Vous êtes ici

Adine Fichot-Marion, Le mardi 15 juin 2021
En partenariat avec les Hauts de Loire.
Sponsorisé

Les Hauts de Loire : la vie de château à deux heures de Paris

Posé au cœur d’un parc boisé de 70 hectares, Les Hauts de Loire, mythique membre des Relais & Châteaux en plein cœur du Val de Loire, multiplie les atouts attirant les amateurs de grand air, d’histoire et de luxe élégant. Découverte.
  • Les Hauts de Loire à Onzain, à un jet de pierre des plus beaux châteaux de la vallée de la Loire © Fabrice Rambert
    Les Hauts de Loire à Onzain, à un jet de pierre des plus beaux châteaux de la vallée de la Loire © Fabrice Rambert
  • Les Hauts de Loire font partie des Relais & Châteaux © Fabrice Rambert
    Les Hauts de Loire font partie des Relais & Châteaux © Fabrice Rambert
  • Un ancien pavillon de chasse érigé au XIXe siècle entouré d'un parc de 70 hectares © Fabrice Rambert
    Un ancien pavillon de chasse érigé au XIXe siècle entouré d'un parc de 70 hectares © Fabrice Rambert
  • Le salon d'une suite dans le château aux Hauts de Loire © Gilles Trillard
    Le salon d'une suite dans le château aux Hauts de Loire © Gilles Trillard
  • Le domaine est ponctué de sculptures contemporaines, ici « le Grand Cerf des Hauts de Loire » de Pierre Yermia © Fabrice Rambert
    Le domaine est ponctué de sculptures contemporaines, ici « le Grand Cerf des Hauts de Loire » de Pierre Yermia © Fabrice Rambert

HÔTEL PARTENAIRE
Le pitch |
Les Hauts de Loire, un hôtel emblématique du Val de Loire

À l’origine les Bonnigal, une famille d’hôteliers de la région, ayant acquis les Hauts de Loire en 1971 se lancent dans de sérieux travaux : restructuration du parc avec la création d’étangs, d’allées... Résultat en 1974, dès sa première année d’ouverture, les Hauts de Loire intègrent la chaîne des Relais & Châteaux… L’hôtel proche des châteaux de la Loire est formé de deux bâtiments : le plus imposant, un pavillon de chasse reconstruit en 1860, seul rescapé de l’incendie du château d’Onzain pendant la Révolution et un autre, agrandi au fil du temps, à l’architecture typiquement solognote avec ses colombages et ses poutres, ce 4 étoiles possède tout le charme d’une demeure patricienne… Tombé dans l’escarcelle de H8 Collection en 2014, l’hôtel s’est offert une cure de jouvence bien menée tout en gardant son âme. 

  • Des sculptures sont disséminées partout sur le domaine des Hauts de Loire © Fabrice Rambert
    Des sculptures sont disséminées partout sur le domaine des Hauts de Loire © Fabrice Rambert
Pelouses taillées au cordeau envahies de massifs de fleurs au bord d’un parc où trône une pièce d’eau peuplée de canards et de cygnes… Rien ne manque à l’appel de ce tableau bucolique !

La première impression

À peine a-t-on franchi la haute grille de fer et parcouru les quelques dizaines de mètres d’une allée ombragée que le temps semble suspendu. Les deux bâtiments apparaissent entourés de pelouses taillées au cordeau envahies de massifs d’hortensias, de rhododendrons, de rosiers au bord d’un parc planté d’arbres magnifiques, où trône une pièce d’eau peuplée de canards et de cygnes… Rien ne manque à l’appel de ce tableau bucolique ! Tout juste arrivés, on a envie de filer sur un VTT — prêté par l’hôtel — explorer les moindres allées qui sillonnent les 70 hectares du parc et de se livrer à une partie de tennis sur le court posé en pleine nature avant de piquer une tête dans la piscine.

  • Le potager des Hauts de Loire et la terrasse du restaurant © Fabrice Rambert
    Le potager des Hauts de Loire et la terrasse du restaurant © Fabrice Rambert
 

Comment est l’hôtel ?

L’architecte d’intérieur Natalia Megret a redonné un coup de peps à la décoration en opérant par petites touches pour insuffler un esprit plus actuel sans changer l’âme du lieu. Dans le salon on apprécie l’élégance sans faille : meubles anciens, hautes bibliothèques noires, parquet Point de Hongrie, miroir doré à l’or fin au-dessus de la cheminée, tons bleu-gris sur les murs répondant aux fauteuils habillés de bleu céruléen et de violet. Quant à la salle à manger qui abrite la table doublement étoilée par le Guide Michelin, elle occupe trois pièces en enfilade dans l’esprit du XVIIIe siècle.

La piscine, le tennis et le Kid’s Club ont subi un lifting… Dans les dépendances, une école de cuisine a été créée en 2016. En 2018, on fête l’ouverture d’un spa Clarins, fort de trois cabines dont une double et du Bistrot qui complète l’offre gastronomique des Hauts de Loire. Il propose bien sûr une cuisine plus accessible que le restaurant gastronomique avec des viandes cuites à la broche dans un décor plus « rustique chic » : salle aux poutres apparentes, cuisine ouverte, chaises de bois… 

  • Les Hauts de Loire — Kid's Club © Fabrice Rambert
  • Les Hauts de Loire — Salon © Fabrice Rambert

 

Et les chambres ?

Natalia Megret a revu la décoration de chacune des 31 chambres et suites : meubles anciens, poutres apparentes, parquet, tissus Nobilis pour les rideaux, papiers peints… L’ensemble a été aéré, sans en altérer l’ambiance et la plupart des chambres ont vu sur le parc. L’hôtel demeure une adresse que l’on se murmure entre initiés où l’on aime goûter à la vie de château !

  • Chambre mansardée © Fabrice Rambert
    Chambre mansardée © Fabrice Rambert
On aime la déco de la suite d'angle n°7 avec ses poutres apparentes, tissus Nobilis du salon et pierre naturelle dans la salle de bain.

La chambre à booker ?

La suite d’angle n°7 avec vue sur le parc. On aime la déco de la chambre avec ses poutres apparentes, les tissus Nobilis du salon et la pierre naturelle dans la salle de bain.

Pour qui ?

Pour ceux qui veulent s’offrir un plongeon dans l’histoire de France en profitant d’un circuit autour des châteaux de la Loire : Chaumont, Chenonceau, Villandry, Amboise ou Chambord... s’égrènent aux alentours de l’hôtel et aussi découvrir la route des vins de Loire.

Mais aussi pour les familles qui souhaitent profiter d’un week-end au vert en toute tranquillité grâce au Kids Club et à la piscine. Et pour les gourmets qui sont à leur affaire avec la table doublement étoilée et le Bistrot, idoines pour passer un week-end gourmand à deux heures à peine de Paris.

  • Hauts de Loire — Bistrot © Fabrice Rambert
  • Hauts de Loire — Bistrot, jarret de porc au miel © Romain Ricard

 

5 choses que l’on a aimées aux Hauts de Loire

  • Le charme et le luxe de l'adresse, l'une des plus élégantes du Val de Loire ;
  • L’offre gastronomique qui conjugue l’excellence d’un grand restaurant doublement étoilé au charme d’un bistrot ;
  • Le Spa by Clarins avec ses 3 cabines, son sauna, son hammam et sa salle de repos ouverte sur le jardin ;
  • Les VTT mis à la disposition des hôtes pour se balader dans l’immense parc et découvrir les ruches du domaine dont le miel est utilisé dans les cuisines ;
  • La proximité avec les châteaux de la Loire les plus célèbres;
  • La piscine des Hauts de Loire © Fabrice Rambert
    La piscine des Hauts de Loire © Fabrice Rambert

 

Combien ça coûte ?

  • Chambre classique de 250€ à 350€
  • Chambre supérieure de 390€ à 460€.
  • Suite de 550€ à 730€
  • Suite prestige (accueil VIP avec fleurs, corbeille de fruits et champagne) de 790€ à 1,030€

Le petit-déjeuner buffet est inclus dans ces prix. 

Pratique

Les Hauts de Loire

31 chambres et suites.
À partir de 250€ la nuit.

79 Rue Gilbert Navard, 41150 Veuzain-sur-Loire

Site Web des Hauts de Loire.

Nous recommandons aussi