Vous êtes ici

Pierre Gunther, Le vendredi 31 juillet 2020
Grand angle

Où partir en week-end en septembre ? Escapade dans les Alpilles en Provence

Septembre arrive et la question se pose : "Où partir en week-end ?". Les grandes vacances ont pris fin et c'est l’occasion idéale pour se rendre en Provence, alors que les températures restent agréables et que commence la basse saison. On file dans les Alpilles pour un long week-end.
  • Vue du village depuis le château des Baux-de-Provence © Gerald Villena – stock.adobe.com
    Vue du village depuis le château des Baux-de-Provence © Gerald Villena – stock.adobe.com
  • La Guigou, joli petit mas provençal au milieu des oliviers du domaine de Baumanière aux Baux-de-Provence © L. Parrault
    La Guigou, joli petit mas provençal au milieu des oliviers du domaine de Baumanière aux Baux-de-Provence © L. Parrault

 

Où partir en week-end en septembre ? Pour ceux qui ont retardé leurs vacances d'été ou qui souhaitent simplement s'offrir un week-end en arrière saison, la région des Alpilles en Provence est idéale pour se relaxer et découvrir les merveilles de l'arrière-pays. Petits villages pittoresques rendus à leurs habitants, visites de caves emblématiques, culture et traditions locales dans des paysages grandioses, tous les éléments sont réunis pour vivre un moment enchanteur au mois de septembre en Provence.

Retrouvez dans cet article notre programme jour par jour pour découvrir les Alpilles, le temps d'un week-end prolongé.

 

Vendredi

 

16h – Poser ses valises à Baumanière

HÔTEL PARTENAIRE, TESTÉ ET APPROUVÉ PAR LA RÉDACTION

Hôtel 5-étoiles mythique des Baux-de-Provence, conduit par Jean-André Charial et membre historique des Relais & Châteaux, Baumanière est une adresse incomparable pour poser ses valises au cœur de la Provence. Comptez seulement 3 heures de TGV depuis Paris ou 1 h depuis Lyon jusqu'à la gare d'Avignon, puis 30 min de voiture pour rejoindre ce petit paradis dominé par les roches majestueuses des Baux. Dans un domaine de 20 hectares, une villa privatisable, la Guigou, un mas du XVIIsiècle, un manoir du XVIIIsiècle et deux mas provençaux accueillent des chambres toutes différentes. Décorées avec élégance par Geneviève Charial, certaines d’entre-elles possèdent une grande terrasse avec vue sur les éperons rocheux des Alpilles.

  • La piscine de Baumanière, entourée des roches suggestives des Alpilles © L. Parrault
    La piscine de Baumanière, entourée des roches suggestives des Alpilles © L. Parrault

 


Dans le parc, trois grandes piscines en pleine nature poussent au farniente tandis qu’un spa donnant sur un patio arboré et un jardin aromatique propose de nombreux soins Sisley et Une Olive en Provence dans un cadre tout de bois et aérien avec de grands voilages blancs. Le couple Obama, Mick Jagger ou la famille royale d’Angleterre ne s’y sont pas trompés…
 

Baumanière
D27, Mas de Baumanière, 13520 Les Baux-de-Provence,
54 chambres et suites ;
À partir de 490€ la nuit pour deux personnes.
Site Web de 
Baumanière.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Le jardin de Baumanière © YONDER.fr
  • La chambre 60 à Baumanière © Johan Meallier

 

L’une des plus belles terrasses des Alpilles, voilà comment l’on pourrait décrire La Cabro d’Or.

 

17h – Visiter le village des Baux-de-Provence

Depuis l’hôtel, on monte à pied au village des Baux-de-Provence, déserté par les touristes en basse saison, pour flâner dans ses ruelles pavées menant à de petites places arborées. Situé sur un éperon rocheux et classé parmi les plus beaux villages de France, on profite de la vue sur les champs d’oliviers, les vignobles, le massif des Alpilles et la Camargue au loin. La vue est la plus belle depuis le Château des Baux-de-Provence, ouvert jusqu’à 19h en septembre et classé Monument historique, où parcourir le donjon, les maisons troglodytes, le pigeonnier, la chapelle et le moulin à vent. 

  • Les Baux-de-Provence dominent la plaine qui s’étend jusqu’à la Méditerranée © Jaakko Kemppainen
    Les Baux-de-Provence, village emblématique du massif des Alpilles © Jaakko Kemppainen

 


Mais aussi ? Prenez le temps de visiter le Musée Yves Brayer. On peut y admirer une centaine de peintures et de dessins réalisés par l’artiste parisien, envoûté par la Provence et la Camargue, avant de s’arrêter ici ou là pour l’apéritif et commander un verre de vin IGP Alpilles ou AOC Les Baux-de-Provence. 

 

20h – Dîner à La Cabro d’Or

L’une des plus belles terrasses des Alpilles, voilà comment l’on pourrait décrire La Cabro d’Or, la seconde table de Baumanière avec l’Oustau. Depuis la terrasse, la vue sur le tranquille jardin et sa fontaine de village se conjugue parfaitement avec la cuisine de Michel Hulin. 

Chef à La Cabro d’Or depuis bientôt vingt ans, ce fils de pêcheur décline une cuisine provençale raffinée où le poisson et le végétal tiennent le haut de la carte. On retrouve par exemple dans ses filets un rouget barbet à la plancha accompagné de tomates, piquillos confit et socca, ou un dos de loup cuit sur sa peau, ceviche iodé aux légumes et jus d'huîtres. Le riche terroir agricole local n’est pas en reste, où se retrouve carré d’agneau, boeuf bio du village voisin de Maussane-les-Alpilles, ou, ce jour-là, un délicieux et surprenant carpaccio de taureau biologique de Camargue. L’occasion, enfin, de commencer sa découverte des vins de Provence en demandant à goûter « L’Affectif », la cuvée de Jean-André Charial, réalisée en collaboration avec le Domaine de Lauzière.

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

  • Mille-feuilles à l'aubergine de La Cabro d'Or © Virginie Ovessian
  • Terrasse de La Cabro d'Or © Baumanière

 

 

Samedi

 

10h – Randonner dans le Val d’Enfer

Boucle de 2h30 à la portée de tous (sentiers balisés au départ de l'Office de tourisme), cette randonnée autour des Baux-de-Provence estampillée Chemins des Parcs vous emmènera à la rencontre des maisons troglodytiques du Baume de Roucas et des monolithes blancs de 800 tonnes sculptés dans la falaise des carrières de Sarragan, la dernière en extraction souterraine de la région.

Plus loin, c’est un panorama à 360° qui vous attend sur le Château des Baux, les Alpilles et leur point culminant les Opies. Redescendez ensuite dans le Val d’Enfer où les éléments ont sculpté la roche tendre pour lui donner des formes aussi étranges et redoutables à la tombée du jour que certains y voient l’Enfer de Dante ! Jean Cocteau y a tourné son Testament d’Orphée en 1959. Une manière idéale de profiter des température clémentes du mois de septembre en Provence.

  • Le Val d’Enfer © Sean A. O’Hara
    Le Val d’Enfer © Sean A. O’Hara

 


12h30 – Visiter Saint-Rémy-de-Provence et déjeuner au Château des Alpilles

Un petit paradis à la Marcel Pagnol, voilà ce que l’on peut dire de Saint-Rémy-de-Provence hors saison lorsque le petit village aux ruelles authentiques, échoppes, vieilles pierres et placettes est rendu à ses habitants. Platanes centenaires, fontaines rafraîchissantes et terrasses chaleureuses, on y goûte la douceur de vivre provençale, qui y attira de nombreux artistes. Le plus célèbre d’entre eux ? Vincent Van Gogh très inspiré par la campagne environnante — oliviers, cyprès, coquelicots et champs de blé — que l’on admire sur le trajet (comptez 15 minutes de route depuis Baumanière).

Pour le déjeuner, on remonte l’allée de platanes du Château des Alpilles, belle demeure du XIXe siècle au milieu d’un parc aux arbres centenaires, pour goûter à la cuisine simple, fraîche et colorée de Mathias Bettinger qui déplace sa cuisine au bord de la piscine en été. Au menu, fleurs de courgettes, artichauts barigoule, asperges gratinées, pêche du jour, à déguster au bord de l’eau. 

  • Saint-Rémy-de-Provence © Gerti Gjuzi
  • Château des Alpilles — restaurant au bord de la piscine © Maya Rollin

 


 

Château des Alpilles
1392 Route du Rougadou, 
13210 Saint-Rémy-de-Provence.
Site Web du 
restaurant du Château des Alpilles.

 

Mais aussi, pour déjeuner à Saint-Rémy-de-Provence :

  • La Table d'Yvan - 1 chemin Gaulois ;
  • Le Café de la Place - 17 Place de la République ;
  • Rocco - 11 Rue de la Commune.
Dîner au légendaire Oustau de Baumanière est une étape incontournable de tout voyage en Provence.

 

15h — Visiter le Château Romanin et son spectaculaire chai souterrain

Un séjour en septembre en Provence ne serait pas complet sans découvrir la diversité des terroirs viticoles des Alpilles, réunis depuis 1993 et 2000 sous les appellations AOC Baux-de-Provence et IGP Alpilles. Pionnier de la biodynamie depuis 1987 (ses vins sont certifiés Biodyvin ou Demeter), le Château Romanin, situé à quelques minutes de Saint-Rémy-de-Provence, est l’un des plus réputés de l'appellation. Fondé par Jean-André Charial et Pierre Peyraud, il appartient depuis 2006 à la famille bordelaise Charmolüe. 

Cohabitant avec les ruines d’un château des Templiers du XIIIesiècle, la cave contemporaine creusée à même la roche est une véritable cathédrale souterraine avec croisées d’ogives et colonnes. Son emplacement a même été choisi en fonction de la ronde des astres, des solstices et du magnétisme terrestre. 

  • Le chai cathédrale du Château Romanin © Château Romanin DR
    Le chai cathédrale du Château Romanin © Château Romanin DR

 

Les vins, élevés en foudres et barriques en biodynamie, restent fidèles à leur terroir et expriment toute la typicité du sol argilo-calcaire et du climat où le Mistral souffle plus de 100 jours par an. La star du Château est Le Cœur de Romanin, un vin rouge dont l’encépagement varié (syrah, mourvèdre, cabernet Sauvignon et grenache) donne une belle palette aromatique, autant au nez (chocolat noir, café, cuir, cerise et fruits noir) qu’en bouche où le vieillissement en fût et foudre de chêne apporte richesse et complexité.

 

Château Romanin
Dégustation du lundi au samedi, de 10h à 13h et de 15h à 18h.
Visite guidée de la cave uniquement sur réservation.

Route de Cavaillon, 13210 Saint-Rémy-de-Provence,
E-mail : 
accueil@chateauromanin.fr
Site Web du Château Romanin.

 

17h – Survoler les Alpilles en planeur

L’une des meilleures manières de saluer la chaîne des Alpilles est bien sûr par les airs. Par chance, l’aérodrome du Mazet de Romanin, à 5 min en voiture du Domaine de Romanin, permet de goûter aux joies du planeur, et de glisser à travers le ciel en toute quiétude au-dessus du massif provençal. 

Laissez-vous guider par un pilote professionnel lors d’un vol d’initiation de 20 à 30 minutes, glissez-vous dans le cockpit, casquette et lunettes de soleil vissées sur la tête, et profitez des sensations incomparables de la glisse dans le grand bleu. Paré de nos grandes ailes blanches, on finirait presque par se prendre pour un oiseau !

  • Survoler les Alpilles en planeur © Estelle Tarbouriech
    Survoler les Alpilles en planeur © Estelle Tarbouriech

 

Aéro-Club de Saint-Rémy les Alpilles 
Chemin de Romanin, 13210 Saint-Rémy-de-Provence,
Tarif : 95 € par personne,
Réserver son vol : 
contact@aeroclub-alpilles.fr
Site Web de l’Aéro-Club

 

20h – Dîner au mythique Oustau de Baumanière, 

Dîner au légendaire Oustau de Baumanière est une étape incontournable si vous dormez à Baumanière — et même si vous ne faites que passer ! Unique 3-étoiles au Guide Michelin entre Camargue et Luberon, ouverte en 1945, la table propose les créations modernes et inspirée du chef Glenn Viel, ainsi qu’une carte de spécialités qui ont fait la réputation des lieux — gigot d’agneau, gratin dauphinois, millefeuille… — subtilement revisités et épurés pour mettre en valeur les produits locaux et les légumes bio directement cultivés dans le potager du domaine.

Miel des ruches de Baumanière, huile d’olive AOP des Baux-de-Provence, vin « l’Affectif » en biodynamie par Jean-André Charial lui-même, vaisselle et verres signés par des artisans locaux, c’est une plongée dans le terroir provençal qui vous attend dans la belle salle voûtée.

Bon à savoir ? Les clients végétariens pourront déguster un menu 100% légumes. Une rareté pour une table triplement étoilée.

  • Oustau de Baumanière – La salle à manger © EL / YONDER.fr
  • Oustau de Baumanière – Saint-Pierre à la broche © Baumanière

 

L’ancienne carrière des Grands Fonds n’en finit pas d’émerveiller les artistes et les visiteurs.

 

Dimanche

 

10h – Se rendre au caveau de Dominique Hauvette

Sur le versant nord des Alpilles, à seulement 20 min de Baumanière, on rend visite à Dominique Hauvette, productrice depuis 1988 de vins blancs exceptionnels, classés en IGP Alpilles alors qu’ils sont considérés de manière officieuse comme des grands crus de la région. Autodidacte à ses débuts, Dominique Hauvette s’est forgé une solide expérience sur le terrain et a bénéficié des conseils précieux de fameux vignerons (Eloi Dürrbach à Trévallon, Laurent Vaillé à La Grande des Pères). 

Cultivés en biodynamie depuis 2003, les 17 hectares de l’exploitation sont plantés en roussanne, marsanne et clairette, produisant des blancs riches et complexes, vinifiés dans d'impressionnants œufs en béton. Les rouges et rosés ne sont pas en reste, mais à choisir, on fera ses emplettes parmi les cuvées Cornaline (grenache, syrah, cabernet-sauvignon) et Améthyste en blanc.
 

Domaine Hauvette
Quartier de la Haute Galine,
2946 Voie Aurelia, 13210 Saint-Rémy-de-Provence.
Sur rendez-vous uniquement au +33 (0)4 90 92 03 90 ou domainehauvette@wanadoo.fr.

 

13h – Déjeuner au Bistrot du Paradou

Bistrot de village en bord de route, le Bistrot du Paradou est une institution où l’on vient se régaler d’un menu unique midi et soir (45 ou 51€ avec entrée, plat, fromage, dessert et vin compris) déclinant les classiques provençaux : tête de veau, pintade fermière, lapin aux olives cassées, grand aïoli du vendredi, tarte aux noix, en terrasse ou dans la salle en pierre et grosses poutres en bois.

  • © Bistrot du Paradou
    © Bistrot du Paradou

 

Bistrot du Paradou
57 Avenue de la Vallée des Baux,
13520 Paradou.
Tél : +33 (0) 4 90 54 32 70

 

Mais aussi, pour déjeuner aux Baux-de-Provence :

  • La Reine Jeanne (8 Grand Rue, 13520 Les Baux-de-Provence ; Tél : +33 (0)4 90 54 32 06) 
  • Une Table au Soleil (Rue du Trencat - cours des porcelets, 13520 Les Baux-de-Provence ; Tél : +33 (0)6 38 68 24 92)

 

16h – S’émerveiller aux Carrières des lumières

Si l’extraction de la pierre des Baux a laissé des traces dans la blancheur des maisons du village, l’ancienne carrière des Grands Fonds n’en finit pas d’émerveiller les artistes et les visiteurs depuis 1977. Tour à tour décor de film et lieu d’expérimentations artistiques, les carrières accueillent chaque année une exposition numérique consacrée à un grand nom de l'histoire de l’art. Cette année, c’est le peintre Salvador Dalí dont les chefs-d’œuvre sont projetés sur les 7,000 m² de parois, les piliers et les sols de la carrière grâce à une centaine de vidéoprojecteurs. Une expérience immersive impressionnante, accessible à tous, y compris les néophytes. 

  • Exposition sur la Renaissance © Culturespaces - E. Venturelii
    Exposition sur la Renaissance © Culturespaces - E. Venturelii

 

Carrières des Lumières
Route de Maillane, 13520 Les Baux-de-Provence,
Ouvert tous les jours, 9h30-19h en avril, mai, juin, septembre et octobre.
Site Web des 
Carrières des Lumières.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !