Vous êtes ici

Adine Fichot-Marion, Le lundi 11 janvier 2021
Hôtels

Les plus beaux palaces de France : nos hôtels préférés

Quels sont les plus beaux palaces en France ? Seuls 31 hôtels dans le pays peuvent se vanter d'avoir obtenu la prestigieuse distinction « Palace ». Parmi cette élite, voici 10 des plus beaux palaces de France sélectionnés par la rédaction.
  • La Villa La Coste, quintessence du palace contemporain en Provence © Richard Haughton
    La Villa La Coste, quintessence du palace contemporain en Provence © Richard Haughton
  • À la Villa La Coste, palace en Provence, des suites dotées de piscines privées © Richard Haughton
    À la Villa La Coste, palace en Provence, des suites dotées de piscines privées © Richard Haughton
  • La spectaculaire salle à manger du restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée © Pierre Monetta
    La spectaculaire salle à manger du restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée © Pierre Monetta
  • Les récentes Pool Suites du Grand-Hôtel du Cap-Ferrat, creusées dans la roche © Christian Horan
    Les récentes Pool Suites du Grand-Hôtel du Cap-Ferrat, creusées dans la roche © Christian Horan
  • Les Airelles, un palace de conte de fées sur les pistes de Courchevel 1850 © DR
    Les Airelles, un palace de conte de fées sur les pistes de Courchevel 1850 © DR
  • La piscine extérieure de l'Hôtel Royal Evian domine le Lac Léman © Evian Resort
    La piscine extérieure de l'Hôtel Royal Evian domine le Lac Léman © Evian Resort
  • Le Lutetia, seul palace de la Rive Gauche à Paris © DR
    Le Lutetia, seul palace de la Rive Gauche à Paris © DR
  • La Réserve Ramatuelle | Terrasse avec vue dans les 14 villas du palace © DR
    La Réserve Ramatuelle | Terrasse avec vue dans les 14 villas du palace © DR
  • Le bar Les Ambassadeurs à l'Hôtel de Crillon, mythique palace parisien © Adrian Houston
    Le bar Les Ambassadeurs à l'Hôtel de Crillon, mythique palace parisien © Adrian Houston

 

Créée en 2009 pour moderniser les critères de classement des hôtels dans l'Hexagone, dans un paysage mondial toujours plus concurentiel, la distinction de Palace est uniquement décernée par un jury aux établissements qui jouissent de caractéristiques exceptionnelles. Parmi plus de 300 hôtels 5-étoiles, seuls 31 établissements possèdent la distinction officielle « Palace » en France, et peuvent se targuer de faire partie des plus beaux hôtels du monde. Tour d'horizon des 10 palaces français préférés de la rédaction

 

1. Villa La Coste, Provence | Le palace contemporain dans toute sa splendeur

HÔTEL PARTENAIRE | COUP DE CŒUR DE LA RÉDACTION

L’histoire ? Grand collectionneur d’art contemporain, féru de Provence et propriétaire du vignoble Château La Coste, 200 hectares cultivés selon les règles de l’agriculture biologique, l’Irlandais Patrick McKillen ne s'est pas arrêté en si bon chemin, s'offrant la Villa La Coste au printemps 2017, à 15 km d’Aix-en-Provence. Le gotha des architectes de la planète a mis sa patte sur ce projet hors norme : Tadao Ando a conçu l'Art Center, bâtiment central entouré d’un plan d’eau où l’on remarque l’araignée géante de Louise Bourgeois et un mobile de Calder. Jean Nouvel a réalisé le nouveau chai, Jean-Michel Wilmotte a transformé l’ancien chai en salle d’exposition, Renzo Piano a imaginé le pavillon de la photo, en verre et béton et Frank Gehry celui de musique… Quel générique !

  • Extérieur du restaurant de la Villa La Coste © Richard Haughton
    Extérieur du restaurant de la Villa La Coste © Richard Haughton

 

Le style ? Rien à voir avec un palace traditionnel : 28 Villas Suites dotées d’un patio et d’une terrasse et 10 d’entre elles de piscines s’égrènent autour du bâtiment principal de pierres blondes et de verre. La déco ultra contemporaine met en avant un mobilier signé des plus grands noms du design et du marbre brut dans les salles de bain. Dans le bâtiment principal, le salon, la bibliothèque et le restaurant affichent des créations de Jean Nouvel, Jean Prouvé, une sculpture de Louise Bourgeois.… Et, plus de 30 œuvres contemporaines majeures ponctuent la garrigue entre chênes, oliviers, pins et vignoble.
 

On aime tout particulièrement à la Villa La Coste?

  • La dimension artistique du Château La Coste, unique en France avec ses grandes signatures de l'architecture et de l'art contemporain ;
  • L'immersion au coeur d'un vignoble de 130 hectares ;
  • Le restaurant mené par le chef argentin Francis Mallmann, maître en l’art de la cuisson au feu de bois ;
  • Le potager dessiné Louis Benech qui approvisionne en produits frais les cuisines des différents restaurants du domaine ;
  • L'élégance incomparable des suites, dont 10 offrent le luxe ultime de piscines privées ;
  • Le très beau spa où chêne blond, pierre naturelle, marbre et lumière du jour jouent une partition sobre et chic sous une grande photo de Picasso en peignoir jaune.
     

Autant d'atouts qui font de la Villa La Coste l'un des plus beaux hôtels de Provence, et au-delà de la région, l'une des plus belles adresses de France.
 

Villa La Coste
2750 Route de la Cride, 13610 Le Puy-Sainte-Réparade
À partir de 700€ la nuit pour une suite Pavillon.
Site Web de la 
Villa La Coste.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Villa La Coste | Le restaurant © Richard Haughton
  • Villa La Coste | Suite avec piscine © Richard Haughton

 

Le Grand-Hôtel du Cap-Ferrat, posé au milieu d’un parc de sept hectares, surplombe la Méditerranée.

 

2. Le Grand-Hôtel du Cap-Ferrat | Un palace de légende sur la Côte d'Azur

L’histoire ? Posé à l’extrême pointe de la presqu’île du Cap Ferrat au milieu d’un parc de sept hectares surplombant la mer, ce prestigieux établissement, portant les couleurs de Four Seasons depuis 2015, a été témoin de bien des événements… Inauguré en 1908, il offre avec ses deux ailes ouvertes une modernité détonante pour l’époque. Hôpital durant la Grande Guerre, il devient « the place to be » dans les années 1930, voyant défiler dans ses salons le gratin de la jet-set et des célébrités du monde entier. Il est encore aujourd'hui l'un des plus beaux hôtels de la Côte d'Azur.

  • Le Club Dauphin du Grand Hôtel du Cap Ferrat © Four Seasons Hôtels & Resorts
    Le Club Dauphin du Grand-Hôtel du Cap-Ferrat © Four Seasons Hotels & Resorts

 

Le style ? Las de s’endormir sur ses lauriers, le Grand-Hôtel fait peau neuve en 2009 sous le crayon de Pierre-Yves Rochon, le décorateur spécialiste des palaces. Résultat : 74 chambres, 24 suites parmi lesquelles on notera la Suite Penthouse Cocteau offrant une vue à 360 degrés et une villa privée. Une nouvelle aile baptisée la Résidence surgit à côté des bâtiments historiques, où les 8 suites sont prolongées d’une piscine incrustée dans la roche… Le lieu est truffé d’œuvres d’art : tapisserie de Léger dans le salon, table de Lalique, œuvres de peintres contemporains.

Les plus ? Trois restaurants, dont un gastronomique, le Cap, une étoile au Michelin, dirigé par le chef Yoric Tièche. La Véranda privilégie quant à elle la cuisine méditerranéenne tandis que le Club Dauphin, pépite du Grand-Hôtel, est accessible grâce à un funiculaire panoramique et possède une piscine à débordement de 33 mètresl'un des plus beaux bassins d'hôtels de toute la Méditerranée.
 

Grand-Hôtel du Cap-Ferrat, A Four Seasons Hotel
7, bd du Général de Gaulle, 06230 Saint Jean Cap-Ferrat
À partir de 650€ la nuit.
Site Web du 
Grand-Hôtel du Cap-Ferrat.

 

3. Hôtel Royal, Evian Resort | Un palace entre lac et montagnes

L’histoire ? Majestueusement perché au-dessus d’Évian, dominant le lac Léman et tutoyant les sommets des Alpes, au cœur du parc de 19 hectares composant le complexe Evian Resort, l’Hôtel Royal fut considéré à son inauguration en 1909 comme le plus bel hôtel du monde et nommé Royal en l’honneur du roi Édouard VII d’Angleterre. Hélas, ce dernier disparut quelques mois après son inauguration et n’y vint jamais. L’hôtel ne reçut pas moins le gotha et les artistes du monde entier dans les années et décennies suivantes.

Le style ? La rénovation de 2015 que l’on doit aux architectes François Champsaur et François Châtillon mêle héritage historique et design tout en respectant l'esprit palace des lieux. Les 150 clés dont 31 suites ont eu droit à un lifting en douceur s’appuyant sur de beaux matériaux. Quant au mobilier de 1910, il a été restauré ou refait à l’identique. Beaucoup d’œuvres d’art ponctuent les espaces et les fresques des salons ont retrouvé leur couleur bleue d’origine. Trois restaurants dirigés par le chef Patrice Vander se disputent les faveurs des hôtes : Les Fresques, étoilé en 2018, l’élégante brasserie chic La Véranda et l’Oliveraie, au bord de la piscine.

  • Hôtel Royal Evian - Le Bar © DR
  • Hôtel Royal Evian - Salon "Rotonde" d'une Junior Suite © DR

 

Les plus ? Le golf à la vue remarquable qui reçoit l’Evian Masters Golf Club, tournoi féminin, rendez-vous des meilleures golfeuses du monde ou le Spa Evian Source qui offre 24 cabines de soins, deux piscines (intérieure et extérieure), un parcours aquatique… associé aux marques Biologique Recherche, Comfort Zone et Altearah.
 

Hôtel Royal - Evian Resort
960, avenue du Léman, 74500 Neuvecelle
À partir de 320€ la nuit.
Site Web de l’
Hôtel Royal Évian.

 

4. Hôtel Plaza Athénée, Paris 8e | Le palace haute couture de l'Avenue Montaigne

L’histoire ? Depuis son inauguration en 1913, le sublime palace parisien est habitué à innover et à se renouveler en permanence. Dès 1936, le Plaza Athénée ouvre sa brasserie chic, Le Relais Plaza, copie de la salle du restaurant du paquebot Le Normandie. Avec l’arrivée de Christian Dior en 1947 sur l’Avenue Montaigne, c’est une nouvelle ère qui débute : le Plaza devient l'hôtel de la mode et de l’art. L’année 2000 voit l’installation d’Alain Ducasse qui obtient trois étoiles au Michelin. Le 1er octobre 2013, l’hôtel ferme ses portes pour s’agrandir. Rouvert en 2014, 14 nouvelles chambres et suites voient le jour portant ainsi le nombre de clés à 208.

  • Suite "Haute-Couture" au Plaza Athénée © DR
    Suite "Haute-Couture" au Plaza Athénée © DR

 

Le style ? Élégant avant tout, avec un positionnement très « Haute Couture », comme en témoigne la série de portait de grands couturiers et mannequins accrochée au rez-de-chaussée. La rénovation du plus bel hôtel de l'avenue Montaigne par l’architecte Jean-Jacques Ory, l’architecte d’intérieur Bruno Moinard et Marie-José Pommereau pour les chambres et appartements a contribué à accentuer l'esprit intemporel du palace. Les six premiers étages sont de style haussmannien et les deux derniers rénovés en Art déco, dont le septième étage tout récemment par Bruno Moinard.

Les plus ? Le spa Christian Dior qui compte 6 cabines dont une double, salon de beauté et de bien-être également ouvert à la clientèle extérieure, la Galerie et le patio où il fait bon déguster un club sandwich, une salade ou prendre le thé pour voir et être vu ! Le Relais Plaza où l’on peut partager des ardoises au bar et bien sûr le restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée, une table 3-étoiles Michelin où le parrain de la gastronomie française décline avec le chef Romain Meder le concept de « Naturalité », une cuisine sans viande centrée sur la trilogie poissons-légumes-céréales.

Bon à savoir ? Comme Le Meurice, palace historique de la rue de Rivoli, l'hôtel est membre de la Dorchester Collection, présente à Londres, Rome, Milan et Los Angeles.
 

Hôtel Plaza Athénée - Dorchester Collection
25, Avenue Montaigne, 75008 Paris
À partir de 1,050 € pour une chambre Supérieure.
Site Web du 
Plaza Athénée.

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

 

5. La Réserve Ramatuelle | Le palace méditerranéen nouvelle génération

L’histoire ? Un immense domaine escaladant la colline et surplombant la Méditerranée, voilà le décor de La Réserve Ramatuelle, cousine méditerranéenne des établissements de Genève, Paris et Zurich. L'architecte Jean-Michel Wilmotte s’est livré ici à une magistrale démonstration en métamorphosant un bâtiment à l’abandon des années 1970 en luxueux hôtel très XXIe siècle. Il a su conserver l’aspect extérieur avec ses toits drôlement relevés, mais a fait table rase de tout le reste ! C’est aussi dans cet environnement exceptionnel que s’épanouissent les 27 chambres et suites, sans oublier les 14 villas avec piscine privée regardant la Méditerranée.

  • Piscine de la Réserve Ramatuelle © DR
    La Réserve Ramatuelle © DR

 

Le style ? Grâce aux immenses baies vitrées qui occupent deux des quatre côtés du bâtiment au niveau du lobby, du restaurant et du bar, la Méditerranée joue les stars de ce palace nouvelle génération. Les balcons bordés de panneaux de verre donnent l’impression de flotter entre ciel et mer. Les couleurs se font discrètes : dans les parties communes et dans les 8 chambres et 19 suites, place à une gamme de blancs, sable et taupe. Chaque chambre, d’une superficie de 50 à 100 m2, possède un balcon ou une terrasse regardant l’horizon bleu et l’immense piscine à flanc de colline en contrebas. 

Les plus ? Le spa de 1,000 m2 estampillé Nescens, les jardins aromatiques où s’épanouissent lavandes, thyms, romarins… et la table la Voile emmenée par le chef doublement étoilé Éric Canino qui décline les saveurs méditerranéennes. Sans oublier le service concierge dédié aux enfants qui séjournent en villa.

 

La Réserve Ramatuelle
Chemin de la Quessine 83350 Ramatuelle
À partir de 850€ la nuit.
Site Web de 
La Réserve Ramatuelle.

 

6. Les Airelles Courchevel | Un palace tout droit sorti d’un conte de fées

L’histoire ? En 1988, Raymonde Fenestraz, « Madame », femme d’affaires avisée a l’idée de créer les Airelles, un hôtel de luxe idéal pour recevoir les officiels des Jeux Olympiques de 1992. Puis, Stéphane Courbit, ex-PDG d’Endemol et créateur d'Airelles Collection acquiert l’hôtel en 2007. Quelques dizaines de millions d’euros de travaux plus tard, voilà les Airelles, rajeuni et embelli sous la houlette de l’architecte d’intérieur Christophe Tollemer (La Bastide de Gordes, les restaurants des hôtels Pan Deï à Saint-Tropez et du Palais Royal à Paris). Aujourd'hui encore, les Airelles symbolise plus que tout autre hôtel l'esprit de démesure de Courchevel 1850 (la station compte officiellement cinq établissements officiellement distingués « Palace » parmi la vingtaine de 5-étoiles).

  • Airelles Courchevel — Suite Prestige © Fabrice Rambert
  • Airelles Courchevel — Tea time © DR

 

Le style ? Avec son allure de château de conte de fées autrichien — personnel vêtu de costumes tyroliens, murs extérieurs aux teintes pastel affichant des fresques de cerfs, renards, balcons en bois sculpté — les Airelles semblent hors du temps. L’hôtel compte aujourd’hui 48 chambres et suites parmi lesquelles l’Appartement privé de 550 m2. La table tient le haut du pavé avec trois restaurants dont le fameux Piero TT signé Pierre Gagnaire, conçu dans un esprit « trattoria chic » et décliné depuis 2019 à Paris, la Table des Airelles et son fameux « Festin du midi » avec ses buffets gargantuesques et enfin montagne oblige, le bien nommé Coin Savoyard où les spécialités régionales sont à l’honneur.

Les plus ? Les cadeaux d’arrivée ultra luxueux : doudoune Fusalp, parfums Santa Maria Novella, le très luxueux ski room Bernard Orcel sur 200 m2 et le spa La Mer avec piscine, jacuzzi intérieur et extérieur, hammam, sauna, cascade et grotte de neige.
 

Les Airelles Courchevel
Rue du Jardin Alpin, 73120, Courchevel
À partir de 1,000 € la nuit.
Site Web des 
Airelles Courchevel.

Le Lutetia incarne l’émergence de l’Art déco et l'âge d'or des grands magasins.

 

7. Cheval Blanc Saint-Tropez | L'ultra chic palace tropézien

L’histoire ? Acquise en 2016 par LVMH Hotel Management, La Résidence de la Pinède possédait tous les atouts pour rentrer dans la prestigieuse collection Cheval Blanc imaginée par Bernard Arnault (Cheval Blanc Courchevel, Cheval Blanc Randheli depuis 2013 aux Maldives et Cheval Blanc St-Barth en 2014). Inauguré en mai 2019, Cheval Blanc Saint-Tropez fait partie du club très fermé des hôtels posés au bord de l’eau sur la presqu’ile de Saint-Trop’. Il est aujourd'hui l'un des quatre hôtels classés « Palace » dans le village varois et ses alentours aux côtés du Byblos Saint-Tropez, de la Réserve Ramatuelle (lire plus haut) et du Château de la Messardière.

  • La Terrasse depuis La Vague d’Or, le restaurant gastronomique du Cheval Blanc Saint-Tropez © V. MatiLa Vague d’Or, le restaurant gastronomique du Cheval Blanc Saint-Tropez © V. Mati

 

Le style ? Deux architectes, Jean-Michel Wilmotte et Francois Vieillecroze, ont travaillé à la reécriture du lieu pour un résultat sans-faute, en préservant habilement l’âme de la Pinède. Ainsi, on remarque les œuvres de Roger Capron, célèbre artiste céramiste, qui ont su traverser le temps. Partout dans l’hôtel un bleu intense s’affiche en écho à la Méditerranée tandis que le bois et la pierre jouant les stars. On adore les tapis très graphiques ornant les 30 chambres et suites, la plupart d’entre elles bénéficiant d’une terrasse ou d’un large balcon.

Les plus ? La plage de sable blanc, la piscine à débordement, le spa Guerlain doté d’un large panel de soins et les deux restaurants signés Arnaud Donckele. Sachez que La Vague d’Or est le seul restaurant de Saint-Tropez au fronton duquel étincellent trois étoiles Michelin. Quant à la Terrasse, elle est l’étape rêvée pour un déjeuner informel au bord de la plage. 
 

Cheval Blanc Saint-Tropez
Plage de la Bouillabaisse, 83990 Saint-Tropez
À partir de 850€ la nuit.
Site Web du 
Cheval Blanc Saint-Tropez.

 

8. Hôtel Lutetia, Paris 6e | L'unique palace de la Rive Gauche

L’histoire ? Inauguré en 1910 par Mme. Boucicaut, propriétaire du Bon Marché, pour loger ses clients, il incarne l’émergence de l’Art déco et des grands magasins. De nombreux artistes s’y donnaient rendez-vous de James Joyce à André Malraux en passant par Picasso, André Gide, Joséphine Baker… il abrita aussi la nuit de noces du Général de Gaulle et les amours de Saint-Exupéry et de Consuelo. Réquisitionné par les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale, il accueilli à son terme les rescapés des camps. Après divers propriétaires, le Lutetia est acquis par le groupe israélien Alrov (Conservatorium à Amsterdam, Hotel Café Royal à Londres) en 2010 et ferme en 2014. Il rouvre en juillet 2018 après une restauration pharaonique et offre 184 chambres, dont 47 suites.

  • Hôtel Lutetia - Chambre © DR

    Hôtel Lutetia © DR
     

Le style ? La rénovation de Jean-Michel Wilmotte — encore lui ! — a permis de retrouver le décor Art nouveau puis Art déco. La seule restauration de la fresque du bar Joséphine a nécessité pas moins de 17,000 heures de travail. L’architecte a voulu « restituer la lumière » en créant notamment un patio à la place d’un ancien salon et a choisi des matériaux nobles : marbre, bronze, bois et cuir.

Les plus ? Outre une offre restauration variée — la mythique Brasserie Lutetia, le restaurant Saint-Germain dominé par sa verrière historique, l’Orangerie pour le petit déjeuner et le brunch du week-end ou le bar Joséphine, le Lutetia offre l'un des plus beaux spas de la capitale (700 m2, piscine, design élégant) et une situation stratégique face au Bon Marché et à quelques minutes de marche de Saint-Germais-des-Prés. Rappelons que sur les 12 hôtels 5-étoiles classés « Palace » à Paris, seul le Lutetia est situé Rive Gauche.


Hôtel Lutetia
45, boulevard Raspail 75006 Paris
À partir de 650 € la nuit.
Site Web de l’
Hôtel Lutetia.

 

9. Hôtel du Cap-Eden-Roc, Cap d'Antibes | Le palace jet-set de la Riviera

L’histoire ? À son ouverture en 1870 par le fondateur du Figaro, Hippolyte de Villemessant, le bâtiment avait pour vocation d’accueillir des écrivains en quête d’inspiration. Mais le projet fut vite abandonné et un bel hôtel vit le jour. En 1914, une piscine d’eau de mer est creusée dans la roche, désormais véritable repaire des stars de la planète. Le pavillon Eden-Roc est ensuite édifié suivi des fameuses cabanes au bord de la Méditerranée. Membre de la collection Oetker (Le Bristol ParisBrenners Park à Baden-Baden, Jumby Bay IslandThe Lanesborough...), cet édifice situé à l’extrême pointe du cap d’Antibes, dans un parc de 9 hectares, est un refuge désormais mythique avec sa pinède et sa roseraie.

  • La Rotonde piano-bar à l’Hôtel du Cap-Eden-Roc © J.M. Sordello
    La Rotonde piano-bar à l’Hôtel du Cap-Eden-Roc © J.M. Sordello

 

Le style ? L'hôtel abrite 118 chambres réparties dans trois lieux : la Villa Soleil d’origine, le pavillon Eden-Roc au-dessus de la mer et la résidence plus privée Les Deux Fontaines. Le top étant la Suite Eden-Roc au sommet du pavillon Eden-Roc, qui offre une vue imprenable sur les îles de Lérins. L’ensemble affiche les codes d’une élégance raffinée, référence mondiale en termes de chic français.

Les plus ? L'arrivée cette année d’Eric Frechon, chef trois étoiles Michelin du restaurant Epicure au Bristol, en tant que chef consultant. Avec Arnaud Poëtte, chef exécutif de l’hôtel, ils développent une approche contemporaine de la cuisine provençale pour les différents restaurants du palace. Coup de cœur pour le bar-lounge regardant les îles de Lérins et sa sublime terrasse surplombant la mer. Et, le spa, où les soins sont estampillés Sisley.
 

Hôtel du Cap-Eden-Roc - Oetker Collection
167-165, boulevard J. F. Kennedy, 06160 Antibes,
À partir de 800€ la nuit.
Site Web de l’
Hôtel du Cap-Eden-Roc.

  • Hôtel du Cap-Eden-Roc – Vue aérienne © DR
  • Hôtel du Cap-Eden-Roc – Salon Bellini terrasse © J.M. Sordello

 

 

10. Hôtel de Crillon, Paris 8e | Le palace mythique de la Concorde

L’histoire ? Édifié sur ordre de Louis XV sur la place de la Concorde par Ange-Jacques Gabriel et longtemps propriété de la famille Crillon, le bâtiment est transformé en 1909 pour devenir « L’Hôtel des voyageurs ». Devenu depuis l’hôtel de Crillon, un mythe de l’hôtellerie parisienne, désormais dans l’escarcelle de groupe hongkongais Rosewood, il a rouvert ses portes en 2017 après quatre années de rénovation, et propose désormais 78 chambres, 36 suites et 10 suites signature, quatre espaces de restauration, un spa estampillé Sisley, une piscine et trois salons historiques.

  • Le Jardin d’hiver à l’Hôtel de Crillon © Hôtel de Crillon, A Rosewood Hotel
    Le Jardin d’hiver à l’Hôtel de Crillon © Hôtel de Crillon, A Rosewood Hotel
 


Le style ? La refonte du palace a pris le parti de respecter l’histoire des lieux tout en y injectant modernité et irrévérence parisienne. Pari mené par Aline Asmar d’Amman et les architectes d’intérieur Tristan Auer, Chahan Minassian, Cyril Vergniol et Culture in Architecture. Sans oublier le maestro Karl Lagerfeld à qui l’on doit deux suites d’exception et la chambre Les Grands Appartements

Les plus ? La restauration variée. La table gastronomique l’Écrin propose une cuisine créative, la Brasserie d’Aumont dont la carte sera confiée à Paul Pairet à l'été 2021 et le Jardin d’Hiver est le lieu rêvé pour un thé avec quelques gourmandises. Le bar Les Ambassadeurs dont l’extraordinaire décor d’origine a été restauré et piqué de touches contemporaines offre l'une des plus belles cartes de champagnes de la capitale (plus de 100 références).
 

Hôtel de Crillon, A Rosewood Hotel
10, place de la Concorde 75008 Paris
À partir de 830 € la nuit.
Site Web de l’
Hôtel de Crillon, A Rosewood Hotel.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !