Vous êtes ici

"50 Best" : tout savoir sur la liste des 50 meilleurs restaurants du monde 2015

La rédaction Yonder, Le lundi 01 juin 2015
Les World's 50 Best : la liste des 50 meilleurs restaurants du monde dévoilée le 1er juin 2015 à Londres lors d'une cérémonie en présence des chefs.
Comme chaque année, les World's 50 Best ont dévoilé leur liste des 50 meilleurs restaurants dans le monde. Tous les résultats de classement controversé, qui a réussi à s'imposer comme les Oscars de la gastronomie globale, sont sur Yonder

Comme chaque année depuis 2005, les World's 50 Best ont dévoilé leur liste des 50 meilleurs restaurants dans le monde lors d'une cérémonie à la Guildhall de Londres. Que nous réserve l'édition 2015 de ce classement sponsorisé par San Pellegrino et Acqua Panna, de plus en plus controversé auprès des chefs français et pourtant désormais reconnu auprès de la planète gastronomique  ?

Nos réponses ci-dessous.

El Celler de Can Roca, le meilleur restaurant du monde en 2015

Le restaurant catalan des frères Roca, El Celler de Can Roca à Gérone (Espagne) obtient donc le titre suprême de meilleur restaurant au monde, deux ans après l'avoir obtenu pour la première fois en 2013.

Le restaurant danois de René Redzepi perd donc sa première place et par la même occasion, l'opportunité d'être couronné pour la cinquième fois en six ans.

Peu de surprises dans le top 10

L'Osteria Francescana triplement étoilée de Massimo Bottura à Modène grimpe d'une place pour atteindre la deuxième marche du podium, tandis que Noma arrive en troisième place du classement. Eleven Madison Park (New York), Mugaritz (Saint-Sébastien, Espagne), Dinner by Hesthon Blumenthal (Londres), et D.O.M (São Paulo, Brésil) restent dans le top 10.

Trois sortants tout de même : Alinea (Chigago), maintenant 26ème, Arzak (Espagne) désormais 17ème, et The Ledbury (Londres), 20ème laissent leurs places à trois transfuges du top 20 2014 : Central (Lima, Pérou) qui s'adjudge directement la 4ème place (contre la 15ème en 2014), Narisawa (Tokyo, Japon), 8ème contre 14ème en 2014, et Gaggan (Bangkok, Thaïlande) qui grimpe de 7 places (10ème contre 17ème).

Les restaurants français toujours peu présents dans le top 50

Absents du top 10, les chefs français restent toujours relativement discrets dans la liste des 50 mais progressent comparativement à l'année précédente. La liste exhaustive des cinq restaurants français dans le classement 2015 :

- Mirazur,  Mention (n°11, stable vs 2014)

- L'Arpège d'Alain Passard, Paris (n°12, + 13 places)

- Le Chateaubriand d'Inaki Aizpitarte, Paris (n°21, +6)

- L'Astrance de Pascal Barbot, Paris (n°36, +2)

- Alain Ducasse au Plaza Athénée (n°47, de retour dans le classement)

Quatre autres adresses françaises se hissent entre les places 50 et 100 : Septime à Paris (57, -5), L'Atelier de Joël Robuchon à Paris (63ème, -32), La Maison Troigros à Roanne (78ème) et enfin le Louis XV à Monaco (82ème).

Les autres évolutions marquantes du classement 2015

Le restaurant moscovite White Rabbit du chef Vladimir Mukhin entre directement à la 23ème position du classement, alors qu'Asador Etxebarri (Atxondo, Espagne) bénéficie de la meilleure progression, grimpant de la 34ème à la 13ème place.

Hormis White Rabbit, six autres restaurants font leur entrée dans leur top 50 de l'année, essentiellement à l'arrière du classement :

- le restaurant immersif qui fait sensation à Shanghai, Ultraviolet (Shanghai, Chine) en 24ème position 

- le comptoir à tapas délirant des frères Adriá Tickets à Barcelone et Boragó (Santiago du Chili), ex-aequo en 42ème position

- Maido (Lima, Pérou - 44ème position)

- Relae (Copenhague, Danemark - 45ème position)

Blue Hill at Stone Barns, le restaurant à la campagne de Dan Barber dans la vallée de l'Hudson (Etat de New York - 49ème position).

Un classement de plus en plus controversé

Comme nous le signalions déjà l'an passé, le classement établi par les World's 50 Best est loin de faire l'unanimité auprès des gastronomes de tout poil, et en particulier les défenseurs de la haute cuisine à la française.

Pour les détracteurs du classement, la liste établie par les World's 50 Best se distingue autant par l'opacité de son système de vote que par l'absence d'une méthodologie claire, ne laissant aucune place au doute. Le journaliste et critique gastronomique Périco Légasse évoquait ainsi l'an dernier une « une immense pantalonnade », qui, loin de toutes considération culinaire, serait une machine à récompenser les restaurants qui font le buzz, plutôt que les restaurants offrant la meilleure cuisine.

Un avis que partagent Zoe Reyners et Hind Meddeb, initiateurs du mouvement contestataire Occupy 50 Best, qui ont dans leur ligne de mire le manque de transparence du système de vote mais aussi l'ingérence des principaux sponsors du classement, qu'ils soient des marques (San Pellegrino ou Acqua Panna, deux marques du groupe Nestlé) ou des Etats (le Pérou ou Singapour, partenaire du classement et surrepresentés selon eux dans le classement).

Sur le site du mouvement, une pétition au nom des « gourmets de tous les pays, cuisiniers, critiques gastronomiques ou simples amoureux de la bonne chère » demandant aux partenaires publics et privés des World's 50 Best d'arrêter de « soutenir ce classement opaque, sexiste et complaisant, qui fait primer le nationalisme culinaire sur la qualité des mets et la notoriété des chefs sur la satisfaction des clients, voire leur santé. »

Dans le viseur des contestataires, les chefs René Redzepi, Ferran Adrià et Heston Blumenthal, tous trois adeptes de cuisine moléculaire, et qui ont pour triste point commun d'avoir tous envoyé leurs clients à l'hôpital pour cause d'intoxications alimentaires (ce qui est factuellement juste même si les causes officielles de ces intoxications ne permettent pas nécessairement d'incriminer les techniques des chefs...).

Une initiative qui a trouvé un écho particulier chez les plus grands chefs français puisqu'on retrouve parmi les signataires de la pétition de nombreux chefs français étoilés, de Joël Robuchon (pourtant récompensé par les World's 50 Best) à Jean-André Charial (Oustau de Baumanière) en passant par Thierry Marx, Georges Blanc ou l'argentin Francis Mallman.

Et en France, c'est même Arnaud Tillon, le responsable des marques de Nestlé Waters (le groupe parent de San Pellegrino et Acqua Panna) qui s'est dit préoccupé par le manque de transparence dans l'établissement du classement ! 

Plus de transparence promise du côté des World's 50 Best

Du côté britannique, l'initiative contestataire française passe mal. Un bras de fer a été engagé pour faire en sorte que le mouvement Occupy 50 Best ne puisse plus utiliser le logo du classement sans autorisation. Le site des perturbateurs a ainsi été mis hors ligne par l'hébergeur OVH dans la foulée de sa mise en ligne avant de revenir dans une version épurée du logo fauteur de troubles.

Pour autant le groupe de marketing William Reed, détenteur des World's 50 Best, ne souhaite pas déclencher la guerre, promettant à Zoe Reyners et Hind Meddeb de laisser leur mouvement s'exprimer librement et se défendant d'avoir fait appel au cabinet Deloitte pour assurer une meilleure transparence dans son classement.

Ainsi, le groupe britannique a déclaré « travaillé cette année, pour la première fois,  avec le cabinet de conseil Deloitte en tant qu'arbitre indépendant officiel. L'arbitrage par Deloitte assurera la protection de l'intégrité et de l'authenticité du processus de vote. »

La liste complète des restaurants récompensés en 2015

On vous laisse donc vous faire votre propre avis en jetant un coup d'oeil à la liste complète des restaurants récompensés par les World's 50 Best.

1. El Celler de Can Roca, Gérone (Espagne) - Meilleur restaurant du Monde et d’Europe

2. Osteria Francescana, Modène (Italie)

3. Noma, Copenhague (Danemark)

4. Central, Lima (Pérou) - Meilleur restaurant d’Amérique Latine, sponsorisé par Acqua Panna

5. Eleven Madison Park, New York (USA) – Meilleur restaurant d’Amérique du Nord, sponsorisé par Acqua Panna

6. Mugaritz, Saint-Sébastien (Espagne)

7. Dinner by Heston Blumenthal, Londres (Royaume-Uni)

8. Narisawa, Tokyo (Japon) – Meilleur restaurant d’Asie, sponsorisé par Acqua Panna

9. D.O.M., São Paulo (Brésil)

10. Gaggan, Bangkok (Thaïlande)
 

11. Mirazur, Menton (France)

12. L’Arpège, Paris (France)

13. Asador Etxebarri, Atxondo (Espagne) – Meilleure progression

14. Astrid Y Gastón, Lima (Pérou)

15. Steirereck, Vienne (Autriche)

16. Pujol, Mexico (Mecique)

17. Arzak, Saint-Sébastien (Espagne)

18. Le Bernardin, New York (USA)

19. Azurmendi, Larrabetzu (Spain)

20. The Ledbury, Londres (Royaume Uni)
 

21. Le Chateaubriand, Paris (France)

22. Nahm, Bangkok (Thaïlande)

23. White Rabbit, Moscou (Russie) – Meilleure nouvelle entrée

24. Ultraviolet, Shanghaï (Chine) – Nouvel entrant

25. Fäviken, Järpen (Suède)

26. Alinea, Chicago (USA)

27. Piazza Duomo, Alba (Italie)

28. The Test Kitchen, Le Cap (Afrique du Sud) – Meilleur restaurant d’Afrique, sponsorisé par Acqua Panna

29. Nihonryori RyuGin, Tokyo (Japon)

30. Vendôme, Bergisch Gladbach (Allemagne)
 

31. Restaurant Frantzén, Stockholm (Suède)

32. Attica, Melbourne (Australie) – Meilleur restaurant d’Océanie, sponsorisé par Acqua Panna

33. Aqua, Wolfsburg (Allemagne)

34. Le Calandre, Rubano (Italie)

35. Quintonil, Mexico (Mexique)

36. L'Astrance, Paris (France)

37. Biko, Mexico (Mexique)

38. Amber, Hong Kong (Hong Kong)

39. Quique Dacosta, Denia (Espagne)

40. Per Se, New York (USA)
 

41. Mani, São Paulo (Brésil)

42. Tickets, Barcelone (Espagne) – Nouvel entrant et Boragò, Santiago (Chili) – Nouvel entrant

44. Maido, Lima (Pérou) – Nouvel entrant

45. Relae, Copenhague (Danemark) – Nouvel entrant et meilleur restaurant durable

46. Restaurant André, Singapour (Singapour)

47. Alain Ducasse au Plaza Athénée, Paris (France)

48. Schloss Schauenstein, Fürstenau (Suisse)

49. Blue Hill at Stone Barns, Tarrytown (Etat de New York, USA) – Nouvel entrant

50. The French Laundry, Yountville (Californie, USA)
 

Le reste du classement (places 51 à 100) ainsi que le palmarès des éditions précédentes sont à retrouver sur le site dédié à l’événement.

Crédit image : © The World’s 50 Best Restaurants 2015, sponsored by S.Pellegrino & Acqua Panna, and onEdition Photography, the official photographers for 2015