Pascale MissoudPascale Missoud, Le lundi 24 avril 2023
Spas

Les plus beaux hôtels avec spa de la Vallée de la Loire

Paris n’est qu’à deux heures du château de Chambord, des forêts de Sologne et de nombreux restaurants gastronomiques. Riche en demeures historiques, débordant d’une nature bucolique, la vallée de la Loire concentre le cocktail idéal pour un week-end détente et de plaisirs. Yonder a sélectionné pour vous des adresses pleines de charme et de luxe parmi les plus beaux hôtels avec spa de la Vallée de la Loire.
  • © Fleur de Loire
    © Fleur de Loire
  • © Marie-Pierre Morel - Les sources de Cheverny
    © Marie-Pierre Morel - Les sources de Cheverny
  • Spa Clarins aux Hauts de Loire © Fabrice Rambert
    Spa Clarins aux Hauts de Loire © Fabrice Rambert
  • Bain nordique aux Sources de Cheverny © Marie-Pierre Morel
    Bain nordique aux Sources de Cheverny © Marie-Pierre Morel
  • Loire Valley Lodge © DR
    Loire Valley Lodge © DR

1. Fleur de Loire | La douceur au fil de l’eau

HÔTEL PARTENAIRE 

Le pitch ? 

Un ancien hospice du XVIIe siècle imaginé par Gaston d’Orléans, fils d’Henri IV et Marie de Médicis qui contemple la ville de Blois depuis la rive gauche de la Loire : c’est le singulier édifice que Christophe Hay, chef doublement étoilé, a choisi pour installer son hôtel 5 étoiles. Les 5 000 m2 abritent 44 chambres et suites, deux restaurants gastronomiques, un spa et même un charmant kiosque à pâtisseries. 5 000 m2 d’une ode au patrimoine blésois et à la nature imaginée par le chef ligérien avec la complicité de la décoratrice Caroline Tissier. Un lieu où la minéralité du marbre et de la pierre de taille est adoucie par les motifs végétaux et les bois flottés, mis en lumière par des luminaires aériens. 

  • © Alexandre Moulard
    © Alexandre Moulard

Les chambres ? 

La Loire s’infiltre jusque dans les 44 chambres et suites. Toute en élégance, elles en déclinent les tons changeants de l’eau, le sable et la pierre, les rayons du soleil dessinés par les claustras en laiton autour de la tête du lit. Des matériaux qui impriment leur noblesse, des teintes douces qui posent un voile de poésie. L’atmosphère est chaleureuse, apaisante, le confort immédiat. Et pour mieux aspirer le calme du paysage On privilégie les chambres en étage pour aspirer la quiétude du paysage.

  • © Fleur de Loire
    © Fleur de Loire

La gastronomie ?  

C’est une expérience tout en crescendo que réservent les tables du Fleur de Loire. On déjeune d’abord à l’Amour Blanc – du nom de la carpe locale – pour déguster une cuisine généreuse autant que délicate dans un décor boisé largement ouvert sur le fleuve. On dîne en apothéose au Restaurant Christophe Hay. L’amour du terroir, le souci des produits fins, frais et locaux ont mérité l’étoile verte Michelin quand le double macaron encense la maestria des plats. C’est dans la cuisine dressée au centre du restaurant gastronomique qu’officie le chef. Le poisson de Loire, le safran de Sologne, la carpe à la Chambord et jusqu’au bœuf Wagyu élevé à Segré deviennent alors d’éphémères et éblouissants tableaux, hymnes puissants à la nature ligérienne. Difficile aussi de résister à l’heure du tea-time, aux délices du kiosque créés par le chef pâtissier Maxime Maniez.

 
  • Jacuzzi à Fleur de Loire © DR
    Jacuzzi à Fleur de Loire © DR

 

Côté bien-être ? 

Le spa s’octroie 450 m2 dans l’aile droite du bâtiment. Un espace épuré comme pour mieux aller à l’essentiel, s’évader avec légèreté. Comme une évidence, Christophe Hay a opté pour la marque Sisley®, installée à Blois, pour des soins phyto-aromatiques, à base d’huiles essentielles et de plantes. A noter, la salle de fitness en lumière du jour, siglée Champion Spirit, pour des aménagements pointus et des cours qui ne le sont pas moins.

Fleur de Loire
44 chambres et suites, à partir de 268€ la nuit. 
26, quai Villebois Mareuil, 41000 Blois

Site web

  • © Fleur de Loire
  • © Fleur de Loire

 

Plongé dans 40 hectares de forêt entre Chambord et Chenonceau, voici un autre château, bruissant de son noble passé

2. Les Sources de Cheverny | Le repaire bucolique

Plongé dans 40 hectares de forêt entre Chambord et Chenonceau, voici un autre château hôtel en Touraine, bruissant de son noble passé. Erigé au XVe siècle, agrandi deux siècles plus tard, l’édifice est coquet, sa rénovation impeccable. Cette seconde adresse d’Alice et Jérôme Tourbier appelle un séjour champêtre et sans chichi. Point de jardins à la française mais une nature joliment échevelée. Le logement s’éparpille entre les chambres du château, des cabanes au charme fou et ces gîtes qui accueillent volontiers les tribus. 49 chambres et suites, au mobilier chiné, aux couleurs inspirées des sous-bois, jaune safran, vert boisé. Parfait pour un week end détente.

  • © Sources de Cheverny - Marie-Pierre Morel
    © Sources de Cheverny - Marie-Pierre Morel
  •  

Chêne clair d’un parquet, bois foncé d’un chevet, un papier peint fleuri, des rideaux rose poudré, et pour rappeler l’histoire, des tableaux anciens, des charmants dessins. On apprécie l’eau de source filtrée, les serviettes en coton bio, ou le verre recyclé. On écoute le feu qui crépite dans la cheminée, on s’enivre des odeurs de pain chaud. On revient aussi aux sources aux tables du chef Frédéric Calmels : circuit court, produits locaux et de saison s’invitent à L'Auberge en version bistronomique, laissant au Favori, une carte étoilée aux belles envolées. 

  • © Marie-Pierre Morel
    © Marie-Pierre Morel

Côté bien être ? 

Le Spa abrite, sous une superbe charpente en bois, une belle piscine intérieure - on en regrette l’accès payant – un bain à remous et des salles où sont prodigués les soins forcément siglés Caudalie. On y vient pour une cure de quelques jours ou cette retraite de yoga pour un lâcher prise en douceur.

Les Sources de Cheverny
49 chambres et suites, à partir de 189€ la nuit. 
23 route de Fougères, 41700 Cheverny 

Site web

3. Les Hauts de Loire | Le charme de l’ancien

Annoncé par ce grand cerf, œuvre monumentale de l’artiste Pierre Yermia, cet ancien pavillon de chasse du XIXe siècle emmitouflé dans un parc arboré de 70 hectares, héberge un discret membre des Relais & Châteaux à l’élégance incontestée. Il distille ses 31 chambres et suites entre la demeure principale et la seconde maison à l’architecture solognote, tout en colombages et poutres. La décoration étudiée de Natalia Megret a su préserver l’âme du lieu : les meubles anciens se marient avec le parquet point de Hongrie, un trumeau doré décore une cheminée, les rideaux signés Nobilis répondent aux papiers peints délicatement fleuris. Du salon aux chambres, plane un délicieux parfum d’antan.

  • © Fabrice Rambert
    © Fabrice Rambert

 

Au piano de la table étoilée comme du restaurant bistronomique, le chef Teddy Ragain révèle la force de sa créativité à travers une carte faussement simple, transcendant homards, bœuf, lotte, araignée de mer et pigeonneau de Racan. On l’aura compris, la Sologne offre ici la quintessence de ses produits, sans oublier la brise océanique qui souffle jusqu'ici. Une partie de tennis, quelques brasses dans la piscine chauffée, une balade à vélo pour découvrir le domaine et les œuvres d’art qui le peuplent : le temps n’a plus de prise.

  • © Fabrice Rambert
    © Fabrice Rambert

 

 

Côté bien-être ?

Jusque dans la bonbonnière aux couleurs de la célèbre marque : le spa By Clarins love ses 3 salles de soins – dont une en duo – dans la maison voisine du château hôtel. Dotée chacune d’une terrasse extérieure, on y prolonge le bienfait d’un soin. Un sauna, un hammam et cette salle de relaxation qui regarde le potager du curé. Tout un monde de sérénité. 

Les Hauts de Loire
31 chambres et suites, à partir de 351€ la nuit. 
79 rue Gilbert Navard, 41150 Onzain

Site web

  • © Spa Clarins - Fabrice Rambert
    © Spa Clarins - Fabrice Rambert

4. Château de l’Épinay | Une adresse princière

L’histoire est indéniablement accrochée aux fenêtres à meneaux de ce château.  Cela commence par les fortifs du XIIsiècle et se poursuit par la partie centrale érigée aux XVe et XVIIe siècles, et quelques remaniements au XIXe. 24 chambres : certaines petites et mansardées, jouent les cocons douillets dans les dépendances ; les chambres de Luxe, Prestige et les suites s’offrent de beaux volumes, et une décoration de roi : tapis ou tentures, cheminées en tuffeau ou plafonds à caisson, à chacune sa personnalité teintée de romantisme. L’originalité de l’Orangerie, le restaurant tient moins à ses lustres à pampilles, ses sièges de velours ou ses murs aux pierres apparentes qu’à la cuisine d’inspiration transalpine du chef Gregorio. Il en résulte ce pavé de rumsteak au gorgonzola, ou le tiramisu signature. Pour autant, fruits et légumes viennent du potager en permaculture, les producteurs sont essentiellement locaux et bios.

  • Parc Epinay © Château de l’Epinay
    Parc Epinay © Château de l’Epinay

Côté bien-être ?

Plus d’odeur de pain dans les anciennes boulangeries converties en spa avec la marque Douces Angevines, 100% bio. Au hammam et au jacuzzi s’ajoute la piscine extérieure naturelle : ne soyez pas surpris de la partager avec algues et poissons ! Surtout, l’hôtel se distingue par une jolie palette d’activités : de la salle de fitness à l’équipement dernier cri en libre accès aux ateliers de développement personnel, de la méditation aux bains de forêt et même une initiation aux plantes médicinales. Et pour ceux qui préfèrent les occupations plus classiques, lecture, musique et billard font chacun salon !

Château de l’Épinay
24 chambres et suites, à partir de 159 € la nuit. 
Saint-Georges-sur-Loire, 49170 France

Site web

  • © Château Epinay
    © Château Epinay

 

5. Château d’Artigny & Spa | Du panache et de l’excentricité

Il a une allure folle ce château érigé dans les années 1920 dans un style XVIIIe siècle. On le doit à la fantaisie de son propriétaire d’alors, François Coty, inventeur de la parfumerie moderne. A son sens du faste aussi : la chapelle des lieux n’était-elle pas la copie conforme, en dimensions réduites, de celle de Versailles ? Du marbre polychrome, des boiseries sculptées dans la masse, des feuilles de lierre et d’acanthe sur les chapiteaux des colonnes. Et que dire de la coupole ornée d’une extraordinaire fresque en trompe l’œil qui magnifie la rotonde du 1er étage. C’est une autre rotonde qui héberge, sous ses boiseries dorées à l’or fin, le restaurant l’Origan. Aux beaux jours on s’installe volontiers en terrasse pour admirer la vallée de l’Indre. Dans l’assiette, de beaux classiques que le chef Hervé Guttin revisite avec gourmandise. Les 56 chambres de cet hôtel cinq étoiles s’éparpillent entre le château, le Pavillon Ariane – l’ancienne chapelle - ou la Cité des Parfums. De l’élégance mais sans esbrouffe, de la coquetterie assurément et des vues sur la vallée ou le parc, le château ou l’impeccable jardin à la française.

  • © Château d’Artigny
    © Château d’Artigny

Côté bien-être ? 

Le spa, réfugié dans le Pavillon Ariane est à la hauteur de l’établissement : des soins signés de la prestigieuse Biologique Recherche, le tryptique sauna, hammam et jaccuzi et la magie d’une piscine sous les voûtes de cette ancienne crypte. 

Château d’Artigny & Spa
56 chambres et suites, à partir de 187 € la nuit. 
92, rue de Monts, 97250 Montbazon

Site web

  • © Château d’Artigny
    © Château d’Artigny

6. Loire Valley Lodges | Artistique et perché

Lorsqu’une spécialiste d’art contemporain, Anne-Caroline Frey, en outre adepte de sylvothérapie se met en tête de devenir hôtelière, cela donne Loire Valley Lodges, une adresse pour le moins atypique. Au cœur de 300 hectares de forêt, elle a imaginé 18 cabanes perchées sur pilotis à 4 m du sol, construites à partir des bois présents alentour. Déjà vu ? Non, car ces cabanes de 35 m2, dotées de larges baies vitrées et prolongées d’une terrasse sont uniques en leur genre.

  • © Anne Emmanuelle Thion
    © Anne Emmanuelle Thion

Côté bien-être ?

Non seulement le confort est au rendez-vous – lit king size, belle salle de douche et jusqu’au jacuzzi extérieur et parfois même un sauna - mais des artistes contemporains ont laissé libre court à leur imaginaire pour décorer chambres et suites. Deux restaurants : l’un pour des propositions tour à tour gastronomique ou finger food à emporter, l’autre avec chefs en résidence tout l’été pour un voyage culinaire autour du monde. L’été aussi, on profite de l’élégant bassin de nage, on découvre, à pied ou à vélo, le parcours artistique qui émaille la forêt d’œuvres contemporaines monumentales. Surtout on s’accorde une déconnection complète, entre sylvothérapie, relaxation guidée et massages énergétiques. 

Loire Valley Lodges
18 lodges. À partir de 435€ la nuit.
La Duporterie, 37320 Esvres-sur-Indre

Site web

  • © Loire Valley Lodge
    © Loire Valley Lodge