Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le vendredi 17 juillet 2015
Grand angle

Une semaine à Ibiza : le programme des meilleures fêtes de la saison 2015

Des fêtes tous les jours de la semaine, des dizaines de soirées, des milliers de clubbers… Pas forcément évident de s’y retrouver. On fait le point pour vous sur le meilleur de la saison 2015, pour faire la fête jour et nuit du lundi au dimanche et du dimanche au lundi !
  • Solomun devant un public conquis pour son outdoor party à Destino © Destino
    Solomun devant un public conquis pour son outdoor party à Destino © Destino
  • Music On, la résidence de Marco Carola le vendredi soir, s'est imposée comme l'une des fêtes les plus fréquentées de l'île © Music On
    Music On, la résidence de Marco Carola le vendredi soir, s'est imposée comme l'une des fêtes les plus fréquentées de l'île © Music On
  • Solomun+1, chaque dimanche : la meilleure soirée du Pacha © Pacha
    Solomun+1, chaque dimanche : la meilleure soirée du Pacha © Pacha
  • Scénographie spectaculaire à Ushuaïa pendant la soirée ANTS © Ushuaïa
    Scénographie spectaculaire à Ushuaïa pendant la soirée ANTS © Ushuaïa
  • Jet de CO2 pour refroidir les clubbers pendant la mythique Cocoon, le lundi à l'Amnesia © Cocoon
    Jet de CO2 pour refroidir les clubbers pendant la mythique Cocoon, le lundi à l'Amnesia © Cocoon
Sets hypnotiques, soundsystem ultra puissant, party people aguerris et excès en tous genres plongent le club dans une atmosphère complètement loco !

Mise à jour 8 octobre 2016 : retrouvez ici notre bilan complet de la saison 2016 à Ibiza (classement des meilleures soirées et actualités marquantes)

Parce qu’il est possible de complètement passer son séjour à Ibiza en ne connaissant pas les place to be, nous vous proposons cette année un tour d’horizon complet de la saison 2015, jour par jour, après-midi et nuit, pour être sûr et certain d’être toujours au bon endroit, au bon moment quel que soit le jour de la semaine ou l’heure de la journée.

En complément de notre guide des meilleures soirées de la saison 2014, vous trouverez donc un panorama complet des fêtes les plus courues de l’île cette saison. Enjoy !

Le lundi : les mythiques Circoloco et Cocoon

La semaine commence très, très fort à Ibiza avec deux de ses parties les plus mythiques.

Le jour

Si l’on arrive par avion, on restera dans le secteur de l’aéroport. C’est en effet au DC-10, club jouxtant littéralement l’aéroport (d’où la référence aéronautique), que se joue l’une des fêtes qui a le plus contribué à asseoir la renommée de l’île sur la scène techno mondiale : Circoloco.

Depuis 1999, la crème de la house, techno, deep house ou minimale (Seth Throxler, Tale of Us, Nicole Moudaber, Martinez Brothers, Nina Kraviz, D’julz, David Squillace, Jamie Jones, Dixon) se réunit façon collectif (et abandonnant en général son cachet habituel) pour une soirée réputée pour être épique. Sets hypnotiques, soundsystem ultra puissant, party people aguerris et excès en tous genres (on ne vous fait pas de dessin) plongent le club dans une atmosphère complètement loco ! Âmes sensibles, s’abstenir.

Ibiza 2015 - Circoloco - DC-10
A Circoloco, la fête commence à l'extérieur dès le milieu de l'après-midi © Circoloco

La nuit

Demandez à n’importe quel connaisseur d’Ibiza, il vous dira la même chose : le lundi, c’est Cocoon. Il faut dire que la soirée, créée par le pionnier de la scène techno Sven Väth il y a plus de quinze ans, a su s’imposer comme l’une des références en la matière sur l’île. Puriste (il ne que joue que des vinyles), charismatique, généreux, il illumine l’Amnesia par sa simple présence. Ce qui ne l’empêche pas de s’entourer de certains des meilleurs DJs au monde, qu’ils viennent de la deep house comme ses compatriotes Âme ou Solomun ou qu’ils soient les porte-étendards de la techno minimale (Ricardo Villalobos, Richie Hawtin, Sonja Moonear) ou de la culture rave (Popof). Absolument incontournable.

Ibiza 2015 - Cocoon - Amnesia
Sven Väth (à droite), le patron de Cocoon avec son confrère et ami Solomun, sur la Terrace de l'Amnesia © Cocoon / Phrank.net

L’occasion pour le vétéran Carl Cox, de montrer à la face du monde pourquoi il a été élu meilleur DJ du monde à trois reprises dans les années 1990.

Le mardi : la deep house de Diynamic Outdoor et la techno percutante de Carl Cox

Le jour

Pour se remettre de l’intense soirée techno de la veille, rien de tel que de faire un tour par le Beachouse, un chiringuito (bar de plage) chic et relax installé tout au bout de la célèbre Playa en Bossa . C’est ici que, chaque mardi de la saison, se réunissent les poulains de Solomun, l’un des nouveaux patrons de l’île qui a installé en ce lieu Diynamic Outdoor, la résidence estivale du label hambourgeois Diynamic.

Adriatique, Kollektiv Turmstrasse, Stimming, H.O.S.H., Karmon, NTFO, Roberto Calzetta & Twin Soul et le maître lui-même, Solomun, se relaient chaque mardi derrière les platines pour dérouler des sets qui ont le mérite de séduire tout autant les passionnés que les plus néophytes. Pour ne rien gâcher, l’accès à Diynamic Outdoor est gratuit et les bières se négocient à seulement 5 €. Absolument parfait pour se mettre dans l’ambiance.

Ibiza 2015 - Diynamic Outdoor - Beachouse
La fête commence sur la plage au Beachouse pendant Diynamic Outdoor © Tasya Menaker 205

La nuit

Si vous souhaitez absolument être là où ça passe, pas de doute, on enchaîne directement au Space, un peu plus loin le long de la plage. C’est là que Carl Cox tient pendant une douzaine de semaines (de début juillet à mi-septembre) sa résidence Music is Revolution – The Next Phase. L’occasion pour le vétéran britannique, âgé de 52 ans désormais, de montrer à la face du monde pourquoi il a été élu meilleur DJ du monde à trois reprises dans les années 1990. Car chaque mardi, Carl Cox, accompagné d’un parterre hallucinant de DJs lui accordant leur confiance (Adam Beyer, John Digweed, Monika Kruse, Marco Carola, Nina Kraviz, Carl Craig, Sasha, Nicole Moudabet///) est rejoint par plus de 5 000 clubbers pour l’une de ces soirées à la  techno énergique et sans concessions qui continue de faire la légende de l’île.

Ibiza 2015 - Carl Cox - Space
Le légendaire Carl Cox devant une foule compacte au Space © Space / Nel G

Si la techno vous lasse, la bonne nouvelle est qu’il existe le mardi trois alternatives crédibles, chacune dans leur style : Together à l’Amnesia pour les amateurs de bass, dubstep, drum & bass (Skrillex, Chase & Status, Pendulum, Sigma…), Flower Power, l’hommage kitschouille du Pacha aux années hippies d’Ibiza et Tribal Sessions, chaudron house, à « l’intimiste » (1 500 personnes seulement) au Sankeys, cousin baléarique du célèbre club mancunien du même nom.

Le mercredi: immersion EDM à Ushuaïa et ambiance underground au DC-10, le grand écart !

Le jour

Si notre sélection fait clairement la part belle aux soirées les plus exigeantes musicalement, pourquoi ne pas faire un écart en allant assister au live  EDM-pop-house d’Axwell et Sebastian Ingrosso, deux anciens membres de la fameuse Swedish House Mafia ? Entre deux festivals gigantesques qu’ils rejoignent en jet privé, les deux compères régalent chaque mercredi le public d’Ushuaïa de leur show millimétré, à mi-chemin entre le DJ set, le concert et le spectacle pyrotechnique. Le tout au bord de la spectaculaire piscine d’Ushuaïa, l’hôtel-club qui a révolutionné le day clubbing sur l’île à son ouverture en 2011.

Ibiza 2015 - Axwell-Ingrosso - Ushuaïa
Le show impressionnant d'Axwell et Ingrosso à Ushuaïa © Lex Masberg / Ushuaïa 

La nuit

Cette saison, LA soirée du mercredi, celle dont tout l’île parle, est sans aucun doute Paradise, la résidence de Jamie Jones qui, à la manière des DJs les plus fameux de l’île, sait s’entourer d’un panel d’artistes venus de tous les horizons (Maya Janes Cole, Dixon, Paco Osuna, Adam Beyer, Guy Gerber, Cajmere, Art Department, Dubfire, Nic Fanciulli, Magda, Joseph Capriati).

Attention au choc de cultures si vous êtes passés par Ushuaïa plus tôt dans la soirée. Underground, pointue, adulte, épique : Paradise est l’antithèse de l’univers pop et mainstream d’Axwell et Ingrosso.

Ibiza 2015 - Paradise - DC-10
Jamies Jones dans le DJ booth du DC-10 © Paradise

Particularité de la saison, le mecredi est marqué par des nouvelles résidences dans les grands clubs de l’île. Citons notamment Hyte (Amnesia) sous l’égide d’un autre géant de la techno, Loco Dice, qui amène dans ses valises pour une dizaine de dates l’excellentissime Maceo Plex (aussi talentueux qu’accessible) parmi d'autres grands noms ; My House (Pacha) emmenée par Martin Solveig qui s’entoure d’une myriade de DJs et producteurs aussi variés que Diplo, A-Trak ou Kaskade ou ou encore We Love… Sankeys, transfuge de la soirée dominicale du Space dont les ambitions ont été revues à la baisse, ce qui ne l’empêche pas d’afficher un line-up sans faute.

Programmation fantastique, lieu splendide, ambiance explosive et concentration ahurissante de beautiful people : la recette gagnante de Destino.

Le jeudi: Destino, Destino, Destino !

Le jour

Alors que le soleil est encore haut dans le ciel, on file à Cap Martinet pour rejoindre Destino, le resort chic et branché récemment ouvert par le Pacha à moins de 10 minutes de son club flagship.

Après deux années d’hésitation dans la programmation, le Destino a trouvé sa voie en proposant alternativement chaque jeudi de la saison deux soirées outdoor absolument incontournables :

  • Solomun+Live au cours de laquelle Solomun décline son concept de +1 autour d’un live (il a commencé très fort en invitant Paul Kalkbrenner pour l’ouverture de la saison)
  • Luciano & Friends : l’occasion de retrouver l'artiste suisse d’origine chilienne. Définitivement l’un des DJs les plus emblématiques de la scène baléarique, il est célèbre pour ses sets tech-house aux montées interminables

Ajoutez à cela des prix abordables (10€ le long drink en l’achetant en bulk), un lieu splendide, une ambiance explosive et concentration ahurissante de beautiful people et vous obtiendrez LA fête qui plaira à tout le monde, connaisseurs comme novices, amateurs de son underground et amoureux de lieux classieux.

Ibiza 2015 - Solomun Live - Destino
Clubbing outdoor au Destino, le resort du Pacha au Cap Martinet © Destino

La nuit

Le jeudi soir est traditionnellement un jour de la semaine très chargé sur l’île avec trois résidences que tout oppose mais qui ont le mérite d’être chacune hautement populaire auprès de leurs publics respectifs.

A l’Amnesia, Cream, qui célèbre en 2015 sa 21ème saison (un record) est la fête la plus typiquement "ibizesque"  avec son remplissage dépassant allégrement les 100% et son ambiance déjantée unique. Le line-up ? Des noms populaires de la house, progressive, trance et électro actuelles, d’Eric Prydz - qui y fait quelques-une de ses très apparitions européennes - à Paul van Dyk, de Fatboy Slim à Sasha, d’Above & Beyond à Pete Tong. Du bon et du moins bon mais la garantie de passer un moment explosif. 

Ibiza 2015 - Cream - Amnesia
Cream, la plus ancienne soirée de l'île, fête en 2015 ses 21 ans © Amnesia Ibiza

Au Space, chaque jeudi soir, Richie Hawtin, pape de la minimale, est le patron d’ENTER., le sanctuaire de tous les amateurs de sonorités dark, qu’elles soient techno, deep house ou berlinoises. Décoration impressionnante, son ultra puissant (à la limite du supportable), liste de guests interminable (Adam Beyer, Guy Gerber, Âme, Nina Kraviz, Sven Väth, Dubfire, Maceo Plex, Mano Le Tough, Recondite, Damian Lazarus, Chris Liebing, Marcel Dettmann, Dixon…) party people par milliers font d’ENTER. un sérieux concurrent à la mythique Cocoon.

Et pendant ce temps, au Pacha, David Guetta continue d’attirer les foules à sa F*** Me I’m Famous, faisant le show devant une foule compacte… ou un cheval !

Le son d'une rare puissance et les rythmiques ultra répétitives de l’Italien peuvent lasser ceux qui ne sont pas sous l’emprise de psychotropes !

Le vendredi : l’heure du coucher de soleil

Le jour

A moins de vouloir à tout prix assister au show du « petit prodige » de l’EDM Martin Garrix (19 ans seulement et classé 4e DJ mondial en 2014 par DJ Mag) à Ushuaïa, on fera relâche et on en profitera pour aller admirer le coucher de soleil au très tendance Experimental ou au hippie-friendly Elements. On vous invite à lire notre sujet « 72 heures à Ibiza » pour faire le plein de bonnes adresses en la matière.

La nuit

Dilemme le vendredi soir. Music On à l’Amnesia, résidence de Marco Carola depuis 2012, s’est imposée comme l’une des fêtes technos les plus courues de l’île, devançant, en termes de fréquentation, Cocoon et ENTER. A tel point que le DJ habitué aux marathons derrière les platines (régulièrement 6 heures à l’Amnesia, 12 heures d’affilée à la closing d’Ushuaïa la saison passée) parvient à réunir plus de 2 000 personnes encore debout à 9h du matin devant une Terrace archi-comble ! Seul problème : ça cogne très, très fort et les rythmiques ultra répétitives de l’Italien peuvent lasser ceux qui ne sont pas sous l’emprise de psychotropes.

Ibiza 2015 - Music On - Amnesia
Au petit-matin, la résidence de Marco Carola à l'Amnesia est toujours pleine comme un oeuf ! © Music On

Les alternatives existent (Glitterbox au Space avec son impeccable programmation house et nu disco ; Insane de John Digweed au Pacha, toujours bien entouré ; Shelter / Suara au Sankeys) mais malheureusement aucune d’entre elle n’a complètement trouvé son public. Résultat ? De la (très) bonne musique mais l’impression qu’il manque quelque chose.

Le samedi : la colonie ANTS et la fête comme à Barcelone

Le jour

Le samedi après-midi, ANTS reste la destination préférée des clubbers en mal de sonorité house et techno underground en ce début de week-end. A Uhsuaïa,cette fête qui rend hommage aux fourmis est la seule de la semaine à ne pas afficher un line-up digne de la Main Stage  de Tomorrowland. Une valeur sûre pour profiter du day clubbing spectaculaire façon Vegas des lieux avec une bande-son de qualité.

Ibiza 2015 - ANTS - Ushuaïa
Foule compacte à Ushuaïa le samedi en fin de journée pour ANTS © Ushuaïa

La nuit

Pure Pacha, la résidence house de Bob Sinclar au Pacha, est certainement la soirée qui fait le plus le plein le samedi soir à Ibiza. Rien de très surprenant ni d’enthousiasmant si ce n’est une house attendue et efficace, telle qu’on peut l’entendre aux quatre coins du monde.

A l’Amnesia, le samedi soir est consacré à Matinée, ex-after-party devenu soirée mousse ! C’est ici que se produit Paris Hilton – payée $347,000 de l’heure d’après certaines sources - pour quelques dates concentrées entre la fin juillet et la mi-août. Pas vraiment notre tasse de thé...

Direction Playa en Bossa pour trouver donc les meilleures soirées du samedi, musicalement parlant.

Au Space, Kekahuma / Elrow Ibiza, extension baléarique de l’une des teufs les plus déjantées de Barcelone, attire les clubbers en quête de sets technos impeccables. Pas d’immenses stars mais un ensemble d’artistes solide garantissant de passer un agréable samedi soir (Gui Boratto, Seth Troxler, Anja Schneider, Groove Armada, Kölsch, Joris Voorn, Paco Osuna, Art Department, Tania Vulcano, Ellen Allien...). Quant au Sankeys, il offre dans le cadre des soirées Magna Carta une bande-son deep house irréprochable dans une atmosphère nettement plus intimiste.

Solomun au Pacha : l’un des tout meilleurs DJs au monde dans l’un des plus beaux clubs de la planète, la combinaison, déjà idéale sur le papier, se révèle être au-delà de toute espérance.

Le dimanche : Solomun+1… Solomun + nous !

Le jour

Pour se mettre en jambes, rien de tel qu’un passage au Beachouse, comme le mardi après-midi. Chaque dimanche à la nuit tombée, le bar de plage accueille Rumors, l’excellente résidence du DJ israélien Guy Gerber. Lieu estival à souhait et ambiance électrique, un before idéal (et gratuit) avant de passer aux choses sérieuses.

Ibiza 2015 - Rumors - Beachouse
Rumors, la résidence de la bande de Guy Gerber à Beachouse fait le plein chaque dimanche soir © Beachouse

La nuit

Pour nous, ça ne fait pas l’ombre d’un doute : le dimanche est l’occasion rêvée pour aller voir jouer Solomun au Pacha. L’un des tout meilleurs DJs au monde dans l’un des plus beaux clubs de la planète, la combinaison est idéale sur le papier. Elle se révèle être au-delà de tout espérance quand on découvre la liste des +1 de Solomun (Dixon, Sven Väth, DJ Koze, Miss Kittin, Pachanga Boys, Pete Tong, Adriatique…), l’agencement du club pour l’occasion (le patron de la soirée a choisi de mixer dans un booth au plus près de la foule) et l’ambiance explosive qui règne jusqu’au petit matin. Ibiza dans toute sa splendeur.

Mais, car il y a un mais, si Solomun+1 remporte tous nos suffrages, ne pas évoquer Vagabundos serait déloyal. La fameuse résidence de Luciano est de retour au Space après avoir longtemps fait les beaux jours du… Pacha, jusqu’à ce que Solomun ne reprenne les rênes de la nuit du dimanche. Déco festive, son tech-house aussi entraînant qu’hypnotique, public connaisseur, difficile de ne pas être séduit.

De quoi, dans tous les cas, être sûr de passer une soirée d’anthologie !

Ibiza 2015 - Solomun+1 - Pacha
Solomun exulte devant un public enthousiaste lors de sa résidence Solomun+1 au Pacha, le dimanche soir © Pacha

Notre Top 10 de la saison 2015 à Ibiza

  1. Solomun +1, Pacha

  2. Cocoon, Amnesia

  3. Circoloco, DC-10

  4. « Solomun+Live » et « Luciano & Friends », Destino

  5. Carl Cox « Music is Revolution : The Next Phase », Space

  6. Paradise, DC-10

  7. Cream, Amnesia

  8. Vagabundos, Space

  9. ENTER., Space ; Hyte, Amnesia ; Insane, Pacha

  10. ANTS @ Ushuaïa

  11. Bonus : les mardi et dimanche soir à Beachouse (Diynamic Outdoor et Rumors)

Le meilleur d'Ibiza

Hôtels de charmes et agroturismos, bars, plages, restaurants, spots pour le coucher de soleil ou authentiques chiringuitos, retrouvez toutes les meilleures adresses de l'île dans notre reportage complet 72 heures à Ibiza.

Les plus populaires
Nous recommandons aussi