Vous êtes ici

La rédaction Yonder, Le mardi 29 avril 2014
Food
La liste des 50 meilleurs restaurants du monde 2014 dévoilée
La liste des 50 meilleurs restaurants du monde 2014 dévoilée
Comme chaque printemps, la revue britannique Restaurant a dévoilé la liste des 50 meilleurs restaurants dans le monde. Un classement controversé qui consacre une nouvelle fois Noma, le restaurant de René Redzepi à Copenhague.

Comme chaque année depuis maintenant 10 ans, la revue britannique Restaurant a dévoilé la liste des 50 meilleurs restaurants dans le monde sur la base des votes de 900 « experts gastronomiques » (chefs, critiques, personnalités) triés sur le volet. Un classement ultra médiatique présenté en grandes pompes à Londres qui vient de plus en plus concurrencer les étoiles du Michelin et crée la polémique auprès dans le petit monde de la gastronomie.

Noma, meilleur restaurant du monde pour la 4ème fois en 5 ans

C’est donc Noma, le plus célèbre des restaurants danois, qui est consacré la première classe de cette édition 2014 du classement. Un titre qui revient à René Redzepi, considéré comme l’un des pères de la nouvelle Cuisine Nordique, pour la quatrième fois ces cinq dernières années. Pour rappel, ce sont les frères Roca pour leur restaurant de Gérone (Espagne) qui avaient raflé la mise en 2013. Une année noire pour Noma, qui avait alors envoyé une soixantaine de ses clients à l’hôpital suite à une intoxication alimentaire causée par un norovirus mais tout de même conservé une très honorable deuxième place, au grand dam de certains (nous y reviendrons après).

En l’absence de Ferran Adrià, sacré également à quatre reprises du classement entre 2006 et 2009 avec son fameux El Bulli, c’est à El Celler de Can Roca, vainqueur du classement précédent que revient la seconde place de cette édition 2014.

Le restaurant new-yorkais Eleven Madison Park, connu pour « googliser » ses clients atteint la 4ème place, devançant de peu Heston Blumental  qui officie au Dinner à Londres, et qui comme Redzepi est connu tant pour sa cuisine moléculaire que pour avoir envoyé à l’hôpital des dizaines de convives, la faute à des intoxications alimentaires à répétition.

L’Osteria Francescana à Modène (Italie) conserve sa troisième place tandis que Saint-Sébastien a au Pays Basque conforte sa place de capitale mondiale de la gastronomie avec deux tables positionnées dans le top 10 : Mugaritz et Arzak. D.O.M à Sao Paulo, Brésil se maintient lui aussi dans le premier décile du classement, seulement rejoints par deux nouveaux venus par rapport à 2013 : Alinea à Chicago et The Ledbury à Londres. Deux adresses qui figuraient déjà parmi les 15 meilleures de l’édition précédente.

Malgré un abattage médiatique sans précédent autour de la publication du classement, cette nouvelle édition du classement ne nous livre finalement que peu de surprises et ne fait que confirmer la suprématie des tenants d’une cuisine d’avant-garde.

Pas de restaurants français dans le top 10

Aucune table française parmi les 10 meilleures du monde consacrées par le classement. Voilà qui n’aura pas manqué de faire réagir les critiques et medias de ce côté de la Manche, surpris de ne pas retrouver les noms de ceux qui font la pluie et le beau temps sur la haute cuisine à la française.

Mirazur à Menton est le restaurant français le mieux classé, atteignant une 12ème position, honnête pour les auteurs du classement mais déshonorante aux yeux de ceux pour qui la France domine encore et toujours la gastronomie mondiale. Alain Passard (L’Arpège à Paris) atteint péniblement la 25ème place alors que seuls trois autres chefs français se hissent dans les top 50. Des grands noms (Robuchon à la 31ème place pour son Atelier Saint-Germain, Pascal Barbot à l’Astrance en 38ème position) et quelques fiers représentant de la nouvelle garde parisienne. L’inévitable Inaki Aizpitarte, se maintient dans le top 30 (27ème place pour son Chateaubriand dans l’Est Parisien) alors que le très couru Septime, lui aussi installé dans le 11ème arrondissement, frôle l’entrée parmi les World’s 50 Best en affichant une honorable 52ème position.

« Une immense pantalonnade »

Mais pour beaucoup, l’absence de certains des plus grands chefs du monde dans ce top 50 – citons entre autres Alain Ducasse, Pierre Gagnaire, Eric Fréchon, Guy Savoy ou Frédéric Anton – décrédibilise ce classement, qui leurs semble plus influencé par les phénomènes de modes que par de vrais critères gastronomiques.

De nombreuses voix en France, dont celle du journaliste et critique gastronomique Périco Légasse, s’élèvent pour remettre en cause tant l’opacité autour des votes, que le règlement du classement lui-même qui n’oblige en rien les votants à prouver qu’ils ont bien été dans tel ou tel restaurant.

Pour ces mêmes détracteurs, le manque de transparence du système favoriserait l’attribution des meilleures places aux établissements capables de faire le buzz. Avec pour argument que ce « top 50 » est avant tout un contenu marketing coproduit par San Pellegrino et Acqua Panna, deux marques du groupe Nestlé à la recherche de la plus grande exposition médiatique possible, quitte à sacrifier la vérité gastronomique sur l’autel du sacro-saint retour sur investissement.

Mais la goutte qui fait déborder le vase pour Périco Légasse est incontestablement la surmédiatisation de chefs associés à des scandales sanitaires sans précédents pour des tables étoilées.Le point commun entre Adrià, Blumenthal et Redzepi selon Légasse ? Des hospitalisations par centaines ayant pour causes des intoxications alimentaires. Et même une fermeture administrative pour Blumenthal au Royaume-Uni. Pour le truculent journaliste de Marianne qui parle d’une « immense pantalonnade » au sujet du classement, « ces accidents de santé ont pour seule et unique cause l’utilisation d’additifs et d’adjuvants nocifs dans leurs mixtures.»

La faute donc à cette fameuse cuisine moléculaire, summum de l’avant-gardisme culinaire pour les uns,  funeste régression pour les autres.

La liste complète

Pour être tout à fait complet et que vous vous fassiez vous-même une religion, vous retrouverez ici l’intégralité du palmarès de l’édition 2014 du World’s 50 Best proposé par le magazine britannique Restaurant et ses sponsors San Pellegrino et Acqua Panna.

Le reste du classement (places 51 à 100) ainsi que le palmarès des éditions précédentes sont à retrouver sur le site dédié à l’événement : http://www.theworlds50best.com/.

 

-  1. Noma - Copenhague, Danemark

-  2. El Celler de Can Roca - Gérone, Espagne

-  3. Osteria Francescana - Modène, Italie

-  4. Eleven Madison Park - New York, Etats-Unis

-  5. Dinner by Heston Blumenthal - Londres, Royaume-Uni

-  6. Mugaritz - Saint-Sébastien, Espagne

-  7. D.O.M. - Sao Paulo, Brésil

-  8. Arzak - Saint-Sébastien, Espagne

-  9. Alinea - Chicago, Etats-Unis

-  10. The Ledbury - Londres, Royaume-Uni

 

-  11. Mirazur - Menton, France

-  12. Vendôme - Bergisch Gladbach, Allemagne

-  13. Nahm - Bangkok, Thaïlande

-  14. Narisawa - Tokyo, Japon

-  15. Central - Lima, Pérou

-  16. Steirereck - Vienne, Autriche

-  17. Gaggan - Bangkok, Thaïlande

-  18. Astrid y Gaston - Lima, Pérou

-  19. Fäviken - Järpen, Suède

-  20. Pujol - Mexico City, Mexique

 

-  21. Le Bernardin - New York, Etats-Unis

-  22. Vila Joya - Albufeira, Portugal

-  23. Restaurant Frantzén - Stockholm, Suède

-  24. Amber - Hongkong, Chine

-  25. L'Arpège - Paris, France

-  26. Azurmendi - Larrabetzu, Espagne

-  27. Le Chateaubriand - Paris, France

-  28. Aqua - Wolfsburg, Allemagne

-  29. De Librije - Zwolle, Pays-Bas

-  30. Per Se - New York, Etats-Unis

 

-  31. L'Atelier Saint-Germain - Paris, France

-  32. Attica - Melbourne, Australie

-  33. Nihonryori RyuGin - Tokyo, Japon

-  34. Asador Etxebarri - Atxondo, Espagne

-  35. Martin Berasategui - Lasarte-Oria, Espagne

-  36. Maní - Sao Paulo, Brésil

-  37. Restaurant Andre - Singapour

-  38. L'Astrance - Paris, France

-  39. Piazza Duomo - Alba, Italie

-  40. Daniel - New York, Etats-Unis

 

-  41. Quique Dacosta - Denia, Espagne

-  42. Geranium - Copenhague, Danemark

-  43. Schloss Schauenstein - Fürstenau, Suisse

-  44. French Laundry - Yountville, Etats-Unis

-  45. Hof Van Cleve - Kruishoutem, Belgique

-  46. Le Calandre - Rubano, Italie

-  47. The Fat Duck - Bray, Royaume-Uni

-  48. The Test Kitchen - Cape Town, Afrique du Sud

-  49. Coi - San Francisco, Etats-Unis

-  50. Waku Ghin - Singapour

Les plus populaires
Nous recommandons aussi