Vous êtes ici

Emmanuel Laveran, Le vendredi 29 avril 2022
Hôtels du mois

On a vécu l’expérience Airelles Grand Contrôle au Château de Versailles

Avec le Grand Contrôle, la collection Airelles propose de séjourner dans l'enceinte du Château de Versailles. Une expérience hôtelière inédite et exclusive.
  • Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle © Renée Kemps
    Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle © Renée Kemps
  • Chambre Baron de Staël Holstein au Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle © Renée Kemps
    Chambre Baron de Staël Holstein au Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle © Renée Kemps
  • Chambre Madame de Staël — salle de bain © Renée Kemps
    Chambre Madame de Staël — salle de bain © Renée Kemps
  • La terrasse du restaurant © Renée Kemps
    La terrasse du restaurant © Renée Kemps
  • La Galerie des Glaces privatisée au Château de Versailles, une expérience proposée par les Airelles © Emmanuel Laveran
    La Galerie des Glaces privatisée au Château de Versailles, une expérience proposée par les Airelles © Emmanuel Laveran
  • La piscine des Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle © Emmanuel Laveran
    La piscine des Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle © Emmanuel Laveran

Le pitch | Un hôtel au sein de l’un des plus célèbres monuments français

Retour en 2009 : le Ministère de la Culture annonce vouloir revaloriser les Monuments Historiques en y implantant des activités économiques porteuses. Dans la continuité de cette politique, quelques années plus tard, l’Établissement public du Château de Versailles lance un appel d’offres afin de créer un hôtel au sein du Grand Contrôle, le bâtiment construit par l’architecte préféré de Louis XIV, Jules Hardouin-Mansart.

Attenant au Château, située le long de l’Orangerie et ses jardins, l’aile abritait autrefois les appartements du Contrôleur Général, le Ministre des Finances des rois de France, deuxième personnage le plus important du royaume. Longtemps occupés par l’armée, les locaux historiques avaient finis par être totalement laissés à l’abandon. Pour remporter le projet et sa concession de 45 ans, Airelles dût engager la bagatelle de 55 millions d’euros de travaux et patienter six ans… jusqu’à l’ouverture en juin dernier d’un nouvel hôtel de 14 chambres et suites qui n’a rien à envier aux plus beaux palaces. On a séjourné au Grand Contrôle et on vous raconte tout.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Repas avec vue sur les jardins de Versailles © Emmanuel Laveran
  • Le Grand Contrôle — jardin © Renée Kemps

 

Au Grand Contrôle, on ne vient pas simplement dormir dans un hôtel de luxe, on suit un emploi du temps ponctué de moments forts.

Le concept ? 

Tout simplement proposer une expérience de Versailles insolite et pensée jusque dans ses moindres détails. Au Grand Contrôle, on ne vient pas simplement dormir dans un hôtel de luxe, on suit un emploi du temps ponctué de moments forts. 

D’abord, dès le check-in (à partir de 15h), on est convié pour le tea-time, inclus dans chaque réservation. Au Salon Rouge, dans un cadre décoré de dorures, épais rideaux et mobilier issus de la plus pure tradition XVIIIe, l’« afternoon tea » retrace les préférences de Marie-Antoinette. Sont proposés boissons chaudes, dont le chocolat favori de la Reine parfumé à la fleur d’oranger, et un généreux assortiment de pâtisseries fines signées Alain Ducasse. Avec les serveurs en habit, on se sent immédiatement projeté dans la cour des rois. Il convient ici de préciser que les 23 uniformes différents portés par le personnel de l’hôtel ont exigé près de 2 ans de recherche. Fabriqués dans des ateliers français, ils ont nécessité plus de 100 croquis, 5000 boutons, 120 mètres de galons… et sont assortis aux couleurs de chaque salle !

  • Le Château de Versailles vidé de ses visiteurs © Emmanuel Laveran
  • Le Château de Versailles vidé de ses visiteurs © Emmanuel Laveran

 

Vient ensuite l’apothéose d’une nuitée aux Airelles. En fin d’après-midi, les clients sont invités à visiter le Château de Versailles vidé de ses touristes. Les confortables navettes électriques traversent postes de contrôles et cours pavées jusqu’à l’entrée des bâtiments. Qui n’a jamais rêvé de découvrir de façon confidentielle les salles somptueuses du palais construit par Louis XIV ? Pénétrer dans la Galerie des Glaces déserte, emprunter les passages secrets en compagnie d’un guide, accéder aux appartements du Roi, de la Reine… autant de possibles qui ne deviennent réalité qu’au Grand Contrôle : instructif, ludique et fascinant !

De retour à l’hôtel, 20 heures marquent le début du Grand Couvert au restaurant Alain Ducasse. Inspiré des festins des souverains, les fastueuses salles abritent la table de l’hôtel, tout juste étoilée au Guide Michelin [la table a gagné sa première étoile Michelin le 22 mars 2022, NDLR]. Menée de main de maître par Stéphane Duchiron, qui fit autrefois les beaux jours du restaurant parisien Les Fougèresl’équipe joue un véritable « show » autour d’un menu unique en cinq services. Si le tarif est élevé — 280€ par personne hors boissons —, la partition s’avère royale, tant du côté de l’assiette (homard en gelée, œuf et caviar, tronçon de grosse sole, déclinaison de bœuf, desserts…) que du spectacle auquel on assiste, surpris et amusé. À grands renforts d’annonces grandiloquentes (« À boire pour le Roi », « le relevé du Roi »…) et d’anecdotes sur les préférences culinaires des souverains, la dégustation défile. On se prend immanquablement au jeu d’une soirée hors du temps. Deux accords mets/vins sont proposés aux amateurs d’étiquettes. Les 4 verres de Champagne Dom Pérignon, Corton Charlemagne Grand Cru, Château Léoville Las Cases 2005, Yquem 1997 sont facturés 500€ par personne (en sus du prix du repas). Un accord plus simple existe aussi (4 verres de vins, 160€ par personne).

  • Le Salon d’Audience à l’hôtel Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle © Renée Kemps
    Le Salon d’Audience à l’hôtel Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle © Renée Kemps


Ne reste plus qu’à regagner l’une des 14 suites et s’allonger sur les épais matelas des lits à la polonaise. Au sein même du château de Versailles et lové dans tant de confort, on comprend ce que signifie l’expression « dormir comme un roi »… jusqu’à l’heure indiquée. Un valet vient alors discrètement gratter à la porte et procéder au « Réveil du Roi ». La musique de chambre se diffuse dans la pièce, accompagnée d’un parfum fleuri. On se voit proposer au lit un verre de lait d’amande parfumé au fruit de la passion. Alors que le bain chaud agrémenté de roses et pétales est préparé par le laquais, il ne reste plus qu’à se pincer pour s’assurer qu’on est bien réveillé.

Rien ne manque ensuite au « petit déjeuner Alain Ducasse » particulièrement copieux et qualitatif. Viennoiseries maison d’exception, salades de fruits fraîche, pâtisseries, préparations salées, argenterie et arts de la table d’époque, le breakfast s’avère un autre grand moment, avec vue sur les jardins du Château. 

Une seconde visite de Versailles, réservée aux résidents de l’hôtel, s’en suit le matin autour de 9h30. Le Petit ou le Grand Trianon, selon les jours, s’ouvre pour un parcours toujours aussi exclusif et impressionnant, au cours duquel on réalise immanquablement à quel point ce château constitue un héritage unique, et le Grand Contrôle une expérience singulière.

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

  • Escalier principal des Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle © Renée Kemps
  • Escalier principal des Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle © Renée Kemps

 

Comment est l’hôtel ?

Le travail de restauration du Grand Contrôle a été mené par Christophe Tollemer qui a copié la décoration du Petit Trianon et le style Louis XVI. Parquet de bois refait à neuf sur le modèle de ceux du Château, tissus Pierre Frey tendus aux murs, lustres et meubles d’époque, tableaux, œuvres d’art et objets décoratifs, chaque pièce de l’hôtel est fidèle aux codes du Grand Siècle. Emmanuelle Vidal-Delagneau, membre de la Commission des Trésors Nationaux, a supervisé la constitution de la collection d’arts et d’objets français qui orne aujourd’hui le Grand Contrôle. Le résultat impressionne par sa cohérence. Loin des clichés ou d’un univers créé ad hoc, l’hôtel brille par son harmonie teintée d’authenticité. Un lieu totalement abouti dans son genre.

  • Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle — Chambre © Renée Kemps
    Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle — Chambre © Renée Kemps

 

Et les chambres ?

Il conviendrait plutôt de les dénommer « appartements », vu leur taille, le contexte royal, leur richesse, et les services qui y sont associés. Un majordome, dédié à chaque hôte s’assure de répondre au moindre besoin : visiter les jardins et les bosquets de Versailles en voiturette de golf, privatiser la piscine intérieure chauffée pour une séance de natation, réserver un soin au spa, une séance de maquillage, de coiffure ou un déguisement historique pour la soirée, tout semble possible. Le style des appartements est dans la continuité des salons : dorures, tableaux de maîtres, objets d’art, lits à l’ancienne (polonais, à baldaquins…), bureaux pourvus de plumes et encriers, mais pas de télé, vu le programme et les visites à ne rater sous aucun prétexte, on n’aurait de toute façon pas envie de la regarder ! Les salles de bains intègrent baignoires et douches à l’italienne, la literie est hyper confortable, les chambres respectent les codes des plus beaux palaces.

  • La suite madame de Fouquet et son lit à la polonaise © Emmanuel Laveran
  • Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle — Terrasse © Renée Kemps

 

Ce qui fait la différence ?

Bien sûr l’accès libre aux jardins et les visites confidentielles du Château de Versailles mais aussi la plongée dans l’histoire et la cour des rois de France.

La chambre à booker ?

Les superbes suites Madame de Fouquet, Madame de Staël ou la suite Necker, ancien appartement privé du Ministre le plus populaire de Louis XVI.

  • Le restaurant Le Grand Cabinet © Renée Kemps
    Le restaurant Le Grand Cabinet © Renée Kemps
     

Ce qu’il faut retenir ?

Une expérience unique et insolite au sein d’un cinq étoiles historique de très grand standing, assorti d’un niveau de service impeccable.

Combien ça coûte ?

Chambres à partir de 1,500€ la nuit.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Pratique

Airelles Château de Versailles, Le Grand Contrôle

14 suites, à partir de 1,500€ la nuit.

12 Rue de l'Indépendance Américaine, 78000 Versailles

Site Web | Instagram

Nous recommandons aussi