Vous êtes ici

Emmanuel Laveran, Le samedi 15 février 2020
Hôtels du mois

Megève : Les Fermes de Marie, trente ans de succès pour l'hôtel des Sibuet

L'histoire des Fermes de Marie, singulière à bien des égards. Ouvert en 1989 à Megève, le premier établissement de la famille Sibuet a su imposer un style inédit et opéré une petite révolution dans le monde des hôtels de montagne. (Re)découverte d'une adresse désormais mythique de Haute-Savoie.
  • Les chambres tout en bois et tissus chaleureux, ode à la montagne. © Les Fermes de Marie / L. Di Orio, MPM, T. Shu et DR
    Les chambres tout en bois et tissus chaleureux, ode à la montagne. © Les Fermes de Marie / L. Di Orio, MPM, T. Shu et DR
  • La piscine du spa Pure Altitude © Les Fermes de Marie / L. Di Orio, MPM, T. Shu et DR
    La piscine du spa Pure Altitude © Les Fermes de Marie / L. Di Orio, MPM, T. Shu et DR
  • Les différents bâtiments constituant les Fermes de Marie, chalets d’alpage glanés en Savoie et reconstruits à l’identique. © Emmanuel Laveran.
    Les différents bâtiments constituant les Fermes de Marie, chalets d’alpage glanés en Savoie et reconstruits à l’identique. © Emmanuel Laveran.
À la fin des années 1980, avec ses « gars », Jean-Louis Sibuet profite des intersaisons pour construire les Fermes de Marie.

Hôtel testé et approuvé par la rédaction de YONDER - Séjour effectué en janvier 2020

Le pitch : un concept inédit pour l'époque, toujours d'actualité 

Avant de bâtir leur propre collection d'adresses, Jocelyne et Jean-Louis Sibuet exploitaient déjà le petit hôtel du Coin du Feu à Megève. Mais le couple souhaite alors donner vie à un projet différent, « quelque chose qui ait une âme, quelque chose qui n’existait pas à l’époque ». La vision de Jean-Louis Sibuet tient en une phrase : à partir de fermes en vieux bois collectées dans la région, reconstituer un hameau savoyard fait de chalets communicants. Construire un lieu exclusif mais où l’on se sente comme à la maison.

Entre 1980 et 1984, l’hôtelier parcourt sa région et acquiert vieux mazots et chalets, numérote les pièces de bois, démonte et stocke l’ensemble. En parallèle, Jocelyne Sibuet chine des meubles anciens. En l’espace de cinq ans, plus de deux mille pièces se retrouvent retapées et stockées dans un ancien atelier de menuiserie. Travaillant jour et nuit, les Sibuet constituent aussi une grande collection d’objets traditionnels de la région.

À la fin des années 1980, avec ses « gars », moniteurs de ski ou guides de montagne, Jean-Louis profite des intersaisons pour construire les Fermes de Marie sur un grand terrain racheté à un paysan. Il prend le contrepied des hôtels de l’époque. Les chambres sont spacieuses, offrant souvent plus de 30 m², les salles de bains sont vastes, l’art de vivre en montagne est célébré partout. Tradition, authenticité et simplicité engendrent une atmosphère exclusive, élégante et raffinée, travaillée dans les moindres détails et toujours aussi actuelle.

Retrouvez les Fermes de Marie parmi notre sélection des plus beaux hôtels de montagne du monde et dans notre dossier spécial sur les meilleurs hôtels de Megève.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Les Fermes de Marie — Suite © Les Fermes de Marie - L. Di Orio, MPM, T. Shu et DR
  • Les Fermes de Marie – Terrasse © Les Fermes de Marie / L. Di Orio, MPM, T. Shu et DR

 

Les chambres sont autant de lieux rares et uniques ou belles matières riment avec mobilier chiné.

 

Comment est l’hôtel ?

D’une trentaine de chambres, à l’ouverture de l’hôtel, les Fermes de Marie comptent aujourd’hui un total de 70 clés, auxquels s’ajoutent depuis cette année un ensemble de chalets à louer dans leur intégralité. Le goût exquis de Jocelyne Sibuet, à l’origine de la décoration, n’a jamais faibli. L’immense spa ou les suites les plus récemment rénovées constituent le prolongement naturel du design originel, une ode aux traditions et à la vie en montagne.

Les murs sont recouverts de bois, les poutres évidemment apparentes, les tommettes des sols patinées, les poteries d’antan alignent leurs couleurs chaudes. Pendules paysannes, trophées de chasse, portraits de famille et livres en croûtes de cuir ornent les salles des restaurants. Les salons, chaleureux et intimes, livrent une impression de maison de campagne idéale. On se sent immanquablement à son aise dans cet intérieur très français, hommage de la famille Sibuet à ses origines alpines.
 

  • Les fermes de Marie — décoration intérieure. © Emmanuel Laveran.

 

L’hôtel dispose en outre d’un des spas d’altitude les plus complet des Alpes françaises, s'étendant sur plus de 1,000 m2. La piscine intérieure est complétée d’un couloir de nage réservé aux adultes, de nombreux sauna, hammam, bains bouillonnants et pas moins de 13 cabines de soins. La plupart des installations sont ouvertes sur l’extérieur grâce à de larges baies vitrées. 

Côté restauration enfin, la table traditionnelle propose une cuisine française gourmande alors que le restaurant montagnard sert la « meilleure fondue de Megève » selon le jury de l'événement gastronomique Toquicimes. Dégustée lors de notre séjour, une délicieuse « soupe aux truffes noires VGE », hommage au regretté Paul Bocuse et réalisée dans les règles de l’art. Bien malin celui qui notera une différence avec la recette originale de Collonges-au-Mont-d’Or. Si le service reste judicieusement décontracté, le niveau de cuisine flirte avec l’étoile Michelin, à des prix de belles brasseries parisiennes. 

  • Les Fermes de Marie — Restaurant. © Emmanuel Laveran.
  • Les Fermes de Marie — Restaurant. © Emmanuel Laveran.

 

 

Et les chambres ?

Elles s’inscrivent dans le même registre que les parties communes de l’hôtel. Chaleur, tradition et confort rappellent qu’authenticité et simplicité peuvent rimer avec élégance et raffinement. L’âme insufflée est si forte que la décoration passe sans conteste le temps et les modes. Les chambres des Fermes de Marie sont autant de lieux rares et uniques ou belles matières riment avec mobilier chiné, coussins de laine, plaids et peaux de bêtes. Les fenêtres sur les cours intérieures du hameau ou les sommets voisins offrent des vues agréables. On retrouve tous les standards d’un confort 5-étoiles dans un hôtel typiquement montagnard.

  • La suite Rochebrune. © Les Fermes de Marie - L. Di Orio, MPM, T. Shu et DR
    La suite Rochebrune. © Les Fermes de Marie - L. Di Orio, MPM, T. Shu et DR

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

 

Ce qu’il faut retenir

Trente ans après leur ouverture, Les Fermes de Marie demeurent le fleuron de la collection des Maisons et Hôtels Sibuet qui compte désormais une dizaine d'établissements à la montagne (Hôtel Mont-Blanc et Lodge Park également à Megève, Altapura à Val Thorens), sous le soleil de Provence (La Bastide de Marie), sur la Côte d'Azur (Villa Marie Saint-Tropez) ou aux Caraïbes (Villa Marie Saint-Barth). L'hôtel, pionnier dans son style, ravira les amateurs d’ambiance traditionnelle, désireux de se laisser porter par la douceur de vivre de la vie en montagne.
 

C’est où ?

Légèrement à l’extérieur du cœur du village de Megève, à environ dix minutes à pied. Des navettes assurent les liaisons jusqu’aux différents départs des pistes de skis ou au centre du village (départ des télécabines « Le Chamois » juste à côté de la place de l’Église).
 

    • Le spa se poursuit à l’extérieur dans de grandes cuves en bois. © Les Fermes de Marie - L. Di Orio, MPM, T. Shu et DR
      Le spa se poursuit à l’extérieur dans de grandes cuves en bois. © Les Fermes de Marie - L. Di Orio, MPM, T. Shu et DR

     

    5 choses que l’on a aimées aux Fermes de Marie

    • L’atmosphère chaleureuse d’une maison de montagne de famille traditionnelle, où le moindre détail décoratif est étudié ;
    • Le Spa Pure Altitude : plus de 1,000 mdédiés au bien-être ;
    • Le restaurant français traditionnel, étoilé par le passé dont la cuisine n’a rien perdu de sa superbe ;
    • Les chambres romantiques et cocooning, ouvertes sur les sommets alpins,
    • La cour intérieure, idéale pour déguster un café chaud ou un déjeuner en terrasse.
       

    Combien ça coûte ?

    • Hiver : chambres de 300 à 1,100€. Suites de 560 à 1,800€.
    • Eté/Automne : chambres de 180 à 540 € et suites de 330 à 940 €.

    Bon à savoir ? L'hôtel est ouvert toute l'année.

    Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

    Pratique

    Les Fermes de Marie

    70 chambres et suites, 3 chalets
    À partir de 300€ la nuit en hiver, 180€ le reste de l'année.

    163 Chemin de la Riante Colline
    74120 Megève

    Tél : +33 (0) 4 50 93 03 10
    Site Web des Fermes de Marie