Vous êtes ici

Mathieu Belay, Le samedi 24 janvier 2015
Food
La Paris Cocktail Week commence aujourd’hui : 5 raisons de s’y intéresser
La Paris Cocktail Week commence aujourd’hui : 5 raisons de s’y intéresser
Que les amateurs de cocktails parisiens se réjouissent : la première Paris Cocktail Week débute aujourd’hui, pour se terminer à la fin du mois. Un événement créé sur mesure pour les amoureux de la mixologie comme pour les néophytes.

Paris n’est peut-être pas encore New York ou Londres, les deux villes de référence quand on en vient à parler cocktails, mais tout de même. La capitale française a plus que rattrapé son retard ces dernières années en la matière.

Les cocktails (ceux de créateurs, on ne parle pas du mojito du café du coin), autrefois cantonnés aux bars d’hôtels de luxe et à quelques établissements élitistes germanopratins, ont envahi Paris. Des speakeasies (Moonshiner, Experimental) aux bars thématisés (Sherry Butt, Candelaria), les bars à cocktails sont désormais inévitables dans le parcours du noctambule parisien.

La Paris Cocktail Week célèbre donc cet engouement à travers un événement d’une semaine pour parfaire ses connaissances en mixologie, ou tout simplement pour s’y mettre si on a raté le mouvement.
 

Les 5 raisons de prendre se précipiter à la #PCW15
 

#1 – Presque tous les bars dans le coup y participent 

Au total ce sont 35 bars, indépendants ou installés dans des hôtels qui sont concernés dans tous les quartiers les plus à la pointe (SoPi, Bastille, le Haut-Marais, le Sentier, République-Belleville et le 8ème).

La liste exhaustive, dans laquelle on retrouve nombre de lieux recommandés par nos soins dans notre City Guide Paris : A La Française, Apicius, Artisan, le Bar du Bristol, Buddha Bar, Café Moderne, Le Calbar, Candelaria, Castor Club, La Conserverie, CopperBay, Le Coq, Death by Burrito, Dirty Dick, Experimental Cocktail Club, Le Forum, le Glass, Le Hibou, Jefrey’s, Little Red Door, Lockwood, Lone Palm, Lulu White, Mabel, Maria Loca, Mary Céleste, le Moonshiner, PasdeLoup, Le Bar du Park Hyatt Paris Vendôme, Le Perchoir, le Prescription Cocktail Club, le Bar du Prince de Galles, le Red House, le Sherry Butt, Le Syndicat.

#2 – Des cocktails moins chers…

Un pass, disponible gratuitement sur le site Paris Cocktail Week, permettra de goûter dans chaque bar une création phare à prix réduit. Au Syndicat par exemple, La Douce Prune (un cocktail inédit créé pour l’occasion) se monnayera 7€ seulement.
A noter qu’une version sans alcool des cocktails sera également disponible.

#3 – et des dégustations gratuites

Pour les clients privilégiés de quelques lieux branchés (shops, barbiers, tatoueurs…) qui s’associent à l’événement. Cela sera le cas au concept store voisin du canal Saint-Martin, le Centre Commercial, chez Alex Haircut’s, un vrai barbier à l’ancienne de SoPi (South Pigalle) le jeudi 29 dans l’après-midi ou encore chez Walrus, disquaire du quartier où des cocktails du voisin Glass seront offerts vendredi 30 à partir de 15h.

#4 – Des MasterClass pour faire des cocktails comme un pro…

Il n’est pas question que de boire mais aussi d’apprendre. Des MasterClass diverses et variées (aussi bien sur la cachaça, l’armagnac que sur la taille de glace !) sont prévues pour que les aspirants mixologues puissent faire leurs preuves.

#5– … et des restos qui s’y mettent aussi

Une petite dizaine de restaurants se joindront également à la PWC. Parmi lesquels le Frenchie qui se lance dans la création de cocktails maisons à retrouver dans la carte des boissons, ou le Dersou qui proposera le jeudi 29 un menu 5 plats, 5 cocktails avec la collaboration d’Amaury du Sherry Butt (70€ au lieu de 90).
Au Dauphin, le talentueux chef Inaki Aïzpitarte proposera des « cocktails de cuisinier » dans le cadre d’un menu imaginé pour l’occasion (lundi 26 à 20h, 85€) 

 

En savoir plus sur le site de la Paris Cocktail Week
 

 

Les plus populaires
Nous recommandons aussi