Vous êtes ici

Alicia Dorey, Le lundi 12 octobre 2020
72 heures à...

72 heures à Avignon : les meilleures adresses de la cité des papes

Quelles sont les meilleures adresses d'Avignon ? Capitale du théâtre en été, Avignon attire pour la richesse de son histoire, mais aussi pour sa gastronomie de haut vol et la beauté des paysages de Provence. Tour d’horizon des bonnes adresses pour un long week-end dans la cité des papes !
  • Avignon : coucher de soleil sur le Palais des Papes © panosud360 - stock.adobe.com
    Avignon : coucher de soleil sur le Palais des Papes © panosud360 - stock.adobe.com
  • Avignon : dans les rues pavées du centre-ville © Jeff - stock.adobe.com
    Avignon : dans les rues pavées du centre-ville © Jeff - stock.adobe.com
  • Avignon | Intérieur du restaurant Pollen © Restaurant Pollen
    Avignon | Intérieur du restaurant Pollen © Restaurant Pollen
  • Cour d'honneur du Musée Calvet © A.Rudelin
    Cour d'honneur du Musée Calvet © A.Rudelin
  • Atrium de la Collection Lambert à Avignon © Berger & Berger
    Atrium de la Collection Lambert à Avignon © Berger & Berger
  • Les ruelles du centre d'Avignon © ##Cat Burtson@@https://flic.kr/p/LyPwdJ
    Les ruelles du centre d'Avignon © Cat Burtson
  • Dans la campagne autour d'Avignon, les vignes sont le but d'escapades gourmandes © Domaine des Amiel
    Dans la campagne autour d'Avignon, les vignes sont le but d'escapades gourmandes © Domaine des Amiel


Dotée d’un paysage urbain unique, traversée par le Rhône, Avignon repose sur un ensemble architectural inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité par l'UNESCO. Connue pour son prestigieux passé religieux, son architecture du Moyen Âge et son célèbre festival de théâtre, la ville d’Avignon impressionne, mais ne se dévoile pas aussi facilement qu’on le croit. Découvrez nos meilleures adresses pour une échappée dans la Cité des Papes. 

 

VENDREDI
 

11h – Poser ses valises au Prieuré, l'hôtel idéal pour explorer Avignon

Pour se faire une image du Prieuré, il faut imaginer un hôtel de campagne en plein centre d’un charmant village. Situé à Villeneuve-lès-Avignon, à cinq minutes de voiture du centre d’Avignon, cet ancien cloître du XIVe siècle — aujourd’hui transformé en 5-étoiles et membre Relais & Châteaux — a été pensé pour correspondre à l’esprit « Baumanière », le mythique hôtel des Baux-de-Provence.

Au programme donc, luxe discret et un véritable sens du détail, avec 39 chambres et suites où se mêlent architecture et pierres anciennes, tableaux modernes, jolis meubles et objets chinés par Geneviève Charial, la propriétaire des lieux. En extérieur, on flâne dans une cour à la végétation luxuriante, entre hauts platanes, glycines et tilleuls centenaires, avant d’aller plonger dans la piscine. Sans oublier que derrière ces murs se trouve l’une des tables étoilées les plus en vue de la région, où goûter à la cuisine potagère à la fois précise et gourmande du chef Marc Fontanne

Réserver votre séjour à l'hôtel Le Prieuré Baumanière : profitez dès maintenant des offres exceptionnelles du Club YONDER et bénéficiez de -25% sur les prix les moins chers du Web.

En savoir plus sur le Club YONDER.

  • Le Prieuré Baumanière et ses platanes centenaires © DR
    Le Prieuré Baumanière et ses platanes centenaires, une adresse de choix pour séjourner à Avignon © DR

 

Le Prieuré Baumanière
7 Place du Chapitre, 30400 Villeneuve-lès-Avignon
À partir de 315€ la nuit en chambre double classique.
Site Web du
Prieuré Baumanière.

 

Où dormir à Avignon ? Les adresses alternatives
 

  • La Divine Comédie : au milieu d’un immense jardin en plein centre-ville d’Avignon, un magnifique hôtel particulier, presque caché, où l'on goûte au charme confidentiel et intimiste d’une demeure décorée par deux passionnés d’art. Le lieu est couru, si bien que les cinq suites aux noms évocateurs de voyage et de littérature sont réservées bien à l'avance. À l'extérieur, on trouve un jardin peuplé de plus de 100 variétés de végétaux différents, une belle orangerie sous verrière où admirer une tapisserie d’Aubusson, un long bassin de nage à l’abri des regards et un spa avec vue sur le Palais des Papes.
    16 Impasse Jean Pierre Gras, 84000 Avignon.

  • Les Jardins de Baracane : à un jet de pierre de la Place des Corps Saints, à l’écart du tumulte autour du Palais des Papes, cette grande maison de famille du XVIIe siècle entourée d’un jardin exubérant aurait presque des airs de riad… provençal ! Autour de l'escalier central se déploient dans les étages trois chambres et deux suites au charme joliment désuet — tomettes, sols en terre cuite, poutres anciennes, mobilier de campagne bourgeois — aux noms évocateurs : Alhambra, Monet, Majorelle… Le matin, le clapotis du bassin nous réveille doucement en prenant le petit-déjeuner à l’ombre de la pergola.
    12, rue Baracane 84000 Avignon.

Retrouvez ici notre dossier complet sur les meilleurs hôtels et maisons d’hôtes d’Avignon.

 

13h – Déjeuner à la Cantine du Nid, nouvelle adresse branchée du centre

Voilà une adresse comme on en trouve (encore) peu en centre-ville, plus connu pour ses grandes tables que pour ses cantines branchées. Ouvert en 2018, ce concept store — qui abrite également une boutique de mode et design ainsi qu’un studio de yoga — propose de s’asseoir en terrasse ou sous d’imposants luminaires signés Benoît Redard pour goûter à une cuisine locavore et gourmande, centrée sur le végétal : artichauts rôtis à l’huile de noisette, burger végétarien au steak de haricots rouges, noix de cajou et crème de poivrons rôtis, pavlova au chocolat et aux amandes… Une belle approche, que l’on arrose de quelques vins bios des alentours et autres bières artisanales.
 

La Cantine du Nid
7 rue des Trois Faucons, Avignon
Menu entre 12 et 14€, hors boissons.
Page Instagram de
La Cantine du Nid

    Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

    Plus de 550 œuvres d’art contemporain sont exposées entre les hôtels de Caumont et de Montfaucon.

     

    15h – Goûter les glaces de la Princière, les meilleures d'Avignon

    Ceux qui auront réussi à sauter le dessert pourront sans culpabilité faire escale sur la jolie place des Corps Saints, où l’on trouve le meilleur glacier du centre-ville. Voilà plus d’une dizaine d’années que Myriam Fares propose dans son atelier de la Princière d’excellents sorbets et glaces à base d’ingrédients naturels qui sentent bon le sud, à l’image de cette crème glacée au lait et à la lavande ou de ce sorbet à la framboise et au thym. Les moins téméraires opteront pour de plus classiques parfums au calisson, stracciatella, praliné aux amandes grillées…

    • Coupe Mont Ventoux à La Princière © Instagram La Princière
      Coupe Mont Ventoux à La Princière © Instagram La Princière

     

    Glacier La Princière
    23 Place des Corps Saints, 84000 Avignon
    Page Facebook de
    La Princière

     

    16h – Visiter l’incontournable Musée Calvet...

    Afin d’avoir un aperçu de la richesse du patrimoine avignonnais, direction le musée Calvet consacré aux beaux-arts et à l'archéologie. Niché dans un superbe hôtel particulier valant à lui seul le détour, on peut y admirer les œuvres de la Fondation Calvet, instituée par Napoléon 1er, de trésors de la peinture française de la Renaissance au XXe siècle aux sculptures de Camille Claudel, James Pradier ou Giambologna. Sans oublier une remarquable collection dédiée à l’Égypte ancienne.


    Musée Calvet
    65 Rue Joseph Vernet, 84000 Avignon
    Site web du
    Musée Calvet

     

    17h – … et faire un saut dans le temps à la Collection Lambert

    Il faudra seulement quatre minutes à pied pour changer radicalement d’ambiance, en mettant le cap vers la Collection Lambert, du nom de l’un des marchands d’arts les plus influents au monde entre les années 1960 et 2010. Plus de 550 œuvres d’art contemporain sont exposées entre les hôtels de Caumont et de Montfaucon, avec des artistes aussi prestigieux que Jean-Michel Basquiat, Nan Goldin, Christian Boltanski, Daniel Buren, Anselm Kiefer, Cy Twombly, Niele Toroni, Bertand Lavier, Claire Fontaine, et des ensembles souvent sans équivalent dans d’autres collections françaises.

    • Sol LeWitt Wall Drawing #538, 1984-1988, encre sur mur (détail), Donation Yvon Lambert à l’État français / Centre national des arts plastiques / Dépôt à la Collection Lambert, Avignon © Adagp Paris 2020 / photo Pascal Martinez

    Sol LeWitt Wall Drawing #538, 1984-1988, encre sur mur (détail),
    Donation Yvon Lambert à l’État français / Centre national des arts plastiques
    © Adagp Paris 2020 / photo Pascal Martinez

    Collection Lambert 
    5 rue Violette, Avignon
    Site Web de la
    Collection Lambert

     

    19h – Dîner en terrasse, et sous les platanes, au Violette

    En sortant de cet écrin entièrement dédié à l’art contemporain, nul besoin d’aller loin pour trouver l’une des meilleures tables de la ville, dans un cadre tout à fait idyllique : assis en terrasse sous des platanes centenaires ou dans une salle feutrée à la décoration 60’s, on goûte à la cuisine du chef Nicolas Samurkas, qui fait ici le pari de l’exotisme, avec des plats signatures tels que le poulet au caramel enroulé dans une feuille de bananier ou une légendaire Dame de Shanghaï (salade de poulet au chou et carottes), recette rapportée de son passage au Palais de Tokyo. À l’heure du premier verre, on préfèrera aux vins la carte des cocktails et autres citronnades maisons.

    • Terrasse de La Violette © FB La Violette
      Terrasse du Violette au sein de l'hôtel de Caumont (Collection Lambert) © FB Le Violette

     

    Restaurant le Violette
    5 rue Violette, Avignon
    Comptez 30€ par personne à la carte, hors boissons.
    Site Web du
    Violette.

      Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

      Sans être féru d’histoire ou d’architecture, difficile de faire l’impasse sur une visite du Rocher des Doms.

       

      SAMEDI 
       

      10h – Découvrir un ensemble architectural unique au monde

      Sans être féru d’histoire ou d’architecture, difficile de faire l’impasse sur une visite du Rocher des Doms. Dominant la cité et le Rhône, il est composé du Pont Saint Bénezet, des Remparts, du Petit Palais, de la Cathédrale Notre-Dame-des-Doms et des impressionnantes murailles aux quatre tours gigantesques du Palais des Papes. Il faudra compter deux bonnes heures rien que pour ce dernier, avec plus de vingt lieux à explorer, audioguide sur les oreilles.

      Le conseil en plus ? Ne surtout pas passer à côtés des appartements privés du pape et de leurs fabuleux décors de fresques exécutés par l’artiste italien Matteo Giovannetti. La visite se poursuivra par un passage à la Cathédrale des Doms, une balade sur le fameux pont de la chanson, avant de rejoindre tranquillement le centre-ville.
       

      Palais des Papes
      Place du Palais, 84000 Avignon
      Site Web du
      Palais des Papes

       

       

      12h30 – Déjeuner dans une cour cachée chez Pollen

      Derrière une jolie porte cochère, au fond d’une cour intérieure, se cache une adresse désormais courue par les amateurs de cuisine simple et épurée. Dans les cuisines d’une salle au décor tout droit sorti d’un magazine — murs blancs et briques vert émeraude, mobilier en bois clair, banquettes sombres et lampes industrielles — le chef Mathieu Desmarest (Jeune Talent Gault & Millau 2018) imagine un menu unique en six séquences. Il y conjugue végétal et produits bruts avec précision, à l’image de ce thon rouge cru aux fines lamelles de radis, fenouil et basilic, ou de juteuses figues recouvertes d’une glace au yaourt et fenouil anisé passé à la mandoline. Dans les verres, de belles références de vignerons triés sur le volet, travaillant en biodynamie et en nature. Mieux vaut réserver pour espérer attraper une table ! 

      • Pollen — salle © Thomas o'brien
      • Pollen — cuisine © Thomas o'brien

       


       

      Restaurant Pollen
      Menus de 28 à 58€, hors boissons.
      3 bis Rue Petite Calade, 84000 Avignon
      Site Web du restaurant
      Pollen

      Pour un petit vertige, on grimpe en haut du Fort Saint-André, ancienne sentinelle offrant un panorama vertigineux.

       

      14h30 – Faire son shopping (et ramener de jolis souvenirs d'Avignon)

      Trois adresses recommandées

      • Les Halles : recouvert d’un grand mur végétal, ce marché couvert de la Place Pie est l’endroit idéal où faire quelques emplettes comestibles à ramener dans sa valise : huiles, calissons, épices, olives, sans oublier de faire une petite pause à la boulangerie Maison Violette pour une (grosse) tranche de brioche à la coupe. 
        Place Pie, 83000 Avignon. Ouvert du mardi au dimanche de 6h à 13h30 (14h le week-end)

      • Home de Marie : dans cette drôle de boutique de décoration, on vient pour le plaisir de dénicher des objets insolites, toujours de création française, et le plus possible dans un périmètre peu éloigné : vierges pop en cire de la Ciergerie de l’Abbaye des Prémontrés, mini-tentures fleuries, coussins Vent de Bohème…
        13 rue rouge, 83000 Avignon. Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h.

      • Vox Populi : il suffit parfois de voir de la lumière pour entrer dans cet atelier de luminaires et objets restaurés avec beaucoup de finesse par Pascale Palun (qui affiche à son palmarès la décoration de la maison de John Malkovich). On ne touche parfois qu'avec les yeux, les prix étant très élevés, mais on visite le show room comme une véritable galerie d’art. 
        35 rue bonneterie, 84000 Avignon. Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h.

       

      16h30 – Découvrir le Fort Saint-André à Villeneuve-lès-Avignons

      À l’heure de la sieste, on s’aventure à 15 minutes du centre en direction de la cossue Villeneuve-lès-Avignon. Pour un petit vertige, on grimpe en haut du Fort Saint-André, ancienne sentinelle offrant un panorama vertigineux, qui va du mont Ventoux jusqu’aux Alpilles.

      • Vue sur Villeneuve-lès-Avignon du Fort Saint-André © Gerald Villena - stock.adobe.com
        Vue sur Villeneuve-lès-Avignon du Fort Saint-André © Gerald Villena - stock.adobe.com

       

      18h – Descendre un verre à l’ombre des arbres à la Divigne

      Ouverte par Marie-Charlotte Antonini, grande passionnée de bon vin, cette cave à manger sise dans une ancienne livrée cardinalice du XVIIIe siècle rassemblent les plus fins amateurs de vins natures de la région, par ailleurs plutôt mal lotis dans les environs d’Avignon. En été, on s’attable dans la cour arborée pour siroter des vins naturels français et européens — avec une sélection qui prend soin des néophytes commes des tête-brûlées du sujet — en picorant allègrement planches de fromages, charcuteries et autres délices sourcés en circuits courts.

      Bon à savoir ? Le lieu joue la carte de la polyvalence, servant également le déjeuner ou faisant office d’épicerie fine, histoire de glisser quelques produits locaux bios dans son panier avant de changer de crèmerie.

      • Ambiance décontractée le soir à La Divine © La Divigne
        Ambiance décontractée le soir à La Divgine © La Divigne

       

      Bar à vin La Divigne
      57 rue de la République, Villeneuve-lès-Avignon
      Site Web de la
      La Divigne.

       

      20h – Dîner étoilé au Prieuré, sous les glycines d'un ancien couvent 

      Dans cet ancien couvent du XIVe siècle, hôtel prestigieux des époux Charial, les propriétaires du mythique Oustau de Baumanière aux Baux-de-Provence, on trouve une table étoilée à l’ombre des glycines, où goûter à une cuisine d’inspiration méridionale exécutée à la perfection par le chef Marc Fontanne. Pour vivre l’expérience dans ses grandes largeurs, on se laisse aller au fil d’un menu dégustation en six services, avec par exemple un foie gras de canard à la mousse de miel de citronnier et surprenante tuile gavotte au pollen frais, ou en dessert un mémorable « Chocolat Jivara citron ».

      • Le Saint-Pierre, glacé d’un sabayon citron, courgette fleur au jus de coquillages, crème de salicorne © Emmanuel Laveran
      • Le Lapin, râble roulé, kumquat et romarin, cèleri branche et pousse d’épinard dans une tourte © Emmanuel Laveran

       

      Le Restaurant Le Prieuré
      Menu de 36 à 52€ au déjeuner, menu dégustation en 6 services à 98€ hors boissons.
      7 Place du Chapitre, 30400 Villeneuve-lès-Avignon.
      Site Web du Restaurant Le Prieuré

      Retrouvez notre article complet sur Le Prieuré Baumanière.

       

      Mais aussi, en belles tables

      • La Mirande : tout près du Palais des Papes se cache l’un des hôtels les plus courus de la ville, qui abrite aussi une table étoilée où officie le chef Florent Pietravalle. Au déjeuner, on part pour une petite virée provençale en 4, 6 ou 9 temps, qui change en fonction des saisons. On garde le souvenir ému d'une rarissime amanite des Césars briochée…
        4 Place de L’Amirande 84000 Avignon. Du jeudi au dimanche, au déjeuner et au dîner.

      • Restaurant Sevin : autre étoilé proche du Palais des Papes, cette belle maison recouverte de vigne grimpante se démarque par l’approche gastronomique pour le moins originale du chef Guilhem Sevin. Passionné de produits bruts, il propose depuis des années un étonnant menu entièrement consacré à… la tomate ! Déclinée sur 7 étapes, dont un délicieux confit de Green Zebra en dessert. 
        10 rue de Mons, 84000 Avignon. Du mardi au vendredi, au déjeuner et au dîner. Fermé les mercredis et jeudis. 

      • Hiély Lucullus : une table mythique du terroir provençal, au cadre des plus classiques — nappes blanches, grands miroirs d’époque, argenterie… — où le chef Gérald Azoulay se démarque par une grande inventivité. Natif de Provence, il n’hésite pas à innover en proposant un étonnant menu « Pérouvence », croisement des gastronomies provençale et péruvienne. Sans oublier une très belle cave à vin, où se cachent plus de 500 références de la vallée du Rhône.
        5 Rue de la République, 84000 Avignon. Du jeudi au lundi, au déjeuner et au dîner.

       

      DIMANCHE 
       

      11h – Faire les puces Place des Carmes

      Jouxtée par le magnifique cloître éponyme et le clocher des Grands Augustins, l’impressionnante place des Carmes accueille chaque dimanche un marché aux puces où flâner sans forcément chiner, pour le simple plaisir d’une atmosphère de vacances qui se prolonge jusqu’aux premiers jours de l’hiver. 

       

      13h – S’offrir le plus beau brunch de la ville dans un ancien cloître

      À 15 minutes à pied du palais des papes, l'hôtel 4-étoiles Le Cloître Saint-Louis occupe un beau bâtiment du XVIe siècle, doté par ailleurs d'une piscine sur le toit et d’une grande terrasse. Chaque dimanche, on s’attable dans la cour intérieure autour d’un buffet gargantuesque : viennoiseries, poissons cuisinés, viandes mijotées… Du grand classique, certes, mais très bien exécuté, dans un cadre qui vaut à lui seul le déplacement. 

      • Le brunch à l’hôtel Saint-Louis © DR
        Le brunch à l’hôtel Cloître Saint-Louis © DR

       

      Restaurant Le Cloître Saint-Louis
      20 rue du Portail Boquier, 84000 Avignon
      Brunch à 31€ par personne, 17€ pour les moins de 12 ans.
      Site Web du
      Cloître Saint-Louis

       

      15h – Prendre le maquis et explorer le vignoble alentour...

      Avignon n’étant pas forcément une ville reconnue pour son audace en matière de carte des vins, il serait dommage de ne pas s’offrir une échappée dans le vignoble alentour, qui regorge d’excellents domaines à visiter. On ne saurait que trop recommander un détour par le Domaine de l’Anglore, à Tavel, afin de goûter aux remarquables cuvées d’Eric Pfifferling, grand ponte du « nature » de la région, dont les vins rassemblent aussi bien les connaisseurs que les plus parfaits néophytes. Un autre domaine où faire une halte serait celui des Amiel, à Montblanc, où deux frères passionnés produisent des vins expressifs du terroir local, à des prix tout à fait raisonnables.

       

      18h – ... et prolonger son escapade avignonnaise à la campagne

      Et si l’envie vous prend de prolonger votre escapade d’une nuit (ou deux) dans la région et de rester dans le thème du vignoble, cap vers Coucoo Grand Cépages. À environ 20 minutes du centre d’Avignon, cet ensemble est composé d’une vingtaine de luxueuses cabanes sauvages. Sur pilotis ou flottant sur le lac de la Lionne, chacun de ces nids de bois ressemble à une œuvre de land art, avec une décoration minimaliste aux accents scandinaves : lambris du sol au plafond, meubles en bois clair, lumière omniprésente… Le lieu idéal pour se couper du monde, à moins de vouloir chercher un peu de compagnie au bord de la piscine à débordement, avec vue sur des hectares de vignes.
       

      Coucoo Grands Cépages
      2061 Chemin des Pompes, 84700 Sorgues
      À partir de 180€ la nuit en cabane duo.
      Site Web de
      Coucoo Grands Cépages

      Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

      • Toutes les générations s'entraident pour les vendanges au Domaine des Amiel © Domaine Amiel
      • Coucoo Grands Cépages © Hervé Hôte