Vous êtes ici

La rédaction Yonder, Le lundi 02 septembre 2019
Restaurants

Paris : les restaurants les plus attendus de la rentrée

La rentrée et l’automne sont traditionnellement les périodes les plus fastes de l’année pour la scène gastronomique parisienne. Nouveaux concepts, tables d’auteurs ou restaurants de grands chefs, on fait le point sur toutes les ouvertures les plus attendues du moment.
  • Après une longue attente, MAISON Sota, le nouveau restaurant du chef Sota Atsumi ouvrira le 10 septembre 2019 dans le 11ème arrondissement © DR
    Après une longue attente, MAISON Sota, le nouveau restaurant du chef Sota Atsumi ouvrira le 10 septembre 2019 dans le 11ème arrondissement © DR
MAISON Sota est très certainement la table d’auteur la plus attendue de l’année à Paris

Article publié le 2 septembre 2019, mis à jour le 3 septembre 2019.

Auteurs : Mathieu Belay, Joëlle Bah-Dralou.
 

Les ouverture de la rentrée en 10 tables phares

1. COYA Paris (Paris 7ème)

Qui ? L’enseigne au succès international COYA, déjà présente à Londres (à travers deux adresses), Dubaï (où nous l’avions listé parmi les meilleurs restaurants de la ville), Abu Dhabi et Monaco. Sa cuisine fusion est signée du chef indo-britannique Sanjay Dwivedi, resté dix ans à la tête du premier restaurant indien étoilé, Zaika (Kensington, Londres).

Pourquoi on s’y intéresse ? C’est l’événement de la rentrée food à Paris ! Non seulement car les assiettes fusion de COYA (péruviennes sous influences sud-américaines, chinoises et japonaises) que nous avons déjà pu goûter à Londres et Dubaï, est très réussie dans leur style. Mais surtout car la déclinaison parisienne de la franchise promet une « expérience multisensorielle » (mixologie, live, expositions, soirées pop-up, etc.) dans les 700 m² d'une ancienne église métamophorphosée à Beaupassage. De quoi rebooster le food court chic du 7ème arrondissement, un an après son ouverture.

 

Quand ? Ouverture le 6 septembre 2019.

Où ? 53-57, rue de Grenelle, Paris 7ème

 

2. MAISON Sota (Paris 11ème)

Qui ? Le Japonais Sota Atsumi. Le New York Times vient de consacrer un portrait à l'ancien chef du réputé Clown Bar le présentant comme l’un des chefs les plus influents de la nouvelle garde parisienne aux côtés de Bertrand Grébaut (Septime) et Taku Sekine (Dersou, Cheval d’Or).

Pourquoi on s’y intéresse ? C’est très certainement la table d’auteur la plus attendue de l’année à Paris. Après une résidence de trois mois au Chefs Club NY, Sota Atsumi dévoilera le 10 septembre prochain son tout premier restaurant, MAISON Sota. Le chef natif de Tokyo, formé par les plus grands (Robuchon, Troisgros) avant d’adopter une approche centrée vers la saisonnalité (aux côtés de Pierre Jancou chez Vivant puis au Clown Bar) revient avec un projet particulièrement excitant : un restaurant de 40 couverts abrité dans une maison sur deux niveaux au cœur du 11ème arrondissement et dont le logo a été dessiné par David Lynch, rien de moins ! Quant aux assiettes qui sortiront de la cuisine ouverte, le chef natif de Tokyo promet de ne travailler que des ingrédients et saveurs françaises tout en assurant que « cela ne sera pas classique ». Prometteur !

 

Quand ? Ouverture le 10 septembre 2019.

Où ? 3 rue Saint-Hubert, Paris 11ème

 

3. La Casbah (Paris 11ème)

Qui ? Un trio de choc. Abdel Alaoui (chef cathodique résident dans le talk-show quotidien C à vous sur France 5) signe la carte. Mr Ron (DJ, curateur et créateur d'atmosphères musicales pour de nombreux hôtels, restos et bars parisiens) assure la direction artistique. Alors que les cocktails sont mis au point par Tarek Nini (Le Ballroom).

Pourquoi on s’y intéresse ? Sans aucun doute, l’une des adresses qui a le plus de potentiel pour secouer la rentrée food parisienne. Au programme de cette Casbah du quartier de Charonne, un ancien lieu notoire de la nuit parisienne « transformé en un bistrot-souk joyeux et festif » dans une ambiance de « maison chic du bled marocain ». Cuisine maghrébine traditionnelle pimpée, cocktails aux saveurs orientales et fête jusque tard dans la nuit au sous-sol, le pitch est vendeur.

  • La Casbah Paris © Instagram @lacasbahparis
  • La Casbah Paris © Instagram @lacasbahparis

 

Quand ? Ouverture « prochaine ».

Où ? 20 rue de la Forge Royale, Paris 11ème

 

4. Pouliche

Qui ? Retour en France pour Amandine Chaignot. Après plusieurs années aux commandes des fourneaux du Rosewood London, la cheffe au CV de rêve (Plaza Athénée avec Jean-François Piège, Le Meurice avec Yannick Alléno, Le Bristol avec Eric Frechon) traverse la Manche dans l’autre sens.

Pourquoi on s’y intéresse ? Changement radical de décor pour l’ex jurée de MasterChef. Après un parcours qui l’a amenée à travailler dans les plus beaux palaces de Paris et Londres, Amandine Chaignot ouvrira dans le 10ème arrondissement son tout premier restaurant nommé Pouliche, clin d’œil à son surnom. Le restaurant de 55 couverts devrait célébrer une cuisine bistronomique bâtie autour d’une carte « courte et accessible ».

  • Portrait d’Amandine Chaignot © Nicolas Buisson

 

Quand ? Ouverture en septembre 2019.

Où ? 11 rue d’Enghien, Paris 10ème

 

5. Contraste (Paris 8ème)

Qui ? Stéphane Manigold, déjà à l'origine de l’excellent restaurant Substance (en limite des 16ème et 8ème arrondissements) remet le couvert avec une nouvelle table à deux pas de la Madeleine.

Pourquoi on s’y intéresse ? « Dénicheur de talents », le restaurateur Stéphane Manigold propulsera chez Constraste deux jeunes chefs : Kevin de Porre et Erwan Ledru. Les deux amis d’enfance, qui ont bâti une solide expérience chez Kei, au Plaza Athénée, au Shangri-La, au Meurice ou encore chez Lasserre, ambitionnent de faire rayonner une cuisine construite autour de deux terroirs (Pyrénées-Orientales et Bretagne) « pour offrir le meilleur des contrastes culinaires ». Et comme chez Substance, le décor jouera la carte de l'élégance contemporaine (marbre, cuir…).

 

Quand ? Ouverture le 9 septembre 2019.

Où ? 18 rue d’Anjou, Paris 8ème

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !

Stéphanie Le Quellec s’apprête à rouvrir sa table gastronomique à quelques encablures du Prince de Galles, qu'elle a quitté en février dernier.

 

6. PAVYLLON (Paris 8ème)

Qui ? La star de la haute gastronomie française Yannick Alléno. Il est l’un des très rares chefs à avoir été récompensé de trois-étoiles par le Michelin pour deux adresses en activité (depuis 2015 au Pavillon Ledoyen à Paris puis depuis 2017 au restaurant Le 1947 au Cheval Blanc Courchevel).

Pourquoi on s’y intéresse ? Et de trois pour Yannick Alléno au Pavillon Ledoyen ! Après son flagship triplement étoilé Alléno Paris et le comptoir à sushis L’Abysse (depuis 2018), le grand manitou de l’extraction (technique qu’il a brevetée) dévoilera cet automne une troisième table au sein du Pavillon Ledoyen, intitulée PAVYLLON. Le décor portera la signature de l’architecte d’intérieur Chahan Minassian. Quant au concept, il reste vague pour le moment, le communiqué de presse évoquant « un nouvel art de vivre gourmand et contemporain ». Certaines sources évoquent une cuisine oscillant entre inspirations françaises classiques et influences japonaises.

Quand ? Ouverture en octobre 2019.

Où ? Pavillon Ledoyen, 8 Avenue Dutuit, Paris 8ème

 

7. Origines (Paris 8ème)

Qui ? Le chef Julien Boscus. Il a décroché une étoile Michelin au restaurant Les Climats (Paris 7ème) où il officiait dernièrement après avoir fait ses armes auprès de Pierre Gagnaire et Yannick Alléno.

Pourquoi on s’y intéresse ? Avec son associé Thibault Souchon, rencontré à Séoul et responsable d’une carte des vins ambitieuse (150 références), Julien Boscus ouvre son premier restaurant à deux pas du Rond-Point des Champs-Élysées. Dans un décor conçu par Caroline Tissier (OKA, L’Ours par Jacky Ribault, NE/SO de Guillaume Sanchez, La Maison d’à Côté de Christophe Hay) et annoncé comme « chaleureux et épuré » le jeune chef promet une « cuisine généreuse et soignée, pleine de bon sens, respectueuse des saisons et des produits ».

  • Julien Boscus - Portrait © DR
  • Restaurant Origines par Julien Boscus - Logo © DR

 

Quand ? Ouverture en octobre 2019.

Où ? 6 rue de Ponthieu, Paris 8ème

 

8. L’Avant-Poste (Paris 10ème)

Qui ? L'équipe du restaurant Les Résistants (Florent Piard, Yannick Laurent, Clément Desbans), adresse plébiscitée du 10ème arrondissement pour son sourcing réalisé en direct auprès de plus de 300 paysans, éleveurs, maraîchers et vignerons français.

Pourquoi on s’y intéresse ? Ambiance « maison de campagne » pour L’Avant-Poste qui souhaite convier les gourmets soucieux de la provenance des ingrédients utilisés en cuisine. La carte s'articulera autour de produits d'exception (moules de l’Ile de Groix, beurre de froment du Léon, etc.), soigneusement sélectionnés auprès de solide réseau de fournisseurs de la team, avant d'être retravaillés par le chef et son équipe.

 

Quand ? Ouverture début septembre 2019.

Où ? 7 rue de la Fidélité, Paris 10ème

 

9. La Scène par Stéphanie Le Quellec (Paris 8ème)

Qui ? Stéphanie Le Quellec, l’une des très rares cheffes françaises à avoir obtenu deux étoiles dans le Guide Rouge..

Pourquoi on s’y intéresse ? Mi-février, quelques semaines qu’elle ait été récompensée d’une seconde étoile par le Michelin, on apprenait la fermeture du restaurant La Scène de Stéphanie Le Quellec au sein de l'hôtel Prince de Galles (Paris 8ème). Qu’à cela ne tienne, la vainqueure de la saison 2 de Top Chef s’apprête à rouvrir sa table gastronomique à quelques encablures de là, devenant voisine du Bristol par la même occasion. Au programme, un format plus intime (30 couverts), l'emblématique cuisine ouverte au cœur de la salle et une assiette « française créative […] emprunte d’écoresponsabilité, au plus proche des producteurs et des éleveurs ».

À l’étage, le bar L’Avant-Scène proposera champagne et cocktails à siroter avant ou après le repas. Les intérieurs de l’ensemble seront signés du jeune duo parisien Toro & Liautard (BB Blanche, Perruche, Grand Café Capucines….).

 

Quand ? Ouverture mi-octobre 2019.

Où ? 32 avenue Matignon, Paris 8ème

 

10. Polichinelle (Paris 15ème)

Qui ? Le pâtissier star, Champion du monde 2005 de la discipline, Christophe Michalak accompagné du fondateur et ancien président de Big Fernand, Steve Burggraf.

Pourquoi on s’y intéresse ? Au sein de l’hôtel Yooma Urban Lodge, le duo Michalak / Burggraf s’apprête à dévoiler un nouveau concept dans l’air du temps. Dans la lignée de B.O.U.L.O.M de Julien Duboué, il souhaite redonner au buffet ses lettres de noblesse autour d’une cuisine de saison essentiellement végétale, locale et « ultra gourmande » selon les intéressés. Carte de cocktails par une spécialiste du genre (Jennifer Le Néchet, Championne du monde de cocktails 2016), décor contemporain et lumineux (grandes baies vitrées) ou terrasse avec vue sur la Tour Eiffel complètent le tableau.

 

Quand ? Ouverture en septembre 2019.

Où ? 51 quai de Grenelle, Paris 15ème

D’ouverture en rachat, l’empire culinaire parisien de Jean-François Piège s’étend.

 

MAIS AUSSI

Toutes les autres ouvertures les plus attendues de la rentrée et de l’automne 2019 à retenir, en bref :

  • L’Épi d’Or (Paris 1er) : d’ouverture en rachat, l’empire culinaire parisien de Jean-François Piège s’étend. Après Le Grand Restaurant (son vaisseau amiral doublement étoilé), Clover (où le végétal est à l’honneur), Clover Grill (dédié aux viandes), La Poule au Pot (bistrot de cuisine bourgeoise) et en attendant sa collaboration très attendue avec le Moma Group à l’Hôtel de la Marine en 2020, l’ancien juré de Top Chef et son épouse Élodie ont racheté L’Épi d’Or, brasserie tradi du quartier des Halles dont le décor des années 1940 (globes en opaline, bar en ronce de noyer…) est intact. Reste à savoir si l’esprit populaire des lieux - on y déjeunait auparavant pour 20€ - sera préservé par leurs nouveaux propriétaires.
    Réouverture en septembre 2019 au 25 rue Jean-Jacques Rousseau.
     
  • Cuisine (Paris 9ème) : nouvelle équipe en place chez Cuisine au cœur du 9ème gourmand (Orties et La Condesa sont à deux pas). L’adresse a été reprise par un duo au parcours solide, le chef Takao Inazawa (ex Verre Volé) et sommelier Benoît Simon (ex Septime et Chateaubriand). Ils y proposent tapas et assiettes entre bistronomie et influences nippones. Pour Le Fooding, il s'agit du « secret le mieux gardé de l’été ».
    Déjà ouvert au 50 rue Condorcet.
     
  • Petit Plisson (Paris 2ème) : jamais deux sans trois pour Maison Plisson. Après le carton de ses temples du bon (boulevard Beaumarchais puis place du Marché Saint-Honoré), l'enseigne de Delphine Plisson va s’implanter dans le Sentier en remettant au goût du jour « l’âme du café du coin parisien et de l’épicerie de dépannage » sur 100 mde​ surface.​​​​​
    Ouverture en septembre 2019 au 14 rue des Petits Carreaux.
     
  • Grand Café d’Athènes (Paris 10ème) : nouveau bistrot grec en plein 10ème arrondissement ouvert par les fondateurs de Filakia, Chloé Monchalin et Benjamin Rousselet. Dans un écrin stylé signé Studioparisien, on déguste tranches de feta affinée avec miel de thym et origan, tzatziki maison et pita grillée à l'origan, poêlée d'encornets et brocoletti grillés ou gyros de porc fermier rôti à la broche entre deux lampées de vins naturels helléniques.
    Déjà ouvert au 74 rue du Faubourg Saint-Denis.
     
  • Oursin (Paris 8ème) : attendu au début de l’été, le second restaurant des Galeries Lafayette Champs-Élysées (50 couverts installés au 2ème étage) ouvrira donc à la rentrée. Comme le café provençal Citron, Oursin a été pensé en collaboration par la maison Kaspia (aussi présente dans le food court du grand magasin) et le créateur Simon Porte Jacquemus. Peu de détails ont encore filtré sur la nouvelle table si ce n’est qu’elle proposera « toute l’année des produits frais et de saison, préparés in situ ».
    Ouverture à l’automne au 60 avenue des Champs-Élysées.
     
  • For the Love of Food (Paris 3ème) : décrit comme le premier « incubateur pour chefs en herbe », For the Love of Food ouvrira ses portes fin septembre en limite du Marais et du Haut-Marais avec un concept prometteur. Chaque mois, trois jeunes chefs seront invités à faire découvrir leurs créations à 35 « gastronomes curieux » réunis autour d’une grande table partagée. Voyage dans l’assiette (de nombreux pays seront à l’honneur), cuisine ouverte et additions raisonnables (20 et 24€ au déjeuner, 38€ le soir pour 2 entrées, plat, dessert au café) devraient convaincre un public en quête de nouvelles expériences.
    Ouverture le 26 septembre 2019 au 80 rue de Tournelle.
     
  • 5 Baht (Paris 4ème) : premier spot parisien entièrement dédiée aux nouilles thaïes sous la houlette d’une cheffe thaïlandaise, Ja Euarchukiati, (ex Mandarin Oriental Hyde Park de Londres). Un peu à la manière de Kodawari Tsukiji, le décor coréalisé par un studio de Bangkok promet une expérience visuelle exotique immersive.
    Ouverture en septembre 2019 au 10 rue Saint-Merri.
     
  • Daroco 16 (Paris 16ème) : à peine plus d’un an après avoir dévoilé le nouveau Zebra, le duo Giesbert/Ross revoit sa copie. Exit le concept de brasserie contemporaine - qui n’a pas visiblement pas su trouver sa clientèle - et place à un second opus de Daroco (renommé Daroco Bourse en conséquence). Leur trattoria branchée, qui cartonne rue Vivienne depuis son ouverture en 2016, se dédouble donc face à la Maison de la Radio.
    3 Place Clément Ader.
     
  • Rouje Le Restaurant (Paris 2ème) : la it-girl Jeanne Damas (1,2M de followers sur Instagram, créatrice de la marque Rouje) décrite par L'Officiel comme une « nouvelle icône de la mode » inaugurera incessamment sa première boutique dans le Sentier. Jouxtant cette dernière, un restaurant « dont la cuisine sera confiée au chef Alexandre Arnal » [frère du chef de La Chassagnette à Arles Armand Arnal et lui-même en charge et vu chez Takaramono dans le 10ème, NDLR]. Selon My Little Paris, la carte proposera « une cuisine provençale le midi et des tapas méditerranéens le soir ».
     
  • Dacsha (Paris 3ème) : ancienne candidate de Top Chef qu’elle a quitté en demi-finale de l’édition 2019, la jeune cheffe Alexia Duchêne s’apprête à ouvrir Dacsha, son premier restaurant dans le Marais. Ouvert uniquement à l’heure du dîner, le concept sera basé sur le partage. « L’idée est que les gens prennent cinq assiettes à deux » selon les dires de l’intéressée, précisant que le lieu sera également doté d’un bar à cocktails au niveau inférieur.
    Ouverture prochaine rue des Gravilliers.
Le groupe Les Bistrots Pas Parisiens s’apprête à faire l’événement à Asnières avec Splash, «bistrot sur l’eau » inspiré par l’esprit Riviera.

 

  • Brasserie Rosie (Paris 11ème) : les brasseries nouvelle génération ont le vent en poupe. Nouveaux décors (Grand Café Capucines, La Coupole), nouveaux chefs (Le Dôme), nouveaux concepts (Bouillon Pigalle bientôt doublé d’un Bouillon République, Brasserie Bellanger), la tendance s’illustre aussi du côté de Bastille avec l’ouverture prochaine de la Brasserie Rosie annoncée comme la « première grande brasserie parisienne du XXIème siècle ». Des propos ambitieux ne demandant qu’à être vérifiés.
    Ouverture en octobre 2019 au 53 rue du Faubourg Saint-Antoine.
     
  • Homer Lobster Saint-Germain (Paris 6ème) : après Rambuteau, le spécialiste du lobster roll Homer Lobster traverse la Seine pour s’installer du côté d’Odéon. Son chef Moïse Sfez, dont le best-seller le Connecticut (homard servi tiède, beurre citronné, herbes secrètes) a été récompensé au championnat du monde du lobster roll en juillet dernier à Portland (Maine, USA), y déclinera de nouvelles recettes 100% inspirées par la culture américaine (beef bbq roll, roll au mac&cheese ou shrimp roll) aux côtés de ses sandwiches signatures.
    Ouverture début septembre au 15 rue de l’Ancienne-Comédie.
     
  • Table Square (La Défense, Puteaux) : après Octopus par la famille Rostang, c’est un nouvel espace gastronomique XXL (4,500 m2) qui sera bientôt dévoilé sur l’esplanade de la Défense. Le nouveau food court, concept désormais très en vogue à Paris (Beaupassage, Eataly, Galeries Lafayette Champs-Élysées, Ground Control…) misera sur quelques grands noms (Anne-Sophie Pic, Akrame Benallal, Hugo Desnoyer, Olivier Bellin) pour attirer les presque 200,000 salariés du premier quartier d’affaires européen, encore considéré comme un désert gastronomique.
    Ouverture fin novembre sur l’Esplanade de la Défense.
     
  • De nouvelles adresses pour Yaya (La Défense ; Antony) : selon la newsletter food Pomélo, la cantine grecque de Juan Arbelaez et son acolyte Yannis Exarchakisy, déjà présente à Saint-Ouen et dans le 19ème arrondissement (Yaya Secrétan) se dupliquerait par deux fois dans les Hauts-de-Seine, à La Défense ainsi qu’à Antony.
     
  • Splash (Asnières-sur-Seine) : emmené par Norbert Tarayre (ex Top Chef) et Hakim Gaouaoui (Entrepreneur de l'année 2019 Gault & Millau), le groupe Les Bistrots Pas Parisiens, spécialisé dans l’ouverture de bistrots contemporains au-delà du périphérique (Ma Cocotte aux Puces de Saint-Ouen, Saperlipopette à Puteaux, Macaille à Suresnes, Bistro de Paris à Colombes) s’apprête à faire l’événement à Asnières avec Splash, «bistrot sur l’eau » inspiré par l’esprit Riviera (voiles en lin blanc, terrasse, piscine, espace lounge et transats).
    Ouverture début septembre au port Van Gogh, Asnières-sur-Seine.

Réservez cet hôtel gratuitement et immédiatement en ligne !