Vous êtes ici

Mireille Gignoux, Le mardi 12 novembre 2019
Hôtels du mois

The Datai Langkawi, luxe durable au cœur de la jungle malaisienne

Nouvelle jeunesse pour The Datai, pionnier du luxe durable, implanté il y a 27 ans au milieu de la jungle sur l’île malaisienne de Langkawi. Le mythique hôtel, récemment rénové, conserve le précieux ADN qui en fit une retraite de légende. Découverte.
  • Le restaurant 'The Dining Room' surplombe la piscine principale de The Datai Langkawi © DR
    Le restaurant 'The Dining Room' surplombe la piscine principale de The Datai Langkawi © DR
  • The Datai Langkawi - Rainforest Villa en pleine jungle © DR
    The Datai Langkawi - Rainforest Villa en pleine jungle © DR
  • The Datai Langkawi - Chambre d'une Rainforest Villa © DR
    The Datai Langkawi - Chambre d'une Rainforest Villa © DR
  • The Datai Langkawi - Un pont du Canopy Walk © DR
    The Datai Langkawi - Un pont du Canopy Walk © DR
  • Le restaurant de cuisine malaisienne The Gulai House © DR
    Le restaurant de cuisine malaisienne The Gulai House © DR
  • Le restaurant de cuisine malaisienne The Gulai House © DR
    Le restaurant de cuisine malaisienne The Gulai House © DR
The Datai Langkawi, précurseur du luxe durable, resplendit à nouveau dans son écrin sauvage

Hôtel testé et approuvé par YONDER. Séjour effectué en octobre 2019

Le pitch : The Datai Langkawi, une adresse culte au cœur d’une forêt primaire

Didier Lefort, l’architecte designer de la première heure, vient de donner un nouveau souffle à The Datai Langkawi, membre de la collection Leading Hotels of the World. En 1993, le Français, connu pour ses réalisations hôtelières haut de gamme, et l’architecte visionnaire australien Kerry Hill, architecte fétiche d'Aman (Aman Kyoto, Aman TokyoAmanyangyun...) se sont lancés dans un projet audacieux : créer au cœur de la jungle, sur l’île de Langkawi, le premier resort de luxe de Malaisie.

Pari réussi. Consacré par le prix Aga Khan d’architecture, ce joyau bouleversait les codes de l’hôtellerie de l’époque par ses lignes simples et ses espaces aérés, parfaitement intégrés à l’environnement. Les plus beaux spécimens de la forêt primaire datant de dix millions d’années ont été préservés, tout comme la baie à l’arc parfait, laissée intacte en contrebas du resort. Elle est aujourd’hui classée 6ème plus belle plage du monde par le National Geographic.

Soucieux de rafraîchir cette éco-retraite quelque peu usée par les ans, sans trahir son ADN, le directeur général Arnaud Girodon a fait appel à Didier Lefort pour mener à bien les treize mois de rénovation. L’architecte a repensé l’ensemble sans modifier les structures, mais a accru confort, domotique et conservé le concept de respect de la nature comme leitmotiv. L'hôtel, précurseur du luxe durable, resplendit à nouveau dans son écrin sauvage.

  • Vue du cœur du resort, en pleine jungle © DR
    Vue du cœur du resort, en pleine jungle © DR

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Les quatre restaurants disséminés sur le domaine bénéficient de fruits et légumes bio, produits dans le jardin en permaculture.

 

Comment est l’hôtel ?

Fidèle à l’esprit d’origine, l’hôtel reflète la culture malaisienne aux influences chinoises, indiennes et malaises. Dès l’entrée, au-delà du bassin ponctué de lotus roses qui distillent une note de sérénité, le Lobby Lounge, largement ouvert vers l’extérieur, offre une vue panoramique sur la jungle et la mer d’Andaman en toile de fond. Alentour des chemins, que l’on parcourt à pied ou en buggy, se glissent entre les Rainforest Villas.

Les quatre restaurants disséminés sur le domaine bénéficient de fruits et légumes bio, produits dans le jardin en permaculture. Notre cœur balance entre The Gulai House, la copie d’un kampung (maison traditionnelle de village) pour goûter des mets malaisiens, et The Pavilion, perché sur pilotis à 30 mètres de hauteur, où la cuisine thaïe est à l’honneur. À l’heure du dîner, les colugo, écureuils volants, caracolent d’arbre en arbre sous vos yeux, confirmant que vous êtes l’hôte de la nature.

Étirée sur 750 hectares, cette jungle abrite une flore et une faune endémiques que l’on peut découvrir en accompagnant Irshad Mobarak, le naturaliste-maison, sur la Canopy Walk. Depuis le Nature Center, destiné à sensibiliser les clients aux dangers pesant sur la forêt, on chemine à travers la mangrove jusqu’au pont passerelle suspendu à 15 mètres au-dessus du sol, muni d’une gourde en métal. Une façon de limiter le plastique et préserver le fragile milieu environnant.

  • The Datai Langkawi - Canopy Walk © DR
  • The Datai Langkawi - La jungle entourant l'hôtel © Mireille Gignoux / YONDER.fr

 

Une paire de jumelles est à disposition pour observer la vie de la jungle depuis sa terrasse.

 

Et les chambres ?

Les 121 clés sont réparties entre trois grandes familles : la Canopy Collection, plutôt familiale, dans le bâtiment principal à proximité de la grande piscine ; la Beach Collection avec ses villas dotées de piscine privée, majordome et accès direct à la plage, et la Rainforest Collection (où nous avons séjourné) aux 54 villas spacieuses (123m2) campées sur pilotis en pleine nature.

Allégées par le récent lifting, elles dégagent une ambiance chaleureuse dûe notamment au red balau, un cousin du teck au ton brun-rougeâtre, qui habille le sol et quelques panneaux muraux parsemés de cabochons indiens. L’importante hauteur sous plafond a conduit l’architecte à auréoler le lit king size d’un baldaquin pour favoriser un côté cocooning. Dans ce décor minimaliste, le luxe s’exprime aussi dans le soin apporté aux détails. Par exemple la paire de jumelles à disposition pour observer la vie de la jungle depuis sa terrasse ou immergé dans sa baignoire XXL positionnée devant une baie vitrée.

  • The Datai Langkawi - Salle de bain d’une Rainforest Villa © DR
    Salle de bain d’une Rainforest Villa © DR
Rénovation réussie qui conforte The Datai Langkawi dans le top de l’hôtellerie de luxe en Asie.

 

Ce qu’il faut retenir ?

  • Une rénovation réussie qui conforte The Datai Langkawi dans le top de l’hôtellerie de luxe en Asie (il est déjà l’un des palaces les plus titrés du monde) ;
  •  L’infini respect accordé à l’écosystème qui impose de vous effacer devant la nature.

C’est où ?

Au large de la Thaïlande, à la pointe nord-ouest de la Malaisie, à Langkawi, l’île principale de l’archipel éponyme. À 35mn de l’aéroport de Langkawi.

La chambre à booker ?

  • Les Rainforest Villas (celles numérotées de 38 à 41) pour une immersion au cœur de la jungle, mais dotées d’un accès rapide à pied jusqu’à The Dining Room où se tient le généreux buffet du petit déjeuner.
  • Avec un budget supérieur, on peut opter pour l’une des trois nouvelles Rainforest Pool Villas (à l'instar de la N°32). 
  • Les chambres de la Canopy Collection sont plus conventionnelles et plus petites (63 m2 tout de même). Ells restent évidemment très confortables.

Bon à savoir ?

Dans les Rainforest Villas, il est conseillé de fermer les portes à clé. De facétieux macaques sont à l’affût pour tenter de chaparder un objet.

  • The Datai Langkawi - The Dining Room © DR
    La terrasse de The Dining Room © DR

 

5 choses que l’on a aimées à The Datai Langkawi

  • L’esprit luxe simple et authentique en pleine nature ;
  • L’exceptionnelle situation entre mer couleur émeraude et forêt tropicale ;
  • Le niveau de service et la gentillesse du personnel ;
  • Les nombreuses expériences proposées : spa, cours de cuisine, plongée, kayak de mer, planche à voile, dériveur et un golf 18 trous ;
  • Le bracelet informatisé qui fait office de clé pour entrer dans sa villa ;

Combien ça coûte ?

À partir de 560€ pour la chambre Canopy. À partir de 715€ en Rainforest Villa. À partir de 1,095 € en Rainforest Pool Villa. Tarifs pour une nuit en basse saison, incluant le petit déjeuner, le minibar (hors alcool fort) quotidiennement réapprovisionné et les Nature Walks. En haute saison, les tarifs sont multipliés par deux.

Comment aller à Langkwaki ?

Depuis le 15 octobre 2019, la compagnie Qatar Airways dessert Langkawi au départ de Paris-CDG, via son hub de Doha, à raison de quatre vols hebdomadaires.

En classe Affaires, le Boeing 777-300 assurant le vol de jour Paris-Doha comme le Boeing 787 Dreamliner assurant le vol Doha-Langkawi sont configurés avec des sièges individuels se dépliant en lit ultra-plat. Seul l’Airbus 350-1000 qui décolle de Paris à 21h40 dispose de la fameuse QSuite, aux sièges transformables en lit double et panneaux coulissants. Cet aménagement n’est pas encore proposé entre Doha et Langkawi. Multi-primée pour sa classe Affaires, Qatar Airways offre également un confort accru en classe économique avec notamment des sièges plus larges et un kit de voyage pour les vols de nuit.

Vols AR depuis Paris-CDG à partir de 599€ en Classe Économique ; 2,499€ en Classe Affaires.

  • Le décor idyllique de la baie à laquelle The Datai Langkawi donne accès © DR
    Le décor idyllique de la baie à laquelle The Datai Langkawi donne accès © DR

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Pratique

The Datai Langkawi

121 chambres, suites et villas
À partir de 560€ la nuit

Jalan Teluk Datai, 07000 Pulau Langkawi
Kedah Darul Aman, Malaisie

Tél : +60 4 9500 500
Email : reservationsdatailangkawi@dataihotels.com
Site Web de The Datai Langkawi

Y aller

Depuis quelques semaines, la compagnie Qatar Airways dessert l'île de Langkawi en Malaisie via son hub de Doha à raison de quatre vols par semaine. Les vols sont opérés en Boeing 787 Dreamliner avec une cabine offrant 22 sièges en Classe Affaires et 232 sièges en Classe Économique.

Tous les détails sur cette nouvelle ligne en bas de cet article.