Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le lundi 11 janvier 2016
Restaurants
Paris : 15 restaurants qui vont faire parler d’eux en 2016
Paris : 15 restaurants qui vont faire parler d’eux en 2016
L’arrivée d’une nouvelle année est toujours l’occasion de prendre de bonnes résolutions mais aussi et surtout de se pencher sur ce que l’année nous réserve. Le point complet sur les tables parisiennes qui vont marquer 2016.

Mise à jour janvier 2017 : retrouvez ici notre nouvel article sur les nouveaux restaurants les plus attendus de 2017 à Paris mais aussi en France et ailleurs dans le monde.

Après une année 2015 riche en actualités, la scène gastronomique parisienne est prête à connaître une nouvelle année marquée par des ouvertures de restaurants de grands chefs et autres tables à fort potentiel.

On fait le point sur 15 tables (présentées ici sans ordre particulier) qui devraient marquer Paris en 2016. Cette liste est évidemment non exhautisve et amenée à évoluer au fil des mois.
 

1. Papillon (Christophe Saintagne)

Quand ? Janvier 2016

Où ? 8 rue Meissonier, Paris 17ème

Qui ? Christophe Saintagne, ancien chef du Meurice (3-étoiles)

Pourquoi on s’y intéresse ?  Christophe Saintagne, qui a longtemps travaillé dans le giron d’Alain Ducasse, vient de quitter le Meurice où il avait lui-même glané trois étoiles après le départ de Yannick Alléno. Son objectif ? Ouvrir sa propre adresse gastronomique. Rendez-vous est donc donné dans le quartier de Wagram pour assister à l'essor du Papillon, le nom donné à la première table de ce chef qui connaît déjà tout de la haute cuisine française.

Retrouvez notre article complet sur Papillon après avoir déjeuné sur place (mis à jour janvier 2016)

Christophe Saintagne © Fine Dining Lovers
Portrait du chef Christophe Saintagne. © Fine Dining Lovers

 

2. Le Divellec (Mathieu Pacaud)

Quand ? Mars 2016

Où ? 107 rue de l’Université, Paris 7ème

Qui ? Mathieu Pacaud

Pourquoi on s’y intéresse ?  Après le succès de ses restaurants Hexagone et Histoires dans le XVIème arrondissement, le jeune chef Mathieu Pacaud (34 ans seulement) remet ça en reprenant les rênes du Divellec, mythique restaurant de poissons et de fruits de mer du 7ème arrondissement.

Et quand on sait que le fils de Bernard Pacaud (le chef de l’Ambroisie, le 3-étoiles de la place des Vosges) est également impliqué dans des projets à l’étranger (l’ouverture d’une seconde Ambroisie à Macao au sein de l’hôtel de luxe Louis XIII et un d’un Hexagone outre-Manche, à Londres), on se demande comment il peut gérer de front autant de projets ambitieux.
 

3. MANKO (Gastón Acurio)

Quand ?  « Ouverture prochaine »

Où ? Au 15 avenue Montaigne, Paris 8ème, sous le Théâtre des Champs-Elysées

Qui ? La star de la gastronomie péruvienne Gastón Acurio.

Pourquoi on réserve ?  On en parlait déjà à la rentrée de septembre. L’arrivée à Paris de Gastón Acurio, le chef de file de la désormais très réputée gastronomie péruvienne, était alors annoncée pour novembre. La réalité des lourds travaux de transformation de l’ancienne salle des ventes de Drouot a eu raison du planning initial mais que les fans se rassurent, le projet n’est pas tombé à l’eau pour autant.
Rendez-vous prochainement (plus de détails sur la date d'ouverture dès que nous en aurons) pour déguster les meilleurs ceviches de Paris et autres spécialités péruviennes à la sauce Acurio dans un prometteur décor de « cabaret fantasmagorique ».

Retrouvez notre article complet sur MANKO après avoir dîné sur place (mis à jour avril 2016)

Manko © Jeffrey Bailey
Le futur intérieur de MANKO © Jeffrey Bailey

 

En savoir plus sur la page Facebook de MANKO.
 

4. Passerini Restaurant (Giovanni Passerini)

Quand ? Mars-avril 2016

Où ? 65 rue Traversière, Paris 12ème

Qui ? Giovanni Passerini, ancien chef du Rino

Pourquoi on s’y intéresse ? Après avoir signé la carte du Grand Pigalle puis inauguré juste avant Noël une boutique de pâtes fraîches maison (son fameux "Pastificio"), le chef italien, ancien de Rino, est en plein travaux pour l’ouverture de son restaurant, au coin de la rue Traversière et de la rue de Charenton, à deux pas du Marché d’Aligre.

Encore quelques petits mois d’attente avant de découvrir la « trattoria totale » du volubile chef italien.

En attendant on relit les conseils de Giovanni Passerini pour trouver ses adresses de pâtes préférées ou ses recettes italiennes favorites.
 

Giovanni Passerini - Pasta Fresca
Le restaurant de pâtes fraîches de Giovanni Passerini dans le 12ème, déjà ouvert. © Page Facebook Giovanni Passerini

 

En savoir plus sur la page Facebook de Passerini Restaurant & Co.
 

5. Clover Grill (Jean-François Piège)

Quand ? Avril-Mai 2016

Où ? 6 rue Bailleul, Paris 1er

Qui ? Jean-François Piège

Pourquoi on s’y intéresse ? Et de trois pour Jean-François Piège ! Décidément le charismatique juré de Top Chef semble inarrêtable. Après l’ouverture de son Grand Restaurant en 2015 («le projet de sa vie ») et de Clover, un restaurant imaginé avec son épouse à Saint-Germain des Prés, Jean-François Piège remet le couvert avec une troisième adresse en plein cœur de Pari, le Louvre et les Halles comme voisins.

Le concept ? Un grill sur mesure où l’on pourra aussi bien se régaler d’un «un steak-frites que d’un bœuf d'exception». Cocktails et grignotages façon tapas seront également de la partie. Pas besoin d’être devin pour savoir que l’adresse sera l’un des cartons de 2016.

Clover St Germain des Prés
L'intérieur de l'actuel Clover à Saint-Germain-des-Prés. © Clover

 

6. L’Espadon au Ritz

Quand ? Avril 2016 ?

Où ? 15 place Vendôme, Paris 1er

Qui ? Nicolas Sale, ancien chef de La Table du Kilimandjaro et du Kintessence à Courchevel (deux-étoiles chacun)

Pourquoi on s’y intéresse ? À force on n’y croirait presque plus tant les travaux du Ritz s’éternisent (déjà plus de 15 mois de retard au compteur). Et pourtant le légendaire palace de la place Vendôme devrait bien rouvrir ses portes à la fin de l’hiver. Et avec lui, l’Espadon, le non moins légendaire restaurant gastronomique de l’établissement.

Aux commandes de cet Espadon remanié, le quadra Nicolas Sale, issu du sérail gastronomique parisien (Pierre Gagnaire, Alain Senderens, Philippe Legendre au Cinq…), et qui a déjà été cherché pas moins de quatre étoiles aux pieds des pistes très chics de Courchevel (La Table du Kilimandjaro, Kintessence).

Tous les regards seront donc  tournés vers la place Vendôme au printemps prochain.

Nicolas Sale © Mathieu Cellard
Le chef Nicolas Sale. © Mathieu Cellard

 

En savoir plus sur le site du Ritz.
 

7. Matsuhisa Paris au Royal Monceau

Quand ? Février 2016

Où ? Au Royal Monceau, 37 avenue Hoche, Paris 8ème

Qui ? Le légendaire chef japonais Nobuyuki Matsuhisa, aka « Nobu »

Pourquoi on réserve ?  Après un coup d’épée dans l’eau aux débuts des années 2000 (son restaurant de la rue Marbeuf ouvert avec Jean-Luc Delarue n’avait alors pas connu le succès escompté), le chef japonais Nobu revient à Paris avec une approche qui devrait être plus en phase avec les attentes du public parisien..

Exit l’enseigne NOBU et les sushis un poil bling et place à Matsuhisa, clairement positionné sur la gastronomie. Après le succès de cinq premières adresses à Beverly Hills, Aspen, Munich, Mykonos ou encore Athènes, Matsuhisa va investir l’une des plus belles salles à manger de Paris. En s’installant en lieu et place de La Cuisine au Royal Monceau, un restaurant qui avait perdu de sa superbe depuis qu’il avait été déclassé par le Michelin (perte d’une étoile en 2015), le palace contemporain de l’avenue Hoche fait un pari audacieux qui ne devrait pas manquer de payer.

Matsuhisa Paris - Salmon new style sashimi - ©P.O. DeschampsVU.jpg
Sashimi de saumon par Nobu Matsuhisa © P.O. Deschamps VU

 

8. Chez la Vieille (Daniel Rose)

Quand ? Mars 2016

Où ? 1 rue Bailleul, Paris 1er

Qui ? Daniel Rose, l’emblématique chef américain de Spring

Pourquoi on s’y intéresse ?  Décidément, ça bouge rue Bailleul ! Après La Bourse et la Vie dans le quartier… de la Bourse, Daniel Rose, le patron de Spring, s’apprête à reprendre les rênes de Chez la Vieille, adresse historique de la petite rue du quartier des Halles où s’ouvrira à quelques mètres seulement le Clover Grill de Jean-François Piège.

Au rez-de-chaussée, bar à l’ancienne et hors d’œuvres (huîtres, cailles frites) à déguster debout. À l’étage, poule au pot et bouillons en tout genre. Daniel Rose assure de garder vivant ce lieu « quintessentiellement parisien » et promet des prix accessibles à tous.
 

9. Jones

Quand ? Le 6 Janvier 2016

Où ? 43 rue Godefroy-Cavaignac, Paris 11ème

Qui ? L’équipe à qui l’on doit déjà les Pères Populaires, Au Passage, L’Orillon Bar

Pourquoi on réserve ? James Henry, chef autodidacte, avait surpris son monde en ouvrant Bones en 2013, seulement quatre ans après être arrivé en France. Il laisse aujourd’hui les foodies parisiens orphelins en quittant son célèbre restaurant du quartier de Charonne. Mais que ces derniers se rassurent. Il laisse les clés à une équipe qui saura honorer son héritage. C’est en effet une bande bien connue de l’Est parisien, déjà aux commandes des Pères Populaires (20ème), Au Passage (11ème), et  de l’Orillon Bar (11ème) qui assurera la relève et remplacera le B de Bones par le J de Jones. Au programme « cafés et pâtisseries le matin, formules déjeuner le midi, grignotages l'après-midi et assiettes à partager le soir » du lundi au vendredi, de 8h à minuit.

Jones nouvelle enseigne
L'enseigne du nouveau restaurant Jones. © Page Facebook Jones.

En savoir plus sur le site de Jones.
 

10. Ore, le restaurant d’Alain Ducasse à Versailles

Quand ? Printemps 2016

Où ? Château de Versailles, Pavillon Dufour

Qui ? Alain Ducasse

Pourquoi on s’y intéresse ?  Peu de chefs incarnent aussi bien la grande cuisine française que l’omniprésent Alain Ducasse, devenu au fil des décennies une véritable multinationale de la gastronomie made in France. Cela semble donc tout naturel que le Château de Versailles, fleuron du patrimoine national, ait fait appel au chef (pourtant désormais monégasque) pour imaginer Ore (la bouche en latin), un « élégant café contemporain, dans l’esprit français, situé au premier étage du Pavillon Dufour. » Un aboutissement de plus pour celui qui est déjà installé au deuxième étage de la Tour Eiffel.
 

11. Le nouveau restaurant de Pierre Jancou

Quand ? Le 17 mai (mis à jour en avril 2016)

Où ? Rue Servan, Paris 11ème

Qui ? Pierre Jancou, ex- Crèmerie, Racines, Vivant, Heimat,

Pourquoi on s’y intéresse ? Pierre Jancou fait partie de ces chefs dont la personnalité fascine. Bien loin des brigades étoilées, celui qui a commencé barman aux Bains-Douches s’apprête à ouvrir au printemps un nouveau restaurant après les remarqués Crèmerie, Racines, Vivant et dernièrement, Heimat. Rien d’étonnant à cela quand on sait que le « bad boy de la gastronomie » (selon Grazia !) se définit lui-même comme un « lanceur d’affaires », plus intéressé dans la création de nouveaux lieux et concepts que dans la gestion au long cours d’un restaurant.

Si le nom de sa future table n’est pas connu, parions sur le fait qu’il ne devrait pas dépasser plus d’un mot.

Pierre Jancou © Martin Bruno
Le chef Pierre Jancou © Martin Bruno

 

12. La Cave Paul Bert

Quand ? Janvier 2016

Où ? 16 rue Paul-Bert, Paris 11ème

Qui ? Bertrand Auboyneau, déjà propriétaire de trois adresses dans la rue

Pourquoi on s’y intéresse ? Après le Bistrot Paul Bert, l’Ecailler du Bistrot et le 6 Paul Bert, Bertrand Auboyneau poursuit tranquillement sa conquête de la l’une des rues les plus gourmandes de tout Paris (outre « l’empire » Auboyneau, la pâtisserie de Cyril Lignac est installée au 24, le restaurant argentin Unico au 15) en inaugurant une cave gourmande. Vins nature et assiettes à partager seront de la partie dans ce nouvel espace intimiste et décontracté.
 

13. Le Camion qui Fume

Quand ? Janvier 2016

Où ? 168 rue Montmartre, Paris 2ème

Qui ? La Californienne Kristin Frederick

Pourquoi on s’y intéresse ? Le plus célèbre des food trucks parisiens, le célébrissime Camion qui fume, va finalement se sédentariser rue Montmartre, à deux pas des Grand Boulevards, dans un quartier très populaire parmi les jeunes. Si l’on reste un peu sceptique quant à cet engouement pour les burgers, aussi gourmets soient-ils (est-ce vraiment raisonnable d’attendre une heure dans le froid un cheeseburger ?), la nouvelle devrait réjouir tous ceux qui attendaient fébrilement le passage du Camion qui fume près de chez eux. Succès garanti en perspective.

 

14. Le Fish Club (Julien Burlat)

Quand ? Février / Mars 2016

Où ? 58, rue Jean-Jacques-Rousseau, Paris 1er

Qui ? Julien Burlat, chef du Dôme à Anvers (Belgique)

Pourquoi on s’y intéresse ? Fermé depuis l’été dernier pour une rénovation majeure, le Fish Club, l’une des multiples adresses de la bande de l’Experimental Cocktail Club, devrait rouvrir à la fin de l’hiver tout nouveau, tout beau. La carte de poissons et autres joyeusetés marines sera signé Julien Burlat, chef étoilé du très respecté Dôme à Anvers (Belgique), formé, entre autres par Gagnaire et Ducasse et passé au Crillon et à l’Ambroisie. Prometteur donc.

Retrouvez notre article complet sur Fish Club après avoir dîné sur place (mis à jour avril 2016)
 

15. Taste of Paris au Grand Palais

Quand ? Du 11 au 14 février 2016

Où ? Au Grand Palais

Qui ? Guy Savoy, Frédéric Anton, Thierry Marx, Kei Kobayashi, Stéphanie Le Quellec, Thibault Sombardier, Stéphanie Le Quellec, Pierre Sang, Daniel Morgan, Sébastien Gravé, Yann Couvreur….

Pourquoi on s’y intéresse ? Il ne s’agit bien évidemment pas d’un restaurant mais on ne pouvait passer sous silence cet événement majeur à Paris pour tous les foodies et amoureux de la bonne chère.

Le concept de Taste of Paris, seconde édition du nom ? Réunir sous la nef du Grand Palais 18 chefs emblématiques de la gastronomie dans la capitale (les incontournables Guy Savoy, Thierry Marx, Frédéric Anton du Pré Catelan, mais aussi la jeune et talentueuse génération « Top Chef », Stéphanie Le Quellec, Thibault Sombardier, Pierre Sang, entre autres) pour faire découvrir à un large public leur cuisine.

Une occasion unique de goûter les plats signatures et autres mini-créations de gastronomiques de certains des chefs les plus talentueux de France, le tout sans se ruiner (portions gastronomiques à partir de 8€ environ).

Taste of Paris 2016
Les chefs participants à l'édition 2016 de Taste of Paris.

 

On réserve sa place sans plus attendre sur le site de l’événement.
 

Sans oublier

  • L’arrivée d’une brasserie signée Thierry Marx à la Gare du Nord (courant 2016).
  • L’ouverture d’une brasserie contemporaine signée Alain Ducasse (décidément omniprésent) sous la nouvelle canopée des Halles (avril 2016).
  • La transformation de la boutique historique de Jean-Paul Gautier rue Vivienne en immense brasserie italienne (190 couverts, ouverture 7 jours sur 7, horaires tardifs et cocktails) par le duo Giesbert / Ross. Pout la petite histoire, l’équipe devrait arborer la célèbre marinière du couturier (printemps / été 2016).
  • L’inauguration d’une pâtisserie du chef pâtissier Yann Couvreur, passé par les cuisines du Park Hyatt Paris-Vendôme, de l’Eden Roc (à St-Barth’), du Burgundy (Paris) et plus récemment au Prince de Galles (Paris) où il a fait sensation aux côtés de Stéphanie Le Quellec (lieu et dates inconnues pour le moment).
  • Et dans un tout autre registre, l’arrivée à Paris de la chaîne de fast food Five Guys, bien connue de ceux qui vont régulièrement aux Etats-Unis, et particulièrement appréciée de Barack Obama. Nettement plus excitant que le rachat de Quick par Burger King.(courant 2016).
     
Un aperçu de ce à quoi devrait ressembler MANKO, la future table parisienne de Gastón Acurio. © Jeffrey Bailey
Les plus populaires