIe

L’histoire ? Situé au 25 Avenue Montaigne, ce palace emblématique de Paris réaffirme chaque année son prestige. En 1908, le projet est confié à l’architecte Charles Girault, par ailleurs auteur du Petit Palais et du Pont Alexandre III. Rénové depuis, le palace devient une adresse de choix pour les marques de haute-couture et leurs défilés de mode. Un grand nombre d’icônes du tapis rouge en ont fait leur lieu de rendez-vous, de Coco Chanel à Christian Dior, et une galerie de portraits illustre ce lien étroit entre le monde de la mode et l'hôtel.

  • La cour jardin du palace à Paris © Plaza Athénée
    La cour jardin du palace à Paris © Plaza Athénée

 

Comment est l’hôtel ? Les designers chargés de l’intérieur, Bruno Moinard et Claire Bétaille, concilient amour parisien de l’Art Déco et beauté contemporaine au travers de délicates touches apportées ici et là. Dans les 154 chambres et suites, on retrouve le chic classique de la capitale dans les premiers étages : lustres de cristaux, murs aux moulures typiques de Paris, fauteuils à l’allure royale, bleu roi et couleurs épurées. Dans les deux étages supérieurs, c'est l'élégance mêlée à l’opulence sophistiquée de la Belle Époque qui fait mouche. Pour se restaurer, le Relais Plaza du chef Jean Imbert plonge les hôtes dans un décor somptueux fait de feuilles d’or et de chandeliers pour un banquet royal. Place également à la Galerie, la Cour Jardin, la Terrasse Montaigne, ou encore le Bar. Un véritable palace gastronomique qui régale le Tout-Paris. Passage obligé au Spa Dior pour vivre jusqu’au bout l’expérience Plaza Athénée.

  •  © Plaza Athénée
    © Plaza Athénée

 

Ce qui fait la différence ? Le patio emblématique et son lierre grimpant qui recouvre tous les murs de la Cour Jardin. En hiver, les guirlandes lumineuses illuminent la patinoire éphémère.

Plaza Athénée
À partir de 2 210 € la nuit.
25 Avenue Montaigne, 75008 Paris France



8. Le Bristol, Paris VIIIe

L’histoire ? Tout près du Triangle d’Or, rue du Faubourg Saint-Honoré, on retrouve le prestigieux Bristol Paris. Depuis 1925, ses propriétaires successifs, Hippolyte Jammet puis la famille allemande Oetker, s’attachent à faire de cet hôtel une escale chic et luxueuse pour ses clients les plus en vue. Lors de la Seconde Guerre mondiale, le Bristol Paris devient le siège de l’ambassade des Etats-Unis tandis qu'en 1980, le Professeur Pinnau, architecte du yacht d’Aristote Onassis, dessine la nouvelle piscine au sixième étage de l'hôtel et lui donne l’allure d’une proue de voilier ancien.

  • La piscine du Bristol © Claire Cocano
    La piscine du Bristol © Claire Cocano

 

Comment est l’hôtel ? Pas moins de 190 chambres et suites traduisent avec élégance un design Art-Déco reconnaissable entre mille. À admirer : cadres et luminaires dorés, motifs fleuris qui recouvrent les rideaux mais aussi se dessinent sur la table, lustres en cristaux, assises à franges, et meubles anciens. Quant au repas, la même opulence ravit les papilles : Epicure, 114 Faubourg, Café Antonia, le Jardin Français… Une panoplie de choix afin de passer un moment culinaire inoubliable dans ces lieux de la gastronomie à la scénographie unique.

  • Suite Prestige © Le Bristol Paris
    Suite Prestige © Le Bristol Paris

 

Ce qui fait la différence ? La piscine en rooftop imaginée par La Prairie et le Club Bristol After Dark au niveau du Bar, où l’on peut boire un verre avec des amis dans une ambiance feutrée.

Le Bristol
À partir de 2 200 € la nuit.
112 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris France

9. Le Meurice, Paris Ier

L’histoire ? Depuis 1835, le Meurice fait rayonner l’excellence hôtelière française rue de Rivoli. Meurice, c’est le patronyme de son fondateur, un serveur épris du monde de l’hôtellerie qui racheta en son temps le Grand Monarque et le renomma à son nom. Dans les années 60 et 70, l’hôtel devient l’adresse privilégiée des artistes du monde entier, dont Salvador Dalí, Ernest Hemingway ou Mick Jagger ou Madonna qui y tourne en 1990 le clip de sa chanson Justify My Love. Depuis racheté par la Dorchester Collection, le palace parisien a fini de s’imposer comme une illustre adresse dans la capitale...

  • © Le Meurice
    © Le Meurice

 

Comment est l’hôtel ? En 2007, l'hôtel est rénové par le designer Philippe Starck, puis de nouveau en 2016. Les 160 chambres et suites toutes plus lumineuses les unes que les autres révèlent une finesse esthétique incomparable. Design royal à souhait, lits king-size moelleux et moquettes douces à motifs, on peut dire que l’allure classique de cet hôtel en met plein la vue. On se régale dans un cadre tout aussi beau, du brunch au restaurant Dalí ou au dîner au Meurice, avant de boire un cocktail au Bar 228. Les trompes l'œil de Cédric Grolet et ses cookies géants tant en vogue finiront de séduire les palais. Côté détente, la Maison Valmont ravit les hôtes au travers d’une carte variée, avec en sus des soins du corps signés Kos Paris.

  • © Le Meurice
    © Le Meurice

 

Ce qui fait la différence ? À la tête du restaurant principal de cette adresse si distinguée, le chef étoilé que l’on ne présente plus : Alain Ducasse.

Le Meurice
À partir de 2 309 € la nuit.
228 rue de Rivoli, 75001 Paris France



10. Peninsula, Paris XVIe

L’histoire ? Dans le 16e arrondissement, près du Triangle d’Or, le Peninsula Paris appartient depuis 2009 à la collection hôtelière du même nom, basée à Hong-Kong. Auparavant, et depuis 1908, il s’agissait de l’hôtel Majestic Paris. Après l’occupation allemande et la Libération en 1944, l’Etat français en fit un siège pour le ministère de la Défense.

  • © Peninsula Paris
    © Peninsula Paris

 

Comment est l’hôtel ? La façade, rénovée par Richard Martinet (Lutetia, Le Crillon, Shangri-La, George V…) a retrouvé son charme d’antan, quant aux intérieurs, c’est Pierre-Yves Rochon qui s’est chargé de redonner à cette bâtisse historique son raffinement. Le design plutôt contemporain des 200 chambres et suites leur insuffle une élégance intemporelle digne d’un vrai palace parisien. Côté cuisine, on a le choix avec l’Oiseau Blanc aux deux étoiles Michelin chapeauté par le chef David Bizet, le restaurant LiLi qui célèbre les racines asiatiques de Peninsula, le Kléber et terrasse printanière et le rooftop avec vue imprenable sur la Tour Eiffel. Un jardin suspendu comme on n'en voit peu dans la capitale.

  • © Peninsula Paris
    © Peninsula Paris

 

Ce qui fait la différence ? L’immense spa imaginé par l’architecte Peter Marino. On y trouve une piscine spacieuse, un hammam et un sauna, deux jacuzzis et les produits Dr. Barbara Sturm, le tout dans une ambiance tamisée et mystérieuse que souligne un minimalisme asiatique relaxant.

Peninsula
À partir de 2 210 € la nuit.
19 avenue Kleber, 75116 Paris France

Site Web

11. Bulgari, Paris VIIIe

L’histoire ? La célèbre marque italienne de joaillerie n’a pas choisi n’importe quel emplacement pour son premier et unique hôtel en France. Sur l’Avenue George V, Bulgari dévoile la quintessence du luxe.

  • Salle de bain du Penthouse © Bulgari
    Salle de bain du Penthouse © Bulgari

 

Comment est l’hôtel ? On compte 76 chambres et suites au style infiniment contemporain, avec terrasses et vues sur l’avenue Georges V, la cathédrale américaine ou la Tour Eiffel. La suite Penthouse possède même un jardin terrasse de 600 m2. Finitions sublimes, matériaux nobles, lits king-size et assises en velours, on y vit la classe italienne à l’état pur. Le soir, on commence par un Aperitivo au Bulgari Bar. On poursuit ensuite sur la même lancée au restaurant italien chapeauté par le chef Niko Romito, auréolé de 3 étoiles Michelin pour son restaurant en Italie à Castel di Sangro. Une cuisine mélodieuse qui fait pâlir de jalousie toutes les trattorie de Paris. Pour terminer ce séjour en beauté, on rejoint la piscine intérieure de 25 mètres avec fontaine, bordée de colonnes typiques de l’Italie.

  • Il Bar © Bulgari
    Il Bar © Bulgari

 

Ce qui fait la différence ? L’excellence du Spa qui reflète à la perfection l’ambition de Bulgari dans la joaillerie. Entre mosaïque renversante, murs en pierre de Vicenza et lumière tamisée, on entre en fait dans un temple de la détente, des bains marbrés au hammam inspiré de la Rome antique.

Bulgari
À partir de 2 304 € la nuit.
30 Avenue George V, 75008 Paris France

12. Le Mandarin Oriental, Paris Ier

L’histoire ? Dans le 1er arrondissement de Paris, cette bâtisse de 1930 inspirée par la mode Art-Déco abrite depuis 2008 le Mandarin Oriental. Appartenant à la collection hôtelière chinoise du même nom, cette adresse parisienne s’ajoute à une longue liste d’adresses d’exception : Milan, Tokyo, New-York, Hong-Kong…

  • Mandarin Penthouse Suite © Mandarin Oriental
    Mandarin Penthouse Suite © Mandarin Oriental

 

Comment est l’hôtel ? L’architecte Jean-Michel Wilmotte s’est emparé du projet de rénovation pour faire du bâtiment l’un des plus beaux palaces de Paris. À l’intérieur, le Mandarin Oriental offre à ses convives le choix de résider dans l’une de ses 138 chambres et suites. Patrick Jouin, dont la réputation n’est plus à faire, a créé des pièces de vie uniques, entre design zen asiatique et esthétique contemporaine si chère à Paris. Le Bar 8 dévoile un éventail de cocktails autour de son comptoir central en marbre et le restaurant Camelia revisite une cuisine saine et naturelle à travers des plats créatifs et harmonieux. Le Spa et sa piscine fleurie invitent à la relâche tandis que le menu de soins asiatiques nous fait redécouvrir l'art de l'aromathérapie.

  • Panoramic Suite © Mandarin Oriental
    Panoramic Suite © Mandarin Oriental

 

Ce qui fait la différence ? Le restaurant Sur-Mesure. Le design de la salle, organique à souhait et pensé par l’agence Jouin-Manku, étonne par l’originalité de ses murs courbés, presque fondants. Un avant-goût à la fois aérien et gourmand, qui donne envie de découvrir sans plus attendre la carte du chef étoilé Thierry Marx.

Le Mandarin Oriental Paris
À partir de 1 876 € la nuit.
251 rue Saint-Honoré, 75001 Paris France

13. La Réserve, Paris VIIIe

L’histoire ? À deux pas de l'Elysée et de la place de la Concorde, on retrouve cette adresse tout aussi prestigieuse qu’historique. Lorsque la bâtisse voit le jour au XIXe siècle, le lieu est destiné à devenir le palais du duc de Morny, parent de Napoléon III. À sa mort, la famille Rothschild rachète l’endroit pour en faire une adresse chérie des grands de ce monde. Ce n’est qu’en 1974 que La Réserve voit le jour, et devient l’un des 12 palaces de la capitale.

  • © La Réserve
    © La Réserve

 

Comment est l’hôtel ? 40 chambres et suites fastueuses accueillent les convives de cet hôtel. Le design évoque l’influence impériale à travers des matériaux nobles, des lignes dorées et des motifs riches qui décorent les murs. Niché dans le quartier le plus chic de Paris, La Réserve attire une clientèle d’exception. L’offre gastronomique comprend notamment le restaurant Gabriel, chapeauté par Jérôme Banctel, décoré de trois étoiles au Guide Michelin, qui convie les hôtes dans une salle grandiose pour un festin mémorable. Le spa offre un moment de détente au hammam, avec en plus une piscine intérieure et des soins de la marque Nescens, aux cosmétiques anti-âge entièrement fait en Suisse.

  • © La Réserve
    © La Réserve

 

Ce qui fait la différence ? Le bar Le Gaspard et son ambiance feutrée. Là, sièges en velours rouge, cheminée haussmannienne, bustes et gravures dorées rappellent l’élégance des soirées parisiennes. Idéal pour savourer un cocktail, seul ou entre amis, autour du comptoir.

La Réserve
À partir de 2 660 € la nuit.
42 Avenue Gabriel, 75008 Paris France

Nous recommandons aussi