Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le mercredi 29 avril 2015
72 heures à...

36 heures à Saint-Tropez hors-saison : les bonnes adresses du village jet-set

Ni embouteillages, ni méga-yachts, celle qu’on surnomme familièrement St-Trop’ présente un tout autre visage au printemps. (Re)découverte du plus célèbre des villages de la Côte d’Azur entre farniente, balade et bonne chère.
  • La plage de Pampelonne, où est installé le mythique Club 55 : un ciel nuageux mais des couleurs magnifiques | © Yonder.fr
    La plage de Pampelonne, où est installé le mythique Club 55 : un ciel nuageux mais des couleurs magnifiques | © Yonder.fr
  • Au Club 55, les légumes du potager bio de Patrice de Colmont, le maître des lieux| © Yonder.fr
    Au Club 55, les légumes du potager bio de Patrice de Colmont, le maître des lieux| © Yonder.fr
  • Derrière la citadelle, une petite route permet de rejoindre le sentier du littoral, superbe balade longeant la mer tout au long de la presqu’île de St-Tropez | © Yonder.fr
    Derrière la citadelle, une petite route permet de rejoindre le sentier du littoral, superbe balade longeant la mer tout au long de la presqu’île de St-Tropez | © Yonder.fr
Cantine de l'équipe du film "Et Dieu créa la femme" avec Roger Vadim et Brigitte Bardot, le Club 55 est le restaurant de plage mythique de St-Tropez.

Les méga-yachts des stars d’Hollywood et des oligarques russes, le ballet des Ferrari et Lamborghini, les dizaines de milliers d’euros dépensés en champagne au VIP Room, l’image bling-bling colle à la peau de St-Trop’ depuis bien longtemps.

Pourtant, en prenant le temps de s’y arrêter au printemps, alors que la saison commence à peine, on (re)découvre avec plaisir un village coloré où fait bon flâner, entre terrasses, shopping, bonnes tables, visites et promenades de bord de mer.

On partage avec vous le programme en douze étapes pour profiter de Saint-Tropez différemment.

JOUR 1

14h – Déjeuner sur la plage, au mythique Club 55 (plage de Pampelonne)

Jusqu’à 1 000 couverts par jour en haute-saison, 350 transats sur la plage et un nombre incalculable de boissons servies sur la plage, le Club 55 sur la fameuse plage de Pampelonne est – c’est le moins qu’on puisse dire – une affaire qui tourne.

Si le restaurant familial, cantine de l'équipe du film Et Dieu créa la femme avec Roger Vadim… et Brigitte Bardot en 1955, est archi-comble pendant l’été, l’ambiance est bien plus sereine hors-saison.

On peut alors profiter d’un déjeuner en toute simplicité, sans être harassé par la foule ou le défilé des VIP. Au menu, poisson grillé et légumes bios. Patrice de Colmont, le propriétaire des lieux a depuis peu sa propre ferme, où il travaille la terre à l'aide de chevaux de trait, pour assurer au restaurant l’autosuffisance légumière !

16h – Découvrir les œuvres du Musée de l’Annonciade (Rue Georges Clemenceau)

A deux pas du VIP Room et du Papagayo, le Musée de l'Annonciade, créé en 1922, rappelle que la ville de Saint-Tropez fut l'un des foyers les plus actifs de l'avant-garde picturale au début du siècle dernier.

Considéré comme précurseur en matière d’art moderne, le musée, installé dans l’ancienne chapelle Notre-Dame de l’Annonciade (XVIème siècle), abrite des œuvres majeurs des mouvements Nabis, pointilliste et Fauve, d’artistes tels que Paul Signac, Georges Seurat, Maximilien Luce, Pierre Bonnard ou encore Matisse, Raoul Dufy, Georges Braque ou Maurice Utrillo.

Pas si mal pour le musée d’un village de 4 500 habitants !

  • La jetée du Club 55 permet aux possesseurs de bateaux de venir déjeuner au célèbre restaurant de plage | © Yonder.fr
  • Décoration soignée, imaginée par Sybille de Margerie, dans les suites de l’Hôtel de Paris | © Yonder.fr

 

Portées par les stars et vendues chez Bergdorf Goodman à New York, les sandales tropéziennes K.Jacques sont toujours fabriquées à Saint-Tropez.

 

17h – Acheter ses sandales tropéziennes chez K.Jacques (28 rue Henri Seillon)

L’histoire des sandales tropéziennes K. Jacques, vendues aux quatre coins du monde et portées par toute les stars de la planète, remonte à 1933. Jacques Keklikian et sa femme, réfugiés arméniens, ouvrent cetta année-là un petit magasin-atelier, au 39 rue Allard. Habile de ses mains, Jacques commence à fabriquer des  sandales à lanières de cuir. Son épouse, Elise, apporte sa touche de créativité. Et rapidement, les sandales faites mains du couple arménien séduisent les stars ayant fait de Saint-Tropez leur lieu de villégiature préféré sur la Côte.

Plus de 80 ans plus tard, les sandales à lanières, toujours fabriquées de manière artisanale dans les ateliers de la marque sur la commune de Saint-Tropez, continuent de faire la renommée du village dans le monde entier. Si elles peuvent être achetées chez Bergdorf Goodman à New York, ou personnalisées sur demande après avoir été commandés sur Internet, le chic du chic consiste encore à les acheter dans la boutique flagship de la rue Henri Seillon.

 

17h30 – Déguster une part de véritable tarte tropézienne

Pour comme le Club 55, l’histoire de la Tarte Tropézienne remonte à 1955 et au tournage de Et Dieu créa la femme. L’équipe du film découvre à l'époque la brioche à la crème d’Alexandre Micka, installé place de la Mairie. Brigitte Bardot adore le dessert et suggére immédiatement au jeune pâtissier de baptiser son gâteau « La Tarte de Saint-Tropez ».

Alors que la célèbre tarte, que l’on trouve désormais déclinée dans toutes les pâtisseries de France et de Navarre, s’apprête à célébrer son soixantième anniversaire en juillet prochain, Saint-Tropez reste évidemment le lieu rêvé pour déguster la recette originale et authentique, restée inchangée depuis sa création en 1955 par Alexandre Micka.

Rendez-vous pour cela dans l’une des quatre boutiques du village, comme celle du 13 avenue Général Leclerc, à deux pas de chez K.Jacques.

 

18h – Faire une pause au splendide pop-up store Chanel (1 avenue du Général Leclerc)

Pour la sixième année consécutive, Chanel s’installe dans le village varois en ouvrant une boutique aussi éphémère que spectaculaire.

La maison de Karl Lagerfeld investit une nouvelle fois l’hôtel particulier La Mistralée, face à l’Hôtel de Paris et la Gendarmerie (celle du film) dans un décor estival oscillant entre pool house, jardin luxuriant et atmosphère provençale. Le rendez-vous incontournable des amoureux de la mode. 

 

19h – Prendre l’apéro sur le rooftop de l’Hôtel de Paris

De l’autre côté de la place Blanqui et de la Traverse de la Gendarmerie, l’Hôtel de Paris, encore lui. Plutôt que de faire comme tout le monde en allant s’installer en terrasse chez Sénéquier sur le port, on grimpe au dernier étage de l’hôtel 5-étoiles où l’on pourra tranquillement s’installer au bord de la piscine, un cocktail à la main, tout en profitant de la vue sur les toits colorés des alentours.

 

20h – S’offrir un dîner trois-étoiles chez Arnaud Donckele à La Vague d’Or

D’un hôtel à l’autre. On quitte de l’Hôtel de Paris pour rejoindre, en à peine dix minutes de marche, La Résidence de la Pinède (plage de Bouillabaisse).

C’est dans le cadre de cet hôtel 5-étoiles qu’officie Arnaud Donckele, l’un des derniers chefs français à avoir été récompensé de trois-étoiles par le Guide Michelin, en 2013. Le jeune prodige normand y sublime la cuisine méditerranéenne avec une inspiration et une exigence rarement égalées.

Pour les amateurs de bonne chère, c’est la table incontournable de la région. Mais attention, la qualité se paie ici au prix fort : comptez au minimum 400€ par tête pour les menus dégustations du Chef et leurs accords mets-vins concoctés par le sommelier Franck Perroud.

  • Le rooftop de l’Hôtel de Paris, lieu idéal pour se relaxer à l’heure de l’apéro | © Yonder.fr
  • Ruelles colorées dans le centre historique du village | © Yonder.fr

 

Après s'être baladé sur le Sentier du Littoral, on comprend mieux pourquoi la beauté de région a séduit quelques happy few dans les années 1950.

 

JOUR 2

11h – Faire le plein de rosé au Château Saint-Maur

Déjà propriétaire depuis plus de 25 ans, de la Quinta do Pessegueiro dans le Douro, le roi des vêtements pour enfants Roger Zannier s’est donné pour objectif de faire du Château Saint-Maur, sur la commune de Cogolin (à 15 minutes de Saint-Tropez), une référence en terme de rosé provençal.

Après quelques dizaines d’hectares rachetés et des millions d’euros investis dans une cave ultra moderne, le défi semble en passe d’être relevé avec L’Excellence, la cuvée de prestige du domaine, parfaite pour accompagner les dîners estivaux les plus exigeants. Et évidemment, rien de mieux pour ramener une caisse de ce Cru Classé que de passer par le Château lui-même, où l’on pourra déguster les différents vins maisons en contemplant les vignes à perte de vue.

 

13h – Flâner dans les ruelles colorées du village

Avant de s’imposer comme la destination préférée des privilégiés, Saint-Tropez était avant tout un charmant village de marins, aux ruelles séduisantes et aux couleurs chaudes. Si les boutiques ont envahi une bonne partie du centre historique, il n’en reste pas moins qu’une balade au gré des passages et des places, permet de découvrir un village provençal à l'authenticité indiscutable

On ne manquera pas, pendant la promenade, la place de l'Ormeau, placette méditerranéenne par excellence, avec son décor façon carte postale.

 

14h30 – Se balader le long de la mer, sur le fantastique Sentier du Littoral

Ceux qui ne voient en Saint-Tropez qu’une vaste concentration de boutiques de luxe et de lieux tape-à-l’œil seraient bien inspirés d’aller se promener sur le Sentier du Littoral, que l’on rejoindra à gauche de l’historique Citadelle, en direction du cimetière marin.

Au programme, une longue balade longeant les eaux bleues turquoises de la Méditerranée. On comprend mieux pourquoi la beauté de région a séduit quelques happy few il y a de cela quelques décennies.

La zone n’est certes plus sauvage, elle est au contraire bordée de somptueuses villas et autres domaines dominant la mer, mais elle est située à l’abri des routes ou de toute autre forme de nuisance moderne. Ou quand la nature s’impose sur le matérialisme.

 

17h30 – S’enthousiasmer pour les tournois de pétanque de la place des Lices

De retour dans le village, et avant de ne quitter Saint-Tropez pour de bon, on s’arrête sous les platanes centenaires de la place des Lices. C’est ici en effet que se disputent les plus grandes parties et compétitions de pétanque, le jeu de boule provençal par excellence. La plupart des cafés entourant la place possèdent ainsi leurs propres casiers à boules aux noms des plus grands boulistes de la région.

Pour ceux qui souhaiteraient s’essayer au jeu, Le Café vous prêtera même des boules pour jouer devant sa terrasse autour d’un bon pastis !

  • Paysage idyllique le long du Sentier du Littoral | © Yonder.fr
  • De splendides voiliers fascinent les badauds dans la marina du village | © Yonder.fr

 

Où dormir avec style ?

Comptant à peine plus de 5 000 habitants, le mythique village varois ne compte pas moins de trois adresses membres de la prestigieuse collection The Leading Hotels of the World :

- Hôtel Byblos Saint-Tropez : difficile de faire plus mythique que cet hôtel célèbre dans le monde entier pour avoir vu défilé tout ce que la planète compte de VIP et jet-setteurs depuis les années 60. C'est ici que Mick Jagger demanda sa première femme au mariage. Mais au-delà de l'histoire légendaire, le Byblos reste à l'heure actuelle l'un des plus beaux hôtels de Saint-Tropez. Charme fou, confort impeccable, situation de rêve, gastronomique signée Ducasse, pas de doutes le Byblos reste bel et bien une référence, à Saint-Tropez mais aussi sur toute la Côte d'Azur.