Vous êtes ici

Pierre GuntherPierre Gunther, Le mercredi 21 juin 2023
Hôtels
Le Guide Michelin passe la seconde sur l’hôtellerie
Le Guide Michelin passe la seconde sur l’hôtellerie
Après ses restaurants qui valent le détour ou le voyage, le Guide Michelin adoube 6 000 hôtels dans le monde entier qui rentrent désormais dans sa sélection voyage. Bibendum sait désormais où poser ses valises.

 

C’est la suite logique de sa sélection de restaurants gastronomiques. Le Michelin donne désormais la part belle aux hôtels pour répondre à une demande croissante de sa clientèle de loisir. L’expérience gastronomique dans un restaurant étoilé peut enfin se prolonger par le plaisir du voyage et de l’agrément à travers une sélection cohérente de 6 000 hôtels dans 120 pays et 2 700 villes, tous visités par un inspecteur du Guide. 

 

L’hôtellerie dans l’ADN du Michelin 

Le guide Michelin né en 1900 et liste dès sa première publication les restaurants et les hôtels, avec une visée alors utilitaire du voyage. Tout le monde connaît désormais les restaurants du Michelin, une sélection qui a évolué vers l’agrément et l’art de vivre avec l’introduction des étoiles (16 000 tables recommandées et 3 200 étoilés dans le monde). Le Guide Michelin souhaitait se rattraper sur l’hôtellerie et « proposer la plus belle sélection d’hôtels du monde » selon les mots du directeur international des Guides Michelin, Gwendal Poullennec, lors d’un petit-déjeuner dans une adresse recommandée par le Guide, le Palazzo Portinari Salviati, l’un des meilleurs hôtels de Florence.

Le Palazzo Portinari Salviati, un hôtel recommandé par le Guide Michelin à Florence © YONDER.fr

Le Palazzo Portinari Salviati, un hôtel recommandé par le Guide Michelin à Florence © YONDER.fr

 

Quels hôtels sont recommandés par le Guide ?

Visités ou testés par des inspecteurs issus du monde de l’hôtellerie et de la restauration, et salariés du Guide, les hôtels peuvent espérer intégrer la sélection hôtelière Michelin en remplissant cinq critères. La localisation, l’architecture et le design, la qualité du service vécu, la personnalité de l’hôtel (son authenticité, son unicité) et son rapport qualité prix. Plus qu’un simple annuaire, la sélection du Guide Michelin cherche donc à apporter une valeur ajoutée unique aux voyageurs, sans volonté d’exhaustivité mais en toute indépendance. 

© Madulkelle Tea and Eco Lodge

Madulkelle Tea and Eco Lodge, un hôtel recommandé par le Guide Michelin au Sri Lanka © Madulkelle Tea and Eco Lodge



Les sélections hôtels et restaurants sont décorrélées, un hôtel pourra être recommandé mais pas sa table, et inversement. On pourra trouver dans la sélection un boutique-hôtel de luxe à New York ou un palace parisien, un ryokan japonais ou auberge de jeunesse-hôtel design, une villa à louer en Grèce les pieds dans l’eau ou un écolodge au Sri Lanka, la diversité est au cœur du projet et s’appuie sur le savoir-faire unique de l’entreprise américaine Tablet Hotels, rachetée par le Guide en 2019, dont la sélection a été intégrée à la plateforme en ligne Michelin.

Si, à l’heure actuelle, aucune catégorie ou distinction ne différencient les établissements retenus, comme c’est le cas pour les restaurants avec les étoiles et les Bib gourmands, l’équipe du Michelin réfléchit déjà à mettre en avant les meilleurs hôtels dans plusieurs catégories encore à définir. On pense déjà à l’étoile verte Michelin, attribuée aux restaurants engagés dans une gastronomie éco-responsable, qui pourrait être déclinée pour l’hôtellerie. 

La sélection complète du Guide Michelinguide.michelin.com/fr/fr/hotels-stays

Les plus populaires