Vous êtes ici

Liana Sztantman, Le mardi 07 avril 2015
Hôtels
Le Ritz rénové acceptera des réservations à partir de juin
Le Ritz rénové acceptera des réservations à partir de juin
Le lieu légendaire parisien sait se faire désirer : après une longue attente, Christian Boyens, son Directeur Général, a récemment annoncé dans The Australian que le Ritz accepterait des réservations pour la fin d'année à partir de juin prochain.

Fermé depuis l'été 2012, on ne sait toujours pas de manière quand le Ritz rouvrira (différentes sources dont Forbes et Virtuoso évoquent novembre ou décembre) mais on connaît maintenant que l'hôtel acceptera les réservations pour la fin d'année à partir du mois de juin !

Il aura fallu du temps au palace mythique pour se refaire une beauté : plus de trois ans de travaux pour se moderniser sans pour autant se dénaturer.

En effet, d'après Christian Boyens, le Directeur Général de l'établissement qui répondait aux questions de The Australian, "le Ritz restera le Ritz" même après plus trois ans et plus de 200 millions d’euros investis dans la rénovation du Palace.

Il rappelle ainsi que l’objectif des travaux n'était pas de transformer le lieu mais de fournir les meilleurs équipements possibles aux quatre bâtiments formant le prestigieux hôtel, (c’est-à-dire un système de sécurité irréprochable, un air conditionné dernier cri ou des ascenseurs tout neufs) ainsi qu'une organisation plus agréable avec un Jardin d’Hiver, une salle de sport plus grande et des chambres mieux aménagées. Le but avoué est aussi de proposer une expérience globale hôtelière: de l’arrivée en taxi au départ, que tout le séjour soit pensé pour la discrétion et le confort des invités.

Aspect étonnant mis en exergue par M. Boyens : les demandes de rénovation des habitués concernaient en grande partie les salles d’eau, devenues trop vétustes avec le temps et plus franchement adaptées aux besoins de la clientèle du mythique hôtel de la place Vendôme. Chaque salle de bain sera désormais munie d'une une douche et d'une baignoire, de deux lavabos et d'un jet d’eau plus fort et mieux contrôlable. Un souvenir restera néanmoins : les fameuses serviettes couleur pêche, qui selon César Ritz, étaient les seules serviettes agréables sur la peau avec la lumière du jour.

Difficile donc de se faire une idée à quoi ressemblera le futur Ritz. Mais on espère que les 200 millions d'euros dépensés, et la présence de Thierry Despont (le Claridge's à Londres ou le Carlyle à New York), n'auront pas servis qu'à transformer les coulisses ou refaire les salles de bain. Wait and see...

Hôtel Ritz
Les plus populaires
Nous recommandons aussi