Vous êtes ici

Paris : après Nantes, le restaurant solidaire Le Reflet ouvre dans le Marais

Emmanuel Laveran, Le dimanche 20 octobre 2019
Restaurant Le Reflet Paris © Alban Couturier
Intérieur du restaurant Le Reflet (11 rue de Braque, Paris 3ème) © Alban Couturier
Après Nantes, Le Reflet ouvre ses portes à Paris, dans le Marais. Dans ce restaurant solidaire pas comme les autres, une ambition collective, celle d'employer des personnes porteuses de trisomie 21 pour leur permettre de s'épanouir professionnellement. Découverte d'un projet littéralement « extraordinaire ».


Une des sensations gastronomiques parisiennes de l’automne se situe au cœur du Marais, au 11 rue de Braque. C’est en lieu et place d’une ancienne boîte de nuit que le restaurant Le Reflet a ouvert ses portes mi-octobre. On y vient d’abord pour sa cuisine gourmande façon bistrot de chef. Fabrice Bloch décline un ensemble de recettes et créations qui suivent les saisons et toutes réalisées à base de produits frais, souvent issus de petits producteurs.

Au menu du jour, un velouté de potiron aux fines notes citronnées / chips de potiron, un axoa de veau mijoté à faire pâlir les basques, des kefta de bœuf assaisonnées comme il faut ou une traditionnelle brandade de morue relevée de pousses de roquettes ultra fraîches. On finit par un entremet « poires/cerfeuil » de compétition, d’une précision de concours de MOF. Un cadre moderne façon cantine tendance et une adresse qui va forcément faire fureur vu les petits prix pratiqués : formule à 16€ mise en bouche / plat le midi ; 20€ avec le dessert. Comptez 30€ le soir pour le triptyque entrée / plat / dessert.

Le Reflet Paris - Plat © Alban Couturier

 

Une démarche solidaire pour ce restaurant « extraordinaire »

Et c’est tant mieux car 75% de l’équipe — salle et cuisine — est constituée par des personnes « extraordinaires », atteintes de trisomie 21. Une opportunité unique d’insertion portée de main de maître par Flore Lelièvre qui avait déjà ouvert le restaurant le Reflet, à Nantes en 2016. Forte de ses 90% de taux de remplissage, elle s’attaque désormais à la capitale pour montrer que le handicap peut être conciliable avec l’entreprise. La cuisine est adaptée, avec uniquement des cuissons basse température ou des mijotages qui évitent le stress du coup de feu. Les procédés trop dangereux comme les fritures sont bannis, les horaires sont aménagés puisque deux équipes alternent et travaillent environ 20h par semaine.

Fabrice Bloch, le chef, nous confie que sa sous-chef Euridice est une véritable « machine de guerre » et s’étonne chaque jour de sa productivité en cuisine. « On voulait montrer que c’était possible et le montrer au plus grand nombre » déclare Flore, qui démontre en tout cas une deuxième fois que sept personnes en situation de handicap, bien encadrées, peuvent faire vivre une expérience qui débute par le gustatif, mais va en fait bien au-delà. Déjà une très jolie réussite.

Le Reflet Paris - L’équipe © Alban Couturier

Le Reflet Paris - L’équipe © Alban Couturier

Le Reflet Paris - L’équipe © Alban Couturier


 

PRATIQUE

Le Reflet Paris

Formules déjeuner à 16 et 20€. Dîner : entrée / plat ou plat / dessert à 26€ ; entrée / plat / dessert à 30€.
Ouvert au déjeuner du mardi au vendredi. Ouvert au dîner du mercredi au samedi.

Adresse : 11 rue de Braque, Paris 3ème

Réservations : Site Web du Reflet Paris et tél : +33(0)1 42 71 35 97

© Alban Couturier