Vous êtes ici

Mathilda PanigadaMathilda Panigada, Le lundi 25 mars 2024
Hôtels

France : les plus beaux hôtels du Sud-Ouest

Un week-end dans le Sud-Ouest en perspective pour profiter des beaux jours ? Découvrez notre sélection des plus beaux hôtels du Sud-Ouest, de Biarritz à Cognac, du Bordelais à la dune du Pilat en passant par les Landes ou la Dordogne.
  • Le Château Lafaurie-Peyraguey, luxueux hôtel et restaurant signé Lalique dans le Sauternais © Deepix
    Le Château Lafaurie-Peyraguey, luxueux hôtel et restaurant signé Lalique dans le Sauternais © Deepix
  • Le Château Lafaurie-Peyraguey, luxueux hôtel et restaurant signé Lalique dans le Sauternais © DR
    Le Château Lafaurie-Peyraguey, luxueux hôtel et restaurant signé Lalique dans le Sauternais © DR
  • Le © Château Hôtel du Grand Barrail
    Le © Château Hôtel du Grand Barrail

Palais surplombant l’océan, château médiéval, surf lodge à l’esprit californian-chic ou palace bucolique… Le Sud-Ouest de la France regorge de pépites hôtelières aux charmes multiples. La rédaction YONDER vous fait prendre le large direction les Landes, la Dordogne, la Gironde ou évidemment le Pays basque, à la découverte des plus belles adresses pour un week-end d’exception, quelle que soit la saison.

 

1. Château Lafaurie-Peyraguey, Hôtel & Restaurant Lalique | Parenthèse œnologique dans le Sauternais

HÔTEL PARTENAIRE
Séjourner au Château Lafaurie-Peyraguey, c’est s’offrir le luxe d’un véritable voyage dans le temps… Situé au cœur du Sauternais, le château jouit d’un riche héritage historique, qui prend racine au XIIIe siècle lorsque sont posées ses premières pierres. En 1618, le sieur Raymond Peyraguey plante les premières parcelles du vignoble, qui sera consacré Premier Grand Cru Classé quelque deux siècles plus tard. Passé entre les mains de nombreux propriétaires qui ont su perpétuer l’excellence et la renommée des vins Lafaurie-Peyraguey, le domaine était racheté en 2014 par Silvio Denz, propriétaire de la maison Lalique.

  • Le parc du Château Lafaurie-Peyraguey © DR
    Le parc du Château Lafaurie-Peyraguey © DR


Transformé en hôtel 5-étoiles, le seul établissement de cette catégorie dans le Sauternais, le château a rouvert ses portes en 2018, après quatre années de travaux de réhabilitation et de décoration, désormais estampillé Relais & Châteaux. Une cure de jouvence orchestrée par Lady Tina Green et Pietro Mingarelli, directeurs artistiques de Lalique Maison, avec la volonté de rendre hommage à l’histoire du domaine, tout en l’inscrivant dans l’ère du temps. Au sein des 10 chambres et 3 suites, comme dans les espaces communs, la décoration souligne le lien entre passé et présent. Meubles incrustés de cristal taillé, sculptures en verre, charpentes en bois d’origine, étoffes précieuses et draps brodés conjuguent l’excellence de l’art de vivre Lalique au charme authentique du style sauternais. 

  • Les chambres tout confort du Château Lafaurie-Peyraguey Lalique © DR
    Les chambres tout confort du Château Lafaurie-Peyraguey Lalique © DR


L'offre culinaire ? Unique table étoilée du Sauternais, le restaurant gastronomique de l'hôtel offre une vue panoramique sur les vignes grâce à son imposante verrière. Le chef Jérôme Schilling, 2 étoiles depuis 2022, MOF 2023, y dévoile une cuisine audacieuse qui évolue au fil des saisons. Chaque saison, le menu est revisité avec la complicité du chef sommelier sans oublier une belle proposition végétarienne. Tomates de Saint-Pierre-de-Mons, canard du Caudrot, cabillaud de ligne, courgettes, artichauts et aubergines provenant de producteurs locaux, le jeune chef revisite avec créativité les produits phares du terroir, et porte le Château Lafaurie-Peyraguey au rang d’adresse gastronomique incontournable de la région. Preuve en est : l’établissement recevait en 2019 sa première étoile Michelin. Mentionnons également l’impressionnante carte des vins, composée de quelques 2,500 références et de belles pépites du Sauternais…

  • La salle de restaurant © DR
    La salle de restaurant avec vue panoramique sur les vignes © DR


On aime tout particulièrement ? La qualité d’accueil exceptionnelle. Dans la lignée des traditions de l’hôtellerie de luxe, tous les clients sont accueillis personnellement par Lucie Cozzi, la maîtresse de maison, et bénéficient d’un service hautement personnalisé. L’assurance de véritablement vivre « la vie de château », le temps d’un week-end.

Château Lafaurie-Peyraguey, Hôtel & Restaurant Lalique
10 chambres et 3 suites, à partir de 250€ la nuit.
Lieu-dit Peyraguey – 33210 Bommes.

Surplombant fièrement l’océan, l’Hôtel du Palais jouit du titre d’unique palace de bord de mer de la côte atlantique.

2. Le Relais de la Poste | L’adresse landaise incontournable

HÔTEL PARTENAIRE
Situé à Magescq dans le département des Landes, ce mythique Relais & Châteaux à mi-chemin entre les dunes de sable et la forêt de pins célèbre l’art de vivre du sud-ouest de la France. Dirigé par la famille Coussau, Le Relais de la Poste est aménagé dans une maison de maître du XIXe se dresse au milieu d’un parc de 7 hectares disposant de son propre vignoble. Composé de 15 chambres et suites, le domaine est en grande partie renommé pour sa table gastronomique « La Maison Coussau », auréolée de 2 étoiles Michelin depuis 1971. Après 52 ans d’activité, le chef Jean Coussau a passé le flambeau à sa nièce, la cheffe Clémentine Coussau, qui perpétue une cuisine gasconne de terroir préparée à base de produits de saison et d’exception : foie gras, volailles, viande de Chalosse, le poisson de l'Adour et de Capbreton. Le restaurant doublement étoilé prône avant tout une demarche locavore. Ancrée dans sa région, Clémentine Cousseau privilégie un maillage de petits cultivateurs, d’éleveurs et de pêcheurs locaux pour une assurer une gastronomie durable et de grande qualité. Les spécialités immuables de la maison demeurent le foie de canard servi chaud avec ses raisins, la sole aux cèpes, la lamproie de l’Adour façon bordelaise, les asperges des sables des Landes, sans oublier les soufflés au Grand Marnier.

  • Le Relais de la Poste © DR
    Le Relais de la Poste © DR


L’hôtel de charme abrite une deuxième table, « L’Auberge Côté Quillierau », un bristot moderne dévolue à une cuisine du marché. Dans un élégant pavillon qui n’est autre que l’ancienne demeure des parents de Jean Cousseau, une équipe de jeunes cuisiniers envoie des assiettes généreuses dans la salle à manger à l’atmosphère bourgeoise et conviviale ou sur la terrasse à la vue sur le jardin. On se régale avec des recettes spontanées, comme un contre-filet de bœuf de Chalosse, un mi-cuit de dorade sauvage ou encore un boudin noir sauce moutarde et purée de pommes de terre agria.

  • Le Relais de la Poste © DR
    Le Relais de la Poste © DR


On aime particulièrement ? Pour ceux qui restent dormir, l’établissement 4 étoiles consacré à la gastronomie landaise se double d'un espace de bien-être avec son spa équipé d’une piscine chauffée, d’un bassin de nage à contre-courant, d’un jacuzzi, d’un solarium, d’un sauna, d’un hammam et de nombreuses cabines de soin. Avis aux sportifs, il est possible de pratiquer un panel d’activités à proximité du domaine : golf, surf, karting et moto cross. 

  • Le Relais de la Poste © DR
    Le Relais de la Poste © DR
     

Le Relais de la Poste
15 clés, à partir de 200€ la nuit.
24 Avenue de Maremne, 40140Magescq

3. Château-Hôtel Grand Barrail | Le passé conjugué au présent 

HÔTEL PARTENAIRE
Inauguré au printemps 2023, le Château Hôtel Grand Barrail, en plein cœur du vignoble Saint Emilionais affiche désormais cinq étoiles à son fronton. Il fut construit en 1902, au cœur d’un parc de 3 hectares, par René Bouchart pour l’offrir à sa future femme, avec pour exigence de mettre en avant une certaine ambiance tunisienne dans les pièces principales. Resté dans la famille jusqu’en 1937, le château connu alors différents propriétaires et devint en 2019 propriété du groupe familial CHG Participations (hôtels Le Burgundy et Le Lancaster à Paris).

  • © Château-Hôtel Grand Barrail
    © Château-Hôtel Grand Barrail

 

La rénovation menée par Jean-Philippe Nuel a su garder cet esprit un rien exotique. C’est ainsi que dans la salle mauresque, on admire une rotonde entourée de superbes vitraux et une haute mosaïque représentant une scène de désert en Afrique du Nord. Même atmosphère au bar où les vitraux s’acoquinent avec les murs habillés de bleu sourd. Dans les 9 chambres du château, on retrouve une déco classique en adéquation avec le lieu, comme en témoigne la chambre 21 dans la tour, dotée de poutres, d’un lustre en cristal et d’une impressionnante hauteur sous plafond… On a adoré la suite royale 60 m², avec sa grande terrasse de 35 m² ouvrant sur le jardin.

  • © Château-Hôtel Grand Barrail
    © Château-Hôtel Grand Barrail

 

Les trente-sept chambres de 30 à 35 m² éparpillées dans les divers bâtiments affichent une déco contemporaine en adoptant des couleurs très actuelles :  vert tendre, bleu profond, jaune d’or et des tapis aux lignes graphiques. Le top ? Les Junior suites qui offrent de jolies terrasses. La table menée par Quentin Merlet ex. chalet du Mont d’Arbois à Megève, Château de Mirambeau, Jean Ramet à Bordeaux 1 étoile, Royal Champagne à Épernay… réserve de belles surprises. La carte change à chaque saison et privilégie les circuits courts et les plats du terroir : foie gras mi-cuit, épaule d’agneau confite… Bon à savoir le chef concocte des pique-nique raffinés dont on se régale lors d’une balade au guidon d’un des vélos électriques de l’hôtel. 

On aime tout particulièrement : la superbe terrasse de l’hôtel du Sud-Ouest, la grande piscine, le spa battant pavillon Sothys doté de quatre cabines, dont deux doubles, d’un bain à remous, d’un hammam, d’un sauna et d’une salle de fitness. A.F.-M.

  • © Château-Hôtel Grand Barrail
    © Château-Hôtel Grand Barrail

 

Château-Hôtel Grand Barrail
Route de Libourne D243 33330 Saint-Emilion
Chambre à partir de 450 €
Menu bistronomique au déjeuner : entrée et plat ou plat et dessert 32€, entrée, plat et dessert 38€
Le soir, menus à partir de 65 €

Voir le sITE WEB

 

4. 70 Hectares... et l'Océan | La Côte verdoyante du Sud-Ouest

La maison hôtelière Les Domaines de Fontenille a fini de charmer les Landes avec cet hôtel, l’une des trois adresses de la collection sur la côte atlantique avec Les Hortensias du Lac à Hossegor et Les Hautes Mers à l'île d'Yeu. Les hôtes devront faire leur choix parmi 32 chambres cosy pour séjourner dans cet hôtel de charme 4 étoiles à Seignosse au milieu d'un golf paisible. Étendues verdoyantes, lacs et forêts de pins, le tableau épuré de 70 Hectares… et l’Océan est devenue une adresse idéale pour se retrouver avec la nature, dans le calme et la sérénité. L’intérieur est simple et contemporain, et surtout chaleureux. Les jours d’été, on fait trempette dans la piscine extérieure avant de s’allonger sur un transat en vis-à-vis avec les pins.

  • 70 hectares © Mr Tripper
    70 hectares © Mr Tripper

 

Le chef Jérôme Merlo propose une cuisine inspirée de l’océan et de la montagne avec des assiettes fraîches, colorées et de saison. Une rôtissoire et une plancha extérieures permettent de proposer produits de la mer comme spécialités du Sud-Ouest. La terrasse colorée et son allure printanière créent une atmosphère conviviale à souhait. Les suspensions à franges au-dessus des tables évoquent les parasols des plages de la Côte d’Argent. Le voyage culinaire est garanti. Mais ce n’est pas tout. L’hôtel propose à ses convives un grand nombre d’activités, virées en voilier, golf sur les plaines d’Hossegor et cours de surf entre autres, à découvrir absolument. 

On aime tout particulièrement ? La nature dépaysante mais ressourçante qui enveloppe l’hôtel. Parfait pour se reconnecter à l’essentiel. 

70 Hectares… et l’Océan
32 clés à partir de 164 € la nuit
Avenue du Belvédère, 40510 Seignosse 

  • 70 hectares © Mr Tripper
    70 hectares © Mr Tripper

 

5. Hôtel du Palais Biarritz | Un palace face océan

Surplombant fièrement l’océan, l’Hôtel du Palais — désormais membre de The Unbound Collection by Hyatt — jouit du titre d’unique palace de bord de mer de la côte atlantique. Un prestige qui valait bien deux ans de rénovation, pour rendre au joyau de la côte basque sa superbe d’antan. Confiés à l’Atelier COS et à Isabelle Joly, les travaux avaient pour mission celle de conserver l’esprit impérial du lieu, construit en 1854 par Napoléon III pour l’impératrice Eugénie. L’architecture, les colonnes, les moulures mais aussi le mobilier ont ainsi été soigneusement restaurés, tandis que les nouvelles pièces de décoration reproduisent habilement le style Second Empire.

  • Hôtel du Palais Biarritz | Restaurant La Rotonde © Maité Photo
    Hôtel du Palais Biarritz | Restaurant La Rotonde © Maité Photo


Doté de 86 chambres et 56 suites, d’un spa, d’un centre de fitness, d’une piscine, l’hôtel s’impose comme une destination bien-être de premier plan grâce à son Spa Impérial, estampillé Guerlain et réparti sur cinq étages et 3,000 m2 (9 cabines de soin dont 2 cabines duo intégralement rénovées, piscine d’eau douce avec nage à contre-courant chauffée à 28°C, jacuzzi, sauna, hammam...). Côté gastronomie, l’hôtel du Palais a un nouveau chef. Christophe Scheller, 39 ans, originaire de région parisienne, vient d'être nommé chef exécutif du palace du Sud-Ouest et a pris ses fonctions le 4 mars 2024. 

On aime tout particulièrement ? La vue incroyable sur l’océan, tant par jour de tempête que de beau temps. Plus globalement, l’aspect éblouissant de l’hôtel, où ont séjourné Charlie Chaplin, Sarah Bernhardt ou encore Sacha Guitry.

Hôtel du Palais Biarritz
86 chambres et 56 suites, à partir de 340€ la nuit.
1 Avenue de l'Impératrice, 64200 Biarritz.

6. Les Hortensias du Lac, Hossegor | Surf-lodge chic et bohème 

Campé sous les pins, faisant face au lac marin d’Hossegor, l’hôtel Les Hortensias du Lac cultive une douceur de vivre empreinte de l’esprit libre et bohème des côtes californiennes. Initialement construite dans les années 1930, la maison au style basco-landais vient de faire l’objet d’une complète rénovation, sous l’impulsion de la jeune collection Les Domaines de Fontenille, déjà présentes dans le Luberon, à MarseilleMinorque ou près de Paris

  • La piscine des Hortensias du Lac © Yann Deret
    La piscine des Hortensias du Lac © Yann Deret


Murs en lambris blanc, matériaux naturels, fauteuils en osier et éléments de déco vintage confèrent à cet établissement 4 étoiles et ses 25 chambres et suites l’esprit d’un surf lodge de luxe. Une identité soulignée par les planches et paddles qui habillent les lieux, et que les clients ont la possibilité de louer pour s’initier à la discipline avec un coach privé. Autre option : flâner des heures durant au bord de la piscine turquoise, ou s’octroyer un moment rien qu’à soi au sein du spa minéral de l’hôtel, déployé sur 450 moù les soins sont signés LA Bruket. Côté gastronomie, les clients peuvent opter pour un fish burger sur la plage des Estagnots, où l’hôtel a installé sa cabane ; un carpaccio de gambas à la Beach House du Lac, ou d’époustouflantes ravioles de poulpe au restaurant des Hortensias, où le chef Philippe Moreno signe une carte qui rend hommage aux saveurs des Landes et du Pays Basque. Tout un programme. 

On aime tout particulièrement ? Le charme bohème du lieu, qui conjugue l’esprit libre de Los Angeles, le raffinement des Hampton et l’authenticité de la côte Basque. 

Les Hortensias du Lac
25 chambres et suites.
À partir de 180€ la nuit pour une chambre vue sur le lac en basse saison.
1578 Avenue du Tour du Lac, 40150 Soorts-Hossegor.

7. La Co(o)rniche, Dune du Pilat | Le hot-spot du Bassin d’Arcachon

Tutoyant le sommet de la Dune du Pilat, l'hôtel La Co(o)rniche peut s’enorgueillir de posséder l’une des plus belles terrasses de France. Perchée à quelque 50 mètres de hauteur, elle offre une vue imprenable sur le banc d’Arguin et la presqu’île du Cap Ferret, tout en cultivant le charme authentique d’une maison basque des années 30. Véritable hot-spot pour les Bordelais, écrin spectaculaire pour les touristes en quête de dépaysement, elle permet d’admirer le soleil se coucher sur l’océan en sirotant un cocktail maison, ou en dégustant un plateau de fruits de mer de première fraicheur.

  • Chambre chez La Co(o)rniche © DR
    Chambre à La Co(o)rniche © DR
     

Côté design, c’est à Philippe Starck que le couple Téchouyeres a confié la mission d’offrir un lifting à l’authentique maison basque, ancien relais de chasse construit du début du siècle. Loin des codes traditionnels du luxe, l’établissement 5 étoiles du Sud-Ouest revendique un charme intimiste et chaleureux, souligné par des matières brutes et des tons chauds, un carrelage oriental, des mobiliers en rotin et des objets « intelligents » qui racontent l’âme du lieu. Initialement doté de 11 chambres au sein de la bâtisse principale, l’établissement s’est enrichi de 18 suites supplémentaires, nichées dans des bungalows aux allures de cabanes ostréicoles de la presqu’île du Cap-Ferret. 

On aime tout particulièrement ? Le cadre idyllique et la vue depuis la terrasse, incontestablement l’une des plus époustouflantes de l’Hexagone.

La Co(o)rniche 
29 chambres, à partir de 600€ la nuit.
46 avenue Louis-Gaume, Pyla-sur-Mer.

8. La Réserve Saint-Jean-de-Luz | Luxe et détente sur la Côte basque

Situé au cœur d’un parc de trois hectares, l’hôtel La Réserve exalte un luxe discret et raffiné, signature des établissements du groupe Floirat (le Bybloshôtel à Saint Tropez, les Manoirs de Tourgéville proche de Deauville, etc.). La bâtisse principale accueille 41 chambres dont 6 suites, tandis que la résidence se dote de 44 appartements, qui offrent une vue imprenable sur l’océan. Pourvus d’une petite cuisine équipée et de tout le confort nécessaire, ils permettent d’accueillir jusqu’à six personnes. Côté bien-être, les clients peuvent profiter d’un moment de farniente dans cet hôtel avec piscine à débordement, échanger quelques balles sur le court de tennis ou bien s’octroyer un moment de détente au sein du spa Esthederm.

  • La Réserve Saint-Jean-de-Luz © DR
    La Réserve Saint-Jean-de-Luz © DR


Pour le déjeuner, le Lounge Elaïa propose une sélection de salades et de plats sur le pouce, à déguster dans les jardins de l’hôtel. À l’heure de l’apéritif, direction de Lounge Bar pour siroter un savoureux cocktail, avant de dîner sur la terrasse panoramique du restaurant Ilura, mené par le nouveau chef Bastien Soumoulou. Foie gras de canard Arnabar, poisson du jour de la criée, fromages de la maison Béñat, on y retrouve tous les produits phares du terroir basque, revisités avec créativité et rehaussés de saveurs venues d’ailleurs. Une véritable invitation au voyage. 

On aime tout particulièrement ? La situation géographique de l’hôtel, point de départ d’une somptueuse balade sur le sentier du littoral

La Réserve Saint-Jean-de-Luz 
47 clés et 44 appartements, à partir de 225€ la nuit.
1 Avenue Gaëtan Bernoville, Saint-Jean-de-Luz.

La Course fait partie de ces adresses confidentielles que se partagent les initiés et les voyageurs.

9. La Course, Bordeaux | Le grand chic en toute discrétion

Ancré dans l’élégant quartier du Jardin Public à Bordeaux, La Course fait partie de ces adresses confidentielles que se partagent les initiés et les voyageurs en quête d’expériences inédites pour un week-end détente. Niché dans un somptueux hôtel particulier, l’établissement de la collection Millésime (Château de Sacy en Champagne, La Palmeraie à La Baule, Grand Hôtel du Soleil d'Or à Megève...) perpétue le charme et la tradition des maisons d’hôtes d’antan, tout en invitant les clients au dépaysement. Au nombre de 5, les chambres et suites revendiquent chacune une identité affirmée.

  • La Course Bordeaux — cheminée © La Course
  • La Course Bordeaux — piscine © La Course

 


Bien vue : la suite Uriel, 60 m2 qui peut accueillir deux enfants dans le salon et la suite Seiros du nom de l’étoile la plus brillante du ciel, sa spectaculaire verrière et sa terrasse privée pourvue d’une piscine chauffée. Patrimoine bordelais oblige, la guesthouse de luxe propose également une session de dégustation au sein de sa cave privée, pour initier son palais aux subtilités des grands vins de Bordeaux. À noter également : La Course met à disposition de ses hôtes des vélos, afin de leur permettre de découvrir la ville sous un angle différent ! 

On aime tout particulièrement ? L’atmosphère intimiste du lieu, la décoration étudiée au millimètre près, et la sensation d’être « comme à la maison »… mais en mieux !

La Course Luxury Guest House
5 chambres et suites, à partir de 200€ la nuit.
69 Rue de La Course, Bordeaux.

10. Château de la Treyne, Lacave | Un Relais & Châteaux en Dordogne

Dressé sur les falaises de calcaire qui surplombent la Dordogne, le Château de la Treyne fait à ses hôtes la promesse d’un luxueux séjour entre nature et patrimoine historique. Édifié en 1342, il devient en 1982 la propriété de la famille Gombert, qui le transforme en hôtel 5-étoiles à l’issue de dix ans de travaux. Inscrit au titre des monuments historiques depuis 1990, le Château de la Treyne accueille ses clients au sein de ses 11 chambres et 7 suites. Les lits à baldaquins, tapisseries, toiles de Jouy et meubles anciens rendent hommage à l’âme du lieu, tout en offrant aux hôtes le confort moderne de ses cinq étoiles.

  • Le restaurant du Château de la Treyne domine la Dordogne © DR
    Le restaurant du Château de la Treyne domine la Dordogne © DR
     

Au-delà de son cadre remarquable, l’établissement tire son épingle du jeu grâce à son restaurant gastronomique, primé d’une étoile Michelin. Aux commandes : le chef Stéphane Andrieux, qui y célèbre depuis 1998 les richesses du Périgord et du Quercy. Ses asperges vertes du pays de Mallemort crues et cuites sur leur pulpe au jus de truffes s’y sont érigées en véritable classique, au même titre que son agneau du Quercy en croûte de sarriette, pomme boulangère et jus d'oignon. La promesse d’un week-end gastronomique de haut vol

On aime tout particulièrement ? Les splendeurs du grand salon Louis XIII dans lequel le dîner est servi, point d’orgue d’une expérience culinaire parfaite en tous points. 

Le Château de la Treyne
11 chambres et 7 suites, à partir de 330€ la nuit.
Château de la Treyne, Lacave.

11. Hôtel Ha(a)ïtza | Séjour de luxe au pied de la dune du Pilat

Outre la Co(o)rniche, l’hôtel Ha(a)ïtza s’impose comme le second joyau des environs de la dune du Pilat. À sa tête, le même trio gagnant : William et Sophie Téchouyeres, épaulés par le designer Philip Stacrk. Véritable institution de la Côte d’Argent depuis les années 1930, où ont séjourné Jeanne Lanvin, Charles Trenet et Yves Montand, l’établissement rouvrait ses portes en 2016 après une complète cure de jouvence. Si la façade de style néo-basque a été soigneusement conservée, les espaces communs prennent l’allure d’une galerie d’art branchée, grâce aux vitraux imaginés par Ara Starck. Les 37 chambres et 7 suites affichent un design plus épuré grâce à l’alliance de marbre gris, de bois clairs, de verrières et de miroirs aux plafonds.

  • Piscine dee Hôtel Ha(a)ïtza © DR
    Piscine de Hôtel Ha(a)ïtza © DR


Pensé comme un « mini-village », l’hôtel se dote d’une piscine accessible toute l’année, d’une salle de fitness, d’un spa, d’un salon de coiffure, d’une boulangerie-pâtisserie, d’un café façon brasserie et d’un restaurant gastronomique, le Skiff Club, doublement étoilé depuis 2020. On y découvre la cuisine de Stéphane Carrade qui a imaginé une carte très inspirée faisant la part belle aux produits de saison et de région. Un crédo qui a également valu à l’enseigne un macaron vert Michelin, pour récompenser sa vision durable de la gastronomie. De l’autre côté de la rue, le café H(a)aïtza cultive une ambiance brasserie, festive et décomplexée, façon « retour de plage », avec à la carte des produits frais et des plats simples : viandes grillées, poissons, tapas, jambons et saucissons servis à la coupe…

Hôtel Ha(a)ïtza 
30 chambres, 7 suites et un appartement, à partir de 275€ la nuit en basse saison.
1 Avenue Louis Gaume, Pyla-sur-Mer.

12. Hôtel Chais Monnet & Spa | S’immerger dans l’histoire du cognac

Prenant place au sein d’une ancienne distillerie d’eau de vie de Cognac bâtie en 1838 sur plus de deux hectares, l’hôtel Chais Monnet revendique une identité unique en son genre. Rachetés en 2016 par l’homme d'affaires anglo-iranien Javad Marandi, les Chais sont alors transformés en établissement 5 étoiles, après deux années de travaux d’envergure, sous la houlette de l’architecte Didier Poignant. En résulte un hôtel hors-norme, composé des trois bâtiments historiques et leurs charpentes d’origine, et d’un bâtiment moderne en verre et acier dont la façade évoque les nœuds de la vigne.

  • Rooftop du Chais Monnet © Grégoire Gardette
    Rooftop du Chais Monnet © Grégoire Gardette


Doté de 92 chambres et suites, d’une salle de fitness, d’une piscine intérieure et extérieure, d’un spa de 700 m² signé Olivier Claire, d’un jazz-bar et d’une brasserie contemporaine, le Chais Monnet expose toutes ses splendeurs dans un impressionnant chai cathédrale de 9 mètres sous plafond, qui abrite son restaurant gastronomique. Un décor singulier pour déguster les mets du chef Marc-Antoine Lepage, d’ores et déjà décoré d’une étoile Michelin. 

On aime tout particulièrement ? L’architecture du lieu qui fait le lien entre héritage et ancrage contemporain, le formidable rooftop et sa localisation idéale pour découvrir la ville et sa région depuis l'un des meilleurs hôtels de Cognac.

Hôtel Chais Monnet & Spa
92 chambres et suites, à partir de 230€ la nuit.
50 avenue Paul Firino Martell, Cognac. 

C’est grâce au restaurant gastronomique du légendaire Michel Guérard que l’hôtel tire véritablement son épingle du jeu.

13. Les Prés d’Eugénie | Le palace gastronomique de Michel Guérard

Situé au cœur de la station thermale d’Eugénie-les-Bains, dont le nom rend hommage à l’impératrice qui en était la marraine, ce cinq étoiles membre des Relais & Châteaux, niché dans un parc de 15 hectares, se fait l’écrin chic et champêtre d’un séjour bucolique. Composé d’un hameau de bâtisses édifiées aux XVIIIe et XIXe siècle, bordées de jardins féériques et de plantes exotiques, l’établissement s’impose comme un havre de paix où il fait bon se ressourcer. En témoignent sa « ferme thermale », abritée dans une ancienne demeure au charme pastoral, mais aussi son programme de cures botaniques et detox spécialement conçu pour renouer avec le bien-être et la sérénité.

  • © Les Prés d’Eugénie
    © Les Prés d’Eugénie
     

Outre son cadre idyllique, l’adresse s’illustre aussi comme une destination gastronomique d’excellence. Le restaurant L’Orangerie propose ainsi une cuisine de saison, et notamment le fameux menu Minceur qui fait la renommée de la maison depuis les années 1970, tandis que la Ferme aux Grives permet aux hôtes de découvrir une cuisine gasconne aussi généreuse que chaleureuse et l’immense cheminée sert à rôtir des pièces de viandes. Mais c’est grâce au restaurant gastronomique du légendaire Michel Guérard que l’hôtel du sud-ouest tire véritablement son épingle du jeu. Triplement étoilé Michelin depuis 1977, le chef, l'une des figures de la Nouvelle Cuisine aux côtés de Paul Bocuse, des frères Troisgros ou d'Alain Chapel, a formé de nombreux chefs. Depuis 2017, on découvre Hugo Souchet à la tête des cuisines. Ce dernier passé chez Yannick Alléno, Philippe Mille, Daniel Boulud à New York, Alain Ducasse à Monaco relève avec talent le défi que représentent les restaurants d’Eugénie : le duo travaille en parfaite harmonie pour nous régaler de plats hors du commun : œuf poule au caviar osciètre, homard « Tourne-Feu », jeune pigeon sur les braises. Il y a même un grand menu végétarien. 

On aime tout particulièrement ? Le charme bucolique et romantique de l’établissement, qui offre une nouvelle interprétation à la notion de « palace ».

Les Prés d’Eugénie
45 chambres et suites, à partir de 380€ la nuit.
334 Rue René Vielle, Eugénie-les-Bains

Nous recommandons aussi