Vous êtes ici

Pierre Gunther, Le lundi 27 septembre 2021
72 heures à...

72 heures au Havre : les meilleures adresses de la ville portuaire

Visiter Le Havre au-delà des a priori, c'est ce que nous avons fait lors d'un long week-end dans cette ville avec plages, centre-ville classé à l’UNESCO, port ouvert sur le monde et vie culturelle foisonnante. Nos bonnes adresses pour une escapade hors des sentiers battus.
  • Panorama du Havre avec l'œuvre 'Catène de containers' par l'artiste Vincent Ganivet au premier plan © Martin Falbisoner
    Panorama du Havre avec l'œuvre 'Catène de containers' par l'artiste Vincent Ganivet au premier plan © Martin Falbisoner
  • La ville depuis le 18ème étage de la tour de l'hôtel de ville © Ludovic Maisant - LHENT
    La ville depuis le 18ème étage de la tour de l'hôtel de ville © Ludovic Maisant - LHENT

La Normandie, ses plages et ses falaises qui ont inspiré les peintres impressionnistes, sa campagne verdoyante ponctuée de pommiers, et le port du Havre. Grise et triste diront certains sans la connaître, joyau architectural pour d’autres qui ont franchi le pas et sont allés à la rencontre de cette ville — dont le centre est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO — ouverte sur le monde grâce à son port. Visiter Le Havre au regard tourné vers l’Amérique, d’où partaient les paquebots transatlantiques et arrivaient les marchandises exotiques du Nouveau Monde. On oserait presque la qualifier d’avant-gardiste, bâtie sur les ruines de la Seconde Guerre mondiale et investie dans la culture et la création contemporaine. Que faire au Havre ? Découverte sans préjugé des meilleures adresses du Havre en un long week-end.

 

VENDREDI
 

14h — Poser ses valises à l’Hôtel Vent d’Ouest

Face à l’impressionnante église Saint-Joseph et sa tour-lanterne de 107 mètres, l’Hôtel Vent d’Ouest prend ses quartiers au cœur du quartier Perret classé à l’UNESCO et à quelques minutes de la plage. Le 4-étoiles s’inspire de l’univers marin — tableaux d’armateurs, voiliers miniatures, mouettes en bois — pour décorer ses 35 chambres cosy avec meubles anciens en bois et en cuir. Également au programme : un salon de thé et un spa Nuxe avec hammam, massages et soins du corps et du visage. 

Le conseil en plus ? Certaines chambres sont exigües, privilégiez les catégories supérieures comme les chambres double privilège.

  • Chambre à l’hôtel Vent d’Ouest © DR
    Chambre à l’Hôtel Vent d’Ouest © DR

 

Hôtel Vent d’Ouest
4 rue Caligny, 76600 Le Havre
À partir de 90€ la nuit, 140€ pour une chambre double privilège.
Site Web de l’hôtel 
Vent d’Ouest.

 

Où dormir au Havre ? Les autres adresses recommandées

  • Hôtel ibis Styles Le Havre Centre Auguste Perret : au cœur du Quartier Auguste Perret classé, un accueil chaleureux et des chambres décorées sur le thème des années 1950. Demander le dernier étage pour plus de lumière et une meilleure vue.
    121 rue de Paris 76600 Le Havre, site Web de l'Hôtel ibis Styles Le Havre Centre.
     
  • La Ferme Saint-Siméon, Honfleur : à 30 min en voiture du Havre, cette bucolique demeure estampillée Relais & Châteaux fut l’ancien refuge de Monet, Courbet et Baudelaire. À deux pas du vieux port d'Honfleur, l’hôtel parmi les plus beaux de Normandie propose de charmantes chambres avec vue sur mer ou jardin et un spa.
    20 Route Adolphe Marais, 14600 Honfleur, site Web de La Ferme Saint-Siméon.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Au Havre, l’eau n’est jamais très loin et le vent iodé nous accompagne tout au long d’une promenade au bord de la Manche.

15h — Parcourir la promenade pour un bain d’iode

Au Havre, l’eau n’est jamais très loin et le vent iodé nous accompagne tout au long d’une promenade au bord de la Manche. Depuis la gare, on longe le bassin Vauban jusqu’au jardin japonais avant d’arriver dans le quartier Saint-François, l’un des plus vieux de la ville. La Maison de l'armateur ou l'hôtel Dubocage de Bléville — capitaine havrais qui explore le Pacifique et découvre l'île Clipperton en 1707 — témoignent de l'ouverture du Havre vers l'ailleurs depuis sa fondation. 

  • UP #3, une oeuvre de Sabina Lang et Daniel Baumann sur la plage du Havre © Virginie Folle
    UP #3, une oeuvre de Sabina Lang et Daniel Baumann sur la plage du Havre © Virginie Folle

 

De l’autre côté du bassin de la Manche, les terminaux de voyageurs vers Portsmouth en Angleterre rappellent l’âge d’or de la ville au XIXe siècle avec les liaisons maritimes transatlantiques. En arrivant quai Southampton, on fait un saut dans le temps dans le centre reconstruit, datant des années 1950 et classé par l’UNESCO. La promenade qui longe l’océan, entièrement rénovée, laisse désormais place à de nombreuses terrasses ainsi qu’à de grandes pelouses où se déroulent des événements comme le festival de musique, architecture et food Béton en fin d’été.

En arrivant sur la plage, les belles villas Art Déco alignent leurs belles façades construites lors de l’essor du tourisme balnéaire, et laissent la place sur la plage aux si typiques petites cabanes en bois coloré. Arrivé au pied des falaises, c’est le moment de piquer une tête dans la Manche, ou de monter aux Jardins Suspendus, aménagés dans un ancien fort de 5,000 mdont les bastions offrent une vue exceptionnelle sur la mer, le port et la ville basse. On y prend un thé accompagné d’une pâtisserie entre les serres à L’Orangeraie.

  • Catène de containers par l'artiste Vincent Ganivet © YONDER.FR/PG
  • La plage du Havre © YONDER.FR/PG

 

 

19h30 — Dîner au restaurant Les Enfants Sages

Dans le quartier Saint-François, une ancienne maison en briques claires au milieu d’un jardin accueille Les Enfants Sages, restaurant, bar et salon de thé qui propose une cuisine bistronomique à base de produits frais. Sur deux niveaux, dans la salle à manger ou dans les salons meublés en bibliothèque, l’atmosphère est cosy, et l’on se croirait chez un ami. On y mange une cuisine simple et généreuse, couteaux farcis, épaule de cochon confite à partager, huîtres de Veules-les-Roses, relevée quelquefois d’une touche exotique comme ce filet de bar sauce mangue passion. Aux beaux jours, on passe l’après-midi au jardin pour le goûter, et on vient en avance prendre l’apéritif.

Les Enfants Sages
20 rue Gustave Lennier, 76600 Le Havre,
Entrées 8-14€, plats 17-24€, desserts 8-9€.
Site Web du restaurant 
Les Enfants Sages.

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

  • Les Enfants Sages — Les Havre © DR
  • Les Enfants Sages — Les Havre © François Louchet

 

Les marchés du Havre regroupent le meilleur du terroir normand.

SAMEDI
 

10h — Faire son marché

Les marchés du Havre regroupent le meilleur du terroir normand. Le samedi matin, c’est le marché de Sainte-Cécile, place de la Liberté, où se retrouvent maraîchers, volaillers et fromagers et leurs étals débordant de volailles IGP du Pays de Bray et de Caux, de pommes, poires, Calvados et cidre du Pays d'Auge, des fromages célèbres dans le monde entier comme le Pont-l'évêque, le Neufchâtel, le Camembert et le Livarot, ou encore du bœuf de race Normande. L’océan n’est pas en reste, ici même ou au marché aux poissons, quai de l’Île, ouvert 7 jours sur 7 sauf avis de tempête. À peine débarqués des bateaux, les poissons remplissent les hallettes aux côtés des coquille Saint-Jacques, des crevettes grises de Honfleur, du homard du Cotentin et des moules de Barfleur.

 

11h — À la recherche de l’or noir du Havre

En sortant des Halles Centrales, une douce odeur toastée flotte dans l’air. L’or noir du Havre répand son parfum depuis plus de 50 ans à la Brûlerie Duchossoy (23 Place des Halles Centrales), qui travaille des cafés du monde entier. L’histoire commerciale du Havre est intimement liée à cette boisson, dont les premiers grains sont arrivés en bateau des Antilles, d’Amérique du Sud et Centrale en 1728. 

Le port du Havre est depuis le premier port d’Europe pour le commerce de café, et cette activité qui a enrichi la ville au XIXe siècle a donné naissance à de nombreuses brûleries, et même à une bourse qui rivalisait avec celle de New York jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. À la Brûlerie Duchossoy, trente tonnes de grains sont torréfiées chaque année dans une machine allemande presque centenaire. Un processus pointu supervisé par Anne Caron, première femme élue Meilleur Torréfacteur de France en 2017 et propriétaire des boutiques Café Caron à Paris. 

En savoir plus ? Pour en savoir plus sur la torréfaction et participer à des visites ou dégustations, n’hésitez pas à vous rendre sur les hauteurs du Havre aux Cafés Charles Danican (57 Rue des Moteaux), créés en 1967 par Michel Vanier et son fils Christian, descendants d’importateurs de café et courtiers à la bourse des cafés du Havre. Et pour goûter un café 100% havrais, on se rend chez Cargo Coffee Shop, qui travaille avec la marque Café Seghers, maison havraise de torréfaction artisanale fondée en 2015.

 

12h30 — Faire le plein de fruits de mer à La Taverne Paillette

Véritable institution havraise, l'histoire de la Taverne Paillette remonte à la fondation d'une brasserie dans le quartier Notre-Dame en 1696 qui, passée de main en main, transmise entre familles et après quelques déménagements, a élu domicile en face du charmant square Saint-Roch en 1956, où elle anime toujours le quartier. Sa bière Paillette, blonde légère qui était brassée de l’autre côté de la rue jusqu’en 1983, est désormais produite à Saint-Arnoult dans le Calvados, mais accompagne toujours les spécialités normandes : dos de cabillaud à la dieppoise, andouillette, viande de race normande, tarte tatin à la crème fraîche de Normandie, et bien sûr un fabuleux choix de fruits de mer à composer en plateaux ou à panacher en entrée : huîtres, crevettes roses, vignots, bulots, amandes, langoustines, tourteaux, homards...

Taverne Paillette
22 Rue Georges Braque, 76600 Le Havre,
Site Web de la
Taverne Paillette.

 

Mais aussi :

La reconstruction de la ville a longtemps été décriée, avant de devenir une fierté pour ses habitants.

15h — Le Havre, paradis pour les architectes classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO

Détruite à plus de 80 % par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, Le Havre a été et continue d’être un véritable laboratoire architectural. La reconstruction de la ville opérée par une centaine d’architectes sous les ordres du Belge Auguste Perret (Palais d'Iéna ou Théâtre des Champs-Élysées à Paris) a longtemps été décriée, avant de devenir une fierté pour ses habitants et d’être consacrée en 2015 lors de son inscription au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Les bâtiments sobres en béton lavé, austères diront certains avant d’en savoir plus, sont toutefois enrichis d’un vocabulaire architectural varié par l’ajout de claustras, colonnes, loggias, etc. La ville est aussi emmaillée de réalisations emblématiques comme l’Hôtel de Ville et sa tour de 18 étages, l’Église Saint-Joseph du Havre ou la Porte Océane.

  • L’Eglise Saint-Joseph © LHENT
    L’Eglise Saint-Joseph © LHENT

 

Plongez dans l’histoire de la reconstruction du Havre en réservant une visite de l’appartement témoin Perret, où découvrir le modèle d’appartement standard proposé par l’Atelier Perret pour reloger les habitants. Moderne et rationnel, l’appartement possède cuisine et salle de bains intégrées, vide-ordures et chauffage collectif à air pulsé. Le grand luxe pour l’époque.

À ne pas manquer ? Le Centre Oscar Niemeyer, tout en courbes et étincelant de blancheur, dessiné par le célèbre architecte brésilien Oscar Niemeyer en 1982 qui abrite une médiathèque et une salle de spectacle, Le Volcan. 

Plus d’information sur la visite de l’appartement témoin Perret.

Mais aussi :

  • Musée d'art moderne André-Malraux ;
     
  • Fort de Tourneville : au milieu des Jardins Suspendus, cet ancien fort se transforme petit à petit en lieu créatif unique par 34 associations. L’occasion de se familiariser avec le projet et de grignoter un bout à La Cantine du Fort ;
     
  • Le Volcan : pour une représentation de théâtre, de danse, de musique, cirque ou d’art numérique, le Volcan est engagé dans la transversalité des mouvements artistiques et l’ouverture internationale ;
     
  • Le Portique centre régional d’art contemporain du Havre.

  • Le Volcan © YONDER.FR/PG
  • Appartement témoin Auguste Perret © YONDER.FR/PG

 

17h — Se détendre aux Bains des Docks, thermes modernes signés Jean Nouvel

Rien de mieux qu’une pause aux Bains des Docks pour se relaxer de sa journée. Sur 5,000 m², ce sont un espace de balnéothérapie, plusieurs bassins de nage, des solariums, un spa et des espaces ludiques pour les enfants qui s’entremêlent dans un univers géométrique blanc immaculé. L’espace balnéo, feutré et apaisant, propose saunas, hammams, bains chauds, froids et à remous, banquettes massantes, machine à glace et couloir de marche à contre-courant. On peut aussi réserver un soin, ou profiter en été des bassins-lagons extérieurs, du bassin de nage de 50 mètres et des cascades.

  • Un décor futuriste pour une pause détente © DR
    Un décor futuriste pour une pause détente © DR

 

Les Bains des Docks
Quai de la Réunion, 76600 Le Havre
Site Web des
Bains des Docks.

 

20h — Dîner chez l’étoilé Jean-Luc Tartarin

Au rez-de-chaussée d’un immeuble Perret, le restaurant du chef Jean-Luc Tartarin — 2 étoiles Michelin et 4 toques Gault&Millau — s’ouvre sur le square Saint-Roch par de larges baies habillées de stores en bois. On y découvre dans une salle sobre et conviviale la richesse de la Manche et de l'Atlantique, où le chef, qui s’approvisionne auprès de petits bateaux de pêche, puise son inspiration et construit sa carte iodée. Il n’oublie pas les riches fermes et vergers normands des petits producteurs, dont les produits frais et de saison dictent un menu qui change fréquemment. Un plat emblématique ? La langoustine fumée minute à la braise de romarin sur un petit barbecue individuel. 

Restaurant Jean-Luc Tartarin
73 Avenue Foch, 76600 Le Havre
Menu déjeuner à 45€, dégustation à 115€.
Site web du 
Restaurant Jean-Luc Tartarin.

Le port du Havre est le premier port mondial en termes de de vins et spiritueux, avec plus d’un milliard de bouteilles en transit chaque année !

DIMANCHE
 

11h30 — Bruncher chez Monsieur Auguste

Ouvert tous les jours du petit-déjeuner jusque tard dans la nuit, on fonce chez Monsieur Auguste le dimanche matin pour son brunch dans un décor industriel face à l'hôtel de ville. Charcuterie et bacon, fromages AOP de Normandie, salades, tartes salées et sucrées, gâteaux, viennoiseries, bulots et crevettes, cheesecake, wraps... le buffet croule sous les victuailles et l'on a du mal à tout goûter. On pense à réserver.

  • La décoration industrielle et pop de Monsieur Auguste © DR
    La décoration industrielle et pop de Monsieur Auguste © DR


Monsieur Auguste
58 Place de l'Hôtel de ville, Le Havre.
Brunch à 21€, service de 11h30 ou 14h.
Site Web de
Monsieur Auguste.

 

Mais aussi :

  • La Colombe Niemeyer : un brunch illimité en deux services (11h30 et 14h) à l’anglo-saxonne avec œufs brouillés, bacon et pancakes, au cœur du Volcan d'Oscar Niemeyer.
    8 Place Oscar-Niemeyer, Le Havre. Page Facebook de La Colombe Niemeyer.
     
  • The Architect : sur le quai de Southampton face à la mer, rendez-vous un dimanche par mois pour un brunch 100% british à base de baked beans, œufs brouillés, saucisses et bacon, dans ce restaurant tenu par un Australien. 
    55 Quai de Southampton, Le Havre. Site Web de The Architect.

 

13h — Se tourner vers la Manche

Envie de profiter de l’air marin ? On profite de notre position centrale sur la côte normande pour traverser l’impressionnant pont de Normandie et visiter Honfleur, se promener autour du Vieux Bassin et admirer l’église Sainte Catherine et son clocher. On remonte sinon la côte vers le nord, de la Valleuse d’Octeville-sur-mer jusqu’à Étretat, sur la trace des impressionnistes. 

  • Les célèbres falaises d’Etretat se prolongent sur toute la côte normande © Ilnur Kalimullin
    Les célèbres falaises d’Étretat, non loin du Havre © Ilnur Kalimullin

 

Le conseil en plus ? Vous pouvez également rester au Havre et visiter son port en bateau, un des plus grands d’Europe et premier port mondial de vins et spiritueux, avec plus d’un milliard de bouteilles en transit chaque année ! Installé à bord du bateau Ville du Havre 2, on découvre dans le port intérieur la diversité des activités portuaires et les différents types de navires : pétroliers, porte-conteneurs, pilotines, remorqueurs, etc. La partie extérieure du port est en eaux profondes et on y observe les dockers charger et décharger les plus grands porte-conteneurs du monde. 

Plus d'informations sur la visite du port du Havre.

 

15h — Arpenter le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine

Remonter le cours de la Seine est l’occasion de découvrir une région méconnue qui possède une grande richesse naturelle et patrimoniale. Les grands champs alternent avec des prairies en bocage et des marais tels le Marais Vernier, reconnu pour la richesse de sa faune et sa flore. Les larges boucles du fleuve près de son embouchures se resserrent plus on avance vers Rouen, pour former une étroite vallée ponctuée de villages pittoresques. On peut s’arrêter pour une pause sucrée au salon de thé La Laiterie, dans l’abbaye du Valasse, pousser jusqu’à Rives en Seine et ne surtout pas manquer les magnifiques tours blanches en ruine de l’abbaye de Jumièges.

  • La silhouette romantique de l’Abbaye de Jumièges, à découvrir même par temps de pluie © Philippe Alès
    La silhouette romantique de l’Abbaye de Jumièges, à découvrir même par temps de pluie © Philippe Alès

 

Les bonnes adresses du Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine 

  • Auberge du Bac (2 Rue Alphonse Callais, 76480 Jumièges) : pour goûter la tradition normande et observer le bac traverser le fleuve.
  • Auberge des Ruines : (17 Place de la Mairie, 76480 Jumièges) : la proximité dans l'assiette, crédo du chef Christophe Mauduit qui travaille avec les fermes locales. 

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !