Vous êtes ici

Alicia Dorey, Le jeudi 29 août 2019
Hôtels du mois

Arles : les plus beaux hôtels et maisons d’hôtes de la ville

Maisons d’hôtes cachées dans des ruelles, monuments historiques reconvertis en boutique-hôtels luxueux, institutions mythiques ayant su traverser les époques, galeries d’art aux chambres cachées à l’étage, explorez notre sélection des plus belles adresses pour séjourner à Arles.
  • Les intérieurs colorés de l'Hôtel Le Cloître sont signés India Mahdavi © Hervé Hôte
    Les intérieurs colorés de l'Hôtel Le Cloître sont signés India Mahdavi © Hervé Hôte
  • Ambiance arty de loft new-yorkais au Collatéral, adresse arty qui a investi une ancienne église © DR
    Ambiance arty de loft new-yorkais au Collatéral, adresse arty qui a investi une ancienne église © DR
  • L'Arlatan et son explosion de couleurs imaginé par l'artiste mexicain Jorge Prado © Hervé Hôte
    L'Arlatan et son explosion de couleurs imaginé par l'artiste mexicain Jorge Prado © Hervé Hôte
  • L'Hôtel Particulier est le 5-étoiles le plus luxueux d'Arles © DR
    L'Hôtel Particulier est le 5-étoiles le plus luxueux d'Arles © DR
  • Le Grand Hôtel Nord-Pinus est l'une institutions de la ville © Joana Luz
    Le Grand Hôtel Nord-Pinus est l'une institutions de la ville © Joana Luz
Arles dispose aujourd’hui d’une offre hôtelière à faire rougir d’autres villes pourtant beaucoup plus grandes.

Même en haute saison — période durant laquelle on s’attend à croiser des hordes de touristes et à devoir renoncer à toute forme de spontanéité — Arles fait figure d’exception. Car en dépit d’une hausse constante de fréquentation des fameuses Rencontres de la photographie, il règne toujours dans les rues de la cité aux multiples influences (provençales, camarguaises, gitanes et désormais… parisiennes) un certain calme, et la possibilité de découvrir des recoins encore confidentiels.

Sans doute en raison du nombre d’hôtels particuliers et demeures bourgeoises superbement préservés au fil des siècles, Arles dispose aujourd’hui d’une offre hôtelière à faire rougir d’autres villes pourtant beaucoup plus étendues : monuments historiques reconvertis en hôtels de luxe, institutions mythiques ayant su traverser les époques, maisons d’hôtes nichées dans les ruelles, galeries d’art aux chambres cachées à l’étage, explorez notre sélection des plus belles adresses d’hôtels et maisons d’hôtes à Arles.
 

1. Le Collatéral

Testé et approuvé par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on réserve ? Lorsque l’on pénètre dans le hall sombre et monumental de cette ancienne église reconvertie… en hôtel, on se sentirait presque touché par la grâce. Cette adresse encore assez confidentielle attire une clientèle venue chercher le calme et la discrétion.

Au premier niveau, un immense séjour baigné de lumière naturelle, et un sol recouvert d’un tapis de yoga ressemblant à s’y méprendre à un bloc de béton. A l’étage, les chambres, audacieux résultat d’un assemblage de matières brutes particulièrement réussi : béton, bois, verre, métal. On y trouve aussi une bibliothèque richement dotée de livres d’art, catalogues d’expositions et autres éditions limitées… Et dès l’aube, un excellent petit-déjeuner sur le « Roufetope ».

  • Le Collatéral, Arles - Chambre B © DR
  • Le Collatéral, Arles - Chambre B © DR

 

Le style ? Ambiance arty de loft new-yorkais au beau milieu d’une ville provençale.

La chambre à booker ? La chambre C, 55m2 en duplex : double porte d’entrée, magnifique (et très ancien) escalier de pierre, salle de bain avec baignoire en bois d’inspiration nippone, grand lit double, et larges fenêtres desquelles admirer la ville sans être vu…

Le nombre de clés ? 4 chambres, avec chacune une identité très singulière.

Combien ? À partir de 210€ la nuit.

Où ? 20 Place Joseph Patrat, Arles // Site Web officiel du Collatéral.

 

2. L’Hôtel Particulier

Visité et sélectionné par YONDER – Coup de cœur de la rédaction

Pourquoi on réserve ? Sans doute le plus luxueux des hôtels arlésiens, présent en plein centre avec cette adresse et qui propose aussi également deux « dépendances » à la campagne. Cinq-étoiles, murs clairs, matériaux nobles et objets chinés, avec un côté très « maison de notable ».

Les chambres, toutes très lumineuses, proposent une literie toute de lin recouverte, et entretenue avec le plus grand soin dans la lingerie privée de l’hôtel. Les atouts du lieu, hormis la beauté du bâtiment ? Sa piscine toute en longueur au milieu du jardin ou son spa niché sous les voûtes de pierre de la cave.

 

Le style ? Une maison cossue dans un écrin de verdure.

La chambre à booker ? L’une de celles abritées dans les anciennes écuries dotées d’une petite terrasse privative.

Le nombre de clés ? 17 chambres et suites.

Combien ? À partir de 395€ la nuit.

Où ? 4 Rue de la Monnaie, Arles // Site Web officiel de l’Hôtel Particulier.

Retrouvez l'Hôtel Particulier dans notre sélection des 30 plus beaux hôtels de France.

 

3. Hôtel Le Cloître

Visité et sélectionné par YONDER - Mention spécial pour le décor

Pourquoi on réserve ? Derrière une architecture ayant gardé une noblesse moyenâgeuse, le lieu joue sur la couleur et de petites touches de design contemporain. Murs à la chaux, carrelages multicolores, mobilier choisi avec un certain sens du décalage par l’architecte et designer française d’origine irano-égyptienne India Mahdavi. Chaque chambre se distingue par une sorte d’explosion de couleurs, de formes et de matières.

Du bar sur le toit, on peut admirer le clocher de l’église Saint-Trophime, avant de descendre boire un verre et grignoter de délicieuses assiettes à partager sur la petite terrasse en pente de l’Épicerie du Cloître, à l’ombre d’un immense paulownia centenaire.

Le style ? Un savant mélange d’histoire et de design contemporain.

La chambre à booker ? La chambre Double Deluxe aux murs bleus, pour sa superficie et l’atmosphère très « sud » qui y règne.

Le nombre de clés ? 19 chambres et suites.

Combien ? À partir de 140€ la nuit.

Où ? 18 Rue du Cloître // Site Web officiel de l’Hôtel du Cloître.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Hôtel du Cloître, Arles © Francois Halard
  • Hôtel du Cloître, Arles © Francois Halard

 

La récente rénovation de l'Hôtel Voltaire en fait l’un des hôtels les plus jeunes et impertinents de la ville.

 

4. Vaste Horizon

Testé et approuvé par YONDER - Mention spéciale de la rédaction

Pourquoi on réserve ? Bien cachée au numéro 11 de l’adorable rue Bibion, cette maison d’hôtes est devenue en quelques mois le repaire d’esthètes et autres amateurs de belles choses. Anne, par ailleurs galeriste — et d’une gentillesse confondante — a décoré avec une grande finesse et un sens aigu du détail les quatre chambres de la maison. Belle literie en coton Muji, objets chinés, meubles d’époque, luminaires qui diffusent une lumière douce et délicate, couleurs sobres… Enfin, il y a la vue de la terrasse sur le petit jardin d’un ancien couvent du XVème siècle, une vraie rareté. On aimerait rester des semaines entières.

  • © Jean Marquès

 

Le style ? Une maison-galerie au charme faussement désuet.

La chambre à booker ? L’appartement du dernier étage. Il peut accueillir jusqu’à quatre personnes et dispose d'une terrasse privative où prendre le petit déjeuner (délicieuses viennoiseries, renversantes madeleines et confitures maison, fruits frais et jus pressés) en admirant la lumière se lever sur les toits de la ville.

Le nombre de clés ? 3 chambres et 1 appartement.

Combien ? À partir de 90€ la nuit.

Où ? 11 rue Bibion, Arles // Site Web officiel de Vaste Horizon.

 

5. Hôtel Voltaire

Visité et sélectionné par YONDER

Pourquoi on réserve ? Un deux-étoiles, certes, mais pas la moitié d’une adresse depuis sa récente rénovation, qui en fait l’un des hôtels les plus jeunes et impertinents de la ville. Une façade très 60’s qui tranche sans dénoter avec le reste des bâtiments jouxtant la place.

À l'intérieur, des chambres simples à la déco soignée : murs colorés, salles de bain carrelées de blanc et enrobées de bois, petit balcon. Pour ceux qui ne peuvent se séparer la nuit, le Voltaire propose aussi des chambres quadruples, qui rappelleraient presque les jolies colonies de vacances. Et du matin au soir, le restaurant propose une belle carte de mezzés israéliens préparés avec beaucoup d’inventivité par le chef Or Michaeli. À manger au comptoir ou terrasse avec un ou deux verres de vin naturel.

  • Hôtel Voltaire, Arles © DR
  • Hôtel Voltaire, Arles © DR

 

Le style ? Un faux-air de Miami en plein cœur d’une cité gallo-romaine.

La chambre à booker ? Tout dépendra du nombre de convives et de votre couleur fétiche (adeptes des tons pastels s’abstenir).

Le nombre de clés ? 9 chambres.

Combien ? À partir de 69€ la nuit.

Où ? 1 Place Voltaire // Site Web officiel de l’Hôtel Voltaire.

 

6. Grand Hôtel Nord-Pinus

Visité et sélectionné par YONDER

Pourquoi on réserve ? Ancien relais de diligence au XVIIème siècle, le Grand Hôtel Nord-Pinus est certainement le plus célèbre des hôtels arlésiens. Pour le créateur arlésien Christian Lacroix, qui enfant y voyait « le temple de la villégiature, de la mondanité et de la tauromachie», l'établissement « appartient à la mémoire de tous les Arlésiens ». Des chambres toutes de dorures et velours vêtues, qui plairont aux nostalgiques de tout crin, y compris à ceux des Trente Glorieuses. Car le lieu se plaît à mélanger des références de différentes époques, des affiches de corridas dans l’escalier à celles de top models des années 1990, en passant par du mobilier résolument seventies.

On frôle le kitsch, mais avec beaucoup d’élégance, ce qui rend l’endroit aussi attachant qu’un vieux parent encore plein de charme et de fantaisie.

  • Grand Hôtel Nord-Pinus © Joana Luz

 

Le style ? Une adresse mythique — et faussement désuète — où l’on s’attend à croiser Jean Cocteau dans l’escalier.

La chambre à booker ? La chambre du 3ème étage offrant une vue imprenable sur les toits.

Le nombre de clés ? 25 chambres et 1 appartement.

Où ? 14 Place du Forum, Arles // Site Web officiel du Grand Hôtel Nord-Pinus.

Combien ? À partir de 120€ la nuit.

Couleurs vives, lumières omniprésentes, mosaïques fabriquées à la main, les intérieurs de L'Arlatan sont signés de l'artiste mexicain Jorge Prado.

 

7. L’Arlatan

Visité et sélectionné par YONDER – Mention spéciale pour le décor

Pourquoi on réserve ? Parce que le plus ancien hôtel particulier d’Arles n’a pas hésité à s’offrir un lifting complet en 2018. Une tâche de haute voltige confiée par Les Maisons d'Arles (la collection d'adresses de la Fondation Luma, également derrière l'Hôtel du Cloître) au Mexicain Jorge Prado, avec un résultat au-delà de toutes nos attentes : couleurs vives, lumières omniprésentes, mosaïques intégralement fabriquées à la main…

D’autant que le lieu cache également un magnifique patio arboré, une piscine, ainsi que le meilleur bar à cocktails de toute la ville — et un menu réalisé par Armand Arnal, chef étoilé de La Chassagnette. Côté chambres, on reste sur la même ligne esthétique : formes géométriques, teintes chaudes, fauteuils de designers italiens et scandinaves, le tout sans que le confort ne soit négligé un seul instant. Ce qui n’est pas toujours le cas d’hôtels « pensés » par des artistes.

 
  • L’Arlatan © Hervé Hôte

 

Le style ? La rencontre explosive d’influences sud-américaines et camarguaises, dans un bâtiment classé.

La chambre à booker ? Si vous vous sentez d’humeur flambeuse, bookez l’une des suites Arlatan, avec espace de séjour et bains à remous privatifs. Sinon, la chambre Deluxe du 2ème étage avec vue sur le Rhône fera largement l’affaire.

Le nombre de clés ? 35 chambres et suites.

Combien ? À partir de 150€ la nuit.

Où ? 20 Rue du Sauvage, Arles // Site Web officiel de L'Arlatan.

 

8. Hôtel & Spa Jules César - MGallery

Sélectionné par YONDER

Pourquoi on réserve ? Malgré une architecture un peu pompeuse de l’extérieur, avec colonnes et caractères romains sur le fronton, on ne peut s’empêcher d’être séduit par l’idée de passer la nuit dans cet ancien couvent de Carmélites intégralement rénové par… Christian Lacroix. Et le couturier arlésien semble avoir eu carte blanche, puisque boiseries anciennes et lustres en fer forgé côtoient au Jules César, hôtel 5-étoiles exploitée par l'enseigne MGallery (groupe AccorHotels), objets design, murs colorés et fauteuils flashy, du jaune canari au bleu Klein.

Si certaines chambres sont un peu exigües — on peut y voir un clin d’œil à l’histoire monacale du lieu — c’est au rez-de-chaussée que l’on se prélasse, entre un jardin aromatique planté d’oliviers, un spa Cinq Mondes aménagé sous les voûtes de l’ancien couvent et une piscine où faire quelques longueurs avant d’aller explorer la ville. 

  • Hôtel & Spa Jules César Arles - Suite Lacroix © DR

 

Le style ? Monument historique version haute-couture.

La chambre à booker ? La Suite Lacroix, avec ses murs colorés, armoires anciennes et superbe plafond voûté.

Le nombre de clés ? 52 chambres et suites.

Où ? 9 Boulevard des Lices, Arles // Site Web officiel de l'Hôtel Jules César.

Combien ? À partir de 180€ la nuit.

 

9. Maison Volver

Visitée et sélectionnée par YONDER

Pourquoi on réserve ? À l’origine, une institution arlésienne tombée en désuétude, le Bar Américain, sauvé de justesse en 2017 par Carole Picard (ancienne décoratrice d’intérieure) et Florence Pons, deux passionnées d’Arles lassées de la vie parisienne. Un lieu très vivant, à l’image des deux femmes, qui mélange meubles chinés, design contemporain, tapisseries florales au rez-de-chaussée, papiers peints bariolés dans les chambres, et sol granito des années 1950 — adouci par un linge de maison en lin aux couleurs joliment passées.

La table du petit-déjeuner est à la hauteur de la nuit, simple et réconfortante : viennoiseries encore chaudes, cakes maison, œufs déclinés sous toutes leurs formes et jus bien pressés à boire en prenant son temps.

Le style ? Un havre de simplicité vintage où l’on croise enfin une population locale au comptoir.

La chambre à booker ? Chambre double supérieure au papier peint à motifs géométriques, salle de bain aux carreaux de faïence blanche.

Le nombre de clés ? 12 chambres.

Où ? 8 Rue de la Cavalerie // Site Web officiel de Maison Volver.

Combien ? À partir de 125€ la nuit.

  • Maison Volver, Arles © Virginie Ovessian
  • Maison Volver, Arles © Virginie Ovessian

 

 

10. Galerie Huit

Visitée et sélectionnée par YONDER - Mention spéciale pour le décor

Pourquoi on réserve ? Sans doute un des plus beaux — et des plus confidentiels — hôtels particuliers de la ville, véritable bijou architectural du XVIIème siècle. Au rez-de-chaussée, rien ne laisse à penser qu’il est possible d’y passer la nuit. On y trouve un espace galerie (où la charismatique auteure et conservatrice Julia de Bierre accueille depuis 2007 les étoiles montantes de l’art contemporain), une ravissante cour et une très belle cuisine typiquement arlésienne (murs blanchis à la chaux, four carrelé et faïences).

Mais à l’étage, quatre chambres cossues aux noms évocateurs (Joséphine Baker, La Sultanah, Marco Polo…) et deux appartements classico-désuets avec porcelaines et textiles anciens, mobilier d’époque, où l’on ose le lit à baldaquin et la salle de bain en marbre.

 

Le style ? Esprit boudoir au-dessus d’une des galeries les plus installées de la ville.

La chambre à booker ? La Suite Marco Polo (deux nuits minimum, 180€ la nuit) pour son petit salon, son papier peint à motifs floraux, ses hautes fenêtres et sa vue sur la cathédrale Saint-Trophime.

Le nombre de clés ? 4 chambres et 2 appartements.

Où ? 8 Rue de la Calade, Arles // Site Web officiel de la Galerie Huit.

Combien ? À partir de 65€ la nuit.

 

11. Maison Molière

Visitée et sélectionnée par YONDER

Pourquoi on réserve ? Une adresse dont on parle peu, et qui a pourtant de nombreux atouts à faire valoir. Grande demeure du XVIIIème siècle typiquement arlésienne, la Maison Molière abrite des espaces décorés avec beaucoup de soin et de sobriété, à mille lieux des poncifs de la décoration provençale.

Rien de cela ici, mais un superbe loft indépendant avec cour privative et salon-verrière pensé comme un atelier d’artiste, des chambres aux murs blancs, mobilier et luminaires contemporains : canapé Florence Knoll, fauteuils Warren Platner… Le propriétaire a de sérieuses notions de design et ça se voit ! Le matin venu, ne pas sauter le petit-déjeuner, servi dans une cour arborée à l’abri des regards.

 

Le style ? Une enclave élégante et feutrée dans le charmant quartier de la Roquette.

La chambre à booker ? La Grande Chartrouse, pour sa superbe hauteur sous plafond et poutres apparentes, ou le loft, pour une folie d’une nuit ou deux (prix sur demande).

Le nombre de clés ? 5 chambres et 1 loft.

Où ? 37 Rue Molière // Site Web officiel de la Maison Molière.

Combien ? À partir de 200€ la nuit.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

72 heures à Arles

Vie culturelle intense (dont les Rencontres de la photographie sont un moment culminant), scène gastronomique bouillonnante et offre hôtelière sexy, les bonnes raisons de partir en weekend dans l'ancienne cité romaine devenue destination arty, sont nombreuses.

Hôtels, restaurants, galeries, boutiques, fondations... découvrez toutes nos meilleures adresses à Arles

Y aller

De Paris Gare de Lyon : 2 TGV directs, à 11h41 et 17h41 et une vingtaine de trajets avec correspondance chaque jour (4h de trajet en moyenne) ;

De Lyon Part Dieu : 7 TER directs (toutes les 2 heures) et une douzaine trajets avec correspondance chaque jour (2h40 de trajet en moyenne) ;

De Marseille Saint-Charles : 20 TER directs et 10 trajets avec correspondance chaque jour (1h de trajet en moyenne).