Vous êtes ici

Florence Valencourt, Le jeudi 07 octobre 2021
Restaurants
"World's 50 Best" : Noma est le « meilleur restaurant du monde » en 2021
Cette semaine, Anvers est sans conteste la capitale internationale de la gastronomie. C'est ici que tous les plus grands chefs, journalistes et foodies du monde entier sont réunis — depuis la première fois depuis la pandémie — pour la remise des prix des « World's 50 Best Restaurants », le classement qui désigne les meilleurs restaurants du monde. Palmarès complet et décryptage.

Sans grande surprise, le vainqueur de cette nouvelle édition anversoise est Noma (Copenhague), deuxième au palmarès de Singapour en juin 2019. Ce n’est pas une première pour la table de René Redzepi, qui avait déjà été honorée pas moins de quatre fois par le passé (en 2010, 2011, 2012 et 2014) et a décroché pour la première fois la troisième étoile Michelin il y a quelques semaines seulement.

D'ailleurs, c'est uniquement parce que Noma a déménagé et rouvert en 2018 dans un nouveau lieu, qu'il a pu réintégrer le classement. En effet, depuis 2019 les 50 Best ont décidé de sortir tous les anciens vainqueurs, afin de favoriser l'apport d'un peu de sang neuf et de suspense...

Les anciens « numéro 1 » font quant à eux partie d'un nouveau club très fermé : les 'Best of the Best', parmi lesquels on retrouve donc le Mirazur de notre Mauro Colagreco national, récompensé en 2019, mais aussi Eleven Madison Park, Osteria Francescana, El Celler de Can Roca, Noma (version originelle), The Fat Duck, The French Laundry et le légendaire elBulli de Ferran Adrià. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par noma (@nomacph)

 

La cérémonie 2020 n’ayant pas eu lieu (même virtuellement) en raison de la pandémie, cela faisait dix-huit mois que le petit monde de la gastronomie attendait ça. Autant dire qu'il y avait foule à Anvers, capitale gastronomique flamande, pour assister à la remise des prix et que la ville a vécu au rythme des 50 Best toute la semaine. Avant de dévoiler le palmarès – diffusé en live stream pour tous ceux qui subissent encore des restrictions sanitaires – et le successeur du Mirazur du chef Mauro Colagreco (désigné « Meilleur Restaurant du Monde » en 2019), plusieurs prix ont déjà été remis.

Ainsi, après le prix de « meilleure femme cheffe au monde 2021 » décerné à la Péruvienne Pía Léon, le prix « Icone » pour Dominique Crenn, les prix « Champions of Change » et « Next Generation », celui de l’étoile montante donné au restaurant Ikoyi à Londres,

Mardi soir, lors de la grande cérémonie qui se tenait au zoo d'Anvers (afin de souligner s'il le fallait que la gastronomie mondiale est une jungle ?), on le répète, peu de surprises dans le palmarès — qui consacre des restaurants déjà largement reconnus, à l'instar de Geranium (Copenhague, n°2), Central (Lima, n°4) ou Disfrutar (Barcelone, n°5).

La France n'est pas non plus au rendez-vous et perd même quelques places par rapport à l'édition précédente...

  1. Noma (Copenhague, Danemark)
  2. Geranium (Copenhague, Danemark)
  3. Asador Etxebarri (Atxondo, Espagne)
  4. Central (Lima, Pérou) | MEILLEUR RESTAURANT D'AMÉRIQUE DU SUD
  5. Disfrutar (Barcelone, Espagne)
  6. Frantzén (Stockholm, Suède)
  7. Maido (Lima, Pérou)
  8. Odette (Singapour)| MEILLEUR RESTAURANT D'ASIE
  9. Pujol (Mexico City, Mexique) | MEILLEUR RESTAURANT D'AMÉRIQUE DU NORD
  10. The Chairman (Hong Kong, Chine) | PLUS FORTE PROGRESSION
  11. Den (Tokyo, Japon)
  12. Steirereck (Vienne, Autriche)| 'ART OF HOSPITALITY'
  13. Don Julio (Buenos Aires, Argentine)
  14. Mugaritz (Saint-Sébastien, Espagne)
  15. Lido 84 (Gardone Riviera, Italie) | MEILLEURE NOUVELLE ENTRÉE
  16. Elkano (Getaria, Espagne)
  17. A Casa do Porco (São Paulo, Brésil)
  18. Piazza Duomo (Alba, Italie)
  19. Narisawa (Tokyo, Japon)
  20. Diverxo (Madrid, Espagne) | NOUVELLE ENTRÉE
  21. Hiša Franko (Kobarid, Slovénie)
  22. Cosme (New York, Etats-Unis)
  23. Arpège (Paris, France)
  24. Septime (Paris, France)
  25. White Rabbit (Moscou, Russie)
  26. Le Calandre (Rubano, Italie)
  27. Quintonil (Mexico City, Mexique)
  28. Benu (San Francisco, Etats-Unis)
  29. Reale (Castel di Sangro, Italie) | RETOUR DANS LE CLASSEMENT
  30. Twins Garden (Moscou, Russie)
  31. Restaurant Tim Raue (Berlin, Allemagne)
  32. The Clove Club (Londres, Grande-Bretagne)
  33. Lyle's (Londres, Grande-Bretagne)
  34. Burnt Ends (Singapour) | NOUVELLE ENTRÉE
  35. Ultraviolet by Paul Pairet (Shanghai, Chine)
  36. Hof Van Cleve (Kruishoutem, Belgique)
  37. SingleThread (Healdsburg, Etats-Unis) | NOUVELLE ENTRÉE
  38. Boragó (Santiago, Chili)| 'SUSTAINABLE RESTAURANT AWARD'
  39. Florilège (Tokyo, Japon) | NOUVELLE ENTRÉE
  40. Sühring (Bangkok, Thaïlande)
  41. Alléno Paris au Pavillon Ledoyen (Paris, France)
  42. Belcanto (Lisbonne, Portugal)
  43. Atomix (New York, Etats-Unis) | NOUVELLE ENTRÉE
  44. Le Bernardin (New York, Etats-Unis)
  45. Nobelhart & Schmutzig (Berlin, Allemagne) | NOUVELLE ENTRÉE
  46. Leo (Bogotá, Colombie)
  47. Maaemo (Oslo, Norvège) | RETOUR DANS LE CLASSEMENT
  48. Atelier Crenn (San Francisco, Etats-Unis)
  49. Azurmendi (Larrabetzu, Espagne)
  50. Wolfgat (Paternoster, Afrique du Sud) | NOUVELLE ENTRÉE / MEILLEUR RESTAURANT D'AFRIQUE

 

The Chairman à Hong Kong signe la meilleure progression, gagnant 31 places et se hissant à la 10e position  © MB|YONDER.fr

The Chairman (Hong Kong) signe la meilleure progression, gagnant 31 places © MB|YONDER.fr

 

La vraie réussite de ce nouveau classement tient finalement dans ses prix parallèles, qui donnent un coup de projecteur et d'accélérateur à quelques restaurants méritants, à l'instar du prix de « la meilleure nouvelle entrée » donnée au restaurant Lido 84 (Gardone Riviera, Italie).

Le comité du prix 50 Best a également dévoilé les noms des tables classées des positions 51 à 100 le 23 septembre dernier. Parmi eux, quatre restaurants français tirent leur épingle du jeu. À noter, l'entrée remarquée du Clarence, dont le chef Christophe Pelé est aussi discret que talentueux.

51. Nihonryori RyuGin (Tokyo, Japon)
52. Uliassi (Senigallia, Italie)
53. Nerua (Bilbao, Espagne)
54. St. Hubertus (San Cassiano, Italie)
55. Chef’s Table at Brooklyn Fare (New York, Etats-Unis)
56. Sud 777 (Mexico City, Mexique)
57. Brae (Birregurra, Australie)
58. Alchemist (Copenhague, Danemark) | NOUVELLE ENTRÉE
59. Schloss Schauenstein (Fürstenau, Suisse)
60. Mikla (Istanbul, Turquie)
61. D.O.M. (São Paulo, Brésil)
62. Mingles (Seoul, Corée du Sud)
63. Sorn (Bangkok, Thaïlande) | NOUVELLE ENTRÉE
64. Core by Clare Smyth (Londres, Grande Bretagne)
65. Dinner by Heston Blumenthal (Londres, Grande Bretagne)
66. The Jane (Anvers, Belgique)
67. Oteque (Rio de Janeiro, Brésil)
68. Alcalde (Guadalajara, Mexique)
69. De Librije (Zwolle, Pays Bas)
70. Alinea (Chicago, Etats-Unis)
71. Vea (Hongkong)
72. Le Du (Bangkok, Thaïlande) | NOUVELLE ENTRÉE
73. Il Ristorante Luca Fantin (Tokyo, Japon)
74. Quique Dacosta (Denia, Espagne)
75. Sazenka (Tokyo, Japon) | NOUVELLE ENTRÉE
76. La Cime (Osaka, Japon)
77. Willem Hiele (Koksijde, Belgique) | NOUVELLE ENTRÉE
78. Brat (Londres, Grande Bretagne) | NOUVELLE ENTRÉE
79. Aponiente (El Puerto de Santa María, Espagne)
80. El Chato (Bogotá, Colombie) | NOUVELLE ENTRÉE
81. La Colombe (Le Cap, Afrique du Sud)
82. Indian Accent (New Delhi, Inde)
83. Épicure (Paris, France)
84. Le Clarence (Paris, France) | NOUVELLE ENTRÉE
85. Lasai (Rio de Janeiro, Brésil)
86. Restaurant David Toutain (Paris, France)
87. Ikoyi (Londres, Grande Bretagne) | NOUVELLE ENTRÉE
88. Belon (Hongkong)
89. Amass (Copenhague, Danemark)
90. Mil (Cusco, Pérou) | NOUVELLE ENTRÉE
91. La Grenouillère (La Madelaine-Sous-Montreuil, France) | RETOUR DANS LE CLASSEMENT
92. Fyn (Le Cap, Afrique Du Sud) | NOUVELLE ENTRÉE
93. Gaa (Bangkok, Thaïlande)
94. Arzak (Saint-Sébastien, Espagne)
95. Kjolle (Lima, Pérou) | RETOUR DANS LE CLASSEMENT
96. Astrid Y Gastón (Lima, Pérou)
97. Attica (Melbourne, Australie)
98. Alo (Toronto, Canada) | RETOUR DANS LE CLASSEMENT
99. L’effervescence (Tokyo, Japon) | NOUVELLE ENTRÉE
100. Amber (Hongkong) –| RETOUR DANS LE CLASSEMENT


Une réflexion pour conclure : on le sait, le World’s 50 Best fait depuis longtemps l’objet de critiques, en raison de ses sponsors, de l’opacité de son panel de votants et d'un système de campagne « électorale » comparable à celui des Oscars. C'est un fait, mais si on accepte ces règles du jeu, comment alors ne pas déplorer le peu de représentation de la presse française à l'événement (à peine cinq journalistes alors que Paris est à deux heures de Thalys) – et plus largement de tous les émissaires du rayonnement de la gastronomie française à l'étranger ? Si elle demeure à ce point franco-centrée, ne nous étonnons pas alors qu'elle soit ici dans les choux (et même pas de Bruxelles).

Plus d'informations sur le palmarès sur theworlds50best.com

Les plus populaires
Nous recommandons aussi