Vous êtes ici

La rédaction Yonder, Le jeudi 27 août 2020
En partenariat avec logo Saint-Martin Office de Tourisme
Sponsorisé

Saint-Martin côté « green », une destination sport & nature dans les Caraïbes

Au-delà de ses plages paradisiaques, de sa gastronomie renommée et du sourire de ses habitants, Saint-Martin est aussi une destination « green ». Sur terre ou sur mer, l'île offre un beau panel d'activités de pleine nature à qui vient s'oxygéner sous le soleil des Caraïbes.
  • La vue depuis les collines de Saint-Martin donne sur l'Océan Atlantique et la mer des Caraïbes © Dutch Sint Maarten Tourism Board
    La vue depuis les collines de Saint-Martin donne sur l'Océan Atlantique et la mer des Caraïbes © Dutch Sint Maarten Tourism Board


C'est un bout de paradis. Saint-Martin est connue pour ses plages immaculées, ses eaux turquoise, et son atmosphère caribéenne omniprésente. Mais petit à petit l'île se fait aussi une place sur la carte des destinations « nature ». On vient ici non seulement pour bronzer et faire la fête, mais aussi pour respirer à plein poumons les embruns de la mer des Caraïbes ou de l'Atlantique, pour plonger dans les profondeurs et explorer les récifs coralliens, ou partir à l’assaut des sommets, à la recherche des plus beaux points de vue.

Qui a envie de transpirer ou de simplement s'émerveiller trouvera son compte à Saint-Martin. Car malgré sa superficie de seulement 87 km2(dont 58 côté français), l'île offre un beau panel d'activités sportives aux amateurs de sensations comme aux amoureux de nature. En voici une sélection.

 

1. Grimper vers les sommets de l’île

Loin des villes et des plages qui émaillent les côtes, de beaux mornes acérés hérissent l'intérieur de l'île. Ces petites montagnes aux pentes assez raides sont les restes des événement géologiques et volcaniques ayant façonné Saint-Martin au fil des siècles. Elles sont veinées de sentiers, pour la plupart mis en valeur par Éric Dubois-Millot. Cet infatigable randonneur a nettoyé et balisé près de 40k m de ces chemins pour recréer un véritable réseau à travers tout l'île ! 

  • Depuis les sommets de l’île, la vue sur la lagune est imprenable © Donovane Tremor
    Depuis les sommets de l’île, la vue sur la lagune est imprenable © Donovane Tremor

 


L'association locale Dreams of Trails continue d'entretenir la plupart de ces sentiers. On peut les dévaler à VTT ou simplement s'y promener, armé de bonnes chaussures et de bouteilles d'eau. Un parcours balisé permet par exemple de relier la Baie d'Orient au Pic Paradis. Le dénivelé est progressif, les paysages évoluent au fil de la balade qui atteint le sommet de l'île à 424 mètres d'altitude. On démarre au bord de l'eau pour grimper lentement de crête en crête à travers la végétation. Il faut compter environ trois heures de marche mais cette promenade intense offre parmi les plus beaux panoramas sur l'île toute entière. 

Bon à savoir ? Une autre solution est de partir de la Loterie Farm et d'emprunter un chemin escarpé grimpant jusqu'au pic.

 

En savoir plus sur Saint-Martin ?

Découvrez ici notre autres articles consacrés à la destination : 5 raisons de partir à Saint-Martin ; le carnet de bonnes adresses de Saint-Martin (hôtels, restaurants, nightlife, farniente...) ou Que faire à Saint-Martin ? Le meilleur de l'île en 7 jours (hors des sentiers battus).

  • Saint-Martin : le pic Paradis © Fabian Charbonnier
  • Les sentiers de randonnées à Saint-Martin © Fabian Charbonnier

 

Au nord de l'île, une Réserve Naturelle Nationale a été créée en 1998. Elle occupe 3,000 hectares dont 11 kilomètres de côtes.

 

2. Explorer la Réserve Naturelle à pied

Au nord de l'île, une Réserve Naturelle Nationale a été créée en 1998. Elle occupe 3,000 hectares dont 11 kilomètres de côtes, allant de l'Anse Marcel à la lagune d'Oyster Pound. Ici aussi des chemins de randonnée sont dessinés et parcourent des portions de forêt littorale plantées de frangipaniers blancs ou de cactus cierges.

  • L’île Tintamarre au large de Saint-Martin © DR
    L’île Tintamarre au large de Saint-Martin © DR

 


Mieux encore, la Réserve Naturelle englobe les îlets Pinel et Tintamarre. Ces deux petits bouts de terre qui flottent au large de Saint-Martin sont des bulles de nature encore préservée. Le premier, tout petit, est une destination idéale pour se prélasser sur un transat planté dans le sable blanc au bord d'une eau transparente. Le second est plus grand, plus sauvage. On y vient explorer les quelques sentiers menant aux vestiges d'une voie ferrée ainsi qu'à un ancien aérodrome. Preuve que ce caillou aujourd'hui désert a un jour été habité.

Bon à savoir ? Un itinéraire de 2h30 de marche baptisé « Sentier des Froussards » traverse sur 4,5 km le dernier massif forestier littoral intact de l'île

  • Le sentier des Froussards © DR
  • Les sentiers passent à côté de plages paradisiaques © DR

 

Saint-Martin compte plus d'une quarantaine de sites de plongée.

 

3. Plonger vers des fonds multicolores

La majorité de la Réserve Naturelle de Saint-Martin est en mer. Des mouillages permanents mis à la disposition des plaisanciers limitent la dégradation des herbiers et des coraux. Aussi, les clubs de plongée ou de sports nautiques participent à l'effort de protection et proposent des activités encadrées sur des sites protégés.

En s'immergeant dans les eaux de la Réserve, on découvre de véritables prairies sous-marines constituées d'algues mais aussi de coraux multicolores qui font office de refuge pour la faune. Près de 160 espèces de mollusques, une centaine d'espèces de poissons ou encore trois espèces de tortues sont recensées dans cet écosystème riche et fragile où la pêche est bien évidemment interdite. 

  • Une plongée dans les récifs caribéens est l’occasion de découvrir des fonds préservés © DR
    Une plongée dans les récifs caribéens est l’occasion de découvrir des fonds préservés © DR

 

Au-delà de la Réserve, Saint-Martin compte plus d'une quarantaine de sites de plongée dont certains sont situés du côté néerlandais de l'île. Beaucoup d'entre eux sont accessibles en snorkeling depuis le rivage comme Mullet Bay ou Dawn Beach. D'autres sont plutôt fréquentés par des plongeurs à bouteilles comme l'épave du HMS Prosélyte. Cette frégate de la Royal Navy, la Marine royale britannique, armée de 32 canons coula en septembre 1801 après avoir heurté un haut-fond. C'est l'un des spots de plongée les plus réputés autour de Saint-Martin. 

Enfin, sans même s'immerger il est possible d'avoir une vue des fonds marins grâce au Seaworld Explorer. Ce bateau semi-submersible permet de découvrir les espèces aquatiques grâce à un fond fait de fenêtres de verre. Une sortie idéale pour les familles qui ont envie de découvrir la richesse des récifs sans se mouiller !

Bon à savoir ?

  • En snorkeling, faites toujours attention au courant, y compris pour les spots facilement accessibles depuis le rivage.
  • Le départ du Seaworld Explorer se fait de Grand-Case. Un guide naturaliste est à bord et commente l'expérience. Dans l'eau, un plongeur sert même à attirer les poissons vers les fenêtres d'observation
Le kayak est le seul moyen de pénétrer dans la mangrove du Galion.

 

4. Glisser sur les eaux chaudes des tropiques

En restant en surface, l'éventail d'activités sportives permettant de découvrir le littoral de Saint-Martin est vaste. Le kayak est par exemple le seul moyen de pénétrer dans la mangrove du Galion. En silence et au rythme que l'on veut, on serpente entre les palétuviers, refuges de nombreuses espèces d'oiseaux ou d'iguanes. 

Les plus sportifs préfèreront tenter le surf sur le spot de Wilderness, tout au nord de l'île. La Baie d'Orient quant à elle se prête plutôt au kitesurf. Cette grande anse bordée par l'Atlantique est située entre l'îlet Pinel et la Caye Verte. Très vaste, les alizés y soufflent toute l'année à 13 nœuds minimum. L'endroit est donc idéal pour glisser sous une voile poussée par le vent, surtout les matins. Wind Adventures est la seule école de kitesurf sur la baie. Elle dispense des cours privés pour essayer ou perfectionner la pratique de ce sport palpitant, qui apporte force et adrénaline.

Et pour aller encore plus vite sur les eaux claires de Saint-Martin, autant enfourcher un jet-ski. Basée sur le lagon, au niveau de l'hôtel Hommage, la société Jet Extrême encadre des sorties en toute liberté le long des côtes de l'île. L'expérience est tonique, sportive, et permet d'écumer le littoral au plus près.

Bon à savoir ? Wind Adventures a mis au point un programme de coaching VIP permettant à chacun de devenir autonome en kitesurf au bout de cinq leçons !

 

PRATIQUE

Dans un contexte où les voyages long-courriers peuvent susciter une appréhension, Saint-Martin offre de nombreux avantages aux voyageurs français :

  1. Saint-Martin est un territoire français d’outre-mer. Sa frontière est ouverte aux voyageurs venus de Métropole qui devront présenter un test Covid négatif de moins de 72 heures ;
     
  2. L’île est desservie par des vols directs depuis Paris-CDG, ou via Amsterdam, jusqu’à l’aéroport international Princess Juliana International Airport, SXM (environ 7h45). Il est également possible de rejoindre Saint-Martin depuis Paris-Orly (ORY) en faisant escale à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) ou Fort-de-France (Martinique) ;
     
  3. Monnaie officielle du côté français de l’île, l'euro est accepté sur toute l’île facilitant ainsi les paiements.
     
  4. Les normes sanitaires de l'île sont en conformité avec les standards français et européens ce qui en fait une destination sûre à l'heure actuelle.

    Infos pratiques mises à jour le 31/10/2020.

 

  • Logo FEDER UE - Saint-Martin
  •  

Cet article sponsorisé a été réalisé par les équipes éditoriales de YONDER en partenariat avec l'Office de Tourisme de Saint-Martin.