Vous êtes ici

Coline de Silans, Le mardi 29 juin 2021
Restaurants

Quels sont les meilleurs restaurants d'Alsace ? Nos tables préférées

La renommée de la gastronomie alsacienne n’est plus à faire : la preuve en 13 tables parmi les meilleurs restaurants d'Alsace. Autant d'adresses qui devraient ravir les papilles des gourmets les plus exigeants.
  • La Villa René Lalique, l'une des tables les plus pointues d'Alsace, dans le nord de la région © Reto Guntli
    La Villa René Lalique, l'une des tables les plus pointues d'Alsace, dans le nord de la région © Reto Guntli

Restaurants étoilés, winstub typiques ou adresses plus confidentielles, l’Alsace regorge de belles tables. Entre cuisine d’auteur et gastronomie traditionnelle, les assiettes se font inventives, et mettent en avant les produits du terroir dans le respect des recettes d’autrefois ou, au contraire, en revisitant les codes. Sélection de nos adresses préférées de restaurant gastronomique, restaurant étoilé mais aussi bistrots, winstub, brasserie ou bierstub du terroir local.

 

Les meilleurs restaurants d’Alsace parmi les tables étoilées


1. Villa René Lalique | Wingen-sur-Moder

ÉTABLISSEMENT PARTENAIRE
Le cadre : ancienne résidence de René Lalique, maître verrier et joailler iconique de l’Art Déco, la Villa René Lalique s’est depuis convertie en hôtel 5 étoiles, sous la houlette des architectes d’intérieur Lady Tina Green et Pietro Mingarelli, auteurs de la collection « Lalique Maison ». Bien qu’entièrement réhabilitée, la Villa a su préserver l’âme que lui avait insufflée son fondateur, se dotant de six suites hommages au joaillier, et d’un restaurant tout en transparence, imaginé par l’architecte suisse Mario Botta. Posé au cœur d’un parc de 6 hectares, cet écrin de verre s’intègre parfaitement à la nature environnante, et offre une vue panoramique sur les beautés du paysage alsacien. La décoration de la salle joue la carte de la sobriété, avec des tons blancs et noirs, et est bien sûr agrémentée d’œuvres clins d’œil au célèbre joaillier. 

  • La villa historique, construite par René Lalique en 1920 © Reto Guntli
    La villa historique, construite par René Lalique en 1920 © Reto Guntli


En cuisine ? Ce n’est pas un, mais deux chefs, que l’on retrouve derrière les fourneaux du restaurant de la Villa René Lalique. Paul Stradner, ancien chef 2 étoiles du Brenners Park-Hotel & Spa à Baden-Baden a rejoint la Villa René Lalique en 2017 aux côtés de son ancien mentor à l’Arnsbourg Jean-Georges Klein. Brillant autodidacte avec déjà trois étoiles à son actif pour son restaurant L'Arnsbourg, ce dernier occupe les cuisines de la Villa depuis 2015. Ensemble, les deux chefs allient leurs compétences pour proposer une cuisine créative, légère et très visuelle, récompensée de deux étoiles Michelin depuis 2016.

  • Pintade paprika doux - knödel, carte été 2021 © Karine Faby
  • Chef Paul Stradner © Agence Douzal

 

Le foie gras d’oie alsacien s’y décline par exemple à la rhubarbe, le sandre au jambon cru, menthe et petits pois, les écrevisses de Meisenthal accompagnées de Sulze, le Saint-Pierre en croûte de sel… sans oublier l'un des plats signature du chef Paul Stradner « Pintade, paprika doux - knödel » ou « Pois chiche, coriande - yaourt - curry » à déguster absolument et qui vous laisseront un souvenir impérissable. Quelques clins d’œil aux voyages des chefs en Autriche, en Espagne ou au Japon ponctuent également la carte, et les desserts, réalisés par le chef pâtissier Nicolas Multon, sont de véritables petits bijoux. Vitrine de la Maison Lalique, la Villa René Lalique et son restaurant livrent incontestablement une expérience gastronomique unique et parmi les plus abouties d’Alsace, et au-delà.

  • La salle à manger du restaurant, vitrine du savoir-faire de la Maison Lalique © Reto Guntli
    La salle à manger du restaurant, vitrine du savoir-faire de la Maison Lalique © Reto Guntli
     

Bon à savoir ? Pour accompagner leurs créations, les chefs Paul Stradner et Jean-Georges Klein se sont entourés du sommelier Romain Iltis, meilleur ouvrier de France 2012, avec qui ils ont œuvré main dans la main pour construire une carte dont les accords mets-vins se répondent parfaitement. La cave, spectaculaire, vaut le coup d’œil. Construite elle aussi par Mario Botta, elle compte plusieurs milliers de bouteilles, dont une large palette des meilleurs vins d’Alsace. L’hôtel 5 étoiles attenant au restaurant gastronomique, à l’atmosphère cossue et luxueuse et sis au milieu de la nature, vaut également le détour pour un weekend en amoureux en Alsace. Situé à Wingen-sur-Moder, au Nord de l’Alsace, une visite au Musée Lalique voisin s’impose et justifie également le voyage !

Villa René Lalique
18 rue Bellevue,67290 Wingen-sur-Moder
6 suites. À partir de 305€ la nuit. 
Plus d’infos sur la 
Villa René Lalique ou son restaurant.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

  • Mini poireau, ail des ourse, fromage de chèvre, vinaigrette © Karine Faby
  • Caviar Baeri Royal - Tartare De Bœuf - Crème Double © Karine Faby

 

Meilleur Ouvrier de France, Olivier Nasti élabore une cuisine d’auteur, inventive et profondément ancrée dans le terroir local.

2. La Table d’Olivier Nasti | Hôtel Le Chambard, Kaysersberg

Chef : Olivier Nasti

Restaurant doublement étoilé du Relais & Châteaux Le Chambard, La Table d’Olivier Nasti trône au cœur du village de charme de Kaysersberg. Figurant parmi les plus beaux hôtels de luxe en Alsace, les 33 chambres et 6 suites ont été totalement rénovées en 2020. Le restaurant a lui aussi été entièrement repensé il y a 3 ans. L’atmosphère fait la part belle à la nature, si chère à la cuisine d’Olivier Nasti. Poutre alsacienne centenaire au plafond, murs boisés, mobilier façonné à la main et décor animalier rappellent la passion du chef pour la chasse, les produits du terroir et les paysages environnants.

En cuisine, on aperçoit le chef et sa brigade qui s’activent derrière les grandes baies vitrées. Meilleur Ouvrier de France (2007), Olivier Nasti élabore une cuisine d’auteur, inventive et profondément ancrée dans le terroir local. En collaboration avec les meilleurs producteurs de la région, le chef propose des assiettes gourmandes, épurées et précises. À travers son menu Expression, le chef fait voyager les sens dans toute l’Alsace, avec, à chaque fois, une réflexion poussée sur les modes de cuisson comme sur les textures. Mention spéciale à l’omble chevalier « cuit à la cire d’abeille », « l’anguille au vert légèrement fumée et laquée aux agrumes » ou le « foie gras d’oie en neige », plat signature de la maison. 

  • Olivier Nasti en cuisine au Chambard © DR
  • Olivier Nasti — assiette © DR

 

La Table d'Olivier Nasti | Hôtel Le Chambard
9-13 Rue du Général de Gaulle, 68240 Kaysersberg
33 chambres et 6 suites. À partir de 220€ la nuit.
Plus d’infos sur le 
Chambard et sur la Table d’Olivier Nasti.

 

3. L’Auberge de l’Ill | Hôtel des Berges, Illhaeusern

Chef : Marc Haeberlin

Adresse familiale dont la réputation n’est plus à faire, l’Auberge de l’Ill, tenue depuis 150 ans par la famille Haeberlin-Baumann, est situé dans un cadre enchanteur, en bordure de rivière avec le massif des Vosges en toile de fond. La véranda, ouverte sur le jardin, permet de profiter du décor environnant. Au plafond, la rivière toute proche vient se refléter dans les grandes flaques en inox martelé, dans un délicat jeu de lumières. La salle offre des tons clairs et une atmosphère poétique, avec ses imprimés Hermès et ses colibris en origami, tandis que la « pièce alsacienne » rappelle la nature environnante. Plus intimiste, le pigeonnier, avec sa charpente de bois, invite à la convivialité. Marc Haeberlin a succédé à son père Paul, poursuivant l’aventure gastronomique familiale. Passé par les plus grandes maisons étoilées (Bocuse, Troisgros ou encore Lasserre pour ne citer qu’eux), ce chef iconique de la région prend plaisir à faire revivre les créations de son père (foie gras aux épices, mousseline de grenouille, timbale de homard...), tout en esquissant une cuisine vision plus personnelle et contemporaine de la grande cuisine.

Bon à savoir ? Récompensé de 2 étoiles par Michelin, Marc Haeberlin est aussi détenteur de « 5 Toques d’Or », la distinction suprême du Gault&Millau attribué à seulement 10 chefs légendaires en France (Pierre Gagnaire, Alain Passard, Michel Guérard, Alain Ducasse, Guy Savoy, Régis Marcon...).

  • Le restaurant gastronomique de l’Hôtel des Berges de la famille Haeberlin © DR
    Le restaurant gastronomique de l’Hôtel des Berges de la famille Haeberlin © DR


L’Auberge de l’Ill
2 rue de Collonges au Mont d'Or, 68970 Illhaeusern
Site Web : auberge-de-l-ill.com

 

4. Alchémille | Kaysersberg

Chef : Jérôme Jaegle

Le décor brut et épuré met en valeur la cuisine de puriste de Jérôme Jaegle. Tables en bois brut, grandes baies vitrées, tons sobres confèrent au lieu une atmosphère zen, où les assiettes deviennent le véritable centre de l’animation. Et quelles assiettes ! Mi-maraîcher, mi-chef, Jérôme Jaegle tire son inspiration des saisons, et de ce que veut bien lui offrir la nature. Son jardin en permaculture est une source de créativité infinie : fruits, légumes et aromates, se retrouvent directement dans l’assiette, travaillés de façon à souligner l’essence de chaque produit. Chaque saison lui permet d’exploiter pleinement les potentialités du terroir alsacien, avec une prédilection pour le végétal. Ses créations se déclinent en menu surprise, pour pouvoir s’adapter aux récoltes du moment.

  • Restaurant L’Alchémille de Jérôme Jaegle © DR
    Restaurant L’Alchémille de Jérôme Jaegle © DR


Alchémille
53 route de Lapoutroie, 68240 Kaysersberg
Site Web : alchemille.alsace

Préparer votre voyage ? Organisez votre  séjour dans des destinations exceptionnelles  en toute sérénité avec notre agence partenaire Eluxtravel et bénéficiez de services ultra premium :

Les meilleurs winstub ou restaurants traditionnels du terroir alsacien
 

5. La Stub | Le Parc Hôtel Obernai

Chefs : Cyril Bonnard et Marie Wucher

Un décor tout de bois sculpté issu d’anciennes fermes du Ried, une collection d’anciens moulins à café et des portraits de la doyenne de la maison, Mamy Kuntz, ornent les murs de cette winstub, rattachée au Parc Hôtel d’Obernai. Cyril Bonnard, chef exécutif, et Marie Wucher, sa compagne, cheffe pâtissière, revisitent les classiques d’autrefois en version contemporaine : pas de choucroute donc, mais un tartare de harengs « Maatjes » avec crémette au raifort ou encore des Schniederspättle aux champignons et jus de veau. Le duo met à profit ses expériences auprès des plus grandes maisons (Christophe Michalak pour elle, Pierre Gagnaire pour lui, Joël Robuchon, ou Yannick Alléno ensemble) pour réinventer des plats typiques alsaciens au fil des saisons.

  • Un décor tout de bois sculpté issu d’anciennes fermes du Ried © Parc Hôtel Obernai
    Un décor tout de bois sculpté issu d’anciennes fermes du Ried © Parc Hôtel Obernai
     

La Stub du Parc Hôtel d’Obernai
169 route d'Ottrott, 67210 Obernai
Site Web : leparchotel.fr/fr/winstub-strasbourg

 

6. Le Clou | Strasbourg

Adresse bien connue des Strasbourgeois, Le Clou est une institution pour qui veut ressentir l’atmosphère authentique d’une winstub. Boiseries chaleureuses, nappes de Ribeauvillé, vaisselle ancienne, objets décoratifs traditionnels… Cette maison vénérable doit son nom à son ancien propriétaire, M. Nagel ( « le clou » en allemand), et accueillait dans les années 80-90 de nombreuses personnalités de passage incognito à Strasbourg. On y sert une cuisine authentique et franche, qui joue une partition classique mais sans fausses notes. On y retrouve les incontournables alsaciens : typique presskopf, escargots, jambon en croûte et sauce au pinot noir, choucroute garnie bien sûr, ou encore soupe de pruneaux et glace au pain d’épices. L’adresse idéale pour se délecter de saveurs alsaciennes authentiques.

  • Le Clou à Strasbourg et son ambiance typique © 2019 Restaurant Winstub Le Clou
    Le Clou à Strasbourg et son ambiance typique © 2019 Restaurant Winstub Le Clou
     

Le Clou
3, rue du Chaudron, 67000 Strasbourg
Site Web : le-clou.com

Particulièrement renommée pour sa choucroute, la Maison des Tanneurs s’est fait la spécialiste des mets traditionnels alsaciens.

7. La Maison des Tanneurs | Strasbourg

Classée monument historique depuis 1927, cette maison à colombages du XVIe siècle est située en bordure de l’Ill, dans le quartier de la Petite France. On s’attable en terrasse, bercé par le clapotis de la rivière, ou dans la salle chaleureuse tout en rouge et bois. Particulièrement renommée pour sa choucroute, la Maison des Tanneurs s’est fait la spécialiste des mets traditionnels alsaciens. Escargots, tarte à l’oignon, coq au riesling ou encore truite aux amandes peuplent la carte et sont exécutés parfaitement.

  • La terrasse au bord de l’Ill de la Maison des Tanneurs © DR
    La terrasse au bord de l’Ill de la Maison des Tanneurs © DR


La Maison des Tanneurs
42 Rue du Bain aux Plantes, 67000 Strasbourg
Site Web : maison-des-tanneurs.com

 

8. La Winstub d’Olivier Nasti | Kaysersberg

En plus de sa Table, doublement étoilée, l'hôtel-restaurant Le Chambard possède également une winstub, où la cuisine se fait plus traditionnelle, reprenant les classiques de la gastronomie alsacienne. Le décor est à l’image des assiettes, authentique et propice au partage. Nappes à carreaux, chaises sculptées et grandes tablées donnent tout de suite le ton : ici, convivialité et sincérité sont les maîtres mots. Des plats typiques de la gastronomie alsacienne sont modernisés à la sauce Olivier Nasti. Les produits régionaux sont bien évidemment mis à l’honneur comme les escargots, la sandre, le brochet, mais aussi bien sûr les viandes ou le munster. Le menu Terroir permet d’avoir un bon aperçu des spécialités locales, avec une choucroute royale accompagnée de ses cinq garnitures, une truite sauce matelote, ou encore le traditionnel Kougelhopf glacé.

  • La Winstud du Chambard © DR
    La Winstub du Chambard © DR
     

La Winstub du Chambard
9-13 Rue du Général de Gaulle, 68240 Kaysersberg
Site Web : lechambard.fr

Les autres belles adresses de restaurant en Alsace
 

9. Au Trotthus | Riquewihr

Chef : Philippe Aubron

On s’attable ici dans une ancienne maison du XVIe siècle gorgée d’histoire : le mur ouest appartenait aux anciens remparts de Strasbourg, les poutres apparentes ont plus de 500 ans, et l’imposant pressoir antique trône encore au centre de la salle. Les assiettes offrent un mélange étonnant et savoureux entre gastronomie locale et saveurs asiatiques. En cause, un chef globe-trotter, Philippe Aubron, qui a sillonné le Japon et l’Australie avant de poser ses valises à Riquewihr. Sa cuisine créative s’inspire donc de ses voyages, mais toujours dans un parfait équilibre de saveurs, à l’image de ce yakitori de volaille et wakamé, crème de fromage blanc et yuzu. Bon à savoir, le chef propose un menu dégustation autour du bœuf wagyu, qu’il importe directement auprès de producteurs de Kyoto.

  • La salle du Trotthus © Lucas Muller
    La salle du Trotthus © Lucas Muller
     

Au Trotthus
9 rue des Juifs, 68340 Riquewhir,
Site Web : trotthus.com

 

10. La Brasserie Historique de la Maison des Têtes | Colmar

Chef : Éric Girardin

Cette brasserie est le pendant du restaurant gastronomique de la Maison des Têtes, une somptueuse demeure Renaissance convertie en hôtel 5-étoiles. À l’intérieur, on y trouve un subtil mélange d’authenticité alsacienne et de design contemporain, mêlant boiseries, ancien poêle à bois, vitraux d’époque et mobilier stylisé. Aux beaux jours, la Brasserie déploie ses tables dans une jolie cour intérieure en grès rose d’Alsace. La même belle harmonie entre tradition et modernité se retrouve côté assiettes. Les produits typiques régionaux sont magnifiés au travers de plats classiques de la gastronomie alsacienne, tels que la choucroute ou le Baeckeoffe, mais aussi dans des créations plus légères et contemporaines, à base de poissons locaux, de belles pièces de viandes, ou de légumes de saison. On retrouve ici tout le savoir-faire du chef étoilé Éric Girardin, avec un travail particulièrement poussé sur les cuissons.

  • La Brasserie historique de la Maison des Têtes, subtil mélange d’authenticité alsacienne et de design contemporain © DR
    La Brasserie historique de la Maison des Têtes, subtil mélange d’authenticité alsacienne et de design contemporain © DR


La Brasserie Historique de la Maison des Têtes
19 rue des Têtes, 68000 Colmar
Site Web : maisondestetes.com

À l’étage, l’impressionnante charpente en bois d’époque veille sur les tables.

11. Les Plaisirs Gourmands | Schiltigheim

Chef : Guillaume Scheer

Imaginée comme un salon dans lequel le chef Guillaume Scheer et son épouse Charlotte Gate recevraient leurs convives, la salle se découpe en deux espaces, avec une partie sous la verrière et un salon plus intimiste. Fauteuils moelleux, tons ocres, taupes, dorés et lumières douces dégagent une atmosphère cosy et chaleureuse. Aux beaux jours, la terrasse ombragée permet de profiter de la quiétude du lieu. Passé chez Christian Le Squer au Pavillon Ledoyen, puis au 1741 où il décroche une étoile, Guillaume Scheer perfectionne ainsi son talent dans son propre établissement. Sa cuisine créative et moderne dévoile un certain talent pour les sauces, qu’il parsème de notes d’agrumes et d’herbes fraîches. Les produits proviennent essentiellement de producteurs locaux, et la carte des vins s’ouvre à la fois aux vignobles alsaciens et bourguignons.

  • Les Plaisirs Gourmands © Lucas Muller
    Les Plaisirs Gourmands © Lucas Muller


Les Plaisirs Gourmands
35 Route du Général de Gaulle, 67300 Schiltigheim,
Site Web : les-plaisirs-gourmands.com/

 

12. La Brasserie des Haras | Strasbourg

Chef : François Baur

Située dans les anciens Haras Nationaux de Strasbourg — construits au XVIIIe siècle, classés monument historique et devenu l'un des plus beaux boutique-hôtels de la ville, cette brasserie a pour elle un cadre enchanteur. À l’étage, l’impressionnante charpente en bois d’époque veille sur les tables. On y accède par un monumental escalier au design contemporain, conçu par les architectes Patrick Jouin et Sanjit Manku, fidèles collaborateurs d'Alain Ducasse. Les immenses fenêtres ouvrent sur la cour et baignent la pièce de lumière naturelle, qui pénètre jusqu’au somptueux bar central. On retrouve ici le talent du chef étoilé Marc Haeberlin, de l’Auberge de l’Ill, secondé par le chef François Baur. La carte fait la part belle aux spécialités du terroir, tout en s’autorisant des incursions dans des terres plus lointaines. Le risotto verde côtoie ainsi le carré de bœuf Rossini, les nems alsaciens à la choucroute ou la tarte flambée traditionnelle.

  • La Brasserie des Haras © DR
    La Brasserie des Haras © DR


La Brasserie des Haras
23 rue des Glacières, 67000 Strasbourg,
Site Web : les-haras-brasserie.com

 

13. Auberge Chez Guth | Steige

Chef : Yannick Guth

Surplombant le Val de Villé, cette ferme-auberge offre une vue tout à fait dépaysante sur la région du Ban de la Roche. Rénovée, la salle lumineuse, tout en bois, fait écho à la nature environnante, et la décoration, sobre, permet de focaliser son attention sur le panorama. En cuisine, le chef Yannick Guth, passé chez Sébastien Sévellec ou Emmanuel Renaut à Megève, puise son inspiration des produits de la nature environnante pour imaginer des assiettes créatives et détonantes. Les menus s’échelonnent en différentes altitudes, de « l’altitude 286 », en 3 services, à l’altitude 534, en 8 séquences. Surprenantes et audacieuses, les créations de ce chef passionné dévoilent des accords toujours pointus, et inattendus. Les vins peuvent être dégustés selon les accords de chaque menu, ou être choisis à la carte.

  • © Chez Guth
    © Auberge Chez Guth

 

Auberge Chez Guth
5A rue du Bas des Monts, 67220 Steige
Site Web : auberge-chez-guth.fr

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !