Vous êtes ici

Christine RobaloChristine Robalo, Le mercredi 06 décembre 2023
Restaurants

Gastronomie au sommet, les meilleurs restaurants de Val d'Isère 

Val d'Isère, célèbre pour ses pistes de ski, se distingue aussi par sa scène culinaire riche. Des chalets accueillants aux restaurants étoilés, la station promet un véritable festin pour les gourmets. Voyage gustatif à la découverte de nos restaurants de Val d'Isère préférés.
  • Tastes by Mumm, une expérience gastronomique à Val d'Isère
    Tastes by Mumm, une expérience gastronomique à Val d'Isère
  • Les Barmes de L'Ours © Nicolas Anetson
    Les Barmes de L'Ours © Nicolas Anetson
  • Le Panoramic
    Le Panoramic

Val d'Isère révèle ses secrets gourmands bien au-delà de ses pistes poudreuses. Laissez derrière vous les images réconfortantes de raclettes filantes et de tartiflettes dorées pour pousser la porte de restaurants où la finesse de la cuisine alpine règne. Dans cette station paisible, chaque coin gourmand est un hymne à la variété des saveurs, fusionnant des récits singuliers, des décors envoûtants et une gamme de plats qui transcendent le répertoire montagnard habituel. 

 

1. Tastes by Mumm, expérience immersive et éphémère 

EXPÉRIENCE PARTENAIRE
Préparez-vous à vivre une expérience hors du commun avec la Maison Mumm, reconnue pour son style avant-gardiste. Participez à « Tastes By Mumm », une expérience de dégustation innovante, immersive et éphémère qui se déploie à 2 500 mètres d'altitude, en plein cœur des Alpes. Poursuivant son périple depuis un rooftop parisien (en 2021) et un garage post-industriel (en 2022), la cabine immersive, vêtue du rouge emblématique de la marque, s'est perchée dans ce cadre montagnard majestueux. Une découverte sensorielle et gustative, aussi captivante que le panorama alpin qui vous entoure, vous offre une occasion inédite de (re)découvrir la fameuse cuvée Mumm Cordon Rouge. Cette expérience, imaginée par le neuroscientifique Gabriel Lepousez et les experts de la maison champenoise, invite vos cinq sens à déceler les nuances subtiles et complexes du champagne. Dans la cabine, isolé de l'agitation extérieure, des écrans lumineux et des installations sonores éveillent successivement vue, toucher, goût, odorat et ouïe.

  • © Tastes by Mumm
    © Tastes by Mumm

 

Cette approche singulière met en lumière la dualité de la cuvée : une fraîcheur pétillante qui ouvre le bal, suivie d'une rondeur accompagnée de notes gourmandes. Mais le moment ne s'arrête pas là ! La Maison Mumm organise également deux soirées exceptionnelles les vendredis 15 et 22 décembre, dès 19 h à La Cucucina, restaurant d’altitude de La Folie Douce. Ces dîners, élaborés par Florian Barbarot, chef talentueux de Quelque Part à Paris et ancien participant de Top Chef, associent les cuvées Mumm à des mets modernes et créatifs. Pour l'occasion, les télécabines de la station seront privatisées, promettant deux soirées inoubliables.

L'aventure « Tastes by Mumm » 
Tous les jours entre 12 h 30 et 15 h 30 à la Folie Douce Val d’Isère
Dégustation de champagne immersive : 25 €

Dîner à La Cucucina, La Daille Gondola, 73150 Val-d'Isère : 120 €
Lien de réservation

  • © Tastes by Mumm
    © Tastes by Mumm

 

2. La table de l’Ours d’Antoine Gras, où l’on confirme que le talent n’attend pas le nombre des années

Dans les hauteurs enneigées qui ont servi de toile de fond au cultissime "Les Bronzés font du ski", Val d'Isères'est métamorphosée en un écrin de luxe où les hôtels cinq étoiles rivalisent d'élégance avec les chalets traditionnels. C'est au sein d'un de ces joyaux, Les Barmes de l’Ours, que le jeune prodige culinaire Antoine Gras a élu domicile en 2013. Capitaine de trois restaurants à Val d’Isère, c'est à la table gastronomique que cet enfant du pays déploie tout son art. Au gré des flammes dansantes de la cheminée, le chef auvergnat marie passion et terroir, transformant fera du Lac Léman, truite alpestre et spécialités locales comme le Pormonier ou le Crozet, en chefs-d'œuvre culinaires.

  • Restaurant de Val d’Isère © Nicolas Anetson
    Restaurant de Val d’Isère © Nicolas Anetson

 

Chaque jus ou chaque sauce, fruit d'un labeur minutieux, exalte la saveur des plats. Un fromage ? Choisissez parmi les trésors de la ferme de l’Adroit, juchée à 1850 mètres, pour parfaire votre expérience. Cette symphonie de goûts a propulsé le jeune Gras dans la constellation Michelin à seulement 24 ans, tout en lui valant le titre prometteur de Grand de Demain par Gault & Millau il y quelques jours. Une ascension étoilée dans le firmament des saveurs alpines. En bonus, outre le restaurant qu'on adore, les Barmes de l'Ours disposent d'un très beau spa d'hôtel, l'un des plus vastes de Val d'Isère.

La table de l’Ours
Les Barmes de l’Oursmontée de Bellevarde, 73150 Val-d'Isère

  • Homard Lièvre © Matthieu Cellard
  • Huitre © Matthieu Cellard

 

3. L'Altiplano au K2 Chogori, le Pérou s’invite dans les Alpes

Au sein de l’hôtel K2 Chogori, l'Altiplano déploie un tapis rouge pour une fusion audacieuse entre la street-food péruvienne et le raffinement culinaire. Dans un salon tendu de velours, où les échanges des convives susurrent en fond sonore, Valentin Biseul orchestre une expérience gastronomique tout en décontraction. L'entrée en scène se fait avec un panier de galettes de maïs, simple prétexte à une convivialité immédiate, suivi d'un guacamole préparé sous vos yeux, comme un tour de magie. Et que dire des plats principaux ? Le poulpe à l’olivo qui s'entremêle aux saveurs locales, et le coquelet qui, accompagné d'un pisco sour revisité à l'aloe vera, ajoute une note épicée à l'ambiance feutrée. Une cuisine de braise et une valse des condiments dans ce restaurant de Val d’Isère qui met un peu de couleurs dans ce paysage immaculé. 

Altiplano
K2 Chogori, 143 avenue du Prariond, 73150 Val d'Isère

  • L'Altiplano - ceviche © Jérôme Morin
  • L'Altiplano - le poulpe © Jérôme Morin

 

4. L'empreinte d'Ursus, quand la nature inspire la table

Clément Bouvier, cuistot de racine et globe-trotter des fourneaux, a bâti son amour pour la cuisine au fil des générations familiales. Son aventure culinaire, marquée par des escales à New York et Shanghai et des périodes auprès de chefs étoilés comme Meilleur ou Piège, l'a mené à concrétiser son rêve : inaugurer son propre établissement. Ainsi, en novembre 2017, Ursus a vu le jour, là où les pistes de Tignes – Val d’Isère se croisent. 

  • © Ursus Instagram
    © Ursus Instagram

 

Dans cet antre tenu par ses parents, Clément Bouvier rend un vibrant hommage à la nature alentour et ses trésors, invitant les saveurs de ses balades forestières et de ses trouvailles des sous-bois dans chaque assiette. Sa quête ? Mettre en lumière le terroir savoyard et ses artisans, dont les talents et les produits d'exception sont les vrais héros de sa table. Côté déco, Ursus se révèle être une forêt enchantée où près de 400 arbres et des clairières secrètes n'accueillent que 12 tables, baignées dans une lumière douce et mystérieuse. C'est dans cette atmosphère que le chef, étoilé Michelin dès 2019 et honoré de l'étoile verte en 2020 pour son engagement en faveur d'une gastronomie responsable, propose une cuisine sincère, généreuse et sans artifices, avec le Mont-Blanc qui joue les vedettes en arrière-plan. 

Ursus 
39, rue du Val Claret, 73320 Tignes

5Matsuhisal’esprit de Nobu s’invite en haute montagne

Avec le lancement de la saison 2023/2024, Airelles Val d’Isère entame un chapitre inédit. Parfaitement ancré sur la Place de Neige et intégré à l'effervescence du village, l'établissement cinq étoiles dévoile trois nouvelles expériences culinaires destinées à enchanter les gourmands. En tête d'affiche, Matsuhisa Val d’Isère, restaurant sous l'égide du renommé Chef Nobu, présente une cuisine japonaise saupoudrée de zestes péruviens. Dans cet écrin de sobriété et d'élégance, les convives pourront se délecter de classiques réinventés, tels que le sériole jalapeño ou le black cod, et des crevettes en tenue de crème épicée. Pour une touche finale en douceur, le Bento Box au chocolat signé Nobu, avec son cœur fondant et sa glace au thé vert, promet une délicieuse évasion. La carte des boissons n'est pas en reste, proposant une sélection de sakés et de cocktails sur mesure pour parfaire cette expérience gastronomique en haute altitude.

Matsuhisa
145 rue de la Poste. 73150 Val d'Isère

  • Matsuhisa Val d’Isère © Manon Delaune
    Matsuhisa Val d’Isère © Manon Delaune

 

6. Poya, l’alchimie parfaite d’un duo savoyard 

Dans l'effervescence de la rue principale, là où autrefois trônait une boutique de skis et bâtons, Charles Roux-Mollard a ouvert un restaurant à Val d’Isère taillé pour le soir. Aux commandes de la cuisine, un duo savoyard. Le chef exécutif, Loïc Renand, est un voyageur aguerri du monde gastronomique. Il a affiné ses compétences culinaires dans les cuisines de maîtres tels que les Troisgros à Roanne et Jean Sulpice à Val Thorens. Sur place, c'est Anthony Vial qui prend le relais. Fort d'un parcours impressionnant au Chabichou à Courchevel, il apporte son expertise et son flair pour compléter l'équipage de cette adresse montante. Au son de rythmes musicaux savamment dosés, la cuisine ouverte s'anime sous le regard des convives. 

  • © Poya Instagram
    © Poya Instagram

 

On en voit s’évader des buns piquants de pulled pork, des croque-monsieur revisités à la truffe, des ravioles maisons de homard… prêts à conquérir instantanément les papilles. Même le chou-fleur rôti, révèle un festival de textures et une explosion de saveurs acidulées, derrière son apparente simplicité. Loïc Renand et Anthony Vial, font de Poya une adresse qui s'inscrit déjà comme un passage obligé de la station.

Poya
683 Avenue Olympique, 73150 Val d'Isère

  • © Poya Instagram
    © Poya Instagram

7. Le Panoramic, pour tutoyer les sommets 

Perché à 3 032 mètres, il faudra faire un trajet en funiculaire ou chausser les skis pour accéder à ce lieu qui frôle les cieux. L’étoile Michelin la plus haute d’Europe ! Là-haut, un restaurant d'altitude invite à un festin gastronomique parfumé d'air pur. Le Panoramic, c'est trois univers en un : un restaurant gastronomique, une cantine et un espace snack avec une vaste terrasse ensoleillée pour satisfaire tous les appétits. Aux fourneaux, un duo de chefs père et fils magnifie les saveurs des viandes, poissons et légumes, préparés dans une imposante cheminée ouverte. La cuisine est simple, directe, mettant en valeur la qualité des produits et la maîtrise des cuissons au feu de bois. 

  • © Le Panoramic Instagram
    © Le Panoramic Instagram

 

Des mets tels que la côte de bœuf, l'épaule de cochon, ou encore le turbot entier sont servis pour le plaisir des gourmets. Un buffet de desserts ultra généreux complète l'offre, le tout préparé face au Mont-Blanc. Enfin, la cave, riche de plus de 750 références, est un trésor pour les amateurs de vins et spiritueux.

Le Panoramic
Glacier de la Grande-Motte, Tignes 73320

  • © Le Panoramic Instagram
    © Le Panoramic Instagram

 

8. René, cuisine sur braise en altitude 

Deux décennies après avoir charmé les palais avec Edelweiss, la famille Bonnevie récidive et nous présente René, leur dernière création gourmande nichée sur les pistes enneigées bordée de mélèzes et de pins, du secteur du Fornet. Ce refuge gastronomique à l’ambiance feutrée est une invitation à se délecter d'une cuisine axée sur la braise, sublimée par un panorama époustouflant sur Val-d'Isère depuis le restaurant. Si la décoration se teinte de vert sapin et de bois clair en hommage aux forêts environnantes, le cœur de l'action se trouve dans la cuisine ouverte, dominée par un imposant four Mibrasa. Là, viandes et poissons sont cuisinés avec une maîtrise remarquable, dans une ambiance chaleureuse de bistrot de montagne.

René
Piste Mangard, 73150 Val-d'Isère

  • Poireau légèrement fumé, lard noir de Bigorre, émulsion Beaufort © René Val d'Isère
  • René, restaurant à Val d'Isère © René Instagram

 

Nous recommandons aussi